Utilisations

Le basilic est un antispasmodique, antiépileptique et calme les douleurs de piqûres du scorpion. Au XIIIe siècle, il agit sur la mélancolie et la manie. En médecine traditionnelle, le basilic est utilisé pour soigner la toux, la bronchite, la fatigue mentale et le rhume. Il soigne aussi la dyspepsie ou trouble digestif causant des douleurs abdominales. Une étude clinique montre que l’équivalent de 1,5 g de poudre de feuille de basilic pris deux fois par jour soulage les signes de dyspepsie surtout chez les jeunes et les femmes. Ces effets bénéfiques sont liés à l’acide linoléique qui a un effet inflammatoire : diminution des acides induisant la diminution d’ulcère gastrique, présence d’eugénol qui réduit le stress et la motilité gastro-intestinale.

 

Ses propriétés antispasmodiques sont toujours d’actualité, car l’infusion parfumée du basilic est efficace contre les flatulences, les coliques et les spasmes gastriques et gastro-intestinaux (3 à 5 g par tasse après chaque repas). C’est un tonique digestif qui traite les aigreurs d’estomac, les indigestions et les ballonnements avec le composant chavicol méthyl-éther. Consommée en tisane après un repas copieux (soit une infusion d’une dizaine de feuilles), cette plante améliore la digestion tout en étant à la fois un calmant. De même, en boire le soir au coucher optimise le sommeil.

 

Le basilic prévient contre les vomissements et les nausées. Il possède aussi des vertus sédatives, calmantes, relaxantes et anxiolytiques pour venir à bout des migraines d’origine nerveuses, de l’anxiété et de l’insomnie. C’est un sudorifique et un anti-inflammatoire. Par ailleurs, étant un excellent désinfectant, le basilic soigne les infections buccales. Les Arabes l’utilisaient comme bain de bouche pour soigner les aphtes (100 g par litre). De plus, pour un meilleur résultat, on peut ajouter de la menthe. À ce sujet, faites bouillir 2 cuillerées à soupe de sommités et de feuilles séchées de basilic, ajoutez quelques feuilles de menthe, puis utilisez en gargarisme 2 ou 3 fois par jour. Vous pouvez également en prendre en cas de fatigue, d’état fébrile ou de fièvre, car c’est un stimulant et un fébrifuge permettant de lutter contre les infections et les petits virus.

Enrichi en vitamine A (antioxydant), en minéraux (calcium, phosphore) et en vitamine C, le basilic est efficace contre la toux, le rhume et les maux de gorge. Ces nutriments sont aussi indispensables pour développer les tissus osseux et sont favorables à la vision. Avec la présence de cinéol, c’est un expectorant qui renforce l’expulsion des mucus des bronches et traite avec efficacité les affections des voies respiratoires (toux, bronchites). Ingrédient moins calorique, c’est également l’allié des régimes d’amaigrissement, car il relève les plats, réduisant ainsi l’utilisation de sauces grasses.

 

En usage externe, le basilic réduit les états de fatigue musculaire, les douleurs musculaires et les crampes, car il dispose de propriétés analgésique et tonique. Antispasmodique, il apaise aussi les règles douloureuses et calme les crises de spasmophilie. Il réduit également les démangeaisons en cataplasme sur la peau. Pour ce faire, mettez 6 feuilles fraîches dans l’eau bouillante, laissez infuser 10 secondes, égouttez et posez sur la plaie comme compresse durant 1 h. En phytothérapie, le basilic sert à la fois de décontractant et d’antalgique, car il renferme du linalol, favorable au soulagement des contractures musculaires, les céphalées ou l’arthrite, à mélanger avec de l’huile végétale. Renforçant le système immunitaire, c’est également un antibactérien et un antiviral.

