» » Quelle crème anti-acné choisir ?

Quelle crème anti-acné choisir ?

vendredi 24 août 2018

Dans le cas où vous avez une peau acnéique, ne vous précipitez pas sur l’usage de n'importe quelle crème anti-acné sans savoir de quoi elle est composée. Ces produits ont chacun leurs spécificités et leur mode d’action. Prenez garde à choisir celui qui vous convient le mieux.

 

Disgracieux qu’ils soient, les boutons d’acné sont de réels problèmes pour les jeunes, notamment lors de la puberté. 80 à 90 % des adolescents développent des acnés. Ce trouble n’est pas moins fréquent chez les adultes. Entre l’âge de 20 à 40 ans, 20 à 30 % des adultes ont des boutons d’acné. Ce sont les femmes qui en développent le plus. Si elle reste bénigne, l’acné occasionne des désagréments et des complexes chez ses victimes. L’acné est en effet un des motifs les plus fréquents des consultations chez le dermato. Voici ce que nous vous conseillons pour limiter et traiter les acnés. Mais d’abord, faisons un tour d’horizon sur cette petite lésion cutanée plutôt désagréable à voir.

 

Qu’est-ce que l’acné ?

Le réveil peut s’avérer difficile au début de la puberté. En effet, les boutons d’acné commencent à envahir le visage. Ils colonisent aussi parfois le thorax, le dos et le décolleté. Ces boutons peuvent être une source de complexe majeur chez les ados. Qu’est-ce qui se cache derrière une acné ?

 

En fait, une acné est une petite inflammation de la peau. C’est une maladie des glandes sébacées. Sous la peau, ce sont ces glandes qui produisent le sébum. Ce dernier est une graisse naturelle dont la peau utilise pour former un film protecteur contre les agressions externes. L’acné apparaît lorsque les glandes sébacées sont obstruées. De la sorte, le sébum se trouve coincé au-dessous de la peau, et forme ainsi l’acné. En premier lieu, le sébum accumulé forme un bouton blanchâtre et dur sous la peau. Lorsqu’il s’ouvre à la surface, il est oxydé pour ensuite donner lieu à un bouton noir, couramment appelé « comédon ». Parfois, le petit kyste se colorie en rouge coiffé d’une substance blanchâtre, c’est ce qu’on appelle « pustule » en dermatologie.

 

Quelle est la cause de l’acné ?

L’acné apparaît sous l’effet d’une surproduction de sébum. Celui-ci est donc devenu plus épais et éprouve une difficulté à atteindre l’épiderme. En plus, il entraîne une production accrue de cellules superficielles cutanées. La chaîne ne s’arrête pas là, la surproduction de cellules superficielles de la peau va obstruer les pores.

 

Cette surproduction sébacée favorise autant la prolifération de bactéries normalement inoffensives appelées « propionibacterium acnes ». En temps normal, les bactéries propionibacterium acnes colonisent la peau sans provoquer de conséquences notoires. Cependant, en nombre excessif, elles colonisent les lésions et provoquent des réactions inflammatoires.

 

acné femme

 

Quels sont les facteurs qui favorisent l’acné ?

L’acné est donc plus ou moins qualifiée de naturelle chez l’homme, bien que ne touchant qu’une infime partie. Néanmoins, sa prolifération est accentuée par un certain nombre de facteurs. Il en est ainsi de la génétique et de l’âge entre autres.

  • Le facteur génétique

La génétique joue un rôle dans le développement d’acné. Il a été démontré par des études que lorsqu’on est issu de parents acnéiques, il y a de fortes chances de développer de telles lésions à un moment de la vie. Le facteur génétique favorise la prolifération des acnés et leur persistance au-delà de la puberté.

  • Poussée hormonale

Il va de soi que la puberté est la période la plus difficile à vivre avec les différents caractères secondaires. Comme la voix grave et la barbe chez les garçons, ou les seins qui gonflent chez les filles, et les acnés qui viennent compléter les changements que ceux-ci doivent vivre. Ces derniers sont étroitement liés à la poussée d’hormones, notamment aux androgènes. Ces derniers sont d’une quantité plus faible chez les filles.

La poussée hormonale est également responsable de l’acné tardive, ce type d’acné qui ne survient qu’à l’âge adulte. Les femmes présentent plus d’acnés que les hommes à l’âge adulte, du fait de la production plus élevée d’hormones.

