Vitamine b12

Energie Dayang - boîte de 30 comprimés
Produit en stock
8.73 €
Stress Resist stress & fatigue Sanofi - boite de 30 comprimés
Victime de son succès
10.05 € 8.05 €
-20%
9 vitamines Nat & Form junior - 60 gommes
Produit en stock
6.51 €
Oftamac plus - boîte de 60 capsules
Produit en stock
23.57 €
Isoxan junior - boite de 20 sticks
Produit en stock
7.71 €
Bion 3 adulte Défense - 60 comprimés
Produit en stock
21.21 €
Bion 3 Défense - 30 comprimés
Produit en stock
12.08 €
Floradix fer + plantes Salus - 84 comprimés
Victime de son succès
13.60 €
Floradix fer + plantes Salus - flacon 500 ml
Victime de son succès
23.14 €
Page 1 sur 2>>>

Les risques de carence en vitamine B12

Il est important de savoir que l’organisme possède une réserve importante de vitamine B12 dans le foie. Les individus en bonne santé peuvent très bien compenser des apports déficitaires de cobalamine sur une longue durée. Toutefois, une carence peut survenir en cas d’épuisement graduel de la réserve du nutriment. Celle-ci peut avoir des conséquences plus ou moins graves sur la santé. Les symptômes mettent du temps à se manifester. Il peut se passer des années avant l’apparition de la carence et les manifestations psychiques et physiques sévères. Ainsi, le corps peut souffrir très longtemps d’un faible ou inexistant approvisionnement en cobalamine. Une carence en vitamine B12 peut se traduire par divers symptômes, dont :

  • La perte de libido

Une perte de libido est une sorte de blocage psychologique qui se traduit par une répulsion systématique envers les activités sexuelles. En effet, les patients peuvent tout d’un coup et durablement ne plus avoir envie de pratiquer tout acte sexuel.

  • Le trouble de la concentration

Les troubles de la concentration occasionnent de nombreux désagréments au quotidien. Ils peuvent se manifester par de nombreuses formes. Par exemple, les sujets peuvent oublier systématiquement des informations même s’ils en ont pris connaissance récemment. Certains présentent des difficultés à la lecture et se distraient rapidement et facilement. Il peut aussi arriver que des personnes souffrant de troubles de la concentration se trouvent dans l’impossibilité de réaliser une tâche quelle qu’elle soit.

  • L’irritabilité
  • Les sautes d’humeur

Les sautes d’humeur peuvent être très accablantes. Les patients qui en souffrent peuvent passer d’une humeur à une autre brusquement et sans raison. Certains sont, par ailleurs, sujets à des accès de colère inexplicables. Ces changements sont fatigants et gênants pour le malade, mais aussi pour son entourage.

 

La nervosité

Il s’agit d’un état d’excitation intérieur et extérieur. Forme bénigne d’angoisse, la nervosité est caractérisée par la contrariété et l’agitation.

  • La dépression

La dépression est un trouble mental qui se caractérise par des baisses d’humeur, une faible estime de soi, etc. À l’inverse des symptômes de la déprime qui est un état passager, ceux de la dépression sont durables. Cet état ne relève ni de la fatalité ni d’une faiblesse de caractère. Il s’agit une maladie caractérisée par une tristesse intense, durable et incontrôlable. Les patients dépressifs présentent aussi une totale perte d’intérêts aux activités appréciées ou non du quotidien. Ils sont aussi constamment fatigués. Les conséquences de la dépression sont nombreuses. Parmi cela, il y a l’altération du sommeil, des changements d’appétit et/ou de poids, des troubles de la concentration, des humeurs changeantes…

  • L’angoisse

Il s’agit d’une émotion ponctuelle et passagère qui est similaire à une attaque de panique. Les personnes souffrant d’une crise d’angoisse sont sujettes à des sensations d’étouffement et d’oppression, des blocages respiratoires, des douleurs thoraciques, des palpitations, des tremblements, des vertiges, des nausées, des vomissements…

  • L’apathie

L’apathie, c’est un état d’indifférence généralisée qui se manifeste par une absence partielle ou totale de réponse à différents stimuli. Elle se distingue par l’absence complète de sensations, d’émotions, de désirs… Les personnes apathiques présentent également un réel manque de motivation et d’initiative. Elles perdent tout intérêt vis-à-vis d’autrui.