 

Le basilic en huile essentielle

L’huile essentielle de basilic empêche la croissance des champignons et des bactéries salmonella typhi Bacillus subtilis, Staphylococcus aureus, Aspergillus niger, Candida albicans et Escherichia coli. Le basilic constitue aussi un ingrédient des dentifrices étant donné son action antibactérienne avec la présence des acides phénoliques qui dégradent la paroi cellulaire des bactéries. Cette plante aromatique contient aussi du linalol, de l’acide ursolique et de l’apigenine.

 

L’huile essentielle de basilic présente des effets antidépresseurs et sédatifs grâce à l’interaction avec des récepteurs GABA. Ces extraits protègent de l’infarctus du myocarde et réduisent la pression artérielle. Ils ont un effet bronchodilatateur et sont efficaces contre les maladies respiratoires. Ceux-ci réduisent la glycémie à jeun due à l’action du polyphénol du basilic comme acide coumarique ou eugénol. Le basilic est un anti-inflammatoire dont les extraits tempèrent les douleurs liées à la polyarthrite rhumatoïde, l’asthme ou l’athérosclérose. Ils ont également un effet antitumoral, car ses composés actifs ont des propriétés antimutagènes, cytotoxiques, apoptotiques et anti-prolifératives.

 

Le basilic sur la peau

Le basilic contient des molécules antioxydantes favorables à la protection de la peau des effets des ultraviolets et du vieillissement cutané. En effet, les ultraviolets génèrent un stress oxydatif faisant apparaître les rides. Une étude menée sur des hommes âgés de 48 ans a donné comme résultat l’hydratation et l’effet anti-âge sur la peau en appliquant de la crème à base de basilic sur les joues pendant 12 semaines. Ces molécules détruisent les radicaux libres, responsables de l’apparition de certains cancers et des maladies cardiovasculaires. Le basilic augmente l’activité antibactérienne de certains médicaments pour traiter certaines infections.

 

Le basilic composant les compléments alimentaires

Le basilic renferme des principes actifs qui sont bénéfiques à la santé, notamment dans le domaine cardiovasculaire. Il fait partie du composant principal du super diet graines de basilic dans le total respect de l’agriculture biologique. C’est un complément alimentaire source de protéines et d’oméga 3. On utilise principalement les graines pour élaborer ce complément alimentaire.

 

Pour en prendre, agitez le sachet et mélangez 1 cuillère à café par jour avec du yaourt. Refermez le sachet après usage et conservez-le dans un endroit ombragé, sec et frais. Ce complément alimentaire est déconseillé pour les femmes qui allaitent, enceintes et les enfants de moins de 12 ans. Son utilisation sur une durée prolongée est proscrite. Respectez les doses prescrites et prenez-le dans le cadre d’un mode de vie sain et en suivant une alimentation variée. Tenez hors de la portée des enfants.

 

Phytogast constitue aussi un complexe de plante naturel et bio, contenant du linalol (extrait des graines de coriandre), du basilic et de l’achillée millefeuille. Il est utilisé en cas d’indigestion. Pour ce faire, prenez 4 gélules de phytogast par jour avant les repas (1 matin, 2 midi et 1 soir). Gastriplex est aussi un autre complément alimentaire naturel à base de plantes, dont le basilic. Il remédie en cas de problèmes d’éructations excessives et digestifs. Pour information, les problèmes digestifs peuvent venir d’une alimentation grasse, d’une ingestion rapide des aliments, d’une consommation importante d’excitants (alcool, thé ou café), de tabagisme qui favorise la production d’acide ainsi que du stress familial et professionnel.

 

Le basilic sacré, inclus dans le complément alimentaire Nutrivie, aide le corps à faire face au stress en maintenant une bonne résistance. Appelé aussi tulsi, il est principalement cultivé en Inde, un autre complément alimentaire d’Aroma Centre contenant du basilic. Il est efficace contre les flatulences, les coliques et les spasmes gastriques. Il prévient les vomissements et les nausées. Celui-ci possède aussi des vertus sédatives contre les migraines d’origine nerveuse, les vertiges, l’insomnie et l’anxiété.

