Olivier

Activa chrono circulation - 15 gélules
Produit en stock
7.66 €
Ergymunyl Nutergia - flacon de 250 ml
Produit en stock
15.12 €

Les feuilles sont essentiellement les parties utilisées dans le domaine médical. Sous leur forme de médicament, ses feuilles se présentent en gélule de poudre ou en macérât glycériné. On peut aussi utiliser cette partie aérienne pour préparer une infusion. Dans ce cas, on se sert des feuilles séchées de l’olivier. 

 

L’huile alimentaire est issue de l’extraction des fruits d’olivier, l’olive. Cette huile peut aussi être utilisée pour traiter les problèmes cutanés en raison de son pouvoir régénérant, antioxydant et nourrissant. 

Utilisation 

  • Dans le domaine de la santé 

L’olivier constitue une plante médicinale ayant des effets hypotenseurs, diurétiques et vasodilatateurs. Ce sont notamment ses feuilles qui contiennent ces propriétés et entrent dans la composition de la pharmacopée. Les extraits standardisés, la macération glycérinée et l’extrait stabilisé s’avèrent être les formules utilisées en pharmacologie, car ils contiennent davantage d’oleuropéine, une substance hypotensive. 

 

Des études cliniques ont prouvé que les feuilles d’olivier sont indiquées dans la prévention de l’athérosclérose, une accumulation de cholestérol au niveau des parois des artères. 

 

L’olivier sous sa forme de médicament permet de soulager les douleurs liées aux rhumatismes et à l’arthrite. Il est aussi indiqué dans le traitement de certaines pathologies cardiovasculaires grâce à sa forte teneur en vitamine A et en acides gras. 

Les feuilles d’olivier constituent un excellent remède naturel traitant un large spectre de maladies grâce à ses composants actifs. 

  • En cosmétique

L’huile d’olive est réputée pour sa vertu antioxydante, nourrissante et émolliente. C’est pour cette raison qu’elle est utilisée comme ingrédient miraculeux dans divers produits cosmétiques : masques capillaires, shampoing, crèmes pour le visage et savons. Cet extrait d’olive se présente aussi comme une formule de soin pour les ongles cassants et les irritations cutanées. 

 

Les bienfaits de cette huile sur les cheveux sont aussi nombreux. En bain d’huile, elle préserve la santé capillaire tout en luttant contre la sécheresse. Des produits capillaires antichute contiennent également de l’huile d’olive. Il faut privilégier l’extrait vierge pour en profiter de ses bienfaits autant sur le bien-être que sur la santé. 

 

L’utilisation de l’huile d’olive sur la peau et les cheveux datait depuis des millénaires. Elle est reconnue depuis toujours pour sa propriété adoucissante et protectrice. De ce fait, l’olive sous sa forme d’huile forme un ingrédient naturel de prédilection dans l’univers cosmétique. 

  • En alimentation 

L’olive est aussi utilisée en alimentation pour confectionner des condiments : l’olive de table. Cette dernière peut se présenter sous une couleur noire lorsqu’elle est cueillie à pleine maturité. Si elle est cueillie jeune, elle donne une nuance verte. Elle est incorporée dans une variété de plats : pizza, poulet aux olives, tajine aux olives… Ce fruit peut aussi être consommé en pâte. Cette préparation existait déjà depuis l’antiquité et une recette de cuisine provençale française appelée tapenade en contient. 

 

L’utilisation de l’huile d’olive en tant que sauce pour les salades et les crudités constitue une préparation culinaire commune. En huile de cuisson, il se pourrait qu’elle perde la majorité de ses vertus. 

  • Activités artisanales 

Autrefois, l’olivier était utilisé en bois de chauffage et de construction. Actuellement, cet arbre n’est servi que dans le domaine de l’artisanat. De couleur jaune clair, son bois affiche des fibres irrégulières tant recherchées en sculpture et en ébénisterie. Aujourd’hui, ce bois est très apprécié pour ses spécificités. Solide et endurant, le bois d’olivier est pratiquement utilisé de manière usuelle en tant qu’ustensile de cuisine. À partir de ce bois, on peut obtenir des planches à couper, des pilons, des couverts et même des saladiers de type rustique.

