Chlorhexidine

La chlorhexidine est indiquée pour nettoyer et pour l’antisepsie des plaies. Elle est également idéale en balnéothérapie, c’est-à-dire dans le traitement des brûlures. Elle est aussi utilisée dans le cadre d’une antisepsie des plaies chirurgicales et traumatiques peu profonde. Cette molécule de synthèse est utilisée pour le lavage des mains notamment hygiénique, antiseptique et chirurgicale. On s’en sert en outre pour préparer un champ opératoire et assurer une hygiène bucco-dentaire des plus optimales.

 

Seule en solution cutanée, la chlorhexidine est indiquée en antisepsie des plaies chirurgicales ou traumatiques. Elle est également prescrite pour un traitement d’appoint des affections cutanées d’origine bactérienne ou susceptible de surinfecter. On en utilise surtout pour antiseptiser une peau saine avant les petits actes chirurgicaux. En pâte dentifrice, la chlorhexdine est indiquée pour soigner les gingivites, les caries et les parodontopathies. Bactéricide, elle peut aussi prévenir les caries. Pour cela, elle stérilise la plaque dentaire. En bain de bouche, la chlorhexdine est indiquée en traitement local d’appoint des affections de la cavité buccale. Elle peut également être utilisée pour les soins postopératoires en odonto-stomatologie.

 

La chlorhexidine peut se combiner avec un ou plusieurs principes actifs. En effet, elle peut être associée avec un anesthésiant comme le chlorhydrate de tétracaïne. Ce dernier peut se présenter sous forme de pastille à sucer ou en collutoire. Dans ce cas, elle est indiquée pour traiter le mal de gorge peu intense et sans fièvre. Elle peut également soigner les petites plaies et les aphtes buccaux. Cette association est idéale dans le cadre d’un traitement antibactérien local d’appoint. De plus, c’est un excellent antalgique pour les affections légères de la muqueuse buccale et de l’oropharynx.

 

La chlorhexidine peut en outre être associée avec un autre antiseptique notamment le chlorure de benzalkonium. On l’utilise ainsi pour nettoyer les petites plaies superficielles. La chlorhexidine peut aussi se combiner avec un anti-inflammatoire comme le pivalate de tixocortol. Ce dernier peut être sous forme de collutoire et est indiqué pour un traitement local d’appoint anti-inflammatoire et antibactérien des affections limitées à l’oropharynx.

 

La chlorhexidine peut également être associée avec un vasoconstricteur comme le chlorhydrate de phényléphrine. Ce dernier est à usage ophtalmique et peut se présenter sous forme de collyre. Elle est aussi efficace pour traiter les symptômes de l’hyperhémie conjonctivale. Elle agit alors comme une vasodilatation excessive des petits vaisseaux de la conjonctive oculaire qui se définit comme un phénomène inflammatoire.

 

La chlorhexidine est un principe actif que l’on associe le plus souvent avec d’autres substances comme le benzalkonium chlorure. Ce dernier est surtout sollicité pour le nettoyage des plaies superficielles. Elle peut aussi être combinée avec du calcium carbonate pour traiter les affections de la bouche. Mélangée avec du chlorobutanol, la chlorhexidine est indiquée pour les soins buccaux et dentaires, souvent nécessaire après un acte chirurgical. C’est également un puissant désinfectant lorsqu’elle s’utilise avec du chlorocrésol.

 

La chlorhexidine, associée à la lidocaïne sert à anesthésier les surfaces. Quand elle est associée à l’éthanol, elle est utile pour l’antisepsie en chirurgie. Elle se combine avec la phényléphrine pour avoir une forme de collyre. Ce dernier est apprécié dans la prise en charge de l’hyperémie conjonctivale. Il s’agit d’une affection oculaire caractérisée par une augmentation du calibre des vaisseaux de la conjonctive.

 

Le digluconate de chlorhexidine

Le digluconate de chlorhexidine est surtout utilisé par la médecine dentaire. La fonction initiale du digluconate de chlorhexidine est un antiseptique du groupe despolyguanide. Faiblement hydrosoluble, la chlorhexidine n’est pas faite pour être utilisée comme liquide de rinçage. Le digluconate est par contre fortement hydrosoluble et tout aussi efficace que le chlorhexidine. Commercialisé sous forme de solution prête à l’emploi, le digluconate de chlorhexidine est disponible avec des concentrations à 0,1 %, 0,15 % et 0,2 %. Il est également disponible à une concentration de 1 %. Pour ce dernier pourcentage, il est présenté sous forme de crème, de gel ou de pommade.

 

Pour désinfecter les prothèses, le digluconate de chlorhexidine est présenté sous forme de spray à 1,5 %. Il est utilisé pour réduire l’adhérence de la plaque bactérienne sur les prothèses. Il permet également de désinfecter les gouttières, les brosses à dents et les gratte-langues. Les solutions de digluconate sont idéales pour diminuer le nombre de germes pathogènes. En effet, on s’en sert pour nettoyer la cavité buccale avant et après une intervention chirurgicale bucco-dentaire. Le digluconate à 2 % possède une propriété bactéricide. De ce fait, elle est utilisée pour rincer les canaux radiculaires en endodontologie. La solution à 4 % sert à désinfecter complètement le corps par lavage. Celle-ci est surtout très sollicitée en chirurgie pour la désinfection des mains.

 

La formation des plaques dentaires est causée par la présence des bactéries. Ceux-ci entraînent l’apparition de gingivite, de parodontite et de caries. Agissant contre certaines espèces fongiques, le digluconate possède un large spectre d’activité. Il agit efficacement contre les coques Gram positifs et Gram négatifs. Il a un effet bactériostatique à faible concentration et possède un effet bactéricide à concentration élevée.

 

Le digluconate s’active sous forme de cation exerçant une force d’attraction sur les zones chargées négativement, notamment celles de la muqueuse buccale, des dents et des bactéries de la plaque dentaire. Ainsi, un effet immédiat est alors obtenu. Il va durer de huit à douze heures lors d’un rinçage effectué deux à trois fois par jour. Le digluconate empêche le développement des germes pathogènes. Le résultat est constaté au bout de quelques jours. À noter que le digluconate est inefficace contre les virus et les endospores bactériennes.

 

Le digluconate de chlorhexidine ne présente pas de contre-indication ni d’effet secondaire. Toutefois, des réactions allergiques notamment de l’urticaire ou de l’irritation locale de la peau peuvent survenir. Il peut également y avoir des sensations de brûlure, des rougeurs ou de sensation d’engourdissement de la langue. La prise de ce produit risquerait de provoquer la tuméfaction, l’irritation ou la desquamation de la muqueuse de la bouche.

 

Il peut en outre déclencher des saignements au niveau des gencives, mais aussi une décoloration des dents ou l’obturation en composite de la langue et une formation accrue de tartre et une sensation de goût irritant. À noter que l’intensité des décolorations peut varier. Ceci est causé aux différences interindividuelles des décompositions de la salive.

 

Son utilisation est déconseillée en cas d’hypersensibilité à l’un des excipients qui le composent. Il est contre-indiqué de l’appliquer autour des yeux, du conduit auditif externe ou du tympan. Les études menées sur le digluconate n’ont pas permis de mettre en évidence ni exclure la pathogénicité pendant la grossesse et l’allaitement. Un bain de bouche de trente secondes avec 10 ml de digluconate à 0,2 % démontre la même efficacité qu’avec 15 ml du produit à 0,12 %.

 

Produit à base de chlorhexidine et leur utilisation

Les solutions topiques comme le gel ou le liquide sont utilisés pour le soin du cordon ombilical. Cela afin d’éviter une septicémie et pour réduire la mortalité néonatale. Ce genre de solution contient 7,1 % de concentration de digluconate de chlorhexidine.

 

Les solutions topiques telles que les liquides, les lingettes, les applicateurs d’éponge et les bâtonnets d’écouvillons contiennent un concentré de digluconate de chlorhexidine à 2 %, 3,15 %, 4 % ou 5 %. Il peut également contenir de l’alcool isopropylique. Ce genre de produit est surtout utilisé pour préparer la peau en vue d’un acte chirurgical. Il peut en outre être employé pour des procédures invasives. Sans oublier qu’il permet aussi de traiter les voies veineuses centrales afin d’éviter les infections nosocomiales.

 

Des solutions de nettoyage comme des détergents liquide sont en disponibles. Ce genre de produit possède une concentration de 2 % ou 4 % de gluconate ou de diglocunate de chlorhexidine. Il est également composé d’alcool isopropylique. Ce type de solution est surtout utilisé pour des bains préopératoires et pour le nettoyage général de la peau afin d’éviter les infections nosocomiales. Ce qui en fait un puissant nettoyant et désinfectant pour les mains. On en utilise surtout avant une opération dans le but d’empêcher la multiplication de micro-organismes.

 

Il existe également des solutions d’irrigation notamment le chlorhexidine et le cétrimide. Ces produits contiennent une concentration de 0,015 % ou de 0,05 % de digluconate de chlorhexidine. Ils servent à laver les plaies en prévention des infections.

 

Des crèmes topiques, chlorhexidine et cétrimide, sont également disponibles. Celles-ci contiennent 0,1 % de digluconate de chlorhexidine et de l’alcool cétylstéarylique. Elles sont utilisées pour nettoyer les plaies pour éviter des infections. Il s’agit de crème de premiers soins disponible en vente libre.

 

Il existe également des gants de toilette ayant une concentration de 2 % de digluconate de chlorhexidine. Ils sont surtout utilisés dans le cadre d’un bain quotidien afin de prévenir les infections nosocomiales. Il s’agit surtout de toilette de patients se trouvant dans les unités de soins intensifs.

 

L’on peut également avoir d’autres produits comme le pansement de gaze. Ce genre de dispositif contient une concentration à 0,5 % d’acétate de chlorhexidine. Il est surtout utilisé pour panser les plaies ou les brûlures afin de prévenir tous types d’infections.

Il existe aussi sur le marché des pansements qui sont surtout utilisés pour fixer les cathéters. Il peut s’agir de tampon de gel, de disque en mousse ou de pansement transparent semi-perméable. Ce genre de produit contient 2 % de concentration de digluconate. On en utilise surtout pour limiter les infections nosocomiales.

 

Nous pouvons également trouver des désinfectants pour les mains. Il s’agit de gel contenant 0,5 % ou 1 % de digluconate de chlorhexidine. Ce genre de produit peut aussi contenir de l’éthanol. Il est surtout utilisé pour désinfecter les mains afin de prévenir la prolifération de micro-organismes.

 

Les solutions dentaires comme les bains de bouche ou des pulvérisations sont également présents sur le marché. Elles contiennent une concentration de 0,12 % ou 0,2 % de digluconate de chlorhexidine. Elles sont composées d’éthanol et sont utilisées pour décontaminer la cavité buccale. Ceci afin d’empêcher l’apparition de pneumonie susceptible de survenir après usage d’une ventilation mécanique. Elles peuvent aussi servir pour soigner les maladies parodontales et la mucosite.

 

Des solutions mères concentrées sont également disponibles. Elles contiennent une concentra à 20 % de digluconate de chlorhexidine. Il s’agit d’une préparation de dilutions que l’on utilise pour nettoyer la peau et pour effectuer une désinfection générale.

 

Précaution d’emploi

La chlorhexidine peut en outre se présenter sous forme de rinçage buccal. Elle s’utilise en marge d’un brossage quotidien des dents. Il est conseillé de le recracher après son utilisation, car le produit ne doit pas être avalé. Il est contre-indiqué de le rincer à l’eau ou avec d’autres rince-bouche après utilisation.

 

La chlorhexidine est un médicament faisant partie des anti-infectieux et antiseptiques pour traitement oral local. Il peut causer des effets secondaires dont les plus courants sont les maux de dents, les maux de tête et les infections des voies respiratoires supérieures. Il peut aussi provoquer une décoloration des dents, une accumulation de tartre et une altération du goût.

 

Elle peut également causer des effets indésirables. L’apparition d’effet systémique en est le principal signe. Ceci peut se présenter en cas d’utilisation de pansement occlusif ou si l’application est étendue ou répétée. Dans des cas rares, elle peut aussi causer des chocs anaphylactiques, d’allergie, d’eczéma, de l’urticaire, etc.

 

La chlorhexidine supérieure à 0,02 % peut être neurotoxique. Il est donc déconseillé de le mettre en contact avec le cerveau, les méninges ou les tympans. Il en est de même pour les oreilles moyennes et internes ainsi que les yeux.

 

Elle est également contre-indiquée de l’utiliser pour les cavités internes. Surtout en ce qui concerne le lavage et les irrigations. Ceci à cause des excipients tensio-actifs qui sont présents dans la composition du produit.

 

Une précaution d’emploi est donc de mise pour les chlorhexidine à 0,02 % et plus, car elles peuvent causer une irritation des muqueuses telles que l’œil et la muqueuse génitale.

 

Les produits à base de chlorhexidine sont contre-indiqués pour les individus présentant une hypersensibilité à ce principe actif. Il en est de même pour les personnes ayant la même réaction avec la classe chimique de la chlorhexidine.