  • Les troubles de la mémoire

Les troubles de la mémoire ou troubles amnésiques désignent l’incapacité à mémoriser un fait actuel, à retrouver un souvenir, mais aussi, dans certains, cas, à faire les deux.

  • La confusion mentale

Comme son nom l’indique, la confusion mentale est un état pathologique qui est caractérisé par des pensées désordonnées, brouillées, floues…

  • La démence sénile

La démence sénile se décrit comme un affaiblissement psychique global et progressif. En l’absence d’un traitement rapide dès les premiers symptômes, la démence sénile peut entraîner des conséquences irréversibles. Le champ de conscience du patient se réduit considérablement en même temps que son attention et sa concentration. Le sujet devient de moins en moins affectueux. Ses humeurs changent brusquement et continuellement. Son intelligence et ses sens de valeurs morales se détériorent. Les malades atteints de démence sénile peuvent également adopter des comportements puérils, dont le collectionnisme (collection d’objets inutiles), la fabulation (le fait de s’inventer et s’imaginer des choses) et la labilité affective (changements répétés et spontanés de l’état affectif).

  • La psychose

Contrairement à la dépression, la psychose se traduit par la perte de contact avec la réalité. Les patients peuvent éprouver de bouffées délirantes et des idées irrationnelles. Le sujet ne sait plus ce qui est réel et ce qui ne l’est pas et change de comportement. Il peut également voir des hallucinations.

  • L’insomnie
  • Les troubles de la personnalité

Les troubles de la personnalité se reconnaissent par l’instabilité émotionnelle et affective, la prise de risque inconsidéré et l’impulsivité irraisonnée. Le patient peut également avoir des sentiments de vide et d’ennui persistants, peur de l’abandon et aucune gestion du stress. La peur de l’abandon et l’automutilation figurent également parmi les signes d’un éventuel trouble de la personnalité.

  • La faiblesse immunitaire

Une carence en vitamine B12 peut induire à une forte faiblesse du système immunitaire qui peut entraîner des conséquences graves sur la santé. Le patient devient sensible aux infections et perd ses forces. Il est également sujet à la fatigue chronique.

  • Les inflammations buccales

Les patients présentant des carences en vitamine peuvent faire l’objet d’inflammations buccales, dont l’aphte. Il s’agit de petits ulcères qui se forment au niveau des muqueuses à l’intérieur de la bouche. Les aphtes peuvent également atteindre les joues, la langue, la face interne des lèvres, le palais et les gencives.

  • Les lèvres gercées
  • Les troubles de l’appétit

Un malade souffrant de troubles de l’appétit peut soit ne plus avoir goût à la nourriture soit manger une trop grande quantité d’aliments. Dans tous les cas, ce sont des problèmes graves qui nuisent à la bonne santé du patient et qui peuvent détériorer l’intestin.

  • L’anémie

L’anémie se caractérise par une réduction anormale et progressive du taux d’hémoglobine dans le sang. Les tissus et organes n’obtiennent plus une quantité d’oxygène suffisante ce qui affaiblit considérablement le corps. Les premiers symptômes de cette maladie sont une pâleur, une sensation de fatigue chronique, des vertiges voire parfois des évanouissements, des troubles de la concentration et de la mémoire. Les patients atteints de l’anémie s’essoufflent à l’effort et souffrent de maux de tête. Leur rythme cardiaque s’accélère également.

  • Les douleurs nerveuses

Les douleurs nerveuses se manifestent comme des fourmillements, des sensations de brûlure, de gonflement, d’écrasement, des picotements, mais aussi des décharges électriques.

  • Les fourmillements

Les fourmillements font partie des symptômes courants d’une carence en vitamine B12. Ils se ressentent généralement au niveau des doigts, des jambes et des orteils.

