» » » Confort articulaire

Confort articulaire

L’harpagophytum

Aussi appelée « griffe du diable », l’harpagophytum est une plante originaire d’Afrique du Sud. Elle constitue un puissant anti-inflammatoire naturel. Ses vertus se situent dans ses racines. C’est pourquoi cette partie demeure la plus utilisée dans les préparations. L’effet se ressent dès le dixième jour du traitement. Mais il est conseillé de continuer au minimum deux mois. Par voie orale, vous pouvez opter pour la forme gélule. Sinon, elle est également disponible sous forme de pommade pour application locale. La plante se consomme sous la forme de teinture mère. Elle est interdite chez les personnes souffrant de problèmes cardiaques.

La reine-des-prés

Il s’agit de la meilleure plante anti-inflammatoire. Elle possède aussi des vertus antalgiques et diurétiques. Grâce à ses propriétés, la reine-des-prés est un excellent traitement contre les inflammations causées par le rhumatisme et l’arthrose.

Cette plante pousse un peu partout. On en trouve facilement près des points d’eau dans les campagnes. Son principe actif est l’acide salicylique, proche de celui de l’aspirine appelée acide acétylsalicylique. Étant naturelle, la reine-des-prés a l’avantage d’être moins toxique pour le corps et moins dangereux pour les sujets sensibles à l’aspirine. La partie utilisée est la fleur. Elle est employée sous forme de tisane ou en composition alimentaire. La cure conseillée est un litre de tisane par jour, à boire le matin, le midi et le soir.

Les feuilles de cassis

Les feuilles de cassis sont employées dans le traitement des douleurs articulaires depuis le XIIème siècle en raison de leurs propriétés anti-inflammatoires. Ces plantes sont cultivées en Bourgogne. On extrait les bourgeons et les feuilles, car ces parties sont riches en flavonoïdes. Ces substances empêchent l’oxydation des tissus et diminuent la douleur. Agissant de la même manière que la cortisone, les feuilles de cassis sont idéales pour soigner la goutte, l’arthrose, les rhumatismes, etc.

Mettre quelques feuilles dans une casserole remplie d’eau, faire bouillir, puis laisser infuser avant de filtrer. Boire la préparation tous les matins durant trois semaines. Ne jetez pas ces feuilles, vous pouvez encore les placer sur la zone douloureuse sous une bande.

Le bouleau

La partie consommée est la sève. Elle est indiquée en cas de rétention d’eau ou d’inflammations articulaires. La dose conseillée est de 25 cl par jour pendant 15 jours. Le bouleau sert à éliminer les toxines de l’organisme qui sont à l’origine de l’inflammation.

Le frêne

Également connu sous le nom d’arbre centenaire, le frêne pousse dans les forêts ou à proximité des rivières. Au moyen-âge, on l’utilisait pour traiter les morsures de serpents. Aujourd’hui, il est utilisé en tisane ou en gélule contre les rhumatismes en raison de ses propriétés anti-inflammatoires et diurétiques. Ses feuilles sont employées en infusion.

L’ortie

Depuis l’antiquité, on se sert de l’ortie contre les inflammations articulaires. En effet, elle contient des dérivés d’acides aminés et plusieurs minéraux tels que la silice. La partie utilisée est la feuille. Les feuilles sont à sécher à une température de 30 °C avec un taux d’humidité à 40 %, pendant deux jours.

 

Sous forme de tisane, optez pour les jeunes pousses. Boire deux tasses de cette infusion par jour.

Nombre de produits : 18

En général, les rhumatismes sont traités avec des médicaments anti-inflammatoires. Certaines plantes ont des propriétés qui permettent d’apaiser les douleurs des articulations. On distingue : l’harpagophytum, la reine-des-prés, les feuilles de cassis, le bouleau, le frêne et l’ortie.