Bouleau

Energem GC28 Herbalgem - flacon de 30 ml
Produit en stock
16.63
Bouleau Santarome bio - flacon de 30 ml
Produit en stock
13.70
Anaca3 Détox - 60 gélules
Produit en stock
17.60
Cysténéa Plus Dietaroma - 200 ml
Produit en stock
19.10
Drainaflore Bio Super Diet - 20 ampoules
Produit en stock
18.90
Drainaflore boisson Bio Super Diet - 480 ml
Produit en stock
18.55
Drain'ideal BIO Dietaroma - 20 ampoules
Produit en stock
22.00

Les bourgeons du bouleau s’ouvrent en avril jusqu’en mai. C’est donc le moment idéal pour en récolter. Les feuilles seront séchées en minces couches sur des claies pour être émiettées et conservées par la suite. Cueillies en automne, elles se conservent dans des boîtes hermétiques. Les bourgeons seront groupés en bouquets puis suspendus pour être séchés. Les écorces sont séchées en petits morceaux. La sève par contre est prélevée par incision. Pour ce faire, un tube fin est alors enfoncé dans le tronc troué ou scié. Notez que par rapport aux feuilles de bouleau ; les bourgeons, l’écorce et la sève sont encore très peu utilisés en phytothérapie.

  • Les feuilles 

En usage interne, elles sont recommandées pour les affections des reins, les inflammations de la vessie et les cystites. Elles sont aussi utiles contre les désordres du métabolisme et l’hydropisie. Pour une infusion, il suffit de verser une tasse d’eau bouillante sur deux cuillères à café de feuilles. Un temps de pause de 10 minutes est alors nécessaire. Toutefois, elles peuvent également être infusées jusqu’à deux heures dans l’eau. Notez que l’infusion ne doit pas être bouillie. Il suffit alors de prendre trois tasses par jour cette tisane tiède sans sucre.

 

Pour les jeunes feuilles, infusez-en 30 à 50 grammes dans 1 litre d’eau pendant 10 minutes. Boire 3 à 4 tasses par jour de cette tisane. À boire entre les repas. Pour les infusions de feuilles, prenez 3 grammes de feuilles séchées avec une tasse d’eau. Vous pouvez également prendre une poignée de feuilles fraîches et les mettre dans un litre d’eau. Versez de l’eau bouillante sur les feuilles et laissez infuser pendant 10 à 15 minutes. Buvez 1 à 3 tasses par jour.

 

Pour les infusions minceur, mélangez les feuilles de bouleau avec de la reine des près, du fenouil et du thé vert. Pour la décoction-infusion, vous pouvez porter à ébullition pendant 5 minutes 60 grammes de feuilles séchées dans un litre d’eau. Laissez cette préparation infuser pendant une heure ou deux avant de la filtrer. Vous pouvez en boire trois tasses entre les repas, notamment le matin à jeun, en fin de matinée et en fin d’après-midi. 

 

Vous pouvez également entamer une cure saisonnière afin de lutter contre les gouttes et les rhumatismes. Ce traitement a pour objectif de renforcer les défenses immunitaires. Pour une cure de remise en forme, vous pouvez infuser deux cuillères à café de feuilles séchées dans une tasse d’eau bouillante. Laissez reposer cette infusion pendant quelques minutes. Vous pouvez alors prendre deux tasses par jour pendant deux semaines. Cette tisane peut se boire chaude, froide ou réchauffée selon votre goût.

 

Pour un usage externe, les feuilles peuvent être préparées en légère décoction. Pour ce faire, vous pouvez mettre une poignée de feuilles dans un litre d’eau. Porter cette préparation en ébullition pendant trois minutes. Laissez-la infuser pendant dix minutes. Pour les affections de la peau, vous pouvez faire une décoction de feuilles avec une poignée de feuilles dans deux litres d’eau. Ajouter ensuite la solution dans l’eau de votre bain.

  • Le jus de feuilles du bouleau :

Largement utilisé en phytothérapie, le jus de bouleau doit ses propriétés détoxifiantes à sa richesse en eau. Elle a pour action de stimuler l’activité rénale, favoriser le drainage et faciliter l’élimination. Ces deux dernières actions sont surtout liées à certains de ses composés comme le flavonoïde. 

 

Le jus de feuilles du bouleau est également un excellent draineur de toxine, diurétique et dépuratif. Il favorise les processus d’élimination et de désinfiltrants. Il peut aussi soigner la rétention d’eau et les œdèmes. Ce jus peut être utilisé en complément d’un régime alimentaire amincissant. Le jus de feuilles est également parfait pour soulager les douleurs articulaires comme celles causées par la goutte.

