Molybdène

Ergymunyl Nutergia - flacon de 250 ml
Produit en stock
15.12 €
Ergyepur Nutergia - flacon de 250 ml
Produit en stock
14.11 €
Ergybiol Nutergia - flacon de 150 ml
Produit en stock
13.60 €
Ergytonyl Nutergia - flacon de 250 ml
Produit en stock
14.51 €
Ergycranberryl Nutergia - flacon de 250 ml
Produit en stock
15.73 €
Ergydraine Nutergia - flacon de 250 ml
Produit en stock
14.51 €
Ergycalm Nutergia - flacon de 250 ml
Produit en stock
15.12 €
Ergydigest Nutergia - flacon de 250 ml
Produit en stock
15.83 €
Ergyveine Nutergia - flacon de 250 ml
Produit en stock
15.12 €

Le molybdène fait partie des oligoéléments indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Il est notamment stocké en quantité insuffisante dans le foie et les reins. Cet oligoélément contribue à la synthèse de protéines et à l’excrétion des déchets métaboliques issus du fonctionnement cellulaire. En pharmacopée, le molybdène constitue une substance active utilisée dans la fabrication de certains suppléments. L’administration d’un complément alimentaire riche en oligoéléments est importante en raison de leurs capacités à la formation de l’ADN et d’aider l’organisme aux diverses réactions chimiques. On peut retrouver le molybdène dans certains aliments comme les fruits à coques et les légumes secs. 

 

Les rôles et les propriétés du molybdène 

Précurseur d’acides aminés, le molybdène est impliqué dans le fonctionnement de plusieurs enzymes indispensables au métabolisme de certains acides aminés. Ces derniers sont les composants de protéines et des purines, des constituants de l’ADN. 

 

Au niveau de l’œsophage, le molybdène agit pour prévenir la formation de certaines tumeurs. Cet oligoélément participe aussi au métabolisme du fer. À ce titre, il renferme des propriétés antianémiques stimulant la formation de globules rouges. Le molybdène aide à éliminer certains médicaments par l’organisme. 

 

Le molybdène a aussi pour rôle d’éliminer l’acide urique qui provient de la dégradation de la digestion de certains aliments, mais aussi des cellules mortes. À noter que l’acide urique peut déclencher une goutte. Cela provoque en effet des inflammations douloureuses au niveau des articulations et autour d’elles. 

 

Il est dit que cet oligoélément aide à lutter contre le dysfonctionnement de l’érection. Dans ce cas, il est indispensable de consulter un médecin pour obtenir un traitement plus adéquat.  

 

Dans quels cas utiliser le molybdène ?

Le molybdène est essentiel pour le fonctionnement de l’organisme en général. Cet oligoélément est principalement indiqué en cas de maladie digestive altérant l’assimilation de certains nutriments. 

 

Il est aussi prescrit dans le traitement permettant de prévenir les caries dentaires. L’administration du molybdène en complément alimentaire solidifie les dents tout en contribuant à la croissance osseuse.

 

En cas d’impuissance sexuelle, il est recommandé de consommer un supplément à base de molybdène. 

 

Vous pouvez aussi suivre un traitement avec le molybdène en cas de douleurs musculaires et de la goutte. Les troubles oculaires peuvent aussi être corrigés par l’administration de cet oligoélément. 

 

Il est préconisé dans la prévention de l’anémie et efficace pour lutter contre certains types de migraines. 

 

Quelles sont les sources alimentaires du molybdène ?

Il faut noter que la quantité de molybdène dans certains aliments dépend entièrement de la composition du sol où ils ont été cultivés. On peut trouver du molybdène dans les produits céréaliers aussi bien que dans les noix. Les produits laitiers (yaourt, formage…), les fruits et les légumes ont un faible apport en cet oligoélément. Vous pouvez en procurer dans le riz, le foie et les pois chiches. L’ail, les abats et les pains, entre autres, sont aussi composés de molybdène. D’autres aliments pourraient aussi vous en procurer, à savoir : les lentilles, le rognon et les épinards. 

 

Mode d’utilisation

En complément alimentaire, le molybdène est souvent en association avec d’autres oligoéléments tels que le zinc, le fer et le cuivre. Il est aussi en combinaison avec des minéraux. Il est recommandé d’administrer un supplément en molybdène de 50 microgrammes par jour afin de couvrir tous les besoins de l’organisme. Ce complément alimentaire est souvent utilisé dans le traitement précis de pathologies rénales ou encore métaboliques. Dans tous les cas, il est toujours préférable de prendre l’avis d’un médecin avant d’envisager l’administration de ce supplément. 

 

Quels sont les éventuels effets indésirables ? 

En cas de surconsommation de molybdène, des effets non désirables peuvent survenir chez le sujet. Cela peut s’agir de troubles situés au niveau des muscles. L’intoxication liée à la consommation de cet oligoélément peut être traitée par l’administration d’un supplément en cuivre se présentant comme l’antagoniste de ce métal. À noter que l’excès en cet oligoélément s’avère être peu toxique étant donné qu’il est rapidement éliminé par l’urine. 

 

Carence et surconsommation 

  • Carence

La déficience en molybdène n’a pas été observée chez les personnes en bonne santé. Les sujets nourris strictement par voie parentérale (perfusion veineuse) sont les plus touchés par cette carence. Cette dernière se traduit par une accélération du rythme cardiaque, des vomissements, de la migraine, des nausées ou encore des troubles visuels. Ces symptômes peuvent être annulés une fois que le patient consomme des suppléments alimentaires à base de molybdène.

 

La carence en molybdène peut être occasionnée par la difficulté à en assimiler. Cela concerne notamment les personnes qui souffrent de troubles d’absorption comme la maladie de Crohn. 

 

Le déficit en cofacteur à molybdène, une maladie très rare, entraîne des troubles neurologiques ainsi que des anomalies de la croissance. Cela s’explique par le fait que cet oligoélément ne peut être synthétisé par l’organisme. 

 

Une déficience en molybdène provoque de l’irritabilité, des désordres mentaux, des palpitations ainsi que des désordres au niveau des dents. 

  • Excès

Le risque d’excès en molybdène reste assez faible du fait qu’il est éliminé dans les urines. Une dose élevée entraîne une augmentation de taux d’acide urique. 

 

Quelles sont les contre-indications ?

Il est déconseillé de prendre des suppléments en molybdène si vous êtes atteint d’insuffisance rénale. 

 

Le sujet présentant une déficience d’apport en cuivre ne doit pas aussi administrer ce genre de complément alimentaire afin d’éviter des troubles métaboliques. En cas de carence, il est recommandé d’opter pour l’administration de molybdène par voie intraveineuse pour ne pas altérer l’assimilation de cet oligoélément. 

 

Interaction avec d’autres aliments 

Il faut réduire la consommation de soja, de thé noir ou de sulfate, car ils sont susceptibles de diminuer l’assimilation de cet oligoélément par l’organisme. Par contre, l’administration du zinc, du cuivre et de fer contribue efficacement au métabolisme du molybdène.

Même si le molybdène est un oligoélément essentiel pour le bon fonctionnement de l’organisme, il convient de parler avec votre médecin avant de l’administrer. Lui seul peut vous donner la dose adéquate et vous prescrire d’autres suppléments qui seront bien adaptés à votre état de santé.