Comment combattre les douleurs articulaires ?

mardi 19 février 2019
douleurs articulaires

Le corps humain se compose de quelque 400 articulations. Il s’agit en fait d’un dispositif parfaitement souple et qui fonctionne bien jusqu’à ce que la vieillesse arrive.

 

Effectivement, à partir de 50 ans, les articulations commencent à vieillir et à subir quelques problèmes, dont les douleurs articulaires. Cependant, ces maux ne sont pas toujours causés par l’âge. Leurs origines peuvent être nombreuses.

 

Mais la question qui se pose est surtout celle de savoir comment soulager ces douleurs au niveau des articulations.

 

Les douleurs articulaires et les signes

Les facteurs inflammatoires et mécaniques sont ceux qui provoquent les douleurs des articulations. Ils irritent les terminaisons nerveuses de chaque articulation. Toutefois, il faut prendre garde à dissocier les douleurs articulaires des autres peines provenant des autres tissus à l’instar des ligaments et des muscles. À noter que certains médicaments peuvent aussi engendrer des douleurs au niveau des muscles et que ces dernières peuvent se confondre avec les maux articulaires.

 

L’arthrite est un des symptômes des douleurs articulaires. Elle vient d’une infection ou d’une inflammation qui s’accompagne de formes chroniques et de formes aiguës. Ensuite, il y a l’arthrite aiguë qui est causée par une infection bactérienne. Cela conduit le patient à avoir une grosse inflammation suivie de fièvre. Ici, le sujet a besoin des recommandations d’un médecin. L’articulation peut être grandement douloureuse, rouge, chaude et gonflée en même temps. La douleur est encore plus pénible pendant la nuit.

 

Sinon, l’arthrite chronique est un mal qui tend à évoluer sur une longue période. Elle peut être due à l’agression du système immunitaire sur les cartilages, mais elle peut aussi être causée par une maladie auto-immune.

 

Il y a également l’arthrose qui est provoquée par l’usure du cartilage. Cela arrive fréquemment avec l’âge. Les articulations concernées sont surtout le genou ou encore la hanche. Il y a des personnes plus sensibles que d’autres. Tel est le cas des individus en surpoids ou encore des personnes âgées et des femmes ménopausées. Les sportifs qui sollicitent beaucoup leurs articulations connaissent aussi ce problème.

 

Suite à un traumatisme, il se peut qu’un patient soit en proie à l’inflammation des tissus surtout lorsque cette partie est trop sollicitée. Il en est de même pour les muscles qui se trouvent autour de l’articulation. La crise de goutte provoque également des maux insoutenables sur les articulations.

 

Pour tout dire, les douleurs articulaires peuvent mener à des déformations ou encore des douleurs chroniques. Parfois, le malade se trouve handicapé pendant un moment.

 

Ce qu’il faut savoir sur les douleurs articulaires

Quel que soit l’âge de l’individu, il peut toujours avoir mal aux articulations. Avant d’opter pour un traitement, il faut définir la douleur et comprendre ses manifestations. Déjà, il ne faut pas oublier que les articulations sont en fait des points d’union entre les os qui composent le corps. Ces structures sont quelque peu sophistiquées en plus d'être constituées de divers éléments, dont le cartilage, le tissu conjonctif, les ligaments, les membranes et le liquide synovial.

 

Il faut que le sujet sache analyser la douleur articulaire à laquelle il est en proie. Elle peut être causée par un choc et peut durer plusieurs jours. Elle est peut-être plus intense le matin ou le soir. Il faut se demander si cette douleur est atténuée par le repos. Sinon, il faut aussi se poser la question de comprendre si d’autres symptômes comme la fièvre et la rougeur se manifestent.

 

En gros, le médecin pose des questions de ce genre, mais le patient est tenu de répondre avec exactitude pour qu’il puisse établir le bon diagnostic. En fait, il est possible de grouper les douleurs articulaires en 2. D’un côté, il y a les arthrites qui viennent d’une infection ayant des formes aiguës ou qui sont aussi originaires d’infections chroniques. Tel est le cas du rhumatisme inflammatoire chronique. D’un autre côté, il y a les arthroses qui sont causées par les cartilages abîmés. Ici, les douleurs persistent. De plus, l’arthrose évolue et peut concerner toutes les articulations, mais cela arrive surtout au niveau de la cervicale ou encore du genou.