 

Une cure détoxifiante pendant les changements de saison, surtout au printemps, peut être effectuée avec le jus de feuille de bouleau. Il permet d’éclaircir le teint et d’améliorer l’éclat de la peau. Ce jus est obtenu par décoction des feuilles de bouleau afin de faciliter l’extraction des principes actifs.

 

Mis en bouteilles, il peut se présenter sous forme de jus non sucré. Il s’agit de la solution idéale pour les individus qui doivent faire attention à leur consommation de sucre. Le jus de bouleau peut également être vendu sous forme de sirop. Il sera dans ce cas concentré et sucré. Cette variante est plus indiquée pour les personnes préférant les saveurs douces. Toutefois, il est possible de diluer le sirop dans de l’eau. Il se prend tous les matins, midis et soirs avant les repas. Vous pouvez diluer une cuillère à soupe dans un verre d’eau.

Le jus de bouleau peut être pris pour une cure de 25 jours. Pour ce faire, vous pouvez mettre 3 cuillères à soupe dans une bouteille d’eau. Elle est à consommer pendant la journée en dehors des repas. Les jus de bouleau peuvent se boire même toute l’année.

 

Cependant, c’est au début du printemps qu’il est le plus apprécié. Il permet de drainer et d’évacuer les toxines dans le cadre d’une cure détox ou d’un régime minceur. Il peut renforcer la capacité d’élimination de certains organes comme les reins et le foie. Une cure de 3 semaines est alors conseillée, elle peut être poursuivie jusqu’à 6 semaines. Pour ce faire, prenez deux à trois cuillères à soupe de jus de bouleau par jour. 

  • Les racines

En décoction, les racines peuvent s’utiliser en usage externe et interne. Les décoctions sont indiquées contre les cicatrices, les plaies, les ulcérations de la peau, etc.

  • Les bourgeons

Pour un usage interne, les bourgeons du bouleau peuvent soigner les digestions difficiles, les diarrhées… Vous pouvez préparer une infusion avec une bonne cuillère à soupe de bourgeons à ajouter dans une tasse d’eau froide. Portez cette préparation à ébullition pendant 5 minutes. Prenez une tasse avant chaque repas. Vous pouvez également faire une infusion avec 60 grammes de bourgeons-feuilles dans un litre d’eau. Vous pouvez porter cette préparation à ébullition pendant 10 minutes.

  • L’écorce

L’écorce de bouleau peut également être utilisée en décoction pour un usage interne. Pour ce faire, portez à ébullition pendant 5 minutes une cuillère à café d’écorce par tasse d’eau froide. Vous pouvez boire trois tasses par jour avant chaque repas. Pour les fièvres, utilisez les écorces séchées pour faire votre décoction. Portez à ébullition pendant 5 minutes, 50 grammes d’écorcevdans un litre d’eau. Buvez 1 à 2 tasses par jour avant les repas.


Pour un usage externe, les écorces s’utilisent aussi sous forme de décoction ou de compresse. Il peut servir pour le lavage et le soin des plaies. Il peut de la même façon traiter les taches de rousseur ou de vieillesse, les pellicules, la chute de cheveux, etc. Les tanins d’astringents de l’écorce seront utilisés pour soigner les différentes affections cutanées notamment les eczémas, l’érythème, les couperoses, les boutons, etc.

  • La sève

La sève ou l’eau de bouleau est un liquide sucré, fermentescible pouvant donner du vin ou du vinaigre. Avec une simple évaporation, il peut donner du sucre. La sève peut être consommée à raison de 100 à 200 grammes par jour. Elle peut être mise en bouteille pour donner une boisson fermentée, pétillante et riche en vitamine C. Pour une cure de printemps, elle peut être consommée pendant 3 semaines. Mettez 1 à 2 bouchons dans un verre d’eau le matin. Il est à consommer à jeun ou encore dans 1 litre d’eau. Pour cette dernière option, la solution est à boire tout au long de la journée.


Il faut savoir qu’il est possible d’effectuer une cure de sève de bouleau fraîche. Il s’agit d’un liquide vivant, très clair ressemblant à l’eau à l’état frais. Elle est fade, mais légèrement sucrée. Quelques jours de repos de ce liquide le feront devenir trouble. De maléate de calcium et de phosphate calcique peuvent faire leur apparition. Ils proviennent de la fermentation et des modifications biochimiques qu’avait subies la sève. 