 

Nutrixeal a aussi adopté le basilic comme ingrédient de ses compléments alimentaires. Le basilic sacré est utilisé en médecine ayurvédique et indienne, notamment avec la présence d’acide ursolique 10 pour cent. Ce complément alimentaire maintient la vitalité et résiste parfaitement au stress. Il a des propriétés antioxydantes qui optimisent le bon fonctionnement du système immunitaire. Prenez-en 1 à 3 gélules par jour, au milieu des repas.

 

Le basilic sacré bio possède des propriétés antioxydantes qui préservent les tissus et les cellules des dommages oxydatifs. Il maintient aussi le bien-être respiratoire et les bonnes défenses immunitaires. Ce complément alimentaire garantit une concentration de principes actifs, une pureté optimale et une stabilité de dosage. Le basilic permet de remédier au surmenage quotidien, car le corps est déstabilisé et ses réactions sont plus rapides et plus efficaces. Contenant de la vitamine B6, il aide à faire fonctionner normalement le système nerveux tout comme le magnésium.

 

Le basilic en cuisine

Le basilic est très présent pour parfumer les plats italiens et asiatiques. Il est riche en antibactérien, en antioxydants et en vitamine K. Il permet de lutter contre l’apparition de certaines pathologies et des radicaux libres. Préférez une consommation crue et ajoutez-le au dernier moment. Pour information, il perd son goût à la cuisson. Sachez que le basilic à petites feuilles est plus parfumé.

 

En été, le basilic se déguste avec les tomates et les salades. Il parfume les pizzas, les plats de pâtes, de légumes et de viandes. C’est un ingrédient incontournable pour préparer le pesto ou pistou. De préférence, pilez les feuilles fraîches au mortier au lieu de les mettre au mélangeur. Pour bien l’utiliser, évitez de les ciseler pour ne pas oxyder les feuilles fraîches. Déchirez-les à la main et ajoutez-les à la dernière minute dans la salade.

 

Mélangez le basilic pilé avec du zeste de citron, du poivre noir et du beurre pour servir de sauce à un plat de fruits de mer, de poulet ou de viande grillée. Pour faire du vinaigre au basilic pourpre, macérez les feuilles et servez-vous-en pour déglacer une poêle ou pour faire des sauces à salade.

 

En Géorgie, le basilic séché compose le khmeli-suneli avec le poivre, les fleurs de souci ou de carthame, la sarriette, l’aneth et la marjolaine. Il parfume les viandes grillées et les ragoûts. Il entre également dans la composition de la sauce tkemali avec des prunes fraîches, de l’ail, du cumin moulu, des graines de coriandre, du piment de Cayenne, d’aneth et de coriandre. Une vieille recette européenne comprend du thym, de l’ail, de la marjolaine, du basilic, du poivre, du girofle, de la sarriette d’hiver, des feuilles de laurier, de la muscade, du macis, du zeste de citron et du piment de Cayenne. Pour s’en servir dans les recettes hivernales comme le pistou, congelez les feuilles sans les tiges en pilant l’ail, le basilic avec l’huile d’olive.

 

Contre-indications du basilic

Le basilic doit uniquement être utilisé comme assaisonnement, car il contient de la vitamine K qui favorise la coagulation du sang. Par ailleurs, les personnes qui prennent du sintrom, du warfilone et du coumadin doivent consulter un diététiste nutritionniste pour veiller à ce que l’apport en vitamine K soit stable.

 

L’huile essentielle de basilic ne peut être utilisée en interne sans l’avis d’un médecin. Il ne faut pas l’utiliser plus d’une semaine et jamais pure. Ne dépassez pas 4 gouttes par jour. En effet, elle contient de l’estragole, un composé cancérigène, quand on l’utilise de manière prolongée. En revanche, elle est interdite pour les femmes qui allaitent, enceintes, les épileptiques, les enfants de moins de 6 ans et les personnes qui ont une maladie du foie.

