Cassis

Activa chrono circulation - 15 gélules
Produit en stock
7.55 €
Zeltrin Normaphar - boite de 60 comprimés
Victime de son succès
27.95 €
Ergydraine Nutergia - flacon de 250 ml
Produit en stock
14.30 €
Ergyphytum Nutergia - flacon de 250 ml
Produit en stock
15.30 €
Page 1 sur 2>>>

Le cassis est le fruit issu du cassissier. Le cassissier est en arbrisseau de la famille des Grossulariacées. Le cassis prend son origine dans l’Europe septentrionale et dans le nord de l’Asie. Il se développe dans les régions montagneuses et froides. Actuellement, de nombreux pays produisent du cassis, à savoir l’Écosse, La Pologne, La Lituanie, La Norvège, La France et La Nouvelle-Zélande. Ce qui n’exclut pas les autres pays ayant une production plus faible en quantité. Toutefois, le pays le plus producteur demeure La Russie.

 

Les fruits du cassis sont des baies allant d’une couleur violette à noire. Ils forment des grappes pulpeuses ayant une peau lisse. Le cassis possède un parfum aromatique plutôt fort. Les fruits du cassis sont consommés en gelées, en confitures, en sorbets ou en liqueur. Ils procurent vitalité et santé. Ceux-ci s’utilisent aussi dans la gastronomie, associés à d’autres fruits.

 

La saison de cueillette du cassis est en général de la fin juillet à fin septembre. Les mois d’août et septembre sont les mois où les fruits sont les plus abondants.

 

Le cassis, dont le nom scientifique est Ribes Nigrum, possède plusieurs vertus thérapeutiques. Il est en effet très riche en vitamine C (100 à 300 mg de vitamine C pour 100 g de cassis), en tannin et en polyphénol. 

 

Le cassis contient plusieurs éléments actifs, à savoir les flavonoïdes, les tannins, les prodelphinidols, la pectine, les proanthocyanidines, la vitamine C, l’acide linoléique, l’acide alpha-linoléique, l’acide gamma-linoléique et l’acide stéaridonique. 

 

Bref historique du cassis

Le cassis a, certes, existé bien avant que l’homme l’ait utilisé. Mais la première utilisation du cassis remonte au XIIe siècle. En effet, il a été utilisé sous forme d’onguent pour traiter la goutte. La goutte étant une forme de rhumatisme causée par le dépôt d’acide urique au niveau des articulations. L’efficacité du cassis est encore justifiée jusqu’à aujourd’hui, une des raisons de sa présence dans la pharmacopée. En outre, le cassis, plus précisément, ses feuilles ont été appliquées directement sur la peau afin de guérir les éruptions cutanées à la suite de piqûres d’insectes. Pour ce faire, il a fallu frotter les feuilles sur les parties lésées. 

 

Quelques siècles plus tard, c’est-à-dire au XVIIIe siècle, le cassis était utilisé pour soulager les migraines, les fièvres, mais encore les autres douleurs rhumatismales. C’est à cette époque que son véritable rôle d’anti-inflammatoire a été mis en avant. 

 

Même l’Abbé Pierre Bailly de Montaran, un grand Chancelier de l’Université d’Orléans, a été conquis par les vertus du cassis. Aussi, il a sorti son ouvrage intitulé « Les propriétés admirables du cassis » en 1712.

 

À partir de ces vertus déjà connues du cassis, les inventeurs ont commencé à produire de la liqueur de cassis. La première production date de 1841. C’est Auguste-Denis Lagoutte qui l’a produit à Dijon. C’est cette liqueur, sa teneur, qui demeure utilisée jusqu’à aujourd’hui.

 

Il fut un temps où la production du cassis a connu des difficultés dans certains pays, notamment en France. Mais conscients de son utilité, autant dans le monde gastronomique qu’en médecine, les producteurs ont amélioré la production avec l’utilisation de nouvelles techniques, la mécanisation et l’entretien.

 

Quels sont les bienfaits du cassis ?

Il a déjà été abordé précédemment que le cassis possède de nombreuses propriétés thérapeutiques, à savoir anti-inflammatoire. Son action réside sur sa capacité à stimuler la production de cortisol dans l’organisme. Le cortisol étant une hormone destinée à calmer la douleur. Sur cet angle, le cassis ne provoque aucun effet néfaste pour l’organisme. Les douleurs causées par l’arthrose figurent parmi les cibles du cassis. Son apport en fer et en calcium offre une fluidité sanguine et permet ainsi de lutter contre certaines maladies liées à la circulation sanguine, à l’instar de l’hypertension artérielle. 

 

Mais ce n’est pas tout ! Le cassis est une plante médicinale à part entière. Le cassis est un stomachique efficace. Antioxydant très puissant, le cassis permet d’éviter les flatulences et les douleurs de l’estomac. Il est ainsi très bon pour ceux qui tendent à manger beaucoup. En plus de cela, ce fruit traite les diarrhées comme la dysenterie. 

 

Le cassis est aussi un diurétique avéré. Son action sur l’organisme permet de produire plus d’urine et donc d’évacuer plus de déchets par le biais de la miction. Il est à rappeler que lors de la digestion, plusieurs substances nocives peuvent être absorbées par l’organisme. Les reins assurent pourtant le rôle de les éliminer en les déversant par l’urine. Le cassis favorise ce mécanisme en permettant aux reins d’éliminer l’acide urique. C’est par ce mécanisme que le cassis permet de lutter contre la goutte.

 

Le cassis est également un très bon dépuratif. Il stimule ainsi la fonction hépatique. Le foie est aussi responsable de l’élimination des déchets du corps. Pour faciliter cette action, le cassis assiste le foie par sa propriété dépurative. C’est ce qui fait de lui un excellent remède contre l’obésité. 

 

Par ailleurs, le cassis connaît une propriété anti-infectieuse par sa forte teneur en vitamine C. Il y a 4 fois plus de vitamine C dans la baie de cassis que dans l’orange. Il a ainsi la faculté de traiter les infections bactériennes. Enfin, le cassis permet d’apaiser le stress. 

 

Quand utiliser du cassis ?

Étant donné ses différents bienfaits cités supra, le cassis est donc indiqué dans le traitement de plusieurs maladies et troubles de l’organisme. 

 

D’abord, le cassis est indiqué en cas de douleurs rhumatismales, arthrose, goutte, etc. Pour la goutte, il est à la fois un anti-inflammatoire et un remède efficace, c’est autant un bon fluidifiant sanguin. Ensuite, le cassis, en tant qu’antidiarrhéique, traite la dysenterie, évite le surpoids et lutte contre l’obésité. Cela étant, il est conseillé pour ses propriétés diurétiques et dépuratives notamment pour le bon fonctionnement du foie et des reins. Antioxydant efficace, le cassis évite aussi l’ulcère. Il est autant un puissant antistress et antibactérien. 

 

Très riche en calcium, le cassis est un très bon élément à prendre pour fortifier les os.