Cet état ne peut être maintenu stable, en raison du sucre qu’elle contient. Elle fermentera et deviendra acidulée. De ce fait, elle doit être conservée au réfrigérateur. Pour empêcher sa fermentation rapide, l’addition d’alcool pur est nécessaire pour la stabiliser. Toutefois, d’autres moyens peuvent également être utilisés, notamment l’ajout d’un clou de girofle. Notez que la congélation de la sève permettra une utilisation à long terme.


La fermentation de la sève permet d’obtenir du vin de bouleau semblable au champagne. Afin de produire ses bienfaits, la sève de bouleau ne doit contenir aucun additif chimique de conservation. Elle doit être pure et vivante, de ce fait, elle se doit d’être récoltée et conditionnée artisanalement.


Pour un usage interne, la sève de bouleau est indiquée pour libérer l’organisme des toxines après l’hiver. Elle purifie le corps en éliminant les déchets organiques. Elle favorise également l’amincissement, uniquement si le corps en a besoin. C’est aussi un remède contre les affections rhumatismales en agissant comme un anti-inflammatoire et analgésique. La sève fermentée possède diverses vertus notamment, elle stimule le système immunitaire.


Pour faire une cure printanière avec la sève de bouleau, il est recommandé de consommer 3 litres de sève fraîche. Elle est à entreprendre sur une période de 3 semaines soit 21 jours. Pour ce faire, buvez à jeun tous les matins un verre de 150 ml par jour. Durant le traitement, la sève est à conserver au frais. Pour les usages externes, la sève est indiquée contre les brûlures et les maladies de la peau. Elle lutte contre les chutes de cheveux, les pellicules, les taches de rousseur et de vieillesse. Pour ce faire, appliquez en compresse la sève ou lavez avec ce produit la partie à traiter. 
 

Le bouleau et la phytothérapie moderne

Les principes actifs du bouleau, notamment des feuilles, de l’écorce, des bourgeons, peuvent se présenter sous forme de gélules ou comprimés. Cet arbre peut également être utilisé en teinture mère, huiles essentielles, etc. La posologie du traitement ainsi que de la durée de la cure variera en fonction du trouble à soigner et de son importance. Toutefois, il est recommandé de la poursuivre jusqu’à la disparition des troubles ou du moins jusqu’à l’amélioration de l’état de santé du patient. 

 

Des extraits buvables sont également présents sur le marché. Ce sont des extraits aqueux ou de jus de plante prêts à l’emploi. Ils sont présentés sous forme d’ampoules buvables ou de flacon. Vous pouvez prendre une ampoule avec un verre d’eau avant chaque repas. Pour les extraits de bourgeons, vous pouvez en prendre 15 à 20 gouttes par jour avant les repas.

 

Pour la fabrication de la teinture mère de bouleau, toutes les parties de l’arbre peuvent être mises à contribution. Elle possède des vertus diurétiques, antipsoriques, dépuratives et antirhumatismales. Elle peut favoriser la digestion et est idéale pour soigner la néphrite, les lithiases, les œdèmes et les hydropisies cardiaques et rénales. Elle est également efficace contre l’albuminurie, la goutte, le rhumatisme musculaire et articulaire ainsi que les cellulites. Elle est aussi indiquée contre les maladies de la vessie, de la peau, etc. Pour la posologie, vous pouvez prendre 20 gouttes à mettre dans un verre d’eau, 4 fois par jour. Vous pouvez même mettre jusqu’à 40 gouttes par verre, mais à prendre 1 à 3 fois par jour.

 

Le bouleau peut également être utilisé dans de nombreuses préparations magistrales. Il est alors associé avec diverses autres plantes. Il peut se présenter sous forme de décoction ou d’infusion. Toutefois, à l’heure actuelle, elle est vendue sous forme de mélanges de poudres totales ou d’extraits secs en gélule, extraits aqueux, huiles essentielles, etc. Elle est choisie et prescrite par un médecin phytothérapeute. Il est donc recommandé de suivre scrupuleusement les indications de ce professionnel. Le bouleau existe aussi sous forme de spécialités pharmaceutiques phytothérapiques.

 

Les femmes enceintes ou allaitantes doivent toujours demander l’avis d’un médecin avant d’entamer une cure. Le bouleau est déconseillé aux enfants de moins de 6 ans. Il en est de même pour les individus allergiques à ses principes actifs. Notez que l’usage normal du bouleau ne présente aucun risque d’apparition d’effets secondaires. Toutefois, il est recommandé de ne pas effectuer des cures trop prolongées. Votre foie et rein peuvent en être irrités.