  • L’hygiène de la peau

Une peau grasse est difficile à entretenir. L’hygiène est précieuse pour un tel type de peau. Un seul faux pas peut directement influencer le nombre et le volume des acnés. Après la puberté, il se peut que l’acné persiste à la suite d’une hygiène de la peau inadéquate, comme l’utilisation de savon ou de produit contenant de l’alcool.

  • Le soleil

Le soleil est un bon ami de la peau dans le sens qu’il aide celle-ci dans la production de vitamine D3. Attention quand même, car le soleil peut accentuer les acnés par ce qu’on appelle « épaississement secondaire de la peau ». Pour les acnés déjà traitées, le soleil va brunir les taches et les cicatrices.

  • Le tabac

Le tabac est mauvais pour la santé. Il obstrue les microcanaux cutanés et bloque ainsi l’arrivée du sébum au niveau superficiel. Le tabac possède également un effet néfaste sur la peau, en la déshydratant. Ce qui favorise les acnés.

  • L’alimentation

D’une part, l’alimentation n’a aucun rôle sur le développement des acnés. D’autre part, on peut accuser quelques nourritures d’être responsables de la stimulation des glandes sébacées. On peut citer les aliments raffinés, les viennoiseries, le pain blanc, le lait de vache, le piment.

  • Le stress

Le stress soutient la prolifération des boutons d’acné, car il entraîne un bouleversement de l’activité hormonale. En état de stress, le corps produit de la cortisone, l’hormone du stress. Celle-ci va ensuite entraîner une surproduction de sébum, source des acnés.

  • Certains traitements médicamenteux

Il existe des traitements médicamenteux qui favorisent les boutons d’acné, comme le traitement à la cortisone, à la vitamine B12 ou au lithium. Ces éléments font grimper le taux de sébum produit au niveau des glandes sébacées.

 

Comment se manifeste l’acné ?

Les manifestations de l’acné varient suivant les types d’acnés qui sont les points noirs ou comédons, les boutons rouges ou papules et les pustules. Ce sont les formes modérées. L’acné peut se manifester sous forme profonde. Il s’agit des kystes et des bosses.

  • Les formes modérées

On en distingue 3 formes :

Les comédons ou points noirs : Le comédon se manifeste par un point blanchâtre formé par l’accumulation de sébum. Lorsque le sébum emprisonné monte en surface, il devient noir sous l’effet d’une oxydation. C’est pour cela qu’on l’appelle également « point noir ».

Les boutons rouges ou papules : Les boutons rouges sont aussi une forme modérée d’acné. Ils sont caractérisés par la présence massive de bactéries propionibacterium acnes. C’est ce qui cause l’inflammation. Les papules sont de petite taille. Parfois, ils se transforment en comédons.

Les pustules : Lorsque les boutons rouges sont coiffés d’une tête blanchâtre, il y a un abcès à l’intérieur. Dans ce cas, c’est une pustule. Le bouton est rempli de pus.

  • Les formes profondes ou sévères d’acnés

Les formes profondes d’acnés sont au nombre de 2 :

Le kyste : Le kyste se manifeste par une bosse ayant une racine plus profonde et douloureuse. Il possède une enveloppe fibreuse appelée « enveloppe kystique ». Cette dernière ne disparaît pas spontanément, mais nécessite souvent une intervention.

Le nodule : Le nodule est aussi une bosse profonde qui s’avère douloureuse. Sa taille est plus grande par rapport aux formes modérées. Il mesure un peu plus de 5 mm. Le nodule peut aussi requérir une intervention chirurgicale, notamment lorsque sa racine est très profonde.

 

L’acné chez l’adolescent

Ainsi que mentionné précédemment, l’acné est inhérente à la majeure partie de la population pubère. La poussée hormonale en est le principal fautif. Il se peut que les acnés soient un motif sérieux de problème esthétique et psychologique. Il convient donc de partager quelques lignes dédiées à cet effet.

  • Une poussée hormonale

La production de sébum est proportionnelle au taux d’androgènes sécrétés. Il ne faut donc pas s’inquiéter si le visage, le tronc et le dos développent des acnés au cours de la puberté. Ce qui est inquiétant en revanche, c’est le fait de présenter des formes profondes. Une intervention est alors nécessaire.