  • La frilosité
  • L’artériosclérose

Comme son nom l’indique, l’artériosclérose est une forme de sclérose qui se manifeste au niveau des artères. Cette maladie se caractérise par l’épaississement et le durcissement de la paroi des artères. Bien qu’elle soit considérée comme une maladie liée à l’âge, de nombreux autres facteurs, dont la carence en vitamine B12 peut favoriser son apparition.

  • L’infarctus

L’infarctus du myocarde est plus connu sous le nom de crise cardiaque. Il désigne une destruction partielle du muscle cardiaque et requiert une prise en charge médicale rapide, car il est potentiellement mortel.

  • Les accidents vasculaires cérébraux

Ces accidents se manifestent par une perte subite des fonctions cérébrales suite à une interruption du débit sanguin vers le cerveau. Les conséquences des accidents vasculaires cérébraux peuvent être très graves, voire mortelles.

  • Les problèmes de vision
  • La spasmophilie

La spasmophilie est un terme médical utilisé pour désigner les crises d’angoisse qui allient une tétanie musculaire et des difficultés à respirer. Les premiers symptômes d’une crise s’apparentent à des attaques de panique. La spasmophilie est considérée comme une maladie psychiatrique rentrant dans la catégorie des troubles panique et prenant la forme d’angoisse pathologique. Les réactions spasmophiles peuvent provoquer des troubles handicapants pour les personnes qui en souffrent. Parmi cela, il y a la peur de sortir, la dépression, les pensées suicidaires de passage, l’abus de drogue et/ou d’alcool…

  • L’incontinence

Les patients souffrant d’incontinence ont des pertes incontrôlables et involontaires d’urine. Ce n’est pas une maladie, mais un trouble qui est encore plus ou moins tabou. Néanmoins, des solutions existent pour remédier efficacement à ce problème.

  • L’impuissance

L’impuissance ou dysfonction érectile se manifeste par l’incapacité d’obtenir et de maintenir une érection au cours de l’acte sexuel. Il est également caractérisé par une faible libido et une forte anxiété au sujet de la performance sexuelle.

 

Les compléments alimentaires de vitamine B12

La prise de compléments alimentaires de vitamine B12 peut être utile dans le cas où l’apport du nutriment par le biais de l’alimentation est insuffisant ou inexistant. Cela peut, par exemple, être le cas dans le cadre d’un régime végan. Les compléments alimentaires de vitamine B12 diffèrent en de nombreux points. Il est donc important de s’informer avant d’en prendre. Les compléments alimentaires de vitamine B12 se présentent sous plusieurs formes et chacune d’entre elle tient un rôle différent dans l’organisme et ont des avantages et des inconvénients spécifiques.

 

Les molécules actives de la vitamine B12

Les compléments alimentaires de vitamine B12 sont constitués d’un élément chimique spécifique qui est lié à la cobalamine. C’est d’ailleurs cet élément qui donne la dénomination du principe actif contenu dans le complément alimentaire. Parmi ces molécules, il y a la méthylcobalamine et l’adénosylcobalamine. Ce sont des coenzymes de la vitamine B12. Elles sont directement absorbées par l’organisme. Ces formes actives peuvent être très bien stockées par le foie. La cyanocobalamine, par contre, est une molécule synthétique. Elle est composée de cobalamine et d’acide cyanhydrique ou cyanure d’où elle tient son nom. Disposant d’un processus de synthèse simple, cette molécule est très stable chimiquement. Elle est très utilisée aux États-Unis en raison des résultats positifs qu’elle offre. Toutefois, ce type de complément alimentaire de la vitamine B12 est susceptible de causer des effets secondaires en raison de la présence de cyanure. En effet, certains patients peuvent avoir des réactions allergiques suite à la prise du médicament. La petite quantité de cyanure présente dans le médicament s’évacue très vite et très facilement si les reins sont en bonne santé et fonctionnent normalement. Toutefois, le complément alimentaire est fortement déconseillé en cas de sensibilités rénales. Il est également à éviter pour les fumeurs. En revanche, l’hydroxocolabamine est une molécule traditionnellement préconisée pour les injections de vitamine B12. Selon l’OMS, il s’agit du 1er choix de complément de vitamine B12.

