» » » » Algesal baume crème - 1 tube de 40 g
Algesal baume crème - 1 tube de 40 g
Zoom

Algesal baume crème - 1 tube de 40 g

6.46 €

Algesal baume crème est un traitement local d'appoint des douleurs d'origine musculaire et tendino-ligamentaire.


Quantité 
+
-
Ajouter aux demandes de devis
En stock Produit en stock

LES AVANTAGES

PHARMASHOPI

  1. Payement 100% sécurisé (Carte bleu, Paypal, Chèque, Virement)
  2. Livraison gratuite en point relais dès 49 euros d'achat
  3. Programme fidélité : 1 € dépensé = 1 point de fidélité
  4. Appelez nous au 04 83 43 40 90 pour plus de conseils

 

 

Description
+
Notes et avis
Livraison / Paiement

Attention, Algésal baume crème est un médicament. Vous devez impérativement consulter la notice d'utilisation afin de prendre connaissance des précautions d'emploi et des contre-indications.

 

Consulter la notice d'utilisation de Algésal baume crème

 

Indications

 

Algesal baume crème est un traitement local d'appoint des douleurs d'origine musculaire et tendino-ligamentaire.

 

Posologie

 

Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 7 ans. En massages locaux sur la zone douloureuse, 2 à 3 fois par jour ,jusqu'à pénétration complète. Se laver les mains après utilisation. 

  • Mode et voie d'administration

Voie cutanée

  • Durée du traitement

Ne pas utiliser de façon prolongée après utilisation.

 

Précautions d'emploi 

  • Mises en garde spéciales

Cette spécialité contient des dérivées terpéniques qui peuvent entraîner, à doses excessives, des accidents neurologiques à type de convulsions chez le nourrisson et chez l'enfant. Respectez les conseils d'utilisation : 
ne jamais appliquer une dose supérieure à celle qui est recommandée
ne pas appliquer sur une surface étendue du corps
respecter la fréquence et la durée du traitement préconisées.
  • Précautions d'emploi

Ce médicament est réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 7 ans. Après usage, il est nécessaire de se laver les mains pour éviter tout contact involontaire du produit avec les yeux et les muqueuses. En cas d'épilepsie ancienne ou récente, demander conseil à votre médecin; En cas de doute, ne pas hésiter à demander l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

 

Grossesse et allaitement

 

D'une façon générale, il convient au cours de la grossesse et de l'allaitement, de toujours demander l'avis à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre un médicament. En cas d'allaitement, il est préférable de ne pas utiliser ce médicament et en aucun cas il ne devra être appliqué sur les seins.

 

Contre-indications

 

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants : 

  • allergie aux salicylés, à un médicament apparenté (AINS, aspirine) ou à un autre des composants. 
  • Ne pas appliquer sur les muqueuses, les yeux, sur une plaie, une lésion suintante, une lésion infectée, ni sous pansement occlusif. 

Ce médicament ne doit pas être utilisé, en raison de la présence de dérivés terméniques dans la formule, dans les cas suivants : 

  • nourrissons de moins de 30 mois
  • enfant ayant eu des convulsions dues à la fièvre ou non. 

En cas de doute, il est indispensable de demander l'avis de votre médecin ou de votre pharamcien.

 

Effets indésirables

 

Comme tout produit activ, ce médicament peut, chez certaines personnes entraîner des effets plus ou moins gênants : éventuellement réaction allergique locale nécessitant l'arrêt du traitement. En raison de la présence de dérivés terpéniques et en cas de non respect des doses préconisées : 

  • risques de convulsions chez l'enfant et chez le nourrisson
  • possibilité d'agitation, de confusion chez les sujets âgés

Ne pas hésiter à demander l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien et à signaler tout effet non souhaité et gênant qui ne serait pas mentionné dans cette notice.