  • Moins d’activité physique

Les activités physiques peuvent balancer l’activité hormonale et donc limiter les acnés. Le problème réside dans la sédentarité de la plupart des ados, notamment au début des crises de la puberté. À cela s’ajoutent les divers jeux de société et jeux vidéo. Avec les dernières inventions technologiques, les jeunes ont banni le sport de leur quotidien. C’est l’une des raisons pour laquelle l’acné est devenue de plus en plus un problème majeur de la société.

 

L’acné disparaît-elle avec l’âge ?

Oui et non ! Dans un premier temps, l’acné peut disparaître avec le temps. Mais en vérité, c’est au fur et à mesure que l’activité hormonale est atténuée que les acnés disparaissent. Cependant, si la personne présente un risque lié aux facteurs génétiques, les acnés peuvent persister et même s’aggraver. Le manque d’activité physique est aussi un levier de la prolifération de ces boutons.

 

Pourquoi développe-t-on des boutons d’acné à l’âge adulte ?

Chez l’adulte, l’acné peut surgir entre 20 à 40 ans, quelquefois un peu plus tard. La raison reste la même que pendant l’adolescence, la surproduction de sébum. Ce qui diffère, ce sont les facteurs favorisant leurs apparitions.

  • L’acné tardive

L’acné est dite tardive quand elle ne surgit qu’à l’âge adulte. Les glandes surrénales et les ovaires produisent plus de cortisone. Ce qui entraîne une forte activité des glandes sébacées. Par conséquent, la femme en âge de procréer présente plus d’acné tardive. Cette forme est beaucoup plus fréquente en période menstruelle.

  • Un des effets du stress

Puisque la cortisone est responsable d’une telle activité sécrétoire, il y va de soi que le stress accélère la prolifération des boutons d’acné chez les adultes actifs. La cortisone est l’hormone du stress, il se produit pour faire face au stress.

  • Les méthodes contraceptives pointées du doigt

Les femmes présentent plus d’acnés que les hommes. Nombreuses sont celles qui optent pour la contraception pour limiter le nombre d’enfants. Ce n’est pas toutes les méthodes contraceptives qui sont responsables des acnés, ce sont plutôt le changement de méthode contraceptive et l’arrêt de la contraception qui provoquent une forte fluctuation hormonale.

Les traitements possibles contre l'acné

Beaucoup de produits sont en vente libre dans les pharmacies pour traiter les acnés. Ce sont les produits antiacnéiques. Toutefois, ils sont plutôt destinés aux acnés modérées, ou modérées à sévères. En cas de lésions plus conséquentes, ou de forme grave comme l’acné kystique, il est mieux de consulter le dermato. Il en est de même en cas d’échec de traitement ou de cicatrice laissée par l’acné.

 

L’acné peut induire à un retentissement psychologique. Dans ce cas, il faut se tourner vers un psychologue ou un médecin qui prescrit un traitement médicamenteux ou une intervention. Il est à noter que le traitement de l’acné est long. Il faut compter au moins 2 mois pour pouvoir bénéficier totalement des effets escomptés.

  • Les traitements topiques

Ce sont les traitements par voie externe :

Les agents exfoliants : Les traitements atopiques sont les produits disponibles sans ordonnance comme le peroxyde de benzoyle, les acides salicylique et glycolique. Ce sont des agents exfoliants, ayant un effet positif sur les acnés modérées. Leurs actions consistent à déboucher les pores pour se débarrasser des résidus de peau morte. Le peroxyde de benzoyle possède également une action antibactérienne.

Les antibiotiques topiques : Les antibiotiques topiques visent à éliminer les bactéries qui sont à l’origine de l’inflammation de l’acné. Ils se présentent sous forme de crème en général.

Les rétinoïdes : L’adapalène et l’isotrétinoïde sont les principaux rétinoïdes utilisés pour traiter les acnés. Ils ont pour action d’accélérer le renouvellement des cellules cutanées. De ce fait, ces produits peuvent induire une irritation de la peau qui disparaît au fur et à mesure que la peau commence à supporter le traitement.

 

Ces produits sont disponibles seuls ou en association. Pour garantir leurs actions, il faut appliquer les traitements topiques sur l’ensemble des zones infectées et non seulement sur les acnés.

 

Le recours aux crèmes acides à base de rétinoïdes ou acides azaléique est l’idéal pour traiter l’acné rétentionnelle.

Elles sont souvent conseillées par les médecins, vu qu’il s’agit de produit médicamenteux. En général, elles limitent la kératinisation ou l’épaississement de la peau et soutiennent l’élimination des comédons ou microkystes.