 

Dans la région méditerranéenne, l’huile d’olive était une source de lumière pour les lampes à huile.

 

Vertus et propriétés 

L’oleuropéoside présent dans les feuilles d’olivier procure des effets hypotenseurs. En partant de ce principe, elles constituent un allié irréfutable pour réduire l’hypertension artérielle. Des études cliniques ont même démontré des résultats prometteurs concernant la baisse de la pression artérielle. À noter que l’usage des feuilles d’olivier contribue légèrement à la réduction des troubles relatifs à l’hypertension. Cela concerne particulièrement les vertiges, les bourdonnements d’oreilles, les maux de tête ainsi que les troubles visuels. 

Ce même composant qui n’est autre que l’oleuropéoside possède aussi un pouvoir cardioprotecteur. Les feuilles d’olivier participent en effet au bon fonctionnement du système cardiovasculaire. Elles sont principalement utilisées dans la prévention et dans la lutte contre les pathologies cardiovasculaires. L’oleuropéoside a aussi la capacité de diminuer le taux de glucose dans le sang, permettant ainsi de combattre l’hyperglycémie. À cet effet, les feuilles d’olivier et leurs extraits sont utilisés dans le cadre de la régulation du diabète de type II. 

 

Les principes actifs des feuilles de l’Olea europaea ont pour fonction de diminuer significativement le taux de mauvais cholestérol dans l’organisme. Ce mauvais cholestérol favorise l’apparition de la maladie athérosclérose. Elle se caractérise par la survenue des plaques d’athérome, une accumulation de corps gras. 

 

Grâce à ses vertus antioxydantes, les feuilles de cet arbre permettent de lutter contre les radicaux libres qui sont responsables de certaines maladies et du cancer. Les acides-phénols présents dans ces feuilles activent la fonction métabolique prévenant l’apparition de certains cancers et maladies liées au vieillissement. 

 

Ayant une forte teneur en flavonoïde, les feuilles d’olivier renferment aussi des propriétés anti-inflammatoires et immunostimulantes. Les flavonoïdes ont pour rôle de renforcer les vaisseaux sanguins et surtout d’améliorer la circulation sanguine. D’ailleurs, ces composants actifs se révèlent encore plus efficaces que le médicament aspirine dans le cadre de la fluidification du sang. 

 

Outre leur potentiel cardioprotecteur et leur propriété antioxydante, les feuilles d’olivier disposent d’une action diurétique, augmentant la sécrétion urinaire. Elles sont en effet efficaces pour traiter certains problèmes urinaires. 

 

Les feuilles d’olivier sont aussi connues pour leurs actions antibactériennes et antivirales. Des fabricants de supplément prétendent qu’elles auraient des effets sur les infections causées par des virus, des bactéries et de levure. Il est même dit que cette partie aérienne dispose une propriété antifongique traitant les mycoses ainsi que les infections occasionnées par des champignons et des levures. 

 

Les olives tout comme les feuilles d’olivier apportent aussi des bienfaits sur la santé et le bien-être. Les acides gras mono-insaturés présents dans ce fruit protègent le cœur. Riche en vitamine E, l’olive neutralise les radicaux libres tout en luttant contre le stress oxydatif. La vitamine E agit dans la production de globules rouges et également dans la production de vasodilatateurs. Il faut noter qu’une carence en cette vitamine peut déclencher une mauvaise coordination des mouvements et favorise l’apparition des maladies coronariennes et cardiovasculaires. 

 

L’olive mûre renferme une bonne quantité de fer. Ce minéral s’avère être important pour le transfert d’oxygène et a pour fonction de fabriquer de nouvelles hormones et cellules. 

 

Indication thérapeutique

Le médicament à base de feuilles d’olivier est principalement indiqué dans le traitement de certaines maladies cardiovasculaires et d’hypertension artérielle. Il est aussi utilisé pour la régulation du taux de sucre dans le sang et fait diminuer celui du cholestérol.

