Bardane

Drainaflore Bio Super Diet - 20 ampoules
Produit en stock
18.90
Drainaflore boisson Bio Super Diet - 480 ml
Produit en stock
18.55
Ergydigest Nutergia - flacon de 250 ml
Produit en stock
14.90
Drain'ideal BIO Dietaroma - 20 ampoules
Produit en stock
22.00
Drain'Acid Dietaroma - 60 gélules
Produit en stock
13.60
  • Pour traiter les différentes tumeurs

Une tumeur est une excroissance causée par une multiplication excessive de cellules. Lorsqu’il s’agit de cellules normales, la tumeur est dite bénigne, c’est-à-dire non cancéreuse, et n’affectant pas les tissus voisins. Par contre, lorsque l’excroissance est composée de cellules anormales, la tumeur est dite maligne ou cancéreuse. Un grain de beauté est une tumeur bénigne qui est inoffensive. Il en est de même pour les verrues qui se soignent très facilement. En revanche, une tumeur maligne qui est formée par une multiplication excessive de cellules anormales provoque un cancer à long terme sans prise en charge. La tumeur maligne attaque souvent les tissus environnants pendant sa phase de développement. Elle entraine alors d’autres formations de tumeurs cancéreuses.

 

Comme la bardane possède une propriété antitumorale, par le biais de l’arctigénine, elle est donc capable de lutter contre les tumeurs, seulement il faut que ces dernières soient détectées à temps. Le problème est que dans la plupart des cas, une tumeur se développe sans que le sujet ne la sente. Aussi, elle se soigne un peu tardivement.

  • Pour lutter contre les maladies sexuellement transmissibles

Il existe plusieurs maladies vénériennes que la bardane soigne très bien. Il en est ainsi de la blennorragie, la syphilis, etc.

 

La blennorragie ou gonococcie est une maladie sexuellement transmissible d’origine microbienne. La bactérie responsable de cette maladie s’appelle Neisseria gonorrhoeae. Se transmettant par l’intermédiaire de tout rapport sexuel (sexuel, bucco-génital, vaginal ou anal), la blennorragie se manifeste par des douleurs au niveau de l’appareil génital. Elle provoque aussi l’écoulement d’une substance jaune par la verge, le vagin ou l’anus. La blennorragie se soigne par des antibiotiques, c’est pour cela que la bardane se range parmi les traitements les plus utilisés pour la soigner.

 

La syphilis est également une maladie vénérienne ayant pour origine une infection par des germes appelés Treponema pallidum. Le mode de transmission de la syphilis est le même que pour la blennorragie. Leur différence se trouve dans les symptômes. La syphilis se manifeste par la formation de ganglions au niveau des parties génitales puis elle atteint les nerfs et les viscères. La syphilis peut mettre plusieurs années avant d’être diagnostiquée.

  • Pour lutter contre les maladies articulaires

Les maladies articulaires sont de plusieurs sortes. Elles connaissent bon nombre d’origines et peuvent quelquefois entrainer une invalidité permanente. Englobées par l’appellation rhumatisme, les maladies articulaires se traitent par la bardane. Si l’on ne parle que de la goutte qui n’est autre que le résultat d’un excès d’acide urique dans le sang. Les symptômes de cette pathologie sont d’abord l’arthrite aigüe qui s’avère être douloureuse. Elle est due à un dépôt de microcristaux d’urate au niveau des articulations.

 

La goutte prend son origine d’une surproduction d’acide urique et d’une insuffisance d’élimination urinaire. Ces deux causes peuvent être associées ou pas. Elle peut également être génétique, c’est-à-dire héréditaire. Ce qui se soigne dans ce cas, ce sont les crises. Aussi, la bardane a pour fonction de stimuler l’élimination de l’acide urique au niveau des reins afin de limiter le dépôt de microcristaux dans les articulations.

 

L’arthrite et l’arthrose sont aussi des formes de rhumatisme. Si l’arthrite est une inflammation des articulations, l’arthrose quant à elle se développe par des défaillances mécaniques au niveau des articulations. L’arthrite provoque une sécrétion de quinine, ayant pour conséquence la destruction progressive de l’articulation. Elle est causée essentiellement par des infections bactériennes. D’autres maladies comme la goutte par exemple peuvent aussi en être à l’origine. L’arthrite déforme l’articulation à un certain niveau.

