Citron : aux propriétés antibactériennes et antivirales

Exomuc 600 mg poudre - boîte de 6 sachets
Produit en stock
4.04 €
Spray pieds sains Poderm - spray de 50 ml
Victime de son succès
27.05 €
Détox bio Nat&Form - boite de 20 ampoules
Produit en stock
12.36 €
Huile essentielle bio Citron Puressentiel - flacon de 10 ml
Produit en stock
4.69 € 3.75 €
-20%
Pediakid Oméga 3 DHA - flacon de 125 ml
Produit en stock
9.99 €

Affichant plus de 2 000 espèces, le citron est à la fois un aliment et un médicament qui a su conquérir le monde depuis des lustres. Dépendant de leur âge, la zone de production ou de l’espèce, il arrive que la même variété puisse tout autant disposer de différentes caractéristiques. Selon les dires, le citron a été importé de la Chine et de l’Inde pour arriver ensuite en France dans les anciens temps, notamment à l’époque des Croisés. Entre toutes les variétés, c’est le citron jaune qui contient un bon nombre de vitamines C. Cependant, cet agrume possède d’autres éléments qui sont essentiels pour le corps humain, pour ne citer que sa richesse en potassium et en flavonoïdes, des atouts cruciaux pour leurs vertus extraordinaires et pour de multiples utilisations.

 

Définition

Le citron, plus particulièrement le citron jaune, fait partie des fruits que l’on appelle agrumes, des fruits provenant du citronnier ou Citrus limon. À travers ce spécimen, deux formes sont connues jusqu’à l’heure actuelle : le citron doux qui est un fruit décoratif de cultivars, disposant d’un jus plus ou moins acide, mais qui est quand même classé parmi les Citrus limon. La deuxième forme concerne le citron acide qui est le plus commun, possédant un jus avec un pH qui tourne autour de 2,5.

 

Le fruit du citron, notamment lorsqu’il arrive à maturité, dispose d’une écorce qui peut varier du vert tendre au jaune étincelant avec l’action de la température froide. Toutefois, le citron recèle une chair juteuse. Le citron acide, lui, est plus accentué en vitamine C, c’est ce qui lui vaut une réputation avantageuse pour être diffusé sur toute la planète à travers les navigateurs qui ont eu l’idée de l’utiliser pour prévenir le scorbut. A partie de son écorce, le citron est également un allié bénéfique pour la confection d’huiles essentielles, surtout grâce à ses autres principes actifs comme le limonène et le citral.

 

Autrefois, le citron était surtout utilisé comme étant une plante décorative au cœur des jardins de plaisance au Moyen Âge, comme il l’a été dans les jardins islamiques. Toutefois, cet arbre, ou du moins son fruit, a été progressivement inclus dans l’alimentation médiévale où il servait de fonds acide pour intervenir dans l’aménagement de légumes crus ou également en tant qu’assaisonnement, à l’image du verjus, du vinaigre ou encore du jus d’orange. Depuis l’Antiquité, le citron aurait même fait partie du substitut de conservation de la viande à travers son acidité.

 

Description

Au niveau de son apparence externe, le citron propose l’image d’un fruit charnu qui ressemble à un type de baie du nom d’hespéridée, provenant du développement de l’ovaire multicarpellé. Généralement d’un aspect plus ou moins ovale, il possède une sorte de mamelons cernés d’une aréole. Le développement du pédoncule durant la fructification offre à la fin une columelle, un axe central fibreux du fruit qui sert de support à un certain nombre de faisceaux libéro-ligneux où les carpelles aboutissent. Le citron se démarque également par la présence du calice persistant qui se trouve sur la région pédonculaire avec 5 sépales verts qui sont collés en forme de coupe.

 

Concernant son anatomie, l’écorce, appelée également l’épicarpe du citron, se compose de deux couches superposées. La couche extérieure ou « flavedo » est constituée d’un nombre important de flavonoïdes et de pigments jaunes. Elle est essentiellement formée par l’épicarpe et le mésocarpe externe qui appartiennent à ce qu’on appelle communément le zeste. Par ailleurs, la couche interne de couleur blanche présente une texture spongieuse. Elle est connue sous le nom de « albédo », constituée par le mésocarpe interne qui fait partie de la souche la plus riche en pectines et en glucides. Dépendant de la maturité du citron, le flavedo peut éventuellement proposer une couleur qui va du vert au jaune vif. Le flavedo recèle plusieurs glandes à huile essentielle à l’arôme très accentué. Ces glandes sont particulièrement riches en terpènes, jouant le rôle de barrière chimique pour combattre les insectes et les microorganismes. En clair, ces éléments permettent au citron de lutter contre les agressions extérieures.

