Comment soulager les crises hémorroïdaires ?

Titanoréïne crème - tube de 40 g
Produit en stock
6.85 €
Cyclo3 crème - tube de 100 g
Produit en stock
5.80 €
Rectoquotane crème rectale - tube de 20 g
Produit en stock
5.28 €
Intercyton 200mg gélule - boîte de 30 gélules
Victime de son succès
90.00 €

Les hémorroïdes forment une structure anatomique normale. Les hémorroïdes en soi ne sont pas une maladie. Mais elles sont considérées comme une pathologie lorsqu’il y a une dilatation qui forme un œdème au niveau de l’anus. C’est ce qu’on appelle une maladie hémorroïdaire. Cette dernière provoque des irritations et des démangeaisons dans la région anale. Des saignements peuvent survenir pendant ou après la selle. On note une sensation de douleur lors de la défécation. Des sensations de brûlure peuvent être ressenties en cas d’hémorroïde interne. L’hémorroïde peut s’extérioriser occasionnant des gênes et des saignements. Comment faire pour soulager les crises hémorroïdaires ?

 

Quelles sont les causes de l’hémorroïde ?

Lors de la selle, les veines de la région rectoanale se dilatent. C’est un phénomène tout à fait normal. En revanche, lorsque la dilatation prend de l’ampleur, elle devient problématique et cause les crises hémorroïdaires. Elles peuvent survenir pendant l’accouchement ou lors de la grossesse. Une prédisposition génétique favorise aussi la survenue de ces crises chez certaines personnes.

 

La constipation se présente comme une des causes les plus fréquentes de la survenue des crises hémorroïdaires. Il faut donc éviter à tout prix de se retenir lorsque l’envie d’aller à la selle se présente. La sédentarité, le manque d’exercice physique, des facteurs de la constipation sont aussi responsables des maladies hémorroïdaires. Notez que la pratique de sodomie peut également causer ce problème de santé.

Le fait de rester assis trop longtemps peut aussi conduire à des crises hémorroïdaires. D’autres facteurs comme la surcharge pondérale peuvent également occasionner une maladie hémorroïdaire.

 

Comment se manifeste une crise hémorroïdaire ?

Les hémorroïdes provoquent des démangeaisons intenses amenant au grattage. Toutefois, il faut éviter ce geste qui ne fait qu’empirer la pathologie. Qu’ils soient internes ou externes, les maladies hémorroïdaires provoquent de la douleur et des sensations de brûlure notamment lors de la défécation. Elles peuvent causer des thromboses qui saignent et s’ulcèrent.

 

Vous devez prendre rendez-vous chez votre médecin s’il y a des saignements. Les hémorroïdes externes développent de petites protubérances identifiables à la sortie de l’anus. Des suintements et des saignements surviennent dans ce cas.

 

Qui sont les plus concernés par la maladie hémorroïdaire ?

La maladie hémorroïdaire touche généralement les femmes enceintes. Elle peut survenir après l’accouchement par voie basse. Les personnes ayant un membre de la famille souffrant de crises hémorroïdaires sont aussi à risque et doivent prendre des mesures pour éviter ou du moins pour limiter sa complication.

 

Les sujets qui souffrent de constipation régulière peuvent également souffrir de crises hémorroïdaires. Par ailleurs, la cirrhose de foie occasionne parfois ces troubles.

 

Peut-on prévenir la maladie hémorroïdaire ?

Il est possible de prévenir la survenue de la maladie hémorroïdaire en adoptant une bonne hygiène de vie. Une hydratation convenable est de mise pour l’éviter. Il faut ainsi boire beaucoup d’eau par jour. Cela limite aussi la constipation, responsable des hémorroïdes. Mangez des aliments riches en fibre pour améliorer le transit et évitez les aliments gras difficiles à digérer. Il est important d’éviter les boissons alcoolisées et le café. Les plats épicés sont également à éviter l’apparition d’une maladie hémorroïdaire.

 

La marche et la pratique de quelques exercices physiques réguliers peuvent aussi vous aider à la prévention de la maladie hémorroïdaire. Consommez régulièrement des fruits et légumes pour faciliter le transit.

 

Quel traitement en cas de crise hémorroïdaire ?

Le traitement de la crise hémorroïdaire repose avant tout sur une bonne hygiène de vie. En cas de poussée, le médecin peut vous prescrire des anti-inflammatoires et des pommades à base de cortisones. Ces médicaments traitent les douleurs.

 

Il est aussi recommandé de prendre des protecteurs veineux : veinotoniques. En cas de thrombose, on doit recourir à l’ouverture de la lésion sous anesthésie.

 

Si vous souffrez de constipation, prenez des laxatifs légers et consommez plus d’aliments riches en fibre.

 

Astuces pour soulager les crises hémorroïdaires 

Il existe différents moyens de soulager les crises hémorroïdaires, voici quelques solutions efficaces et rapides :

  • L’application du froid

Un bain de siège à l’eau froide aide à calmer les crises hémorroïdaires. C’est une solution idéale pour les femmes enceintes. Le froid possède des effets anesthésiants et vasoconstricteurs. Il permet par ailleurs de stimuler la circulation sanguine et de dégonfler ainsi les vaisseaux concernés. Remplissez votre bassine d’eau froide et procédez au traitement.

  • Massage

La réflexologie est un traitement naturel contre la maladie hémorroïdaire. Elle consiste à stimuler certains points réflexes qui se situent au talon et sur la face interne du pied. Massez doucement ces zones afin de soulager la crise. Vous pouvez utiliser des crèmes spécifiques en vente en pharmacie pour vous débarrasser de ce problème.

  • Prendre soin de son transit

Puisque la constipation est une des causes principales de la maladie hémorroïdaire, vous devez soigner votre transit. Buvez au moins 1,5 litre d’eau par jour et mangez des aliments qui favorisent la selle. Si cela n’a pas d’effet, il faut opter pour des médicaments laxatifs en dernier recours.

La pratique du sport est aussi une solution efficace pour avoir un bon transit. Le jus d’Aloès Vera est une boisson à privilégier, car il présente une propriété laxative.

  • Le vin rouge

Le vin rouge est un veinotonique naturel. C’est un antioxydant naturel qui permet de lutter contre plusieurs maladies comme les maladies cardiovasculaires.

 

Conclusion

En cas de crise hémorroïdaire, le premier geste à faire est de bouger et d’éviter la sédentarité. Les massages de pieds sont à privilégier, car il favorise la circulation sanguine et améliore la santé des veines. Évitez le grattage pour ne pas compliquer la poussée et prenez un bain froid pour calmer la douleur. Aux moindres symptômes d’hémorroïde, vous devez en parler à votre médecin. Lui seul peut vous aider à soigner efficacement cette maladie et à réduire les douleurs associées aux crises. Ne sous-estimez pas le sport et la marche, quel que soit votre âge, car ces pratiques aident à garder une santé optimale et à éviter la survenue d’autres pathologies.

 

Découvrez toutes les gammes pour soigner les hémorroïdes

Prendre des médicaments pour soigner les hémorroïdes 

Traiter les hémorroïdes avec de l'homéopathie

Toutes les pommades pour soigner les hémorroïdes

Les crises hémorroïdaires : soins pour les apaiser

Tous les produits pour soulager les hémorroïdes 

Le traitement de l'hémorroïde avec une crème