» » » Confort urinaire

Confort urinaire (Troubles féminins)

Conseils santé

 

Les infections urinaires ne sont pas souvent comme les petits maux du quotidien qui se soignent avec un pansement et quelques gouttes d’antibactériens. Il s’agit d’un problème interne qui peut faire souffrir une fois qu’il se déclenche. Les infections urinaires ont tendance d’avancer des premiers signes qui sont presque anodins, mais qui doivent alerter. Après que les premiers symptômes douloureux apparaissent, il sera trop tard, car la crise a déjà pris place. Ainsi, il vaut mieux prévenir que guérir. Ce conseil vaut notamment aux jeunes filles, catégorie la plus ciblée par les infections urinaires.

  • Les jeunes femmes : très exposées à la maladie

Les jeunes femmes sont des victimes faciles des infections urinaires. La tranche d’âge la plus touchée est entre 25 et 30 ans, et un des facteurs les plus communs à ces maladies est la relation sexuelle. En effet, avec cette activité, les germes peuvent monter facilement dans la vessie et provoquer ainsi des infections.

 

Les invasions microbiennes sont plus faciles par le biais de l’activité sexuelle. Dans ce genre de cas, le médecin prescrit généralement un antibiotique efficace, mais des effets indésirables sont souvent à craindre. Cet antibiotique soulage les douleurs et évite la propagation de la maladie vers les reins. Le traitement est efficace s’il est bien suivi. Pourtant, il existe d’autres alternatives pour éviter ce genre de problèmes. Des précautions à prendre pour prévenir les infections.

  • Une prévention des risques à noter

Le risque est élevé lorsqu’il est question d’infections urinaires. Mais généralement, les moments les plus à craindre sont les périodes de chaleur surtout, pour une personne qui ne boit pas assez d’eau. Il y a aussi les rétentions urinaires pendant les déplacements. Et enfin, il y a la déshydratation remarquable dans les voyages en avion. Pour éviter d’attraper ces maladies, il est primordial de boire un litre et demi d’eau par jour, d’aller aux toilettes dès que l’envie se fait sentir, d’éviter les pantalons trop serrés et privilégier les tissus en coton.

 

Ces petites habitudes permettent de prévenir les infections urinaires autant que possible et d’avoir une vie plus saine. Il y a également des gestes à adopter au quotidien. Pour la toilette intime, il est conseillé de se laver la main avec un savon doux et de s’essuyer d’avant en arrière. Pour évacuer les microbes, il faut uriner après chaque rapport sexuel. Prenez l’habitude de couper à ras la toison pubienne. Consommez des fibres pour une digestion facile et éviter ainsi la constipation. Durant les règles, changez fréquemment les serviettes.

Confort urinaire

Manprosan Exopharm - 2x30 gélules
Produit en stock
17.75

Infection urinaire : quels sont les causes, les symptômes et les traitements curatifs ?

Certaines personnes pensent que les hommes sont les plus sujets aux infections urinaires. Or cette maladie est très fréquente chez la gent féminine. Elle peut tout de même atteindre la vessie, l’urètre et la prostate chez l’homme. De nombreuses bactéries y sont à la source. Les plus connues d’entre elles se nomment Escherichia coli, Staphylococcus saprophyticus ou encore Klebsiella.

 

Les types d’infections urinaires

On parle d’infection urinaire d’une manière générale, mais il s’agit d’une catégorie de problèmes de santé incluant de nombreux composants. Il y a la cystite qui est une inflammation de la vessie, la pyélonéphrite qui est une version plus grave de la cystite capable d’atteindre les reins. L’urétrite, de son côté, est une inflammation et infection de l’urètre et c’est une maladie sexuellement transmissible. Les causes de ces infections peuvent être multiples, en ne citant que la présence de mauvaises bactéries, les relations sexuelles, une hygiène intime mal faite, des vêtements serrés et des sous-vêtements en fibres synthétiques.   Ces maladies présentent des symptômes reconnaissables : douleurs durant les mictions, envie fréquente d’uriner, urines anormales, fatigue, fuite, une fièvre qui indique que l’infection a évolué et atteint les reins.

 

Diagnostic et traitements

Si l’un des symptômes se manifeste, il faut effectuer un test urinaire pour identifier les bactéries présentes. Si c’est le cas, le médecin prescrit généralement des antibiotiques et antalgiques à accompagner par une consommation d’eau en abondance. Rien ne vous empêche également d’opter pour des solutions naturelles. Parmi les plantes reconnues pour leur efficacité face aux infections urinaires figurent le bouleau, le thym, le calendula et le basilic. Vous pourrez notamment en boire en infusion.