 

Le surdosage de vitamine B12

Les risques de surdosage de vitamine B12 sont très rares, voire nuls. La poussée d’acné est le seul effet secondaire constaté en cas de surdosage de cobalamine. Néanmoins, aucune toxicité réelle n’a été démontrée à ce jour.

 

Comment bien utiliser la vitamine B12 ?

Un apport régulier de 2,4 μg de cobalamine par jour est recommandé par l’ANSES pour rester en bonne santé. Dans ce sens, une supplémentation en vitamine B12 est fortement recommandée aux personnes végétariennes et véganes pour réduire au mieux les risques de carence. Quel que le soit le type de complément alimentaire choisi, l’organisme va assimiler la vitamine B12 qui y est contenue.

 

En outre, la posologie des compléments alimentaires de vitamine B12 est bien plus élevée que celle recommandée avec les aliments. En effet, celle-ci peut aller jusqu’à 5000 μg. Cela vient du fait que le stockage de vitamine B12 dans l’organisme permet de prendre certains compléments mensuellement. De plus, la cobalamine présente dans les compléments alimentaires n’est pas entièrement absorbée par l’organisme. Un dosage important est donc nécessaire pour pallier les besoins quotidiens de vitamine B12. Il est fortement recommandé de consulter un médecin pour connaître le complément alimentaire en vitamine B12 qui vous convient le mieux. Le professionnel de la santé saura également vous indiquer la posologie idéale.

 

Interaction de la vitamine B12

Le métabolisme de la vitamine B12 peut être influencé positivement et négativement par de nombreux nutriments. Par exemple, il est important de noter que la vitamine B9 a besoin de la cobalamine pour s’activer, comme la vitamine B12 a besoin de la vitamine B7. Aussi, les vitamines B2, B3 et le calcium sont des nutriments essentiels au métabolisme à la vitamine B12. L’idéal est donc de prendre un complexe vitaminé pour réduire au maximum les risques de carence.

 

La vitamine B12 ou cobalamine est un nutriment indispensable pour rester en forme et en bonne santé. Un apport suffisant et quotidien de celle-ci est essentiel au bon fonctionnement du cerveau, à la synthèse de l’ADN… Les carences en cobalamine peuvent entraîner des conséquences psychiques et physiques très graves, voire irréversibles comme la démence sénile ou encore l’infarctus. Pour éviter cela, il convient de privilégier les produits alimentaires d’origine animale comme la viande, le poisson ou encore les œufs. En cas de régime végétarien ou végan, il convient de prendre des compléments alimentaires de cobalamine.

Tout savoir sur la vitamine B12

La vitamine B12 est essentielle au bon fonctionnement du cerveau, du système nerveux et à la synthèse de l’ADN. Elle doit quotidiennement être apportée à l’alimentation à juste quantité. Les conséquences de carence ou de quantité trop élevées sont plus ou moins graves. Focus sur le sujet.

Vitamine B12, qu’est-ce que c’est au juste ?

Comme son nom l’indique, la vitamine B12 appartient au groupe des vitamines du groupe B. Elle est aussi connue sous le nom de cobalamine. C’est une vitamine soluble dans l’eau et qui peut facilement s’éliminer dans les urines. La vitamine B12 a été découverte pour la première fois dans les années 1980 grâce à une recherche scientifique sur l’anémie pernicieuse mortelle. En effet, cette vitamine B12 tient un rôle important dans la synthèse des globules rouges. Cependant, ce n’est qu’en 1948 que la configuration tridimensionnelle de la cobalamine a été identifiée par Dorothy Hodgkin. En 2017, l’étude de la synthèse de la vitamine par les micro-organismes a été achevée.

 

L’utilité de la Vitamine B12 ?

