Quel médicament pour traiter les infections urinaires ? Le traitement repose en général sur l’antibiothérapie et de bons gestes de prévention. Votre médecin peut vous prescrire un antibiotique adapté pour soigner cette infection. La prise de ce médicament dure quelques jours. Des remèdes naturels peuvent éviter les éventuelles récidives. Quelles sont les principales causes des infections urinaires ? Comment traiter les infections urinaires et avec quel médicament ?

 

Infection urinaire : causes et symptômes

L’infection urinaire est une maladie pouvant toucher homme et femme. Il arrive que cette infection n’affiche aucun symptôme, notamment chez les sujets âgés. Il faut toujours rester attentif aux éventuels signes afin de mieux traiter cette maladie. Elle peut être accompagnée d’une fièvre isolée, en particulier chez les enfants ainsi que chez les personnes âgées.

 

L’infection de la vessie ou la cystite se traduit généralement par des besoins assez fréquents d’uriner. La cystite se manifeste aussi par des brûlures lors de la miction. L’urétrite ou infection de l’urètre présente les mêmes symptômes que l’infection de la vessie.

L’infection du rein, quant à elle, occasionne de la fièvre élevée et des frissons. Cette maladie est souvent associée à des douleurs lombaires.

 

Concernant l’infection de la prostate, elle est accompagnée d’inflammation lors de la miction. Comme la cystite, cette infection se manifeste aussi par un besoin fréquent d’uriner, mais de faibles volumes. Des symptômes tels que la grippe, la fièvre et les frissons sont aussi des signes d’une infection urinaire. Une urine malodorante ainsi qu’un écoulement de pus sont des signes inquiétants de cette maladie infectieuse.

 

Chez l’homme, l’infection urinaire avant 50 ans est généralement due à un rapport sexuel qui n’est pas protégé. Cette maladie infectieuse résulte d’un adénome prostatique ou encore d’hypertrophie de la prostate. L’adénome comprime l’urètre provoquant ainsi une stase de l’urine au niveau de la vessie. Le rétrécissement de l’urètre, la compression de la voie urinaire ainsi que les calculs peuvent tous engendrer une infection urinaire. D’autres facteurs plus rares sont aussi responsables de cette dernière. Il s’agit des dysfonctionnements de la vessie.

 

Chez la femme, de nombreuses raisons peuvent amener aux infections urinaires. La constipation se présente comme l’un des facteurs principaux de cette maladie. Elle favorise l’infestation en raison de la stagnation de matière fécale au niveau du rectum. D’autres facteurs plus importants contribuent aussi à la formation de l’infection urinaire. Après le rapport sexuel, il est important d’uriner pour évacuer les bactéries dans l’urètre. Il est aussi important de ne pas s’essuyer de l’arrière vers l’avant après être allé à la selle, car cela produit des bactéries responsables de l’infection urinaire. 

 

Comment diagnostiquer une infection urinaire ?

Pour faire un diagnostic de l’infection urinaire, vous devez tout d’abord consulter votre médecin. Avant de passer aux examens, il vous pose des questions sur une éventuelle présence de troubles mictionnels. Il vous demande aussi si vous présentez déjà un antécédent d’infection urinaire ou d’autres troubles associés. Des examens gynécologiques ou de toucher rectal chez l’homme amènent à diagnostiquer cette maladie infectieuse.

 

L’utilisation d’une bandelette urinaire peut révéler la présence de nitrites et de polynucléaires neutrophiles. Pour identifier la présence de bactérie, l’ECBU ou Examen Cytobactériologie des Urines est très important. Un prélèvement sanguin est envisageable dans la mesure où on identifie une pyélonéphrite aiguë.

 

Les médicaments pour contrer les infections urinaires

En cas de cystite, votre médecin peut vous préconiser un traitement avec un antiseptique urinaire. Ce traitement dure 10 jours.

 

Un traitement à base d’antibiotique comme la pénicilline ou la quinolone permet aussi de soigner cette infection urinaire. Dans ce cas, le traitement est de courte durée, soit 3 jours.

 

Le traitement de l’infection urinaire dépend de sa gravité. Il peut avoir une durée plus prolongée, soit 2 à 3 semaines environ.

 

En présence de fièvre élevée ou de complication, une double antibiothérapie et une hospitalisation sont envisageables. Les antibiotiques sont administrés par voie intraveineuse dans ce cas pendant 2 à 3 jours. Le traitement sera poursuivi par des antibiotiques pris par voie orale.

 

Le Co-Trimoxazole est le médicament le plus utilisé en cas de cystite.

 

Quelques conseils pour éviter les infections urinaires

Pour éviter les infections urinaires, des gestes d’hygiène doivent être pris en considération. Dans ce cas, il est important de laver la partie intime et d’uriner après le rapport sexuel. Ce geste est valable pour les hommes aussi bien que pour les femmes. Une bonne hydratation permet aussi d’écarter une éventuelle infection urinaire. Il faut, en effet, boire suffisamment d’eau, soit 1,5 litre par jour.

 

Après les selles, il faut toujours opter pour une bonne toilette et s’essuyer avec du papier hygiénique de l’avant vers l’arrière.

 

Il est aussi important de ne pas porter des pantalons trop serrés ni des sous-vêtements fabriqués à partir de fibres synthétiques.

 

La constipation étant un facteur important d’infection urinaire, il est essentiel de l’éviter à tout prix. Dans ce cas, choisissez des aliments sains et équilibrés qui facilitent l’excrément. 

 

Une miction complète est aussi un bon geste pour s’écarter d’une éventuelle infection urinaire.

 

Quoi qu’il en soit, la consultation médicale est la manière la plus simple de savoir si vous êtes atteint ou non d’infection urinaire. Ces gestes ne remplacent en aucune façon le traitement médical. Toutefois, il existe des remèdes naturels qui ont des actions intéressantes sur les infections urinaires. La canneberge est une solution naturelle et efficace pour réduire les récidives infectieuses. En cas d’échecs, n’hésitez pas à consulter un médecin. À noter que seuls les antibiotiques contre les infections urinaires restent le plus efficace des traitements. La durée du traitement varie en fonction du type d’infection, mais aussi de la gravité de la situation. Voici quelques noms de médicaments très utilisés pour soigner les infections urinaires :

  • Fosfomycine (en cas de cystite),
  • Nitrofurantoïne,
  • Co-Trimoxazole,
  • Quinoles (destiné uniquement à traiter la pyélonéphrite).

Seul un médecin est apte à choisir le médicament adapté à votre état de santé. En cas d’infection urinaire, peu importe son origine, il est toujours important de consulter un médecin.

 

Découvrir également contre l'infection urinaire

Les médicaments pour soigner les cystites

Les médicaments pour soigner les infections urinaires

L'homéopathie contre les infections urinaires

Les traitements contre les infections urinaires

Les compléments alimentaires Cys Control pour soigner les infections urinaires

La tisane de thym contre la cystite

L'infusion de thym contre l'infection urinaire

Les traitements contre la cystite