» » » Peut on acheter un anti inflammatoire sans ordonnance ?

Peut on acheter un anti inflammatoire sans ordonnance ?


 

Par mesure de précaution, les pharmaciens demandent toujours une ordonnance médicale avant de délivrer des médicaments à ses clients. Par contre, certains anti-inflammatoires n’en requièrent pas. Ce sont des remèdes destinés à l’automédication. Quels sont-ils ? Cet article vous en informe.

 


anti-inflammatoire

Quel type d’anti-inflammatoire peut-on obtenir sans ordonnance ?

Les médicaments anti-inflammatoires agissent tous presque de la même manière. En effet, ils empêchent la cyclo-oxygénase ou COX d’opérer. Cet élément participe au développement des agents responsables d’inflammation, de la fièvre, de l’agrégation des plaquettes sanguines et de la protection de la muqueuse de l’estomac. La COX est appelée non stéroïdien.

 

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou AINS sont délivrés uniquement sur ordonnance médicale, excepté l’ibuprofène et le kétoprofène. Ceux-ci sont destinés au traitement des douleurs, des rhumes, des maux de tête et de la fièvre.

 

Ces AINS se déclinent en plusieurs formes : comprimés, gélules, crèmes, gels, collyres, etc. Ils diffèrent selon leur mode d’administration : par application locale, par voie orale, par voie rectale ou par injection.

 

Quelles sont les précautions d’usage de l’anti-inflammatoire sans ordonnance ?

Afin d’anéantir les risques d’effets secondaires, surtout au niveau de l’appareil digestif, il est vivement conseillé de prendre les AINS à une dose réduite, mais efficace, et durant une courte période. Évitez de prolonger le traitement plus de 3 jours dans le cas d’une fièvre, et plus de 5 jours dans le cas de douleurs. Cependant, dès que les inflammations disparaissent, arrêtez immédiatement le traitement.

 

À cause du risque élevé d’hémorragie, ne prenez jamais deux AINS en simultané. Ce traitement est à bannir dans le cas d’une varicelle. Pour les douleurs et les fièvres, priorisez le paracétamol.

 

Respectez également les doses et les intervalles mentionnés sur la notice de l’anti-inflammatoire sans ordonnance.

 

Quels sont les éventuels effets secondaires des médicaments « anti-inflammatoires sans ordonnance » ?

En cas d’intolérance à l’un des composants de l’anti-inflammatoire sans ordonnance, en cas de surdosage ou de traitement prolongé, le risque d’apparition des effets secondaires accroît. Vous pouvez ressentir des vertiges et des céphalées. Les AINS entraînent également des problèmes d’estomac et du tube digestif, des allergies (asthme, éruption cutanée, etc.), une prise de poids, et rarement de l’insuffisance rénale.

 

éruption cutanée

 

Si jamais durant le traitement au anti-inflammatoire vous constatez une grande fatigue, une réduction considérable de la quantité d’urine, consultez directement votre médecin. La manifestation des réactions allergiques diverses ou de brûlures au niveau de l’estomac, doit aussi faire l’objet d’une consultation médicale. Ces signes équivalent à des effets indésirables graves.

 

Par ailleurs, en cas de fièvre, évitez la prise d’anti-inflammatoire puissant comme l’ibuprofène ou le kétoprofène. Il s’avère que ces AINS pourraient causer de graves complications infectieuses, selon l’agence du médicament.

 

Quelles sont les contre-indications des AINS ?

Les différents types d’AINS sont interdits chez les femmes enceintes, à partir du cinquième mois de leur grossesse. Ils sont proscrits chez les individus qui souffrent d’insuffisance hépatique, d’insuffisance rénale et d’insuffisance cardiaque. Évitez de donner les AINS aux enfants âgés de moins de 15 ans, sauf en cas de force majeure, et sous l’avis d’un médecin. Il en est de même chez les personnes âgées.

 

Les AINS ont souvent des propriétés anticoagulantes. De ce fait, ils risquent de provoquer des hémorragies chez les patients qui ont des problèmes de coagulation sanguine. Ils peuvent également aggraver certaines maladies du tube digestif telles que l’ulcère, la gastrite, le reflux gastro-œsophagien et les problèmes intestinaux.

 

Ces médicaments ne conviennent pas non plus aux asthmatiques, du fait qu’ils risquent de générer une crise. Si vous manifestez des réactions allergiques à l’un des composants de ce médicament, optez pour l’anti-inflammatoire naturel. Toutefois, avant de prendre l’AINS, lisez attentivement ses contre-indications, car certains possèdent des contre-indications spécifiques. Par exemple, le diclofénac, l’acéclofénac et le célécoxib sont déconseillés aux patients ayant des antécédents d’AVC, d’infarctus de myocarde, d’artérite et d’angine de poitrine.

 

Quels sont les anti-inflammatoires naturels ?

Il existe des produits naturels qui ont des vertus anti-inflammatoires. Ils peuvent accompagner les AINS (Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens). En cas de douleurs au niveau de la partie ORL, par exemple, vous pouvez recourir à la gomme de propolis, une sorte de pâte à mâcher. Pour lutter contre les infections du tube digestif et des voies urinaires, le basilic constitue une excellente alimentation anti-inflammatoire.

 

Si vous rencontrez des problèmes au niveau de vos muscles tels que la tendinite, l’élongation ou la déchirure, utilisez l’eucalyptus citronné.

 

Pour soigner le rhumatisme, l’arthrose, les ecchymoses, les entorses, etc., des granules homéopathiques ou une crème à base d’arnica feront l’affaire.

 

homeopathie anti-inflammatoire

 

L’utilisation de l’huile essentielle fabriquée à partir de la lavande constitue un traitement efficace pour éradiquer les irritations au niveau de la peau ou des voies respiratoires et digestives. Le froid est aussi un traitement pouvant stopper plusieurs inflammations telles que les jambes lourdes.

 

Ce type de traitement est connu sous le nom de « cryothérapie ». La consommation de thé vert, de la poudre de curcuma (condiment, infusion ou cataplasme) et des omégas 3 permet de soulager certains maux. À titre informatif, les omégas 3 se puisent à l’intérieur des poissons (surtout le saumon), des graines de lin, de l’huile de colza, etc. Puis, pour stimuler la production de cortisone de manière naturelle, le cassis est conseillé.

 

Vous devez savoir que l’aspirine peut être remplacée par le saule blanc, que vous pouvez consommer sous forme de tisane. En effet, l’acide acétylsalicylique, principe actif de l’aspirine, a été découvert à partir de cette espèce botanique.

 

Toutefois, il s’avère plus judicieux d’éviter de vous exposer aux facteurs alimentaires et environnementaux qui sont à l’origine de vos inflammations. Pour ce faire, vous devez commencer par adopter une alimentation saine et équilibrée. Ainsi, diminuez votre consommation de sucre, de graisses trans et saturées, d’acide gras hydrogéné et d’oméga 6.

 

À titre informatif, certains AINS sont également réservés aux animaux. Ils peuvent servir en tant qu’anti-inflammatoire chien et comme un anti-inflammatoire chat. À ce sujet, demandez les conseils d’un vétérinaire.

 

En savoir plus sur les anti-inflammatoires : 

Quels sont les principaux médicaments anti inflammatoires ? 

Peut on acheter un anti inflammatoire sans ordonnance ? 

Quels sont les anti inflammatoires les plus puissants ? 

Existe-il des anti inflammatoires naturels ? 

Comment avoir une alimentation anti-inflammatoire ? 

Quels anti inflammatoires peut on donner au chien ? 

Quels anti inflammatoires peut on donner au chat ? 

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.