Magnesium

Médicaments contenant du magnésium

Si l’on se réfère à la médecine en général, les compléments alimentaires sont des alliés incontournables pour lutter contre les manifestations de carences en tout genre. Néanmoins, ce ne sont pas tous les compléments alimentaires contenant du magnésium qui sont à prioriser. En effet, il est crucial de bien choisir ceux qui disposent d’un magnésium possédant une grande biodisponibilité pour qu’il soit assimilé convenablement par le corps. Il faut noter que la biodisponibilité est la proportion de substance qui se placera dans la circulation sanguine afin que son effet soit bénéfique pour le corps.

 

Normalement, dans les compléments alimentaires, le magnésium est associé avec de la vitamine B6 ou de la Taurine, des éléments qui permettent au magnésium d’être absorbé facilement et d’augmenter sa biodisponibilité. La majorité des compléments alimentaires à base de magnésium contient du magnésium sous forme de sel, surtout ceux qui sont associés à d’autres minéraux. Cela permet, entre autres, d’obtenir une bonne quantité du minéral en question, et de ce fait une assimilation plus fluide par l’organisme. Parmi les sels utilisés dans la médecine se distinguent particulièrement les sels inorganiques insolubles comme l’oxyde, le carbonate et l’hydroxyde, mais aussi les sels inorganiques solubles tels que le chlorure ou le sulfate, ainsi que les sels organiques solubles comme le citrate, le lactate et le gluconate, mais également les complexes organiques solubles, à l’instar du glycinate et du bisglycinate.

Carence en magnésium

D’après les statistiques, ce sont les personnes âgées et les individus à peaux noires qui sont habitués à un régime alimentaire assez pauvre en magnésium. Généralement, la carence en magnésium n’est pas facile à discerner, car ce symptôme n’entraîne pas de manifestations évidentes et il s’avère d’ailleurs que le taux de magnésium dans le corps humain est difficile à mesurer, même à travers une analyse de sang. Outre l’insuffisance en apport alimentaire, la carence en magnésium peut être due à d’autres causes. Il peut s’agir, par exemple, de la prise à long terme d’un certain nombre de médicaments qui augmente les pertes en magnésium dans l’urine, c’est le cas des diurétiques de l’anse comme le furosémide, les diurétiques thiazidiques comme l’hydrochlorothiazide, les antibiotiques tels que la dentamicine ou l’amphotéricine, mais aussi de quelques immunosuppresseurs comme la cyclosporine.

 

La carence en magnésium peut également être provoquée par la mauvaise absorption intestinale de cet élément chez les patients atteints de la maladie de Crohn, de la maladie cœliaque ou ayant subi une chirurgie intestinale. L’alcoolisme, la prise de contraceptifs oraux, de médicaments anticancéreux, d’œstrogène ou la consommation abusive d’autres suppléments minéraux peuvent également engendrer une carence en magnésium. Pour ce dernier cas, il arrive que les minéraux interagissent et entrainent une carence en magnésium. Dans certaines circonstances, les suppléments de calcium sont susceptibles de diminuer l’absorption du magnésium. Cependant, cette situation ne semble pas impacter les réserves et le taux de magnésium dans le corps.

Signes symptomatiques de l’hypomagnésémie

Le manque de magnésium qui affecte une grande partie de la population est la cause principale de la fatigue et de l’anxiété. Toutefois, l’hypomagnésémie est également un facteur à considérer dans les troubles associés au stress, dans l’hyperexcitabilité neuromusculaire, les troubles immunologiques, les atteintes cardio-vasculaires. Ce déficit peut entrainer un infarctus, une fatigabilité musculaire, des troubles digestifs, une irritabilité, une nervosité, une insomnie, des crampes, des tremblements, des myoclonies, un syndrome confusionnel et les crises comitiales. D’autres pathologies comme le dérèglement du système thermique du corps, la spasmophilie et un certain nombre de problèmes de santé durant la gestation, pouvant affecter la mère et le fœtus peuvent aussi survenir.

