» » » Cholesterol

Cholesterol (Compléments alimentaires BIO)

Le cholestérol est un corps gras indispensable au fonctionnement de l’organisme. Il a un rôle essentiel dans la composition des cellules et dans la synthèse des hormones comme les stéroïdes. Mais en excès, le mauvais cholestérol dans le sang favorise l’athérosclérose, augmente le risque de maladie cardiovasculaire, peut endommager le foie et être fatal pour d’autres organes vitaux. Il se peut qu’on vous ait diagnostiqué un bilan inquiétant sur le taux de mauvais cholestérol dans votre sang.

Contrecarrer le problème de cholestérol :

  • Veillez à votre alimentation : réduisez l’apport global de graisses surtout animales, beurre, viennoiseries, pâtisseries, produits industrialisés ou autres. Privilégiez les acides gras insaturés comme les huiles végétales et aliments riches en oméga 3. Mangez plus de fruits et légumes. Soyez prudent avec le sel.
  • Arrêtez le tabac et l’alcool
  • Faites du sport : un exercice physique journalier est toujours bon pour votre corps.
  • Il se peut que ces méthodes ne suffisent pas pour maintenir votre taux de mauvais cholestérol à la normale. Il va donc falloir vous procurer de compléments alimentaires en supplément de vos exercices physiques et alimentation saine.

Adopter des solutions naturelles, efficaces et sûres :

  • Pour éviter l’hypercholestérolémie, il n’y a rien de mieux  que la levure du riz rouge. 100 % naturelle, elle contribue également à une bonne circulation sanguine. Le Coracol Pileje est un complément alimentaire contenant du riz rouge qui peut vous aider à maintenir la cholestérolémie à un niveau normal. Il y a aussi des compléments alimentaires élaborés pour réguler le taux de cholestérol tel que l’Arkogélules Levure de riz rouge de Arkopharma.
  • La lécithine de soja est un émulsifiant naturel qui permet de solubiliser les corps gras et d'éliminer les graisses en excès dans le sang par le foie afin de stabiliser le taux de cholestérol. Elusanes lécithine de soja de Naturactive est justement un complément alimentaire qui en contient.

Il faut toutefois conseiller de consulter un médecin avant de prendre des compléments alimentaires.

 

Le traitement de l’hypercholestérolémie par un médicament hypolipémiant comme les statines doit obligatoirement être précédé de mesures hygiéno-diététiques. Faites de votre mieux pour suivre ces mesures, car c’est seulement parce que ces dernières échouent que le traitement médicamenteux sera adopté.

 

N’oubliez pas de surveiller votre tension artérielle et réalisez des bilans lipidiques réguliers.

Cholesterol

Bon cholestérol et mauvais cholestérol

20 à 30% de la population souffrent d’hypercholestérolémie. Cela signifie que le taux de cholestérol dans le sang est plus élevé que la normale. C’est pourtant une graisse essentielle au bon fonctionnement de l’organisme, mais en excès, elle constitue une source de maladies cardio-vasculaires.

 

Les 2/3 du cholestérol essentiel à l’organisme sont produits par le foie, les 1/3 restants sont apportés par l’alimentation et surtout par la graisse animale.

 

Le cholestérol n’est pas soluble dans le sang, il est alors véhiculé par des protéines. Il circule ainsi dans le sang par deux voies :

  • la première par les lipoprotéines de basse densité qui transportent le « mauvais cholestérol » du foie vers les cellules de l’organisme.
  • La seconde par les lipoprotéines de haute densité qui permettent au « bon cholestérol » de se déplacer depuis les cellules vers le foie où il sera détruit et éliminé.

Origines du cholestérol et préventions

Lorsque le mauvais cholestérol est en grande quantité, toutes les pathologies telles que l’hypertension surviennent. Cette substance grasse a tendance à se poser sur la paroi des vaisseaux sanguins et des artères. Progressivement, elle va former des plaques d’athéromes qui peuvent par la suite finir par boucher les artères.

 

Les causes peuvent venir généralement de l’alimentation riche en graisses animales. Toutefois, l’hérédité est aussi un facteur qu’il ne faut pas écarter. L’hypercholestérolémie familiale touche 1 personne sur 10 et se montre dès le plus jeune âge.

 

Il est conseillé de le diagnostiquer très tôt à travers des analyses de sang. Il est également nécessaire d’adopter une alimentation équilibrée et anti cholestérol. Ce bilan doit être réalisé tous les 5 ans à partir de 35 ans pour les hommes et 45 ans chez les femmes afin d’évaluer le risque cardiovasculaire.