 

L’arthrose est en revanche une sorte de problème mécanique de l’articulation. C’est la dégénérescence du cartilage qui provoque l’arthrose. En effet, le cartilage est un lubrifiant naturel de toutes les articulations. Une fois abîmé, il entraine un frottement à vif des os de l’articulation. En général, l’arthrose est une maladie liée à l’âge, les individus les plus atteints ont au moins 40 ans. Néanmoins, des sujets plus jeunes peuvent être atteints de l’arthrose pour cause d’anomalies anatomiques ou de traumatismes consécutifs à des activités physiques trop importantes. C’est le cas de sportifs de haut niveau. Notez toutefois que les rhumatismes se soignent par la bardane.

  • Pour soigner les plaies et des ulcères

Les plaies peuvent être externes ou internes. Les plaies externes sont les plaies visibles à l’œil tandis que les plaies internes sont appelées ulcères. Ces dernières concernent notamment l’estomac. La paroi interne de l’estomac subit une érosion suite à l’action de plusieurs substances nocives pour la digestion. L’alcool, le café, certaines matières grasses sont susceptibles de provoquer un ulcère.

 

L’ulcère est né d’une infection bactérienne dont l’agent pathogène s’appelle Helicobacter pyroli. Ces bactéries encombrent la couche de mucus qui forme la protection de l’estomac et de l’intestin de l’acidité. Démuni de leur protection naturelle, l’estomac et l’intestin subissent une perturbation lors de la digestion. Par ailleurs, l’ulcère peut également être causé par les prises fréquentes d’anti-inflammatoires non stéroïdiens. Enfin, le stress est un élément perturbateur de la digestion, ce qui augmente le risque d’ulcère surtout chez les adultes.

  • Pour traiter les affections respiratoires

Les affections respiratoires peuvent être très sévères. D’un simple rhume à l’asthme, le patient peut présenter des difficultés à respirer. Si le rhume est caractérisé par un écoulement nasal ou un nez bouché, l’asthme peut aller jusqu’à étouffer le sujet. Le rhume, comme l’asthme est déclenché par des germes (microbes ou virus). Ils surviennent aussi suite à une réaction allergique, la rhinite. Soigner ces maladies respiratoires revient à faire appel à la bardane.

 

Si telles sont les utilisations possibles de la bardane en homéopathie, qu’en est-il de son mode d’utilisation ? 

 

Comment utiliser la bardane ?

La bardane est présentée sous plusieurs formes : en décoctions, cataplasme, gélules, extraits, pommades, teintures, poudres, infusions. Le traitement se fait suivant le type de maladie. 

 

Ainsi, pour soigner les maladies rénales, la bardane s’utilise en interne via sa fonction éliminatrice et détoxifiante. L’inuline, un sucre plus doux et facile à assimiler permet aux reins d’assurer leur fonction éliminatrice sans encombre. Les décoctions et les infusions préparées à partir des racines et des feuilles de bardane sont destinées à cet effet. Il est conseillé d’utiliser 3 à 6 g par tasse à diluer dans 50 cl d’eau. La préparation est à boire à une fréquence de 3 fois par jour. Une telle quantité est aussi propice pour le soin de la vessie.

 

La bardane en forme de gélule est également préconisée pour soigner différentes pathologies comme les maladies vénériennes et les maladies tumorales. Les doses prescrites sont dans ce cas à respecter à la lettre. Les douleurs gastriques et intestinales ainsi que les crises de rhumatisme se soulagent après les prises de bardane. C’est alors sa fonction anti-inflammatoire qui entre en jeu.

 

Le traitement des affections cutanées peut se faire autant en utilisation interne qu’externe. En usage interne, la bardane à choisir est sous forme d’extraits fluides. Beaucoup de problèmes de la peau se soignent par la prise de 2 à 6 g d’extrait de bardane 3 fois par jour.

Pour lutter contre les acnés, la teinture mère de la bardane est la plus efficace. Il faut ainsi prendre 1,6 à 2,4 g de teinture mère à diluer dans un verre d’eau. Prenez-en 3 fois par jour. Cette posologie est aussi adaptée pour soigner d’autres maladies cutanées.

 

Toujours à propos des infections cutanées, la bardane peut également intervenir à titre palliatif. En traitement elle peut soigner l’eczéma, le psoriasis, les furoncles, les différents types de mycoses les dartres, etc. La bardane agit aussi sur les piqûres d’insectes grâce à sa propriété antivenimeuse.