Toxicité

Dans sa forme brute ou pour une utilisation en dehors du domaine médical, le magnésium peut éventuellement être toxique, surtout quand il est en contact avec le corps, surtout sur les parties sensibles. La poudre de magnésium, par exemple, peut être la cause des irritations des membranes muqueuses ou la zone respiratoire supérieure. La poudre brûlante de magnésium peut aussi endommager l’œil. Malgré la faible probabilité des cas, l’ingestion en grandes quantités de poudre de magnésium peut engendrer des dommages plus ou moins fatals pour l’homme.

Bénéfices sur la santé

Comme indiqué, les minéraux, incluant le magnésium, ne sont pas synthétisés par l’organisme. Il est donc nécessaire de s’en approvisionner à travers l’alimentation. Néanmoins, les apports alimentaires en magnésium sont faibles, surtout pour certains groupes de personnes qui sont à risques, si nous ne citons que les sportifs, les personnes âgées et les femmes enceintes. Pourtant, selon les études, un apport nutritionnel suffisant en magnésium est un atout considérable pour la santé, permettant entre autres, la réduction des risques d’apparition de quelques maladies sévères comme les pathologies cardiovasculaires, le diabète et l’ostéoporose.

 

Il est alors évident que le magnésium est un élément qui est indispensable pour le bon fonctionnement de l’organisme. Il est d’ailleurs important de stipuler que ce minéral est assez présent dans de nombreuses nourritures. Néanmoins, dans quelques situations spécifiques comme la fatigue ou le stress, un apport supplémentaire en magnésium est nécessaire. Il peut parfois s’obtenir à travers les compléments alimentaires. De plus, ces derniers sont à l’heure actuelle des produits qui sont facilement accessibles en vente libre.

 

Selon les scientifiques, l’injection intraveineuse de magnésium serait à l’origine de la réduction de l’incidence de la fibrillation auriculaire, plus précisément en ce qui concerne les troubles du rythme cardiaque. L’administration d’un supplément en magnésium peut également être bénéfique chez les sujets souffrant de maladie coronarienne. Cette supplémentation permettrait aussi d’abaisser la tension artérielle.

Dérivé en médicaments

À l’heure actuelle, le magnésium est présent sur le marché sous forme de sels, chlorure, citrate, gluconate, hydroxyde ou oxyde. Dans la plupart des cas, la teneur en magnésium élémentaire de ces substituts varie selon les besoins et la forme pharmaceutique recherchée. Généralement, la teneur est indiquée en milligrammes de magnésium élémentaire, comme le cas des suppléments minéraux qui sont commercialisés au Canada. Par ailleurs, le magnésium renfermé dans ces sels est assimilé sans difficulté par l’organisme si l’on ne considère que sa biodisponibilité et sa solubilité. Plus le magnésium d’un sel est assimilable, plus il sera plus facile pour l’organisme de l’utiliser afin de produire un effet laxatif moins important. Pour prévenir une carence en magnésium ou pour combler le taux recommandé, il est indispensable d’opter pour un sel facilement assimilable, surtout ceux qui ont une bonne biodisponibilité et une bonne solubilité.

Surdosage

Malgré le fait que le magnésium peut facilement être obtenu à partir des aliments au quotidien, un excès d’absorption peut éventuellement augmenter le risque de surdosage en magnésium qui n’est pas pour autant sans conséquence. Il s’avère d’ailleurs qu’un apport au-dessus de la moyenne recommandée en magnésium lors de la prise de compléments alimentaires peut engendrer une hypermagnésémie. Cette dernière est souvent la cause d’un bon nombre de pathologies plus ou moins sévères comme l’hypotension, la diminution du tonus musculaire. Dans certains cas elle peut entrainer des difficultés respiratoires.