 

Le peroxyde de benzoyle utilisé en soin anti-acné est un traitement sûr, car il est doté de forts pouvoirs antiseptiques et anti-inflammatoires. Par ailleurs, son efficacité pour le traitement de l’acné inflammatoire n'est plus à prouver :  

- Il réduit la sécrétion de sébum

- Limite la croissance des bactéries responsables de l'apparition des boutons.

 

Les crèmes kératolytiques ont la capacité de traiter les pores obstrués en les débouchant.

 

Les pores bouchés sont un facteur qui favorise la présence d’acné.

 

La crème kératolytique élimine facilement :

  • les comédons
  • les papules
  • les pustules

Sa composition contient de l’Alpha-hydroxy-acides (AHA) ou du béta-hydroxy-acides (BHA). 

 

Se référer aux crèmes apaisantes et anti-inflammatoires est plus adéquat en cas d’inflammation. Cela s’explique par le fait que la peau est irritée et tiraillée. Il est nécessaire de l’apaiser.

 

Ces crèmes possèdent la glycérine ou l’énoxolone comme principe actif. Pour prévenir les acnés et traiter la peau en même temps, ce type de crème est ce qu’il y a de meilleur.

 

Il est aussi important de faire usage de lotions antibactériennes et antiseptiques pour neutraliser les bactéries responsables de l’acné inflammatoire.

 

Ces crèmes pour traiter l'acné comportent en effet des propriétés : 

- antibactériennes

- kératolytiques

- séborégulatrices

- purifiantes

  • Les traitements par voie orale

Un traitement oral est prescrit surtout lorsque les acnés s’accompagnent d’une inflammation. Les antibiotiques sont les plus utilisés pour combattre les boutons d’acné. Il s’agit des cyclines à l’instar de la doxycycline, de la minocycline, ou de la tétracycline. Outre les antibiotiques, les pilules contraceptives peuvent également traiter les acnés. Ils sont spécialement destinés aux femmes en âge de procréer. Le but de cette administration étant de réguler l’activité hormonale de la femme afin de diminuer la production de sébum.

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles sont nécessaires pour purifier la peau par suite de l’excès de sébum. 3 huiles essentielles sont actuellement réputées pour traiter la peau acnéique : le tea tree, la lavande et la Manuka.

  • L’huile essentielle de Tea tree 

L’huile essentielle d’arbre à thé possède des propriétés antibactériennes, anti-infectieuses et antiseptiques lui conférant le pouvoir d’assécher les boutons d’acné. Pour ce faire, il suffit de mettre une goutte de l’huile essentielle sur un coton-tige et l’appliquer directement sur l’acné.

  • L’huile essentielle de lavande

Il s’agit de lavande vraie, son huile essentielle est réputée pour être un puissant anti-inflammatoire tout en étant un bon cicatrisant. Elle permet ainsi d’atténuer les inflammations et de favoriser la cicatrisation des boutons. Son application est simple comme celle de l’huile essentielle de tea tree. Imbibez le coton-tige d’une goutte puis appliquez-le sur les lésions.

  • L’huile essentielle de Manuka

L’huile essentielle de Manuka est également un produit antiacnéique efficace. Par sa propriété antibactérienne, celle-ci se révèle active dans le traitement des acnés, et même des formes profondes. Elle est aussi opérante seule ou en association avec l’huile essentielle de Palmarosa. Cette dernière est plutôt astringente et nettoyante.

 

Les traitements locaux

À part les traitements topiques, il existe d’autres traitements locaux comme le peeling ou le traitement par la lumière. Le peeling aux acides de fruits consiste à enlever les résidus de peau. Le micro-peeling peut s’effectuer à domicile, contrairement au peeling qui nécessite les compétences particulières de dermato. Le traitement par la lumière fait appel à la LED, à l’IPL et aux lasers. Ce sont des techniques innovantes visant à purifier la peau grasse à tendance acnéique.

De telles techniques peuvent être complétées par l’usage de médicaments pour conférer un résultat plus efficace.

 

Conseils pratiques pour lutter contre l'acné

Voici quelques conseils pratiques vous aidant à mieux vivre les boutons d’acné :

  • Adopter une bonne hygiène de la peau

Les conseils suivants paraissent anodins, mais ils n’en demeurent pas moins nécessaires. Pour se débarrasser des acnés sur le visage, il est conseillé de se laver le visage 2 fois par jour avec du savon doux et non parfumé. Cela étant, il faut tapoter avec une serviette et non pas frotter.

