Les hémorroïdes désignent les veines qui se dilatent dans la région anale : le rectum et l’anus. Cette dilatation est tout à fait normale lors de la selle, mais lorsqu’elle devient trop importante, on parle alors de maladie hémorroïdaire. Les hémorroïdes se manifestent par des symptômes comme la démangeaison, l’irritation voire des saignements pendant la défécation. Elles peuvent faire apparaître des complications comme la thrombose hémorroïdaire correspondant à la formation de caillot sur les hémorroïdes. Elle se traduit par des douleurs et une tuméfaction bleue. N’attendez pas l’apparition de complication pour consulter un médecin. 

 

Qui sont les plus concernés par la maladie hémorroïdaire ? 

Les hémorroïdes touchent tout particulièrement les femmes lors de la grossesse et après l’accouchement par voie basse. Les hémorroïdes de grossesse se résorbent d’une manière générale après l’accouchement. 

Les personnes âgées sont aussi plus concernées par les crises hémorroïdaires. Cela s’explique par le fait qu’avec l’âge, les tissus perdent leur élasticité et le sujet doit faire des efforts lors de la défécation. C’est ce qui entraîne une importante dilatation. 

 

 L’obésité, l’abus d’alcool et la consommation excessive de certains aliments sont aussi responsables de la survenue des crises hémorroïdaires. Quelques types d’aliments doivent également être supprimés dans le régime des personnes souffrant de maladie hémorroïdaire. La sédentarité constitue en outre une des causes fréquentes de la formation de cette maladie. Le fait de rester assis trop longtemps au bureau favorise aussi l’apparition des crises hémorroïdaires, d’où la nécessité de se tenir debout et de marcher de temps en temps. 

 

Les personnes qui souffrent souvent de constipation risquent également de souffrir d’une maladie hémorroïdaire. 

 

Quelles sont les causes des crises hémorroïdaires ? 

La véritable cause de la maladie hémorroïdaire est mal connue jusqu’à présent. Les facteurs d’apparition sont bien identifiés ci-dessus. En résumé, les crises hémorroïdaires sont favorisées par une position assise pendant une longue durée, le fait de rester assis trop longtemps sur la cuvette de toilette lors de la selle ou encore à la suite d’une diarrhée répétée. La constipation est également responsable de la survenue des crises. Certains aliments et le tabagisme peuvent aussi être à l’origine de la maladie hémorroïdaire. 

 

Quelles sont les lignes de traitement ? 

Il existe un large spectre de traitements pour soulager les crises hémorroïdaires. Les médicaments par voie orale et les crèmes sont disponibles en pharmacie pour vous aider en cas d’urgence. Il convient toujours de demander l’avis d’un médecin avant l’usage de tel ou tel médicament pour assurer l’efficacité du soin. 

 

  • Le traitement local 

Disponibles sans ordonnance, les médicaments topiques sont recommandés pour soulager les crises. Pour une hémorroïde externe, on privilégie la crème pour hémorroïde. Le médicament sous forme de suppositoire est réservé aux hémorroïdes externes. Ces médicaments (gels, crèmes, pommades, suppositoire) sont composés de pramocaïne, de benzocaïne ou encore de quinicocaïne, des actifs pour traiter les douleurs. 

 

Les médicaments locaux peuvent aussi contenir des antiseptiques afin de venir à bout des éventuelles infections. Afin de réduire les inflammations, il est conseillé d’utiliser l’enoxolane crème. 

 

Le Phlébocrème est également indiqué dans les crises hémorroïdaires accompagnées d’irritation. 

 

La crème crise hémorroïdaire Sédorrhoïde est aussi prescrite pour le traitement des hémorroïdes externes. Par contre, ce dispositif médical ne convient pas aux femmes enceintes et durant l’allaitement. 

 

  • Les médicaments par voie orale 

Les médicaments veinotoniques utilisés dans le cadre du traitement des varices et des jambes lourdes peuvent aussi être utilisés en cas de crise hémorroïdaire. Ils présentent une action intéressante sur le retour veineux. Ils peuvent se présenter sous forme de gélule ou de comprimé. 

 

Les anti-inflammatoires sont également préconisés dans le traitement des crises hémorroïdaires

 

Astuces pour soulager les crises hémorroïdaires ? 

L’amélioration du transit est le meilleur moyen de diminuer et de soulager les crises hémorroïdaires. Il s’agit d’une solution simple qu’on recommande aux femmes enceintes. 

 

En cas de démangeaison, il est conseillé d’utiliser une compresse froide. N’hésitez pas à en parler à votre médecin à la moindre apparition de symptômes de maladie hémorroïdaire. 

 

Certaines positions aident à soulager les crises. Si vous travaillez au bureau, il est indispensable de vous lever de temps en temps pour que les douleurs ne réapparaissent plus. Par ailleurs, il faut éviter de rester assis trop longtemps aux toilettes afin d’éviter les complications. 

 

Est-ce qu’on peut prévenir la survenue des crises hémorroïdaires ? 

Il est possible de prévenir l’apparition des crises hémorroïdaires en optant pour une bonne hygiène de vie. La marche et la pratique de certains exercices physiques aident à améliorer votre santé en général et favorisent le transit. Évitez de porter des poids trop lourds, car cela affecte aussi la santé des tissus musculaires. Complétez votre séance de sport par une bonne hydratation pour faciliter le transit et prévenir la survenue d’une maladie hémorroïdaire. 

 

Restez actif et évitez la sédentarité ainsi que l’obésité en consommant moins de gras. Il est également indispensable de laisser de côté les plats épicés et l’alcool pour ne pas aggraver la maladie. 

 

Optez pour des lingettes bébés lorsque vous nettoyez la région anale après défécation. Vous devez éviter les papiers toilettes parfumés et ne pas porter des vêtements trop serrés. 

 

Les traitements naturels contre les crises hémorroïdaires ? 

L’homéopathie propose des remèdes naturels pour soigner les crises hémorroïdaires. Il y a par exemple l’Avenox sous forme de suppositoire ou de crème. Les granules d’Homéoryl sont aussi efficaces pour lutter contre cette maladie courante. 

 

Les tisanes sont également de meilleures alternatives dans le cadre du traitement de la maladie hémorroïdaire. Afin de booster la circulation sanguine, utilisez la vigne rouge ou le marron d’Inde en tisane. Ces plantes présentent une action protectrice sur les vaisseaux. Buvez 2 à 3 tasses de ce thé par jour pour obtenir de bons résultats. 

 

L’oignon constitue aussi un remède naturel contre les crises hémorroïdaires. Utilisé en cataplasme, cet ingrédient aide à réduire la dilatation importante des vaisseaux. 

 

Certaines huiles essentielles possèdent des effets décongestionnants des veines. Une synergie d’huile essentielle de patchouli, de cyprès et de géranium forme une solution efficace. Afin de favoriser la cicatrisation, le gel d’Aloès Vera est une solution naturelle souvent utilisée. 

 

En présence de saignement, il est conseillé de voir un médecin pour qu’il puisse prescrire le traitement adapté.

 

Découvrez toutes les gammes pour soigner les hémorroïdes

Médicaments pour traiter les hemorroïdes

L'homéopathie pour soigner les hémorroïdes

Utiliser une pommade pour le traitement des hémorroïdes

Les soins à utiliser pour une crise d'hemoroïde

Soulager les hémorroïdes avec un traitement efficace

Toutes les crèmes pour les hémorroïdes