 

Un taux excessif de magnésium dans le corps peut également provoquer des effets toxiques sur l’organisme, si nous ne citons que la léthargie, les symptômes liés aux troubles du comportement, la confusion d’idée, les problèmes cardiaques qui peuvent même causer un AVC. Généralement, ce sont les personnes qui souffrent d’insuffisance rénale qui sont les plus exposées à des effets indésirables graves. Il est alors plus sage de ne pas abuser de ce minéral. En cas de doute, le conseil d’un docteur, d’un pharmacien ou d’un spécialiste est à prioriser pour une prescription plus adaptée dans l’utilisation de compléments alimentaires. De plus, seul un thérapeute est apte à déterminer ou à constater une carence en magnésium, et de ce fait, il est le seul à pouvoir indiquer l’ensemble des apports alimentaires nécessaires pour chaque cas.

 

Un apport trop important en magnésium surtout à la suite d’une prise de compléments alimentaires peut provoquer une hypermagnésémie. Ce qui peut causer de graves problèmes de santé, entraînant l’apparition de fatigue physique et intellectuelle, de crampes. On a d’ailleurs constaté des cas de troubles contractiles, de crampes et plusieurs sensations anormales des mains et des pieds, regroupés sous l’appellation scientifique de spasmophilie suite à un déficit en magnésium.

Posologie

Dans le quotidien ou dans un bon nombre de cas cliniques, le magnésium est un élément qui ne doit pas être négligé   pour mieux traiter les symptômes et les maladies. Pour la protection cardiovasculaire, par exemple, il suffit de consommer régulièrement des aliments riches en magnésium, à l’instar d’un apport suffisant en eau, céréales entières, noix, graines, légumineuses, notamment des légumes qui disposent de feuilles de couleur vert foncé.

 

Les personnes qui présentent un facteur de risque comme la résistance à l’insuline, le syndrome métabolique, le diabète de type 2, les antécédents familiaux de maladies cardiovasculaires doivent utiliser un supplément qui est susceptible de fournir jusqu’à 300 mg de magnésium. Cette disposition est indispensable, surtout si les mesures alimentaires s’avèrent insuffisantes. Pour plus de précision quant à la posologie idéale, un suivi par un professionnel de la santé est fortement recommandé.

Si le sujet souffre d’une hypertension, il est conseillé de commencer le traitement en magnésium avec un dosage d’environ 300 mg par jour, à associer avec le repas quotidien. Si c’est nécessaire, la posologie peut être portée jusqu’à 1000 mg par jour en doses reparties, de préférence après un avis clinique.

 

Pour soigner le syndrome prémenstruel, la patiente est conviée à prendre avec le repas un supplément qui peut fournir 300 mg de magnésium. Au bout de deux mois de traitement, si les résultats s’avèrent moins satisfaisants, il est possible d’augmenter la posologie jusqu’à 300 mg à raison de deux fois par jour.

 

Pour tous les cas qui sont en rapport avec la supplémentation en magnésium, il est plus raisonnable de penser à diviser les doses et de les prendre avec un repas pour éviter les risques d’apparition des effets secondaires comme la diarrhée, sachant que le magnésium a un effet laxatif. Il est en outre conseillé de ne pas excéder la dose de 350 mg. Les dérivés comme le gluconate, le citrate ou le chlorure de magnésium sont à privilégier, étant donné que ces suppléments comportent moins de risques par rapport à la diarrhée. Ils constituent également une source en magnésium facilement absorbable que les autres formes médicamenteuses.

Interactions

Comme les autres éléments essentiels pour l’organisme, l’utilisation du magnésium sous ses différentes formes peuvent entre autres interagir avec des plantes ou d’autres suppléments. Tels sont, par exemple, le cas des suppléments de bore qui peut diminuer l’élimination du magnésium chez les sujets féminins. En outre, les suppléments de calcium peuvent également diminuer l’absorption du magnésium. Toutefois, ils ne semblent pas produire de l’effet sur les réserves déjà contenues dans l’organisme, incluant le taux de magnésium présent dans le sang. Jusqu’à l’heure actuelle, aucun cas de carence en magnésium n’a encore été constaté suite à la prise de suppléments à base de calcium.