Toucher les boutons d’acné compte parmi les mauvaises habitudes des personnes à peau acnéique. Cependant, les toucher peut induire à d’autres troubles tels que les surinfections. Il faut laisser ce soin au médecin.

Mise à part l’hygiène de la peau, les cheveux méritent d’être bien soignés. Les mèches qui tombent favorisent les acnés sur le front par exemple. En outre, les cheveux doivent être lavés avec du shampoing 2 fois par semaine. Ce rituel vise à éviter la forte accumulation de sébum au niveau du cuir chevelu. Il faut noter que les acnés qui surgissent au niveau du cuir chevelu sont particulièrement désagréables. Utiliser les produits spéciaux nettoyage antiacnéique et pour peau grasse s’avère également fructifiant.

  • Se doucher tout de suite après le sport

En plus d’une bonne hygiène de la peau, il est également recommandé d’oxygéner la peau après chaque séance de sport. Le sport favorise la transpiration. Les peaux grasses sont très sensibles et les pores se bouchent facilement. La sueur vient ajouter le sébum pour obturer la peau. C’est pourquoi il faut bien se doucher et essuyer doucement la peau pour assurer une bonne oxygénation.

  • Appliquer une bonne crème solaire avant toute exposition

N’importe quelle crème solaire ne peut pas être compatible à tout type de peau. Pour les peaux grasses à tendance acnéique, il faut de la crème solaire adéquate. Un conseil de spécialiste est requis pour ce faire.

  • Éviter ou du moins limiter le tabac

Comme le tabac est un élément nocif pour la peau, il est donc à éviter autant que possible. Limiter la quantité de tabac est aussi une alternative à envisager si l’arrêt se révèle encore difficile.

  • Limiter le stress

Jeune ou adulte, le stress peut provoquer autant de dégâts sur l’organisme. À l’intérieur comme à l’extérieur, le stress induit des effets néfastes pour la santé. Sous son effet, l’organisme produit plus de radicaux libres et augmente la sécrétion de cortisone. Limiter le stress peut faire baisser le taux de sébum produit et donc de limiter les boutons d’acné.

  • Pratiquer des activités sportives

Le sport est une belle manière de limiter le stress. Cardio-training, fitness, ou corde à sauter, tout peut être efficace. Il est important toutefois de consulter un spécialiste avant de commencer.

  • Opter pour une alimentation équilibrée

Ce n’est pas pour rien que les médecins et les nutritionnistes conseillent de manger 5 fruits et légumes par jour. Ces derniers riches en fibres éliminent les toxines susceptibles d’augmenter le taux de radicaux libres, parfois sources d’inflammations.

Une alimentation pauvre en sucre est fortement recommandée. Le sucre accroît les inflammations dans l’organisme, en particulier au niveau cutané. Les acnés sont donc favorisées par la consommation d’aliments enrichis en sucre, surtout sous forme raffinée. Il ne faut pas oublier que l’alcool est une forme de sucre.

 

D’après les recherches, la peau développe 2,7 fois plus d’acnés sous l’influence des aliments riches en sucres. Il a également été démontré que le lait de vache favorise la poussée d’acné. À part cela, il est tout aussi évident d’opter pour une alimentation pauvre en graisse saturée et riche en vitamines A, E, C, B6, zinc.

 

Les compléments alimentaires contre l'acné

Certains professionnels recommandent des compléments alimentaires pour réguler le taux de sébum. Il s’agit de prendre des supplémentations en levure de bière et des compléments vitaminés.

Le zinc est aussi conseillé pour traiter les acnés modérées. Il n’est pas très efficace en ce qui concerne les lésions plus profondes.

 

Et pour les mesures préventives ?

La peau acnéique résulte d’une production de sébum plus que la normale. Ainsi, il n’y a pas vraiment de mesure préventive. D’abord, la poussée hormonale entraîne une surproduction de sébum et donc une tendance acnéique. C’est pourquoi les ados présentent pour la plupart, des acnés au moment où les caractères secondaires commencent à se faire voir. Chez les adultes, notamment les femmes en âge de procréer, les hormones semblent afficher une production plus élevée, raison de l’apparition des boutons d’acné.

 

 

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Liste des thèmes
Actualités 4
Santé 471
Beauté 7
Diététique & nutrition 32
Bébé & maman 2
Bien-être 8
Hygiène 4
Conseils Santé 3
Nature & plantes 164