 

Pour un usage externe, la bardane est associée avec d’autres substances thérapeutiques pour obtenir des pommades, des lotions, des crèmes ayant pour but de traiter les affections cutanées.

 

Elle s’utilise également sous forme de cataplasme. Pour ce faire, il faut recourir aux feuilles ainsi qu’aux racines. La préparation se fait comme suit : écraser les feuilles, ou racines, les chauffer ensuite avant de les mettre dans un linge propre. Le tout forme le cataplasme destiné à être appliqué sur la zone infectée. L’eczéma peut se soigner ainsi.

 

Quelles sont les précautions d’utilisation pour la bardane ?

La bardane est un médicament comme les autres, aussi il convient de consulter le médecin avant toute prise. Si certains remèdes à base de plante conviennent à tous les âges et à toutes les catégories de personnes, la bardane, elle est plutôt déconseillée aux enfants de bas âge et aux femmes enceintes ou allaitantes.

 

La bardane est aussi proscrite aux sujets souffrant de calculs urinaires. En décoction ou en infusion, la bardane peut obstruer les voies urinaires. Cette obturation peut augmenter l’intensité des douleurs.

 

La bardane doit être préparée selon les prescriptions du pharmacien ou du médecin. Il est alors déconseillé de faire des préparations maison sans consultation préalable d’un thérapeute afin de savoir tous les détails concernant les précautions à prendre quant à la préparation.

 

Il se peut aussi que certains individus présentent une réaction allergique suite à la prise de la bardane, que ce soit en usage interne ou externe. Les personnes sujettes à une réaction allergique aux astéracées sont les plus exposées. De la sorte, elles ne peuvent pas recourir à la bardane au risque de subir un choc anaphylactique.

 

Pour qui la bardane est-elle utilisable ?

La bardane convient aux adultes et aux adolescents. Ces derniers l’utilisent souvent pour pallier aux acnés. Ce sont des petites tumeurs bénignes qui se forment suite à l’excès de sébum. Dans ce cas la bardane est utilisée sous forme de pommade ou de crème pour être appliquée sur la peau infectée.

 

Pour les adultes, la bardane s’utilise sous toutes ses formes, mais il faut les doses prescrites soient respectées.

 

Toutefois, pour des raisons non encore explicites, il est déconseillé de donner de la bardane aux enfants et aux femmes enceintes ou allaitantes.

 

Quels sont doc les avantages liés à l’utilisation de la bardane ?

La bardane est d’abord une plante comestible. Elle se consomme d’ailleurs dans beaucoup de pays notamment les pays d’Asie. Bien que le fruit présente un goût plutôt amer, la bardane est très réputée dans la gastronomie chinoise et japonaise. Plusieurs pays européens optent également pour l’intégration de la bardane dans le domaine culinaire. 

 

Ensuite, la bardane n’est pas difficile à trouver, elle pousse un peu partout. Ce qui facilite sa cueillette. Les feuilles et les racines sont toutes utilisables. Un autre atout, car il n’y a pas beaucoup de parties jetées.

 

Par ailleurs, la bardane fait encore l’objet d’autres études thérapeutiques afin de prouver ses vertus sur la santé humaine. Ces propriétés sont surtout d’ordre antimutagène, protectrice de foie, etc.

 

De plus, le traitement avec de la bardane peut être accompagné d’autres médicaments. Il n’y a pas d’interaction médicamenteuse à craindre, la bardane va avec tout autre traitement. Toutefois il ne faut pas éviter les abus.

 

Sudorifique avéré, la bardane assiste les reins dans l’élimination des excès d’eau dans l’organisme. Il aide ainsi ceux qui ont une difficulté à transpirer. De la même manière, elle accroit la sécrétion d’urine grâce à sa fonction diurétique. C’est pourquoi la bardane est considérée comme un excellent remède contre les maladies rénales.

 

Enfin, la bardane possède une propriété dépurative. Elle élimine ainsi les substances nocives qui peuvent s’accumuler dans l’organisme. Raison pour laquelle elle convient très bien aux diabétiques.

 

Consommée à l’état naturel ou préparée, la bardane conserve toujours ses vertus thérapeutiques. Ainsi, la consommation régulière de bardane dans l’alimentation baisse le risque de contracter les maladies évoquées ci-dessus. Il en est de même pour la prévention des tumeurs cancéreuses.

 

Lutter contre le vieillissement de la peau est possible grâce à l’utilisation de la bardane. Quelques semaines d’application seulement suffisent pour obtenir des résultats satisfaisants.