Ayant des effets hypotenseurs et hypoglycémiants, les feuilles d’olivier sont préconisées pour traiter les symptômes de l’artériosclérose et de l’athérosclérose. Elles permettent de rendre l’élasticité des veines et aussi de nettoyer les artères. On les recommande aussi en cas de jambes lourdes, de varices, mais aussi d’hémorroïde.

 

En cas de problème de transit intestinal, il est recommandé de consommer les feuilles d’olivier ou des extraits dilués. Cela s’explique par la présence de fibre dans ce feuillage. Ce dernier régule la flore de l’intestin en luttant contre la candidose ainsi que la colibacillose. Pour un effet détoxifiant, vous pouvez utiliser ces feuilles en cure pendant quelques jours. 

 

Étant un antibiotique naturel, les feuilles de l’Olea europaea sont aussi utilisées en cas d’infections causées par des virus et des bactéries. À cet effet, elles sont indiquées dans le traitement d’appoint de certaines maladies parasitaires, à savoir : le candida Albicans (des champignons présents dans les voies génitales. 

 

En usage externe, les feuilles d’olivier permettent de soigner les sinusites et les rhinites. Mais cela nécessite un lavement du nez. 

 

Pour renforcer le système immunitaire, il est également conseillé d’utiliser les feuilles d’olivier. 

 

Mode d’utilisation

L’usage des feuilles d’olivier varie en fonction des formes que vous choisissez : tisane, décoction, huile d’olive, gélules ou encore extrait stabilisé. 

 

Si vous optez pour les feuilles d’olivier sous forme de gélules, administrez avant le repas 1 gélule de 400 à 1500 mg par jour. Il est conseillé de le prendre environ 20 minutes avant chaque repas avec un demi-verre d’eau ou encore une cuillérée à café de l’huile d’olive. Évitez de dépasser la dose prescrite. Pour plus d’informations, contactez votre médecin. 

 

En teinture mère, utilisez 30 à 50 gouttes par jour. Pour cela, vous devez diluer les concentrées dans un grand verre d’eau. 

 

En tisane, prenez 20 feuilles d’olivier et faites-les bouillir dans 800 ml d’eau jusqu’à l’obtention de 400 ml de tisane. Laissez-la refroidir pendant une dizaine de minutes et puis filtrez. Durant 15 jours, buvez la préparation dans une tasse de café tous les matins. La décoction en bouteille peut être conservée pendant une semaine dans le réfrigérateur. 

 

Si vous n’appréciez pas vraiment le goût de la tisane, vous pouvez ajouter légèrement du miel dans la préparation. Dans le cas où vous suivez un traitement minceur, vous devez vous passer de l’ajout du miel. 

 

L’huile d’olive aide à prévenir les troubles cognitifs et la maladie d’Alzheimer. 

 

Il convient toujours de prendre l’avis d’un spécialiste dans le domaine médical avant de suivre n’importe quel traitement, qu’il soit naturel ou chimique. 

 

L’huile d’olive : vertus, utilisations et mécanisme d’action

L’huile d’olive regorge de multiples vertus pour la santé et le bien-être en général. Il est préférable de ne pas l’utiliser en cuisson afin de ne pas perdre ses propriétés. Les vapeurs de cet extrait dégagent des toxines et des radicaux libres responsables de nombreuses maladies cardiovasculaires et de cancer. En effet, elle ne doit pas être utilisée en friture, surtout lorsqu’elle est vierge. Vous pouvez mélanger l’huile d’olive dans les salades ou en verser quelques cuillérées sur les crustacées et sur les plats préalablement cuits. 

 

Afin de bénéficier des bienfaits de cet extrait d’olive, vous pouvez aussi administrer 1 à 2 cuillérées à table tous les jours. Misez sur l’huile d’olive extra-vierge qui contient un taux élevé de polyphénols, excellents pour la santé. Il a été démontré que la consommation quotidienne de l’huile d’olive réduit significativement les risques de cancer du sein, de l’appareil respiratoire, mais aussi du système digestif. 

 

L’acide oléique ainsi que les polyphénols ont pour fonction de diminuer l’inflammation et de maintenir la souplesse des parois artérielles. En effet, la combinaison de ces composants agit de manière à baisser la pression sanguine tout en réduisant le cholestérol. L’huile d’olive protège les cellules et favorise la production des hormones. Elle préserve aussi la masse osseuse. 