 

Valeur nutritionnelle du citron

Le citron est sans conteste une source importante en minéraux et en oligoéléments tels que le calcium, le potassium, le fer, le cuivre, le phosphore, le manganèse et le magnésium. Comme le sont les autres agrumes, à l’instar de l’orange et le pamplemousse, l’orange est aussi une source inégalable de vitamine C, même après qu’il a été récolté et classé assez longtemps. En effet, l’écorce consistante de l’agrume est tout à fait apte à conserver ses vertus. D’après les analyses, 100 grammes de pulpe fraîche de citron permettent d’apporter environ 35 calories. Il y va de soi que le citron est considéré comme étant un aliment qui dispose de plusieurs bienfaits indispensables à l’organisme.

 

Utilisations

Dans le volet alimentaire, le citron intervient dans plusieurs domaines, notamment en ce qui concerne l’univers de la cuisine. Le jus frais, par exemple, est utile pour l’assaisonnement de certains mets, à l’instar des poissons et des fruits de mer. Il peut parfaitement remplacer le rôle du vinaigre dans l’assaisonnement des salades. Pour les tajines marocains, le citron est souvent sollicité sous sa forme confite. Préparé avec de l’eau et du sucre, il devient de la citronnade qui est une boisson assez rafraîchissante. En pâtisserie, le citron est un compagnon idéal pour de multiples recettes, pour ne citer que la tarte au citron, sorbet au citron, etc. À température ambiante, le citron se conserve une dizaine de jours.

 

Par ailleurs, le citron peut aussi être utilisé pour stopper l’oxydation d’un certain nombre de fruits et légumes qui sont susceptibles de se noircir une fois en contact avec l’air. C’est en quelque sorte pour cette raison que le citron est à frotter sur la chair des fruits comme la pomme, la poire ou les avocats. Il est aussi coutume d’ajouter quelques gouttes de citron pour rendre la pâte brisée plus tendre et moins élastique, notamment à cause de sa forte teneur en acide. Ce dernier a la capacité de désagréger le gluten qui est la protéine de la farine. Sans mentionner qu’avec le citron, il est aussi possible de produire de l’alcool, pour ne citer que la liqueur de citron.

 

Au niveau de la santé, le citron peut être assujetti à un certain nombre de propriétés bénéfiques. Toutefois, la majorité de ces allégations ne peuvent pas être justifiées par des preuves scientifiques. Parmi ces affirmations se distinguent ses vertus anti-fatigue, sa capacité à favoriser la digestion, les aptitudes à rendre les dents blanches ou ses effets diurétiques. Le citron serait aussi un atout précieux pour ses propriétés anti-infectieuses, antiseptiques et cicatrisantes. Il serait aussi capable de ralentir le vieillissement ou même de se protéger contre le cancer. Quoi qu’il en soit, sa richesse en vitamine C fait de cet agrume un excellent substitut pour accélérer les cicatrisations. Il s’avère également que l’acide citrique contenu dans le citron est un antiseptique efficace, d’où son utilisation pour le gargarisme en cas de douleurs à la gorge.

 

Autres utilisations

Après ses qualités bienfaisantes pour le corps, le citron dispose aussi de quelques propriétés qui peuvent aider dans le quotidien. Tel est, par exemple, le cas de son action détartrante pour servir dans le nettoyage des vaisselles, sans mentionner que le citron laisse un parfum qui n’est pas désagréable sur les ustensiles de cuisine. Le citron est aussi utilisé comme détartrant dans un lave-vaisselle, parfumant également ce dernier. En outre, le jus de citron est très prisé dans le nettoyage des objets en aluminium. D’ailleurs, sa composition en mixture peut être utile pour remettre à l’état neuf les ustensiles en cuivre et aussi pour combattre la rouille.

 

Vertus et bienfaits

Mises à part celles citées dans les précédents paragraphes, le citron a, en effet, une bonne réputation, notamment en matière de vertus, pour faire le bonheur de l’être humain depuis des décennies. Avec ses propriétés détoxifiantes, entre autres, il suffit de boire du jus de citron tous les matins pour éliminer les toxines dans l’organisme et de ce fait, stimuler le foie et les reins. Le citron est également connu pour prévenir le vieillissement des cellules avec ses nombreux antioxydants naturels. Antiseptique, antibiotique et antiviral, le citron est un excellent remède pour prévenir les infections virales comme le rhume ou les maux de gorge. Grâce aussi à ses pouvoirs antioxydants, le citron a la faculté de ralentir l’évolution des métastases et par la même occasion, prévient l’évolution des cancers.

