» » » Digestion du lactose

Digestion du lactose (Digestion & transit)

Conseils santé

 

Il y a certains produits auxquels le corps réagit de manière négative. Cette intolérance varie d’une personne à une autre. Pour ce qui est de l’intolérance au lactose, elle est le plus souvent synonyme d’inconfort, il importe donc de distinguer quel lait rend intolérant et quel produit est consommable.

  • Comment s’alimenter dans le cadre d’une intolérance au lactose ?

Il vous faut prendre des précautions si vous êtes intolérant au lactose. Il y a certains ingrédients que vous pouvez consommer et d’autres qui vous seront interdits.

 

Il vous est conseillé de prendre des aliments ou des produits sans lactose c’est-à-dire, qui ne contiennent pas de lactase. Cela est recommandé si vous avez du mal à digérer le lait. De même, vous pouvez consommer les fromages et yaourts qui contiennent du lactose en petite quantité.

 

Si vous ne voulez pas stopper net avec les produits laitiers, il est préférable que vous procédiez par étape et de manière méthodique. Ensuite, par précaution, vous devez reprendre petit à petit la consommation de lait avec un quart de tasse par jour pour démarrer. Au fur et à mesure, votre organisme développera une tolérance au lactose.

 

Par ailleurs, il est conseillé de boire du lait en milieu des repas et jamais lorsque votre estomac est vide. Et pour ce qui est du fromage, il est préférable de commencer avec les pâtes dures à l’exemple du gruyère et du gouda qui ne contiennent que peu de lactose.

  • Les symptômes de l’intolérance au lactose et les précautions

L’incapacité à digérer du lait ou l'intolérance au lactose est très courante. Elle se caractérise par des flatulences et peut aboutir à des diarrhées. Le lait n’est pas digéré convenablement et cela crée de la gêne au niveau de l’intestin. L’intolérance au lactose peut survenir soudainement, mais n’est pas forcément permanente.

 

Pour traiter votre intolérance au lactose, il est préférable que vous ne vous trompiez pas sur l’intolérance et l’allergie. Cette dernière se reflète par l’hypersensibilité aux protéines contenues dans le lait et consommer des produits exempts de lactose n’aidera pas à l’anticiper.

 

Par précautions, il sera préférable que vous évitiez les médicaments qui contiennent du lactose comme excipient et les aliments qui renferment du lait surtout s’ils engendrent une gêne abdominale.

 

L’automédication n’est pas conseillée et il est mieux de demander un avis médical sur le traitement à suivre, les aliments à consommer et ceux qui sont à écarter.

Digestion du lactose

Le phénomène de l’intolérance au lactose

L’intolérance au lactose se présente par des troubles au moment de la digestion. Cela est souvent dû à une mauvaise absorption du lait au niveau de l’intestin. Il faut savoir que le lactose fait office de sucre pour les produits laitiers.

 

Les principales causes de l’intolérance au lactose

La lactase est l’enzyme qui permet la transformation du lactose afin de le rendre consommable et digérable. Lorsque l’organisme ne produit pas assez de cette enzyme, le corps a du mal à digérer le lactose et cela le rend intolérant à cette substance. Dès lors, des conséquences indésirables telles que les douleurs au ventre et les ballonnements viennent à apparaître.

 

Pour déterminer cette intolérance, il a été mis en place un test d’identification et d’évaluation. Cela permettra également de définir l’alimentation à laquelle il faudra se conformer.

 

Être intolérant au lactose peut avoir plusieurs causes. Déjà, cela peut dépendre de l’âge du patient. Chez un nourrisson,  il se peut que ce soit causé par une maladie appelée déficit congénital en lactase. Chez un enfant par contre, l’intolérance au lactose peut découler d’une gastro-entérite qui aurait eu des effets secondaires.

 

Par ailleurs, la lactase diminue avec le temps et de ce fait, les adultes sont plus exposés au risque d’intolérance au lactose.

 

Les traitements de l’intolérance au lactose

Normalement, l’intolérance au lactose n’a aucune complication bien grave. Il est toutefois recommandé de voir si le patient ne souffre pas d’allergie et non d’intolérance, car ce sont deux cas différents.

 

Pour connaître le traitement adéquat, il est mieux de suivre les conseils d’un médecin. Cela permettra également d’éviter que la maladie n’ait d’autres conséquences. Dans un premier temps, un régime pauvre en produits laitiers devra être suivi, mais le lait sera réintroduit de manière progressive.

 

Le médecin pourra prescrire des médicaments parallèlement à la nouvelle habitude alimentaire à respecter. Le traitement devra être suivi à la lettre pour être sûr d’avoir des résultats positifs.