Menopause symptomes : symptômes, traitement et solutions naturelles

Taïdo Menoactiv - boîte de 60 gélules
Produit en stock
13.70 €
Ergyfemina Nutergia - flacon de 250 ml
Produit en stock
15.63 €
Granions ménopause - boîte de 28 gélules
Produit en stock
18.78 €
Ménopause Bio Phytoceutic - 80 comprimés
Victime de son succès
12.00 €
Ménophytéa bouffées de chaleur - stick de 5g
Victime de son succès
9.12 €
Page 1 sur 2>>>

Vers l’âge de 50 ans, le corps d’une femme subit des changements hormonaux et physiologiques. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une maladie, certains symptômes peuvent être inquiétants. Les manifestations et les ressentis varient d’une femme à l’autre, mais savoir à quoi s’attendre peut aider à simplifier la transition.

 

La ménopause : qu’est-ce que c’est ?

La ménopause est un processus naturel qui marque la fin du cycle de fertilité d’une femme. Elle se caractérise en effet par l’arrêt de la production des hormones ovariennes et la fin des menstruations.

 

Qu’est-ce que la préménopause ? 

Les règles ne s’arrêtent pas brutalement. Ce phénomène est précédé d’une période plus ou moins longue appelée préménopause. Cette dernière est le stade le plus précoce de la ménopause. Cette période d’irrégularités menstruelles dure 4 ans en moyenne et continue durant les 12 mois qui suivent les dernières règles. Elle correspond aussi à la diminution du taux de fertilité de la femme. Durant ce stade, les femmes connaissent des changements notables comme des troubles du cycle : trop long, trop court, règles trop abondantes ou trop longues, etc. D’autres symptômes connus sous le nom de syndrome congestif prémenstruel peuvent aussi survenir. Ils incluent les seins gonflés et douloureux, des ballonnements abdominaux, des sauts d’humeur, une insomnie, etc. Ces symptômes peuvent apparaître lentement, culminer et diminuer graduellement.  

 

À quel âge la ménopause survient-elle ?

Dans la société occidentale, l’âge moyen de la ménopause est aux alentours de 50 ans. Mais d’une femme à l’autre, cette étape peut survenir naturellement entre 40 et 56 ans. Chez les grosses fumeuses, elle est généralement avancée d’un an ou deux. Il est également possible que certains facteurs génétiques puissent jouer. La date de la survenue de la ménopause est souvent la même pour une mère et sa fille. 

 

Quels sont les changements physiologiques pendant la préménopause ?

Pendant la préménopause, la femme peut remarquer des modifications au niveau de sa peau et de ses cheveux. Ces changements sont liés en partie à des niveaux faibles d’hormones. En effet, ce sont les hormones sexuelles et les modifications biologiques plus générales liées au vieillissement qui influencent la structure et la texture de la peau. Après la ménopause, la peau devient plus fine et donc plus fragile. 

 

Au moment de la ménopause, les femmes prennent souvent du poids. Il est aussi difficile de perdre ces kilos. À noter que la prise de poids n’est pas directement liée aux modifications hormonales de la ménopause. Cependant, la ménopause entraîne une modification dans la répartition des graisses. Celles-ci s’accumulent plus fréquemment au niveau du ventre qu’au niveau des cuisses et des fesses. 

 

Ces changements peuvent aussi être dus à la génétique de chaque personne. Dans tous les cas, ces altérations sont toujours pénibles. 

 

Quels sont les symptômes de la ménopause ? 

La majorité des femmes souffrent de troubles plus ou moins difficiles à supporter pendant la ménopause. Cette dernière peut favoriser le développement de l’ostéoporose ou de maladies cardiovasculaires. Toutes les femmes ressentent des symptômes différents, avec une intensité et des ressentis différents. 

 

  • Les troubles dits « climatériques »

Le climatère correspond à la période des changements endocriniens, physiques et psychologiques qui se produisent à la ménopause. Les troubles climatériques sont donc les troubles qui surviennent pendant cette période. Ils ne sont pas graves et ne présentent aucun danger pour la santé.

 

Ce sont notamment :

- Des bouffées de chaleur,
- Une sécheresse vaginale,
- Des troubles urinaires,
- Des changements d’humeur comme de l’irritabilité ou de l’anxiété,
- Des troubles du sommeil.

 

Les bouffées de chaleur sont le symptôme le plus fréquent. Elles sont dues à l’arrêt de la production d’estrogène par les ovaires. Elles se manifestent par une sensation de chaleur, parfois accompagnée d’une rougeur de la peau. Celle-ci commence au niveau du visage et du cou, puis s’étend vers les thorax et les épaules. Elle se généralise éventuellement. Chez certaines femmes, les bouffées de chaleur s’associent à des sueurs intenses et surviennent dans la journée ou pendant la nuit. 

 

En ce qui concerne les troubles vaginaux, la carence en estrogène pendant la ménopause rend la paroi vaginale plus fine, plus sèche et moins élastique. Ainsi, les rapports sexuels peuvent être moins confortables. 

 

Les troubles urinaires se caractérisent par de petites fuites d’urines, en particulier pendant l’exercice, les éternuements, les fous rires, etc. Pensez à prendre en charge ce problème, car il pourrait s’accentuer.

 

  • Autres troubles 

La ménopause peut aussi provoquer d’autres troubles tels que :

- Des maux de tête,
- Une sensation de grande fatigue,
- Des douleurs musculaires.

 

Quels traitements pour atténuer les symptômes de la ménopause ?

On peut apaiser certains symptômes de la ménopause en adoptant des traitements hormonaux substitutifs (THS) dont les bénéfices sont doubles. Ils concernent principalement :

- Le traitement des troubles du climatère (bouffées de chaleur, sueurs, troubles vaginaux et urinaires…),
- La prévention de l'ostéoporose et des fractures (diminution de la perte osseuse, réduction du risque de fractures du col du fémur et de la colonne vertébrale). 

 

Comme tous les médicaments, le THS peut avoir des effets indésirables. D'après les études anglo-saxonnes, il existe une augmentation du risque de cancer du sein et de maladies cardiovasculaires. Pour cette raison, les indications des THS ont été réévaluées et les prescriptions sont actuellement très personnalisées. 

 

Quelles sont les solutions naturelles possibles ?

Les alternatives naturelles sont idéales pour traiter les symptômes avec douceur tout en évitant les effets secondaires. L'homéopathie, la phytothérapie, l'acuponcture ainsi que les médecines douces sont une possibilité. Mais cette possibilité n'a pas encore apporté la preuve de son efficacité. Sauf les dérivés du soja, et plus généralement les phytoestrogènes, peuvent avoir un effet sur les bouffées de chaleur. Cependant, selon L'ANSM, ils peuvent avoir les mêmes risques que les estrogènes. Puisque leur fiabilité n'est pas garantie et leur sécurité n'a pas été évaluée, il est déconseillé d'en prendre pour le traitement des troubles. 

 

Est-il possible de tomber enceinte pendant la préménopause ?

Pendant la préménopause, la fertilité de la femme ne disparaît pas du fait que ses règles ne s’arrêtent pas immédiatement. Elle prend fin seulement lorsque la ménopause est terminée. Il existe donc encore un risque de grossesse parce qu’une femme peut encore ovuler. Les ovules peuvent être en assez bonne santé pour provoquer une grossesse. De ce fait, la contraception est conseillée jusqu’à un an après la fin des règles.