Le thym est une plante médicinale reconnue pour son arôme particulier et ses nombreuses vertus sur l’organisme. Il est utilisé aussi bien en cuisine que pour la santé. C’est un antibiotique végétal puissant, un antispasmodique, un décontractant musculaire et un stimulant naturel. Le thym est notamment utilisé en tisane contre les infections urinaire. Pour les Égyptiens, le thym est un parfum enchanteur. Il constitue un symbole de courage dans la Grèce Antique. Il peut être utilisé seul pour relever les goûts des plats ou sous forme de tisane avec ses différentes propriétés. Nous allons d’ailleurs découvrir ces dernières, les bienfaits que le thym apporte sous forme de tisane et les mesures de précautions y afférentes.

 

Vertus de la tisane de thym

Consommé sous forme de tisane ou d’infusion, le thym permet de soigner un état fébrile ou de fatigue généralisée, un épuisement physique et psychique (irritabilité, insomnie, angoisse, perte de mémoire). C’est un tonifiant et un stimulant des capacités intellectuelles. La tisane de thym constitue une solution idéale pour traiter les infections ORL (angine, rhinite, rhume). C’est un antiseptique qui lutte contre les maladies infectieuses d’origine bactérienne affectant les organes génito-urinaires, respiratoires et digestifs.

 

Antispasmodique, le thym, consommé sous forme de tisane, est eupeptique, car il tonifie et facilite la digestion et ouvre l’appétit. C’est un fongicide qui élimine les éléments nocifs de la flore intestinale et un carminatif qui empêche les flatulences et les gaz.

 

Par son action balsamique, antiseptique, antitussive et expectorante, le thym peut aussi être utilisé sous forme de gargarisme lors de problèmes de voies respiratoires supérieures (sinusite, rhume, refroidissement, bronchite, maux de gorge, laryngite, asthme, grippe et toux). Cette tisane est très efficace dès les premiers signes de la grippe (frisson, courbature). La tisane de thym soigne le catarrhe ou inflammation des muqueuses, générant une surproduction de mucus. Enfin, cette décoction permet aussi de traiter les infections urinaires avec ses actions antiseptiques et diurétiques.

 

Le thym a un effet spasmolytique. Il soulage différentes pathologies respiratoires (pleurésie, bronchite, coqueluche, maux de gorge et quintes de toux), l’emphysème, le rhume des foins et l’asthme. C’est également un remède efficace contre les colopathies diverses, les flatulences, les ballonnements et les dérèglements intestinaux (diarrhée). Utilisé en bains de bouche et grâce à ses propriétés antifongiques et antiseptiques, il diminue les rhinorrhées ou sécrétions nasales, soigne les caries dentaires, les inflammations de la sphère buccopharyngée et soulage les inflammations de la sphère buccopharyngée.

 

Préparation

La tisane de thym protège l’organisme, procure du tonus le matin et aide le sujet à mieux se préparer à l’hiver pour rester en bonne santé. Il peut être consommé seul ou accompagné de gingembre, d’aigremoine, de primevère, de ronce ou de romarin.

 

Pour une tasse de tisane, prenez 2 g de feuilles de thym séchées et mélangez avec une branche de thym frais et versez de l’eau bouillante dessus. Laissez infuser une dizaine de minutes et rajoutez le citron, et le miel. Cette préparation est à prendre 3 fois par jour et peut être utilisée pour le gargarisme. Pour obtenir plus de concentrés de principes actifs, recouvrez la tasse.

 

Le traitement dure 5 à 7 jours dans le cas des syndromes infectieux. Buvez-en 3 jours le matin à jeun pour le déparasitage. Dans le cas de cystite ou de petites infections hivernales, la cure dure 30 jours renouvelable, au besoin. Pour optimiser la digestion et éviter la somnolence après le repas, mélangez les sommités fleuries de romarin, d’origan, de calament, de menthe poivrée et de thym avec les feuilles de basilic et faites infuser durant 10 minutes puis prenez une tasse après chaque repas. En cas de grippe, mettez 30 g de sommités de thym dans de l’eau bouillante et laissez infuser durant 10 minutes. Ajoutez du miel et de l’huile essentielle de thujanol ou de linalol. Buvez 3 à 4 tasses par jour durant 7 à 10 jours, jusqu’à amélioration.

 

Chez les enfants, la tisane de thym permet de retrouver le sommeil grâce à son action apaisante et antiseptique. Laissez infuser 60 g de thym durant 5 à 10 minutes et ajoutez du miel et de l’huile essentielle de thujanol. Durant 5 à 7 jours, donnez quelques gorgées chaque soir avant de se coucher et avant de se brosser les dents. À partir de 6 ans, la tisane de thym peut être utilisée pour soulager l’inflammation oropharyngée pour ses pouvoirs antiseptiques, antimicrobiens et antiviraux. Laissez infuser quelques branches de thym durant un quart d’heure et ajoutez du miel et du citron. Buvez 3 tasses, en dehors des repas et ne dépassez pas 3 semaines.

 

Mesures de précautions

Le thym est un emménagogue et un abortif grâce à la présence de thymol dans sa composition. Il favorise la coagulation du sang. Ainsi la prise de tisane de thym ne doit donc pas se faire en parallèle avec le traitement anticoagulant pour limiter les apports de la vitamine K. Les personnes allergiques aux plantes de la même famille que le thym ne doivent pas en prendre.

 

Caractéristiques du thym

Le thym et principalement son huile essentielle renferme de nombreux composants comme le linalol, le géraniol et le thymol. Parmi ses excipients il y a aussi le bornéol et le paracymène. Il contient également de la vitamine K, du manganèse et de la vitamine C. L’huile essentielle de thym est aussi efficace contre les affections sévères, mais il ne faut pas dépasser 5 gouttes. Pour calmer les quintes de toux et les maux de gorge, prenez-en sous forme de sirop, à raison d’une cuillère 3 fois par jour.

 

Le thym se présente sous forme d’arbrisseau touffu de type vivace, à feuilles sessiles et à tiges quadrangulaires et ligneuses. Ses feuilles de couleur gris-vert sont lancéolées et de petite taille. Le thym peut atteindre 30 cm. Ses fleurs ont une couleur rosâtre, formant des épis foliacés, visibles de juin à octobre. Le thym pousse sur les terrains secs, rocailleux et ensoleillés, situés jusqu’à 1500 m d’altitude. Sa récolte se fait à la fin de l’été.

 

Durant l’Antiquité, le thym est utilisé en phytothérapie. En Égypte et à Sumer, il servait à embaumer les morts, il y a 5000 ans. Il purifiait l’air en Grèce ancienne. Ses vertus médicinales pour lutter contre les épidémies comme la peste ou la lèpre furent reconnues au Moyen-Âge. Au XVIe siècle, le thym est mentionné dans les traités de médecin pour soigner différentes affections. Au XVIIIe siècle, il est utilisé à des fins aromatiques. Ses principes actifs ne furent répertoriés qu’au XIXe siècle.  

 

Découvrir également contre l'infection urinaire

Médicament cystite : soigner les infections urinaires

Médicament infection urinaire : soigner les cystites

Traitement homéopathique pour soigner l'infection urinaire

Traitement efficace pour soigner l'infection urinaire

Cys control : complément alimentaire pour soulager l'infection urinaire

Tisane de thym pour soulager l'infection urinaire

Infusion de thym pour soigner la cystite

Traitement efficace pour soigner la cystite