 

La prise du magnésium avec un quelconque traitement à base de médicaments peut augmenter le risque d’interaction. En effet, les études ont mis en évidence que la prise de suppléments de magnésium est susceptible de réduire l’absorption des antibiotiques de la classe des tétracyclines. Si le cas se présente, il est préférable de respecter un intervalle de deux heures au minimum entre la prise de suppléments de magnésium et du médicament en question. La prise de magnésium peut aussi impacter l’absorption de la nitrofurantoïne, des biphosphonates qui sont généralement utilisés pour lutter contre l’ostéoporose.

 

Ceux qui suivent un traitement diurétique à base d’amiloriden, par exemple, doivent d’abord se rapprocher d’un médecin avant de recourir au supplément de magnésium. La combinaison des deux produits peut provoquer une augmentation du taux de magnésium dans l’organisme.

Précautions d’emploi

Pour éviter tout risque de surdosage, il est conseillé de s’informer sur l’apport maximal tolérable de magnésium sous forme de supplément auprès des centres médicaux ou autres institutions sanitaires. La possession de ces informations est primordiale pour connaître le dosage quotidien adapté pour éviter tout risque d’effet laxatif, surtout chez les personnes vulnérables. Selon des cas observés, le magnésium contenu dans les aliments ne provoque pas la diarrhée. L’effet laxatif des sels de magnésium qui sont facilement ingérés est également minime. Toutefois, en cas de diarrhée, il est impératif d’interrompre immédiatement l’usage de supplémentation en magnésium pour le reprendre un peu plus tard et en diminuant la posologie en plus petites doses ou en doses divisées.

Contre-indications

Chez les personnes souffrant de maladies rénales graves, la très grande majorité des cas d’excès de magnésium dans le corps constatés sont associés à la pathologie en rapport avec l’insuffisance rénale.

Effets indésirables

Malgré la rareté des cas, des effets secondaires liés au surdosage de magnésium sont parfois observés, notamment chez les sujets hypersensibles. De manière générale, les symptômes se manifestent par l’apparition de diarrhées. Sachez que certains types de sels de magnésium comme le chlorure de magnésium peuvent produire un effet plus laxatif que d’autres, mais également d’autres symptômes comme des vomissements, une hypotension, une faiblesse musculaire, des difficultés respiratoires, surtout en cas de surdosage important. Un excès en magnésium peut aussi être la source d’une apnée du sommeil, des troubles de conduction cardiaque, d’une paralysie qui peut causer un coma dans les situations extrêmes. Quoi qu’il en soit, selon la posologie recommandée, les effets indésirables se limitent souvent à l’apparition d’une diarrhée et/ou à une irritation intestinale bénigne.

Nombre de produits : 16

Minéral indispensable au maintien du bon fonctionnement de l’organisme, le magnésium a pour numéro atomique 12 et est connu sous le symbole de Mg. Cet élément fait partie de ceux qui participent aux réactions métaboliques dans le corps humain, associé, entre autres, avec le potassium, le calcium et le sodium. Les deux quarts du magnésium corporel sont localisés dans les os et les dents. Les quantités restantes se trouvent dans les tissus mous, le foie et les muscles. Chez l’être humain, ce minéral est éliminé à travers les reins.