 

L’huile d’olive constitue un allié de beauté et son usage sur la peau et les cheveux date depuis des millénaires dans la région méditerranéenne. Grâce à son pouvoir émollient, cette huile permet d’adoucir la peau tout en préservant naturellement sa beauté. En massage facial, cet extrait rend la peau douce et permet d’estomper les rides et les ridules. En soin cutané, l’huile d’olive efface les taches brunes dues au coup de soleil. Vous pouvez même l’utiliser en lotion démaquillant pour enlever les maquillages waterproof.

 

L’administration de cette huile influe aussi sur l’amélioration de certaines affections dermatologiques. En application cutanée, elle nourrit et protège la peau contre les radicaux libres. De ce fait, ce produit permet de réduire de manière significative les effets de l’âge et de retarder le vieillissement. Outre son pouvoir adoucissant, l’huile d’olive agit sur la cicatrisation des petites plaies. 

 

L’huile d’olive est aussi efficace pour effacer les vergetures et soigner les irritations cutanées. Elle soigne l’eczéma, la gerçure et le psoriasis. En cas de dessèchement au niveau de la peau et des ongles, vous pouvez appliquer une couche légère de cette huile. 

 

L’huile d’olive constitue également un produit miracle pour prendre soin des cheveux et des ongles. Si vos cheveux perdent leur éclat naturel ou présentent des casses, utilisez en bain d’huile cet extrait pour une nutrition capillaire. Vous pouvez l’incorporer avec d’autres huiles pour stimuler la pousse des cheveux. L’huile d’olive se présente comme une solution naturelle efficace pour réduire les ongles cassants en évitant leur dessèchement. 

 

Quelles sont les associations possibles ?

Il est dit que la feuille d’olivier a la capacité d’augmenter l’effet d’un médicament hypotenseur. 

 

Pour soigner le diabète de type II, vous pouvez associer les feuilles d’olivier avec l’avocatier, le géranium robert et le mûrier. 

 

Afin de réduire le cholestérol, incorporez les feuilles d’olivier avec de l’artichaut, du chardon-marie et du chrysanthellum americanum. 

 

Quelles sont les contre-indications ?

Les femmes enceintes ou allaitantes ne doivent pas utiliser les feuilles d’olivier à moins que le médecin le recommande.

L’olivier est un arbre fruitier bien connu pour ses nombreuses propriétés. Appartenant à la famille botanique des Oléacées (ou Oleaceae), cet arbre symbolise les régions méditerranéennes. Ses fruits, qui sont les olives, sont consommés sous diverses formes. La fameuse huile d’olive en est l’extrait et elle se présente comme l’huile la plus plébiscitée en cuisine, mais aussi dans l’univers cosmétique. Dans le domaine médical, les feuilles de l’olivier sont utilisées comme principe actif dans certains médicaments pour leur pouvoir diurétique, antibactérien et surtout antihypertenseur. En phytothérapie, ces feuilles sont réputées pour procurer des bienfaits sur le système cardiovasculaire. Cette plante aux vertus incroyables peut aussi être associée avec d’autres plantes ou compléments afin d’en profiter encore plus de leurs bienfaits. 

 

Histoire et origine 

L’olivier est un arbre historique. Son existence date des millions d’années av. J.-C. Il fut domestiqué pendant la période préhistorique, selon les études menées par les archéologues. Durant l’Antiquité, cette plante fut considérée comme le symbole de la paix, de l’honneur ainsi que de l’immortalité. Partant de ce percept, des écrivains romains, mais aussi des naturalistes de l’époque illustraient les bienfaits des feuilles d’olivier dans leurs ouvrages. En effet, l’utilisation de cette plante, notamment de ses feuilles, s’est largement répandue. La pharmacopée de la Grèce et de la Rome antique s’en servait pour soigner les blessures et les plaies.

