» » » Plantes pour problèmes urinaires

Plantes pour problèmes urinaires

Évacuation des urines chez l’homme grâce à l’épilobe

Chez un homme, la vessie commence à grossir à partir d’un certain âge et cela pourrait compromettre le bon écoulement des urines. Quand un sujet souffre d’adénome ou d’hypertrophie bénigne de la prostate, il a une évacuation urinaire qui est plus fréquente et qui est parfois impérieuse. Ce qui a tendance à se produire dans la nuit et à provoquer de nombreux réveils. Dans ce cas, une consultation médicale s’impose afin d’écarter l’hypothèse d’un cancer.

 

Pour soigner une hypertrophie bénigne de la prostate, l’épilobe est la plante à privilégier. Il s’agit d’une herbacée qui se reconnait par ses fleurs. Elle est recommandée pour sa richesse en flavonoïdes et en tanins. Elle contient aussi des stérols végétaux favorisant la décongestion prostatique. Grâce à l’enzyme sécrétée par cette plante, la glande ne grossit pas. En plus, la graminée exerce un effet anti-inflammatoire.

 

Pour l’utiliser contre ce problème urinaire, il est préconisé de la prendre sous forme de tisane avant 17 h. De ce fait, la qualité du sommeil ne sera pas compromise. Il suffit d’en ajouter une pincée dans de l’eau bouillante et de laisser infuser le tout. Il est recommandé de boire une tasse par jour. La cure dure environ un trimestre. Il faut prendre garde de ne pas consommer l’épilobe avec des anticoagulants ou des anticonvulsivants.

La busserole : un anti-infectieux puissant pour la femme

Le principe actif de cette plante est contenu dans ses feuilles. Il s’agit de l’arbutoside qui s’occupe de libérer un composé anti-infectieux urinaire (hydroquinone) lorsqu’il entre en contact avec les bactéries de l’intestin. Il est à noter que la busserole contient aussi des anti-inflammatoires, des iridoides, des flavonoïdes ainsi que des tanins qui protègent la paroi vésicale.

 

Pour soigner l’infection qui constitue le problème urinaire de la femme, il est conseillé de prendre cette plante sous forme de gélules d’extrait sec. Il convient de prendre un total de 6 gélules par jour pendant 8 jours. L’hydrolyse du principe actif est facilitée par l’alcalinisation des urines. Il faut boire un litre d’eau mélangée à 3 g de bicarbonate par jour. Ce traitement est déconseillé aux femmes enceintes.

Recourir à la canneberge pour combattre la cystite

Afin de traiter les infections urinaires, il est de rigueur de prendre de la canneberge qui vient d’Amérique du Nord. C’est la seule espèce qui permet de prévenir ce type de problème urinaire. Les fruits de cette plante contiennent du PAC ou proanthocyanidols qui empêchent le développement des bactéries à l’origine de la cystite. Par ailleurs, cette plante empêche ou réduit la fréquence des infections urinaires qui récidivent.

 

Pour utiliser la canneberge, il est recommandé de prendre 36 mg de PAC dans la journée et le traitement s’étend sur 2 ou 3 mois. Il est possible que les effets de la plante interfèrent avec l’usage de certaines médications, car son métabolisme passe par des coenzymes et des cytochromes. Ces derniers peuvent accélérer ou freiner leur action.

Nombre de produits : 25
Nos marques - Plantes pour problèmes urinaires

Les plantes peuvent aider à soulager les patients qui sont en proie aux gênes urinaires, à la cystite ou encore aux infections urinaires diverses. Ainsi, le choix est large entre la canneberge, le sureau, le pissenlit et autres. Comment user de ces végétaux et à quelle fréquence ?