 

Qu’est-ce qui provoque les douleurs articulaires ?

Les polyarthralgies ou douleurs articulaires ont différentes causes qu’il faut prendre en compte. Lorsqu’un gonflement survient, il faut que le patient aille se faire consulter par un médecin. Il en est de même en cas de rougeur répétitive. Si les douleurs articulaires arrivent avec de la fièvre, le patient doit impérativement se rendre aux urgences.

 

À noter que ces douleurs peuvent aussi être causées par des problèmes traumatiques. Il peut alors s’agir d’un accident, d’une chute ou encore d’un étirement. À part cela, il y a les causes inflammatoires. Ici, plusieurs zones articulaires peuvent être affectées par une inflammation. Lorsqu’on parle de tendinite, ce sont alors les tendons qui sont touchés par le problème. Si toute l’articulation est concernée, c’est l’arthrite. Une polyarthrite rhumatoïde survient plutôt suite à une inflammation chronique.

 

Les douleurs articulaires ont aussi des causes mécaniques. On parle ici de l’usure de tissu à l’instar du cartilage. Cela peut se produire en cas d’arthrose.

 

Sinon, il y a également les dépôts de cristaux. Cela apparaît plutôt dans les épisodes de gouttes. Le dépôt d’urates de sodium est le phénomène qui provoque la douleur de l’articulation.

 

Il ne faut pas oublier que les douleurs articulaires ont aussi des causes infectieuses. En outre, les pathologies comme le Chikungunya peuvent en être la cause.

 

Le diagnostic des douleurs articulaires

Pour établir son constat quant à l’origine des douleurs articulaires, le médecin posera quelques questions au patient. Déjà, il voudra savoir le type de douleur ressenti et les signes qui sont associés à ce mal. Il cherchera également à savoir si le sujet ressent des douleurs lorsqu’il est en mouvement. Sinon, il se peut que le malade ne puisse pas bouger lorsque ses articulations lui font mal. C’est un détail qu’il faut communiquer au médecin.

 

Si le patient se sent fatigué et est en proie à des raideurs en plus des maux au niveau des articulations, il faut le conduire aux urgences. Le médecin voudra également comprendre si la douleur apparaît subitement et sans raison apparente.

 

Son interrogatoire portera en outre sur la durée de la douleur. Si elle persiste dans le temps, le cas est peut-être plus grave. Il se peut que le patient ait mal dès le réveil ou que son cas nécessite carrément des examens supplémentaires, dont l’imagerie médicale, l’analyse sanguine ou encore la radiographie. Parfois, il vaut mieux directement se rendre chez un rhumatologue.

 

Douleurs articulaires : prévention et traitement

Il est conseillé de prendre les mesures adéquates afin de prévenir les douleurs au niveau des articulations. Pour ce faire, il suffit de se conformer à quelques règles hygiéno-diététiques bien définies.

 

D’ores et déjà, il importe de réduire son poids et donc d’entreprendre un régime alimentaire strict si nécessaire. Pour les sportifs, il est important de passer par un bon échauffement en plus d’une hydratation adéquate. Cependant, il ne faut pas trop solliciter les articulations.

 

Pour les crises de gouttes qui se répètent, il est préférable de cesser la consommation de la viande rouge et de l’alcool. De même, il est nécessaire de laisser la charcuterie de côté et il est de rigueur de penser à se réhydrater convenablement.

 

Que faire en cas d’arthrose ?

Une fois que la douleur est trop vive, il est conseillé de se mettre au chaud et de placer une bouillotte d’eau chaude ou encore un coussin chauffant sur la zone douloureuse pendant un quart d’heure. La pratique est à répéter 3 fois par jour.

 

Grâce à la chaleur, la circulation sanguine sera activée et cela optimise le travail musculaire. De même, les tendons seront sollicités. Qui plus est, les articulations douloureuses seront soulagées.

 

Il est aussi recommandé de faire des exercices qui renforcent les muscles. Il est quand même mieux de faire des exercices qui ont été prescrits par le médecin. Ces derniers n’aggraveront pas la situation.