 

Historique du basilic

Le terme basilic est apparu en 1120 et signifie serpent mythique dont le regard tue. Il est issu du bas latin basilicum et du grec basilikos (petit roi). On l’utilisait comme aromate en 1398 grâce à son arôme, d’autant plus qu’il servait de médicament et d’onguent. Reconnu comme ingrédient principal pour la sauce pesto, le basilic a incité les chevaliers de la confraternité du pesto à proclamer la région de Gênes République du pesto et a obtenu une dénomination d’origine contrôlée. Or vert ou alla genovese, le basilic est très apprécié par tous.

 

Le basilic a différentes origines, du centre de l’Afrique avant de venir en Inde pour se répandre dans toute l’Asie, puis emmené en Occident et adopté par les Grecs et les Romains. Il apparaît en France au XIIe siècle et fut cultivé en Amérique au XVIIe siècle. Il existe une cinquantaine d’espèces, voire une centaine de variétés de basilic ou occimum. Certaines variétés ont des feuilles immenses, liliputiennes ou semblables aux laitues. Cette plante aromatique est spécifique avec son huile essentielle qui varie en fonction de l’espèce et de la variété. Tel est le cas du basilic thaïlandais à dominance de réglisse et d’autres variétés ont une senteur de camphre, de lime, de citron ou de cannelle. Il existe des variétés au goût peu agréable, mais dont les vertus médicinales sont reconnues. Tel est le cas du basilic de l’Afrique avec ses pouvoirs antiseptiques (riche en thymol). Quant au basilic sacré d’Inde, il servait durant les rituels religieux dédiés au dieu Vishnou. Les variétés de basilic sont nombreuses dont le Genovese, le grand vert, le marseillais ou le dark opal.

 

Culture de basilic

Comme le basilic ne tolère point le froid, il faut le semer en bac ou en caissette ou en pot 4 à 6 semaines avant les derniers gels prévisibles (en fin de printemps, en mars avril mai) et réaliser la transplantation après le dégel. Pour une culture en pot, mélangez la terre avec le compost et le terreau. Évitez que le basilic monte en fleur, car cela signifie l’arrêt de la production des feuilles. Pour ce faire, pincez la tête pour retarder la floraison et optimiser la formation de tiges latérales. Espacez les rangs de 30 cm et les plants de 15 cm. Comme cette plante ne supporte pas aussi la sécheresse, il ne faut pas oublier de l’irriguer régulièrement, sans toutefois mouiller les feuilles sous peine de les pourrir. La fusariose est la maladie fongique qui atteint le basilic. Pour la récolte (juillet-août), prenez seulement les feuilles dont vous avez besoin.

 

Pour préparer une sauce ou pour congeler du basilic, prenez le plant au complet en taillant au-dessus des deux premières vraies feuilles. Par conséquent, il est possible d’obtenir une deuxième récolte. Multipliez votre plantation de basilic en mars-avril sous abri chauffé ou en terrine. Quand les plantules sont là, repiquez le basilic avant de l’installer sous tunnel plastique ou sous châssis. Ou alors, rentrez le pot dans une pièce chauffée en automne. Le basilic se cultive aussi en pot à l’extérieur durant les beaux temps ou à l’intérieur en hiver. Planter des tomates près du basilic, c’est la garantie de belles récoltes de tomates, car cette plante améliore leur qualité et stimule leur croissance. Le basilic peut être planté à proximité de tous les légumes en bordure ou au potager. Par ailleurs, elle constitue un répulsif pour les moustiques et les mouches et les abeilles raffolent de ses fleurs pour favoriser la pollinisation des autres plantes.

 

Pour bien se développer, le basilic exige un sol léger, riche, bien drainé et humifère complété par des engrais azotés qui garantissent la prolifération de ses feuilles. Il est vendu en pépinière en petit godet, puis en container plastique. Pour l’entretenir, binez au démarrage de culture et paillez en fin juin.