Herpès labial

Connu aussi sous le nom de bouton de fièvre, l’herpès labial est une infection cutanée qui est causée par le virus herpès simplex virus 1 ou HSV1. Lorsqu’il entre en contact avec la peau, ce virus engendre la formation de vésicules et de croûtes. Bien gênantes, elles peuvent être traitées à l’aide d’un certain nombre de remèdes comme les crèmes, les huiles essentielles, et même votre dentifrice habituel.

 

Définition

Le bouton de fièvre est une sorte de vésicule minuscule qui apparaît généralement entre la muqueuse des lèvres et la peau du visage. Il peut aussi se manifester sous forme d’un petit groupe de vésicules. Malgré son aspect disgracieux, l’herpès labial est bénin. Toutefois, cette pathologie est contagieuse et peut récidiver. Cette maladie touche des millions de personnes de par le monde.

 

Les causes de l’herpès labial

L’herpès sous toutes ses formes passe généralement inaperçu lorsque le virus est dans sa période de sommeil. Sous l’effet de facteurs déclenchants comme le stress, les menstruations, la fièvre, l’exposition prolongée au soleil ou la fatigue, le virus se réveille et se multiplie pour créer une lésion plus ou moins sévère à la surface de l’épiderme. Dans le cas de l’herpès labial en particulier, cette manifestation se caractérise par l’apparition de vésicules aux alentours des muqueuses des lèvres. Cette pathologie présente également d’autres symptômes tels que l’augmentation soudaine de la température corporelle. Notez que l’herpès labial est très contagieux et qu’il doit donc faire l’objet d’une consultation clinique.

 

Les risques liés à la contagion

Le bouton de fièvre est une infection virale qui est extrêmement contagieuse. L’herpès labial se transmet généralement par contact direct par l’intermédiaire d’un baiser, des postillons ou des éternuements. Toutefois, il peut également s’attraper au cours d’un rapport sexuel oral. Une fois introduit dans l’organisme, le virus peut s’étendre à d’autres zones du visage, à savoir le nez ou les yeux.

 

D’après des recherches, le virus de l’herpès peut rester inactif sur une longue période et peut réapparaître à n’importe quel moment, à cause de certains facteurs déclenchants.

 

Afin d’écarter le risque de contagion, il est conseillé de limiter les contacts du patient avec ses proches, surtout avec les personnes fragiles. Évitez autant que possible les contacts avec les femmes enceintes ou allaitantes, les nourrissons et les personnes immunodéprimées. Même sans présenter des symptômes, un sujet qui a contracté le virus peut être contagieux.

 

Les symptômes

Aux premiers stades de l’affection, l’herpès peut être considéré comme asymptomatique. Si la personne présente des signes de la pathologie, ils sont généralement assez bénins. Dans ce cas, le bouton de fièvre se manifeste sous forme de vésicules qui deviennent progressivement opaques en évoluant. Sans traitement adéquat, ces vésicules peuvent s’ouvrir et se transformer en croûtes qui se dissiperont peu à peu, après quelques jours. Une douleur, des brûlures et des démangeaisons peuvent accompagner les vésicules. Dans certains cas, le sujet peut souffrir de fièvre et de maux de tête.

 

Les traitements locaux possibles pour soigner l’herpès labial

Dans la plupart des cas, l’herpès se soigne avec des médicaments antiviraux. Les traitements à usage local agissent sur le virus HSV1 pour stopper sa multiplication. En clair, les antiviraux permettent de diminuer le temps de contagion, de raccourcir la poussée et d’affaiblir l’intensité du virus. Toutefois, il est bon de savoir que ces traitements ne permettent pas d’éliminer le virus de l’herpès ni d’éviter la récidive. Ils n’influent pas non plus sur la fréquence des symptômes. Par ailleurs, les traitements locaux doivent être entamés le plus tôt possible, de préférence dès l’apparition des premiers signes. Ces derniers peuvent se manifester, parfois par des vésicules, des sensations de brûlure, de la tension et des picotements au niveau des lèvres. En effet, ce type de traitement risque de ne pas être efficace s’ils débutent trop tard, notamment lorsque la croûte commence à apparaître durant la cicatrisation.

 

Quoi qu’il en soit, deux traitements locaux peuvent être envisagés en cas de bouton de fièvre. Les crèmes du genre Aciclovir 5 % sont une solution fiable en cas d’herpès labial. Toutefois, ce type de crème ne doit en aucun cas être utilisé chez les enfants de moins de 6 ans. Il convient également de ne pas appliquer ce médicament dans l’œil, le vagin ou la bouche. En revanche, il ne fait pas hésiter à en mettre autour de la lésion concernée, plusieurs fois par jour.

 

Il est aussi recommandé de se laver systématiquement les mains après chaque application pour éviter les éventuelles transmissions. Le Penciclovir 1% est un autre médicament destiné au traitement des boutons de fièvre. Cette crème onctueuse permet d’apaiser et soigner l’herpès labial. Néanmoins, ce produit pharmaceutique n’est pas conseillé aux enfants de moins de 15 ans et ne doit pas non plus être appliqué dans l’œil, dans la bouche ou dans le vagin.

 

Précautions

Lors d’un traitement de l’herpès labial, il est formellement interdit d’arracher la croûte, car cela risque de retarder la cicatrisation. De même, il est déconseillé de désinfecter le bouton de fièvre avec de l’alcool ou tout autre produit qui en contient, au risque de provoquer une irritation de l’herpès. Pour la gent féminine, il est fortement déconseillé de mettre un fond de teint pour cacher les lésions, car cela risque de retarder la cicatrisation. En revanche, il est possible de traiter les lésions avec des produits pour application locale qui contiennent des corticoïdes.

 

Pour les traitements locaux, il est impératif d’arrêter les soins en cas d’aggravation des lésions ou en l’absence d’amélioration au bout d’une dizaine de jours. Il convient alors de se rapprocher au plus vite d’un centre de soins ou d’un médecin afin de bénéficier d’une prise en charge appropriée et d’un bon suivi pour traiter efficacement l’herpès labial. En outre, si le bouton de fièvre ne présente pas de complications, il est tout à fait possible de le soigner à l’aide de simples traitements homéopathiques.

 

Découvrez les autres gammes pour le traitement du bouton de fièvre 

Traiter l'herpès avec de l'homéopathie
L'homéopathie : un traitement efficace contre le bouton de fièvre
Les différents soins pour l'herpès sur les lèvres
Soigner le bouton de fièvre sur les lèvres
Traiter l'apparition des boutons sur les lèvres
Bouton de fièvre : tous les soins adaptés
Traiter l'herpès labial
Herpès sur la bouche : tous les remèdes
Soigner le boutons d'herpès