 

Mis à part tout cela, le citron n’en reste pas moins une alternative à considérer pour ses autres effets bénéfiques pour la santé. Son action détoxifiante lui confère une propriété indispensable pour éliminer les mauvaises toxines qui s’accumulent dans l’organisme. De plus, il est parfaitement capable de favoriser la sécrétion de bile. Consommer du citron permet aussi de veiller à une bonne fonctionnalité du système digestif et de l’estomac. Il est d’ailleurs conseillé d’en consommer le lendemain après une soirée alcoolisée. Étant donné que le citron est susceptible de stimuler la sécrétion d’enzyme du foie ainsi que du pancréas, il serait conseillé pour protéger la muqueuse de l’estomac et combattre les ulcères.

 

C’est d’ailleurs pour cela aussi que le jus d’un demi-citron ajouté dans de l’eau froide ou tiède est recommandé après chaque repas, de préférence avec de la camomille lorsqu’il est utilisé pour concocter une tisane digestive destinée à écarter les ballonnements. Sans oublier que le citron peut éventuellement lutter contre la diarrhée. Avec ses composants riches en fibres solubles et en agents antioxydants actifs, le citron procure un effet bénéfique sur le cholestérol.

 

En usage externe, le citron est un allié crucial pour une chevelure soyeuse, plus brillante et plus volumineuse, mais permet aussi de combattre les pellicules, à condition de bien respecter les proportions recommandées. En effet, utilisé de manière excessive, le citron peut parfois assécher et agresser le cuir chevelu. Au niveau de l’épiderme, la vitamine C et les antioxydants contenus dans la composition chimique du citron permettent de combattre le vieillissement des cellules de la peau. Toujours sur une utilisation à bon escient, il sert également à nettoyer et à éradiquer les bactéries ainsi que les impuretés qui s’incrustent sur la peau, notamment en ce qui concerne les points noirs et les taches brunes présentes à la surface. Néanmoins, à forte dose, le citron peut généralement assécher la peau de manière rapide.

 

À travers ses dérivés, comme l’huile essentielle de citron, cet agrume est un remède efficace pour éloigner les envies de vomissements, de nausées ou du mal de transports. Pour en bénéficier, il suffit de mettre quelques gouttes d’huile essentielle sur un morceau de citron frais et le laisser fondre peu à peu dans la bouche. Chez la femme enceinte, l’huile essentielle de citron peut aussi être utilisée pour apaiser les nausées. Étant donné aussi que le citron est connu pour nettoyer l’organisme, il aide le corps à brûler les calories, éliminer les toxines et les excédents de graisses stockés. Il est donc à prescrire en cas de régimes pour perdre un peu de poids.

 

À l’instar du citron dans son état brut ou son jus, l’écorce de citron peut aussi procurer quelques vertus grâce à ses composants, notamment les vitamines A et C, mais également le bêta-carotène, calcium, magnésium, potassium ou également à travers son huile essentielle. Tout comme les effets de l’ananas, le citron et sa forte teneur en antioxydants et en vitamine C permettent de stimuler le système immunitaire, de purger les vaisseaux sanguins et de réduire la pression artérielle ainsi que le niveau de cholestérol en excès dans le sang. En ce qui concerne en particulier le calcium présent dans le citron, il est surtout utile pour renforcer les os et prévenir les pathologies y afférentes, pour ne citer que l’ostéoporose.

 

Pour le gargarisme, l’écorce de citron est souvent recommandée dans l’hygiène bucco-dentaire. En effet, cette partie de l’agrume est tout à fait capable d’éliminer les dommages engendrés par les bactéries qui sont présentes à l’intérieur de la bouche, provoquant généralement la mauvaise haleine et les caries. Toutefois, il n’est pas à écarter que son utilisation à forte dose peut abîmer l’émail des dents.

 

Vert ou jaune, quel est le citron le plus conseillé pour la santé ?

Contrairement à ce que l’on pense, le citron vert n’est pas un agrume qui a été cueilli avant sa maturité. En effet, il est un agrume à part entière, connu sous le nom de « lime » qui provient de l’Asie du Sud. Il est également essentiel de connaître que l’écorce du citron vert s’avère être plus fine que celui dont dispose le citron jaune.

 

Pour le fruit, le citron vert en possède aussi un plus petit. En revanche, sa valeur nutritive est considérée comme étant un peu plus importante que celle observée sur le citron jaune. De plus, le citron vert possède une plus grande teneur en zinc, en fer, en phosphore et aussi en vitamine A, avec une concentration plus importante en acide folique. Ce qui se démarque pour le citron vert, c’est sa saveur plus relevée en acidité et sa fragrance, d’où sa domination pour une utilisation en cuisine, notamment pour relever le goût des desserts.

Par contre, le citron jaune est plus avantageux en taille, proposant une forme plus ovale. En matière de saveur, il est plus doux et plus accentué en vitamines C. En effet, le citron jaune possède une teneur en vitamine C qui avoisine les 70 %, tandis que le citron vert n’en dispose que 50 %. Pour le magnésium et le potassium, c’est le citron jaune qui en bénéficie davantage par rapport à la « lime ». D’après son histoire, le citron jaune provient probablement de l’Inde.