 

Il importe également de se lancer dans les activités aquatiques qui permettent de contrôler les arthrites. En plus, lorsque le sujet est dans l’eau, il évite de porter son poids sur ses articulations douloureuses. Il est en outre préconisé de faire des massages pour éviter l’hypertension au niveau des muscles étant donné que la tension augmente lorsque les articulations sont douloureuses.

 

Les problèmes d’arthrites inflammatoires

En cas d’arthrite inflammatoire, il est nécessaire de se reposer et de limiter la sollicitation de cette articulation. Entre le froid et la chaleur, le choix n’est pas évident, car si la douleur apparaît de manière subite, il est plutôt conseillé de poser un sac de glace et de voir un spécialiste par la suite. Par contre, s’il s’agit d’une douleur chronique, le mieux est de recourir à la chaleur via une bouillotte ou un coussin chauffant. Il est conseillé de changer d’alimentation en cas de goutte.

 

Certes, les douleurs articulaires sont handicapantes, mais il faut tout de même rester actif tout en gardant un œil sur ses limites. Les activités physiques sont nécessaires, mais il faut choisir celles qui sollicitent le moins les articulations douloureuses.

 

L’activité physique n’est pas la seule qui est indispensable. En effet, il faut également une activité sociale pour éviter que le patient ne reste dépité par rapport à son état.

Pour les douleurs articulaires mineures, il est mieux de prendre des médicaments pour soulager les maux légers. Cependant, ils doivent être prescrits par un médecin uniquement.

 

À noter toutefois que les douleurs articulaires sont associées à différentes maladies qui peuvent être graves. Tel est le cas de la spondylarthrite ankylosante.

 

Quoi qu’il en soit, il est plus qu’important de consulter un rhumatologue ou un médecin afin de comprendre la cause des douleurs. Suite à cela, il sera plus facile d’envisager un soin contre les douleurs. Tout au moins, le médecin pourra limiter les maux occasionnés par l’inflammation.

 

Pour remplacer les traitements oraux un tant soit peu, il est conseillé de recourir à des gels ou à des crèmes à base d’anti-inflammatoires. Il suffit de les appliquer sur une bande avant de se coucher ou pendant la journée.

 

Il est envisageable de prendre un traitement de fond, car cela ne présente pas d’effets secondaires. Par ailleurs, il y a aussi les médicaments phytothérapiques qui ont de nombreux bienfaits et qui peuvent soigner les douleurs articulaires. À titre d’exemple, il y a le cassis qui est recommandé du fait de ses vertus anti-inflammatoires.

 

L’harpagophytum est une autre alternative. C’est une plante venant du Sud de l’Afrique. Avec ses principes actifs, elle a diverses propriétés anti-inflammatoires et antalgiques.

 

La Reine des prés est également une plante qui possède des propriétés anti-inflammatoires et antalgiques par la même occasion. L’ortie est aussi un végétal qui limite les douleurs articulaires. Elle est grandement utilisée pour traiter ce type de mal. À côté, il y a le romarin qui combat les actions des radicaux libres qui tendent à attaquer les articulations.

 

Les médecins peuvent également conseiller des médicaments homéopathiques. Ici encore, l’avis d’un homéopathe est fondamental pour analyser au préalable le terrain de l’individu. Dès lors, il sera plus simple d’adapter les souches homéopathiques. Le médecin peut conseiller le Rhus toxicodendron 7CH dans le cas où les symptômes sont graves et se traduisent par un réveil difficile.

 

Si le patient se sent soulagé en faisant des mouvements, il est conseillé d’opter pour le Radium bromatum 7CH. Et si les douleurs sont apaisées par la chaleur, mais accentuées par le froid, il vaut mieux prendre du Bryonia alba 7CH.

 

Pour éviter l’usure rapide du cartilage, il est conseillé de passer par une supplémentation de minéraux et d’oligoéléments. Il y a notamment le manganèse, le sélénium ou encore les vitamines C, D et E.

 

Par ailleurs, il est également possible de combattre les douleurs articulaires en ayant recours à une décoction de gingembre. C’est aussi une solution qui peut réduire les inflammations au niveau des articulations. Pour ce faire, il est conseillé de faire bouillir un litre d’eau et d’y ajouter quelques tranches de gingembre une fois que l’eau commence à frémir. Il convient de laisser bouillir pendant 15 minutes avant de retirer la solution du feu. Boire 4 tasses par jour suffit largement

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris