Bouton de fièvre lèvre

Aciclovir crème 5% - tube de 2 g
Victime de son succès
2.27 €
Activir 5% crème - tube de 2 g
Victime de son succès
3.65 €
Aciclovir Teva Conseil 5% - tube de 2g
Victime de son succès
2.60 €
Erazaban 10% crème - tube de 2 g
Victime de son succès
8.30 €
HerpéSédermyl 5% crème - tube de 2 g
Produit en stock
3.45 €

Prévention

Pour prévenir l’herpès, il faut limiter l’exposition aux facteurs déclenchant. Ainsi, si l’herpès labial est déclenché par une exposition au soleil, il est indiqué d’appliquer un écran solaire sur le visage 30 minutes avant.

 

Il faut aussi essayer de réduire son stress, de pratiquer des exercices physiques et de manger sainement pour renforcer le système immunitaire. Cela empêchera l’éruption de l’herpès labial.

 

Le médecin peut prescrire un traitement médicamenteux aux personnes qui ont un système immunitaire faible, afin d’inhiber le virus. C’est aussi le cas des personnes sujettes aux formes graves de l’herpès labial.

Pour éviter la contamination, il faut éviter tout contact avec une personne qui présente les symptômes ou avec des objets qu’elle a touché. Il ne faut jamais toucher les lésions actives, s’embrasser ou avoir des relations sexuelles buccogénitales, lors de l’apparition du bouton de fièvre.

 

Un lavage fréquent des mains permet d’éviter la propagation du virus aux autres, surtout lorsque les lésions sont actives. Ne vous approchez pas des nouveau-nés ou des personnes avec un système immunitaire affaibli.

L’herpès labial, ou bouton de fièvre, est une infection virale qui apparaît sous forme de vésicules douloureuses autour des lèvres. Connu aussi sous le nom de « feu sauvage », il se manifeste parfois à l’intérieur du nez, sur le menton ou sur le bord d’une oreille. 

 

Causes

L’herpès labial est dû au virus de l’herpès simplex du type 1 (VHS-1). Dans de rares cas, le VHS-2 qui est responsable de l’herpès génital, peut en être la cause.

 

Une fois dans l’organisme, ce virus infecte les cellules nerveuses de la région touchée et va se loger dans les ganglions lymphatiques. Il reste inactif dans l’organisme pendant une longue période. Sous l’effet de certains facteurs, comme un système immunitaire défaillant par exemple, le virus se multiplie et se propage dans les cellules nerveuses et provoquent des signes extérieurs. Le sujet ressent alors des picotements et des démangeaisons, puis des grappes de vésicules apparaissent sur les lèvres.

 

Facteurs déclenchants

De nombreux facteurs peuvent activer le virus de l’herpès labial, incluant le froid, la fatigue et le stress. Une lésion sur les lèvres et une fièvre liée à une infection peuvent être à l’origine de l’éruption du bouton de fièvre. L’herpès peut aussi se manifester lors des menstruations.

 

Mode de transmission du virus

Le virus se transmet par contact direct avec le bouton de fièvre ou du liquide qu’il contient. Il peut également être transmis indirectement, par l’intermédiaire d’un objet ou d’une main contaminée par ce liquide. Le malade n’est plus contagieux lorsque les vésicules ne sont plus douloureuses ou qu’une croûte s’est formée.

 

Symptômes et complications

Dans les 24 heures qui précèdent l’apparition du bouton de fièvre, la personne peut ressentir des picotements, des brûlures, un engourdissement ou des démangeaisons au coin des lèvres.

 

Ces signes précurseurs, ou prodromes, annoncent l’apparition des boutons. Des rougeurs apparaissent à l’endroit et des vésicules se forment. Pendant 3 à 4 jours, les vésicules suintent et peuvent être douloureuses. Après cette période, une croûte jaunâtre se forme et les douleurs disparaissent. La maladie guérit complètement au bout de 10 à 14 jours.

 

D’autres régions du corps peuvent être affectées par simple contact de la main, après avoir manipulé les vésicules. L’intérieur de la bouche peut aussi être touché, ce qui gêne la mastication.

 

Si le virus atteint l’œil, il peut en endommager la surface et provoquer une perte de la vue.

 

Dans des cas très rares, il peut attaquer le cerveau et provoquer une méningite virale ou une encéphalite.

Des relations sexuelles orales peuvent aussi transmettre le virus de l’herpès aux organes génitaux et causer un herpès génital.

 

Il faut savoir que le virus ne disparaît jamais de l’organisme. Il peut réapparaître plus tard, si les conditions sont réunies pour une récidive.

 

En général, l’herpès ne laisse pas de trace. Toutefois, si les boutons sont infectés par des bactéries, les vésicules peuvent réapparaître au même endroit et laisser une cicatrice.

 

Les boutons de fièvre apparaissent le plus souvent chez les personnes dont le système immunitaire est faible. Ils en guérissent aussi moins vite.

 

Diagnostic

Les symptômes des boutons de fièvre sont clairs. Il n’y pas donc lieu de passer des tests médicaux pour confirmer le diagnostic. Toutefois, il est conseillé de consulter si la température dépasse 38 degrés, si vous ressentez des douleurs dans l’œil ou si une rougeur apparaît. L’écoulement d’un liquide jaunâtre et épais pourrait indiquer une infection bactérienne. Dans ce cas, il faut aller voir un médecin.

 

Si les lésions persistent plus de 14 jours ou si l’herpès récidive plus de 6 fois par an, il est conseillé de consulter un médecin. Agissez de même si les boutons se manifestent en même temps qu’une maladie qui affaiblit le système immunitaire.

 

Traitements

A ce jour, on ne connaît aucun traitement spécifique pour éliminer les boutons de lèvres. En général, ils disparaissent d’eux-mêmes. Toutefois, certains médicaments aident à soulager les douleurs ou à stopper sa progression.

 

L’acyclovir, un médicament antiviral en pommade, peut être appliqué 4 à 5 fois par jour pour soigner les boutons de fièvre.

 

Pour arrêter la progression des boutons au stade du prodrome, vous pouvez associer cette pommade avec une hydrocortisone. Cela peut réduire le temps de guérison à 1 à 4 jours.

 

D’autres médicaments antiviraux par voie orale sont efficaces, s’ils sont pris dans l’heure qui suit la sensation des premiers symptômes. Le temps de guérison est aussi réduit.

 

Certains médicaments contre les boutons de fièvre sont en vente libre. Ils sont prévus principalement pour atténuer les symptômes. Il s’agit d’agents analgésiques pour atténuer les douleurs ; ou d’agents hydratants et protecteurs contre les gerçures et la sécheresse des lèvres. Ces médicaments se présentent sous forme liquide, de gel ou de baume. Ils soulagent les symptômes, mais ne soignent pas les lésions.

 

Il est aussi possible d’inhiber les éruptions des vésicules si le médicament est appliqué dès que les premiers symptômes apparaissent. Cela permet de prévenir la propagation du virus vers les tissus sains. Ces médicaments, comme le lodoconasol, réduisent la durée de guérison et atténuent les symptômes dont les picotements, les démangeaisons et les brûlures.

 

Découvrez les autres gammes pour le traitement du bouton de fièvre 

L'utilisation de l'homéopathie pour lutter contre l'herpès
Soulager le bouton de fièvre grâce à l'homéopathie
Herpès sur les lèvres : tous les traitements
Soins pour le bouton de fièvre sur les lèvres
Lutter contre les boutons sur les lèvres
Tous les traitements pour le bouton de fièvre
Herpès labial : tous les soins
Soigner un herpès sur la bouche
Soulager un bouton d'herpès