 

Risques et toxicités

Dans ce contexte, si l’on considère le fait que le citron est photosensibilisant, le risque que des taches soient susceptibles d’apparaître sur la peau à la suite d’une exposition au soleil est à ne pas prendre à la légère, notamment au cours de l’application cutanée du jus de citron. En effet, deux réactions peuvent se manifester : la phototoxicité et la photoallergie.

 

En outre, à travers son jus ou son huile essentielle, le citron peut également provoquer des brûlures sur les muqueuses, surtout si son utilisation est plus ou moins abusive ou s’il est consommé en grande quantité. Ces irritations peuvent éventuellement toucher les muqueuses de l’œsophage, de l’estomac ou celles des autres parties du corps.

 

Quoi qu’il en soit, les risques sont assez minimes quand il s’agit de boire du jus de citron, notamment si l’on ne tente pas de trop en abuser. Cette habitude pourrait certainement engendrer de graves conséquences, surtout si le jus est consommé à jeun. Parmi les impacts possibles se distinguent l’assèchement de la peau et la sensibilité des dents. Malgré le fait que le citron propose des effets bénéfiques pour la peau, il peut également en abîmer certaines parties. Si la peau présente, par exemple, un assèchement ou une déshydratation, l’utilisation en outrance du citron peut provoquer l’apparition de rougeurs et de brûlures.

Pour son utilisation au niveau des dents, l’action du citron a pour but de les blanchir. Cependant, en tant que nourriture acidulée, le citron risque de fragiliser l’émail dentaire et l’endommager. Les dents pourraient ne plus supporter la sensation de la chaleur ou du froid par la suite, pouvant aller jusqu’à l’apparition des aphtes à l’intérieur de la bouche.

 

Si le citron est d’habitude classé dans la catégorie des aliments qui aident pour la digestion, une consommation en quantité peut éventuellement provoquer des douleurs abdominales et des brûlures d’estomac, des reflux gastriques qui peuvent être suivis de vomissements ou de nausées. Cela peut même s’avérer fatal si le sujet souffre d’ulcère ou d’œsophagite.

 

Parmi les composants actifs du citron se distingue l’oxalate qui se trouve surtout dans le zeste. En quantité exagérée, ce principe actif peut se cristalliser dans l’organisme pour former des calculs à l’intérieur des reins ou aussi dans la vésicule biliaire.

 

D’après les recherches ultérieures, le citron pourrait aussi absorber l’excès de fer qui gêne l’organisme. Éventuellement, une consommation excessive de citron peut alors engendrer un effet désagréable conduisant à une carence en fer. Or, si cet élément n’est pas suffisant dans le corps, des complications telles que les nausées ou la diarrhée sont susceptibles de surgir.

 

Précautions d’emploi

Par précaution, il est conseillé de ne pas associer deux agrumes pour une même consommation ou un éventuel traitement, comme le cas du citron et du pamplemousse. Cet assemblage peut produire un effet avantageux tout en diminuant parfois les effets de certains médicaments, pour ne mentionner que les antiacides, par exemple. En cas de force majeur, il est crucial de respecter un délai d’intervalle de 3 heures entre la prise d’antiacide et de citron.

 

Contre-indications

Dans les conditions générales, il n’y a pas vraiment de contre-indications concernant le citron lui-même. Cependant, il est indispensable de bien lire les informations accompagnant ses dérivés comme ses huiles essentielles afin d’éviter tout risque.

 

En tenant compte de certaines conséquences plus ou moins dommageables, une consommation en surplus de citron, surtout à jeun, est contre-indiquée pour les personnes souffrantes d’ulcère, de gastrite, d’aphtes, de sensibilité dentaire, de carences en minéraux, de rhumatismes, arthrite ou ostéoporoses, d’inflammation de la prostate ou également d’anémie.

 

Au cours de la dernière phase de grossesse, la gent féminine a tendance à devenir plus ou moins sensible aux brûlures d’estomac. De ce fait, il est recommandé de limiter la consommation de citron.

 

Où peut-on trouver du citron ?

Même si la question peut sembler banale, il est quand même important de savoir que le citron peut être proposé dans n’importe quel supermarché, que cela soit en ligne ou dans les locaux habituels. Toutefois, il convient de les choisir bio et éviter ceux qui ont été assujettis aux engrais et aux substances chimiques afin de les protéger contre les insectes nuisibles. Dans le cas échéant, il est aussi préférable de choisir ceux qui sont étiquetés « non traités après récolte », étant donné qu’ils présentent un moindre risque pour l’organisme.