La cystite ou infection urinaire correspond à une inflammation de la vessie. Cette infection peut toucher de nombreux organes du système urinaire, à savoir : rein, prostate, vessie et urètre. Pour des causes anatomiques, les femmes sont les plus concernées par cette maladie infectieuse se développant au niveau de la vessie. La cystite se traduit par des sensations de brûlure lors de la miction. Au moindre symptôme, il est indispensable de consulter un médecin.

 

Qu’est-ce que la cystite ou infection urinaire ?

La cystite se définit comme étant une infection de l’appareil urinaire, de la vessie, du rein, de l’urètre ou de la prostate (chez l’homme). Voici le fonctionnement des organes du système urinaire :

  • Les reins : Ces organes ont pour fonction d’éliminer les déchets tout en assurant la filtration du sang. Ils garantissent aussi la régulation des liquides corporels. Ce sont les organes qui produisent les urines.
  • La vessie : C’est le réservoir des urines.
  • L’urètre : Il s’agit d’un petit conduit permettant de vider la vessie. C’est l’organe qui permet d’évacuer les urines.
  • La prostate : C’est une petite glande entourant l’urètre de l’homme. C’est cet organe qui transporte l’urine vers l’extérieur.

Cystite : causes et manifestations

La cystite est une inflammation de la vessie causée par la prolifération des bactéries de l’intestin appelées « Escherichia coli ». Ces bactéries sont présentes aux environs de l’anus, et passent de la partie anale et vulvaire à la vessie, puis remontent par l’urètre.

D’autres facteurs peuvent aussi amener à une cystite, comme le fait de s’essuyer de l’arrière vers l’avant après la selle. Cette action ne fait qu’apporter des bactéries infectieuses vers le méat urinaire.

 

La constipation occasionne aussi une infection urinaire. La stagnation des matières fécales au niveau du rectum conduit une infestation. Le fait de retenir l’urine ou encore de ne pas uriner après le rapport sexuel risque aussi de développer une infection urinaire.

Il faut noter que le manque d’eau est aussi à l’origine d’une infection urinaire, notamment chez les femmes. Cela revient au fait que l’urine devient plus acide et cause des inflammations entraînant des démangeaisons et des brûlures.

Dans des cas les plus rares, l’infection urinaire est due à une malformation de l’appareil urinaire.

 

Chez l’homme, cette infection provient souvent d’un rapport sexuel non protégé. Chez les plus âgés, cette maladie survient lorsqu’il y a une hypertrophie de la prostate. C’est ce qui comprime l’urètre et entraîne une stase de l’urine au niveau de la vessie. D’autre part, cette infection est occasionnée par un obstacle à l’écoulement urinaire. Le rétrécissement de l’urètre en est une cause.

 

Comment savoir si on a une cystite ?

L’infection urinaire se caractérise par des douleurs ou des brûlures lors de la miction. L’envie fréquente d’uriner est aussi un autre signe de cystite à prendre en considération. Cette maladie peut avoir d’autres symptômes comme la fièvre isolée, surtout chez les personnes âgées. On peut aussi noter une altération de l’état général du patient, associé à une douleur lombaire. L’infection de la prostate se manifeste par des frissons, des douleurs musculaires ou articulaires et de la fièvre élevée. La quantité d’urine est alors faible et un écoulement de pus peut aussi survenir. Les urines sont malodorantes en cas de cystite.

 

Chez l’enfant, la cystite se manifeste par la présence de sang dans les urines. Il perd son appétit et ressent des douleurs intenses au niveau de l’abdomen.

 

Les sujets concernés

Si les femmes sont plus sujettes aux infections urinaires que les hommes, les enfants ne sont pas également épargnés par ce type d’infection.

 

Peut-on prévenir la cystite ?

Il est possible de prévenir la cystite en buvant une grande quantité d’eau. Il est recommandé de boire au moins 6 verres d’eau par jour. Vous pouvez aussi compléter cette prévention en buvant du jus de cranberry, du thé ou encore des bouillons.

Il faut aussi éviter la constipation afin d’éviter la stagnation prolongée des bactéries en cause de la cystite. Si vous avez envie d’uriner, vous devez aller immédiatement aux toilettes. Ne pas retenir trop longtemps l’urine pour ne pas proliférer les bactéries dans la vessie.

 

Après chaque relation sexuelle, la femme doit aller uriner. Nettoyer régulièrement les parties intimes sans utiliser de produits agressifs. Dans le même cadre, évitez les parfums intimes et les douches vaginales.

 

Quel traitement en cas d’infection urinaire ?

Le traitement de l’infection urinaire repose généralement sur l’administration des antibiotiques. La fosfomycine trométanol à dose unique est prescrite en traitement de première intention.

 

Votre médecin peut aussi vous préconiser du pivmécillinam, à prendre pendant 5 jours si le premier traitement n’a pas d’effet.

 

Comment soigner naturellement la cystite ?

Vous pouvez aussi opter pour des remèdes naturels pour soigner une cystite. Toutefois, en cas de récidive, le traitement naturel ne substitue en aucune façon une consultation médicale. Voici quelques astuces naturelles pour venir à bout des infections urinaires :

  • Le jus de cranberry

Depuis longtemps, le jus de cranberry est utilisé pour soigner les infections urinaires. Il est réputé pour ses propriétés antibactériennes. Les proanthocyanines présentes dans ce fruit ont une action sur les bactéries qui se développent au niveau du système urinaire. Ces actifs permettent d’empêcher les bactéries de se coller aux parois urinaires. Le Cranberry peut se présenter sous forme de gélule commercialisée en pharmacie. La durée du traitement est 3 semaines environ, à raison de 2 à 4 gélules par jour.

  • L’argile verte

Vous pouvez aussi utiliser l’argile verte en cataplasme afin d’apaiser les douleurs des cystites. Sur la partie de la vessie, appliquez une pâte d’argile avec une épaisseur de 2 cm. L’avantage avec ce remède est qu’il n’y a pas de contre-indication quant à son utilisation.

  • Les huiles essentielles

Les huiles essentielles sont des solutions naturelles pour soigner diverses pathologies. Dans le cadre d’une infection urinaire, utilisez l’essence d’estragon, de santal, de sarriette, de thym et de l’huile de calophylle en massage. Cette synergie d’huiles essentielles est un remède antiseptique et décongestionnant. Faites un massage 2 fois par jour avec cette préparation pendant quelques jours. Les huiles essentielles sont contre-indiquées chez les enfants et les femmes enceintes.

 

Découvrir également contre l'infection urinaire

Médicament cystite : soigner les infections urinaires

Médicament infection urinaire : soigner les cystites

Traitement homéopathique pour soigner l'infection urinaire

Traitement efficace pour soigner l'infection urinaire

Cys control : complément alimentaire pour soulager l'infection urinaire

Tisane de thym pour soulager l'infection urinaire

Infusion de thym pour soigner la cystite

Traitement efficace pour soigner la cystite