 

Par ailleurs, le magnésium agit également dans le processus de transmission nerveuse et à la relaxation musculaire après contraction, notamment en ce qui concerne la fonction cardiaque. Il est nécessaire d’en avoir en quantité suffisante pour le maintien du rythme cardiaque, du métabolisme des lipides et de la régulation du taux de glucide dans le sang et de la tension artérielle. Le magnésium joue aussi un rôle important dans l’apaisement des douleurs en rapport aux symptômes prémenstruels, aux menstruations et aux maux de tête. Son action est due à sa faculté de relaxation sur les muscles lisses, son pouvoir dilatant sur les vaisseaux sanguins et sa capacité de normaliser la conduction nerveuse

Définition

Faisant partie des 10 éléments le plus abondants de l’univers, le magnésium est classé dans la catégorie des métaux alcalino-terreux. Il porte le numéro atomique de 12 et a pour symbole le « Mg ». D’un point de vue scientifique, cet élément est produit dans les immenses étoiles vieillissantes de l’addition séquentielle de 3 noyaux d’hélium avec 1 noyau carboné. Sur la terre, le magnésium est le 8e élément le plus présent dans la croûte terrestre, constituant environ plus de 10 % de la masse planétaire. Dans l’eau de mer, il est le 3e élément le plus en abondance sous forme dissoute après le chlore et le sodium. Dans son état pur, il est produit artificiellement par électrolyse ou par réduction. Par rapport à l’aluminium et l’alliage, le magnésium affiche un caractère moins dense et se démarque par sa légèreté et sa forte résistance. Dans le corps humain, le magnésium est le 11e élément le plus insistant en masse. Il est crucial pour toutes les cellules et pour plus d’une centaine d’enzymes, notamment en tant que cofacteur. À travers ses ions, cet élément interagit avec les composés polyphosphates comme l’ATP, l’ADN et l’ARN. En médecine, le magnésium est utilisé en composés pour servir de laxatifs ou d’antiacides afin de stabiliser l’excitation anormale des nerfs ou le spasme au niveau des vaisseaux sanguins, comme le cas de l’éclampsie.

Apport

Au quotidien, le besoin en magnésium est estimé à 360 mg par jour pour les femmes et d’environ 420 mg par jour pour la gent masculine. Cette quantité peut être augmentée pour les sportifs et pour les femmes enceintes. En Europe et en Amérique du Nord, des études menées ont conclu que le régime alimentaire occidental tourne autour des 30 à 50 % plus pauvres en magnésium que l’apport régulier recommandé. Au cours du siècle dernier, cet apport journalier a diminué, passant d’environ 500 à 200 mg par jour. La cause est surtout attribuée à l’emploi massif d’engrais et à la consommation excessive de nourritures transformées.

Caractéristique et propriétés chimiques

Appartenant au groupe II dans la table périodique, le magnésium est un élément chimique et métallique de symbole Mg. Son aspect est blanc argenté et il dispose d’un poids très léger. Le magnésium possède une densité relative de 1,74 pour une densité de 1740 kg/m 3 (0,063 lb/in3 or 108.6 lb/ft3). Calculé à seulement un tiers de densité par rapport à l’aluminium, le magnésium est utile dans plusieurs cas, notamment lorsque la réduction de poids est importante. En outre, ce minéral détient beaucoup de propriétés chimiques et métallurgiques qui le rendent utile dans plusieurs applications non structurales.

Source alimentaire

Dans l’alimentation, le magnésium tire souvent sa source des céréales. Étant donné que les produits céréaliers sont majoritairement présents dans tous les repas, ce sont eux qui constituent une grande partie des ressources en magnésium dont le corps a besoin. Toutefois, ce sont les nourritures à base de céréales intégrales ou de farine complète qui apportent le plus de magnésium, soit entre 3 à 5 fois plus. De ce fait, afin de couvrir le besoin journalier en magnésium, il est recommandé de recourir aux aliments moins transformés plutôt que les produits finis qui sont généralement proposés dans les supermarchés ou les magasins. Quoi qu’il en soit, il existe un bon nombre de nourritures dont l’apport en magnésium est assez important, pour ne citer que le sel de Nigari, la mélasse, le cacao, les fruits secs, la caroube, les épinards, le poisson, les abats, les haricots blancs, le sarrasin, les fèves, la banane et également l’eau.