La vitamine B12 contribue à de nombreux processus de l’organisme. Elle est capitale à la synthèse de neuromédiateurs et au maintien de l’intégralité du système nerveux, dont la gaine de myéline. Cette dernière assure la protection des nerfs et leur bon fonctionnement. Elle joue également un rôle important dans la synthèse de l’ADN et la formation de globules rouges. Par ailleurs, la vitamine B12 est reconnue pour ses propriétés antiallergiques, antidépresseurs et antalgiques. Une alimentation riche en vitamine B12 permet également de préserver la peau en bon état et de favoriser le renouvellement cellulaire. Durant la période de grossesse, la vitamine B12 est indispensable à l’expansion du volume sanguin et au bon développement du fœtus. Associée à la vitamine B9, elle réduit le taux sanguin d’homocystéine. L’excès de ce composé favorise les maladies cardiovasculaires.

 

Quels sont les aliments sources de la vitamine B12 ?

Un apport régulier et quotidien en vitamine B12 est nécessaire pour rester en bonne santé. Contrairement aux autres vitamines, elle ne se trouve que dans peu d’aliments. Parmi cela, il y a :

  • Les aliments d’origine animale

Ce sont les micro-organismes bactériens qui se trouvent dans les organes digestifs des animaux qui produisent la vitamine B12. C’est la raison pour laquelle les aliments les plus riches en cobalamine sont ceux d’origine animale : poissons, produits laitiers, œufs, viandes… Toutefois, il est important de savoir que les animaux carnivores consomment la vitamine B12 en mangeant leurs proies alors que ceux ruminants l’absorbent par la digestion de végétaux, de la terre et même d’excréments ingérés. Dans ce sens, la quantité de vitamine B12 est particulièrement importante dans les abats d’animaux : estomac, foie… Cette concentration diminue progressivement dans la viande, le lait et les œufs. Par ailleurs, la vitamine B12 est très présente dans certains fromages comme le camembert. En revanche, certaines études rapportent que celle-ci est mieux assimilée avec les produits laitiers qu’avec les œufs ou encore la viande. Cela peut être dû par de nombreuses raisons. Tout d’abord, la cobalamine est très sensible à la chaleur. Elle peut se détruire considérablement au moment de la cuisson de la viande ou des œufs.

  • Les aliments dédiés au régime végétarien

Les personnes végétariennes ne consommant ni viande ni poissons pourront compléter l’apport nécessaire en vitamine B12 de l’organisme par le biais de produits issus des animaux. Cela peut être les produits laitiers, le lait et les œufs… Les œufs de poule, le camembert et le gouda, par exemple, figurent parmi les aliments dédiés au régime végétarien qui contiennent le plus de vitamine B12. Par contre, le yaourt et le lait ne contiennent que de faibles quantités.

  • Les aliments dédiés au régime végan

Les plantes en elles-mêmes ne peuvent pas produire de la vitamine B12. Cependant, on peut en trouver en faibles quantités dans certaines circonstances. Par exemple, il est possible de manger des végétaux qui sont en contact avec l’humus. Ce dernier abrite une importante variété de micro-organismes bactériens, dont la cobalamine. Certains végétaux peuvent, par contact de l’humus, préserver de faibles quantités de la vitamine pour une courte durée. Toutefois, il n’est pas raisonnable de se limiter à cette source de vitamine B12, car les quantités sont très limitées. Par ailleurs, il est utile de savoir que la terre à la surface de la peau des légumes fraichement déracinés contient de la vitamine B12.

 

À titre informatif, les champs cultivés de façon industrielle sont traités avec bon nombre de produits chimiques, dont des biocides. Ces derniers endommagent l’humus et détruisent par la même occasion la cobalamine. Dans ce sens, le fait de ne pas laver les légumes fraichement déracinés n’est pas une option fiable pour des raisons gustatives et sanitaires évidentes. En outre, il est essentiel de savoir qu’il existe les algues marines sont composées de substances, dont la structure est similaire à la vitamine B12. Elles sont appelées vitamines B12 analogues. Toutefois, des études ont démontré que leur biodisponibilité est très limitée et que certaines vitamines B12 analogues sont même toxiques.