 

Composition

  • Substances actives

Acide salicylique : 6,54 g
Diéthylamine : 3,46 g
pour 100 g de crème

  • Excipients

Paraffine liquide légère, monostéarate d'éthylèneglycol, acide stéarique, vaseline, cire microcristalline, monostéarate de glycérol, trolamine, composition lavandin, eau purifiée

 

Conditionnement

 

Algesal baume crème se présente sous la forme d'un tube de 40g.

 

Si vos symptomes persistent, consultez votre médecin.

Retour en haut
Description
+
Notes et avis
Livraison / Paiement

Avoir une entorse, ça fait réellement mal ; et c’est quelque chose qu’il ne faut pas du tout négliger. Elle nécessite des soins dans les meilleurs délais pour qu’elle ne s’aggrave pas. Mais comment agir en cas d’entorse ? Beaucoup ont encore du mal à répondre à cette question car on risque d’empirer la situation si on fait le mauvais choix : appliquer la chaleur ou le froid sur l’entorse ? Continuer à marcher avec ou l’immobiliser ? Nous allons essayer d’apporter le maximum de réponses sur ce cas au long de cet article.

 

Que faire en cas d’entorse ?

Une entorse survient (dans un cas général) au cours d’une activité physique, mais on peut très bien aussi avoir une entorse sans qu’on ait fait obligatoirement du sport. Quoi qu’il en soit, la première à chose est d’arrêter l’activité en cours (sport, marche, autres) et d’immobiliser au maximum le membre endolori (utiliser de préférence un strap ou une chevillière de contention type « air cast »). Il faut noter que l’immobilisation du membre doit être en moyenne de 7 à 10 jours.

 

Une fois stable, il faut essayer de surélever le membre déjà immobilisé afin qu’il ne gonfle pas (l’œdème sera mieux drainé ainsi). Appliquer par la suite une poche de glace. Oui, on utilise un élément froid car il s’agit d’une douleur à une articulation ; par contre, s’il s’agissait d’une douleur musculaire, on appliquera de la chaleur. Ainsi, pour la poche de glace, il faudra en appliquer 4 à 5 fois par jour pendant dix minutes.

 

Dans le cas où c’est vraiment la cheville qui a subi une entorse, on peut se préparer un bain de pieds (au romarin, à la camomille, arnica). Ces parfums ont pour vertu de soulager directement les douleurs articulaires. Outres les bains de pieds, on peut aussi penser à appliquer des cataplasmes et des compresses anti-entorses (cataplasme de pâquerettes écrasées, cataplasmes avec des feuilles de choux tièdes et ébouillantées, etc.).

 

Cependant, il est tout à fait possible d’éviter d’avoir des entorses et des foulures ; quelques règles simples sont à respecter :

  • Lors de la pratique de sport, ne surtout pas négliger la partie échauffement avant l’activité ; principalement, s’étirer au mieux pour que les ligaments soient souples.
  • Ne pas trop forcer dans la pratique d’une activité et reconnaître ses limites, car à force de ne pas savoir s’arrêter, les ligaments se fatiguent.
  • Savoir utiliser les équipements adéquats pour l’activité est important pour se mettre bien à l’aise.

Mode d’emploi de l’algesal lors d’une entorse

L’Algesal est un baume relaxant principalement indiqué pour la rhumatologie, mais on peut également l’utiliser en cas d’entorse et de foulures pour atténuer les douleurs. Il faut en appliquer en massages locaux sur la zone endolorie entre 2 à 3 fois par jour jusqu’à pénétration complète. Normalement, dès les premières applications, on devrait sentir un soulagement de la douleur.

 

Dans le cas contraire, si la douleur persiste, il est recommandé de consulter un médecin car la source de la douleur peut ne pas être uniquement tendinoligamentaire ou articulaire.

Retour en haut
Description
+
Notes et avis
Livraison / Paiement

Avis des internautes sur Algesal baume crème - 1 tube de 40 g (0 avis)

pixel_trans
Il n'y a actuellement aucun avis pour cet article.
pixel_trans
pixel_trans
Retour en haut
Description
+
Notes et avis
Livraison / Paiement

Livraison et payement

Retour en haut
Informations mises à jour le 26/04/2017 à 11:24:48