 

L’olivier figure aussi parmi les plantes les plus citées dans les ouvrages bibliques. Après sa vision de l’échelle des cieux, il est dit que Jacob avait enduit la pierre de Beth-El avec de l’huile d’olive. On peut aussi constater l’usage de cette huile dans les rites du judaïsme dont l’extraction se fait uniquement à la main. Dans le christianisme comme dans le judaïsme, l’huile d’olive est aussi utilisée lors des onctions sacramentelles, l’olivier étant le symbole de la paix, de la bénédiction, du sacrifice ainsi que de la réconciliation. Cet arbre s’avère être un arbre béni selon le Coran. Il est même écrit dans ce livre sacré que l’huile d’olive est une source de lumière divine en raison de sa pureté. 

 

Le commerce de l’huile d’olive existait déjà depuis l’âge de Bronze. Ce n’est qu’à partir du XVIe siècle, avec la demande croissante de ce produit en Occident, que l’industrialisation de cette huile devient de plus en plus développée. L’olivier a connu une forte extension au XIXe siècle à cause de la colonisation européenne et aussi de la démographie de la campagne. 

 

L’olivier pousse en abondance dans la région méditerranéenne. Il apprécie notamment le climat qui se caractérise par une douce saison hivernale et des étés secs. Cet arbre doit être cultivé dans des endroits qui ne connaissent pas des hivers trop froids ni des temps très humides, caractéristiques du climat méditerranéen. C’est pourquoi on retrouve essentiellement cet arbre dans le sud de l’Europe et aussi au nord de l’Afrique. Indifférent à la nature du sol, l’olivier exige, par contre, la lumière. 

 

Le berceau de l’arbre d’olivier se situe en Asie Mineure, là où il avait été cultivé sous sa forme primitive à l’époque néolithique. D’après les fouilles archéologiques, la culture de cette plante avait aussi lieu au Proche-Orient et en Égypte. On peut aussi trouver l’olivier en Afrique grâce aux pérégrinations des colonisateurs. Il a aussi été introduit au Japon, aux États-Unis (notamment en Californie), en Australie, au Mexique, mais aussi dans différents pays de l’Amérique du Sud avec succès. 

 

Description et composition 

L’olivier est un arbre possédant un tronc tortueux à l’écorce crevassée et brune. Cet arbuste rameux au bois coriace et dense mesure 15 à 20 mètres de hauteur pouvant vivre plusieurs siècles. Afin de faciliter l’entretien et la récolte des fruits de l’Olea europaea (nom scientifique de l’olivier), il est maintenu à une hauteur d’environ 7 mètres. 

 

Les feuilles de l’olivier se distinguent par leur forme ovale et allongée donnant l’impression d’être brillantes en raison de leur couleur vert-de-gris luisant sur le dessus. La face inférieure de la feuille a une coloration vert argenté. Persistantes, elles gardent en général leur couleur verte. Cela ne signifie pourtant pas que les feuilles de cet arbre sont immortelles. Elles jaunissent et tombent durant la saison estivale après avoir vécu environ 3 ans. Ces feuilles sont très appréciées en phytothérapie du fait de leur composition en principes actifs. 

 

Des petites fleurs poussent sur les branches de l’olivier donnant des drupes. Ce sont des fruits verts à la peau recouverte de pruine dont la pulpe est charnue et indéhiscente. Il s’agit de l’olive, un fruit vert devenant noir à maturité complète. Les olives sont des petits fruits plébiscités en cuisine par leur goût et l’huile qui en est extraite. 

 

Les feuilles de l’Olea europaea contiennent des substances actives utilisées en pharmacopée et en phytothérapie. Elles sont riches en sécoiridoïdes dont l’oleuropéine, en flavonoïdes, en triterpènes et en acides-phénols. Tous ces composants actifs possèdent des propriétés antioxydantes et antimicrobiennes. L’oleuropéine renferme une vertu anti-inflammatoire. 

 

Les olives, fruits d’olivier, sont aussi une source d’antioxydants et jouent un rôle important sur le système cardiovasculaire. Riches en acides gras mono-insaturés, ils sont riches en calories et en vitamine E. L’olive contient une quantité moyenne de bêta-carotène, de sodium, de magnésium et de potassium. Quand ce fruit est mûr, il conserve une bonne quantité de fer et de cuivre. Vous en trouverez aussi de la vitamine K et de la provitamine A.