Huile d'onagre ménopause

Elusanes Huile d'onagre Naturactive - boîte de 60 gélules
Produit en stock
11.38 € 9.10 €
-20%
Huile d'onagre Super Diet - 200 capsules
Produit en stock
30.10 €

Les femmes en situation de ménopause ressentent un mal-être et des désagréments au cours de cette période. Elles sont sujettes à une humeur changeante, des migraines ou des bouffées de chaleur. Heureusement qu’il existe des remèdes naturels pour venir à bout de ces malaises, avec l’huile d’onagre.

 

Les vertus de l’huile d’onagre

Comme le taux d’œstrogène dans le corps diminue lors de la ménopause, les malaises qu’elle engendre apparaissent. On retient, entre autres, la prise de poids, les sueurs nocturnes, la sécheresse cutanée ou encore l’insomnie. En prenant de l’huile d’onagre, ces désagréments disparaissent de manière significative. En effet, l’huile d’onagre contient des acides gras polyinsaturés, garantissant le bon fonctionnement du tissu cutané et de l’organisme. Elle fait également retrouver le tonus de l’épiderme, dont la barrière hydrolipidique est restaurée. La peau est aussi revitalisée.

 

En outre, les bouffées de chaleur sont caractéristiques de la ménopause. Elles touchent 70 % des femmes ménopausées et se manifestent par des sueurs intenses, des rougeurs au niveau du cou et du visage.

 

Comment prendre l’huile d’onagre ?

Prenez 1 cuillère à soupe d’huile d’onagre par jour. Elle peut se présenter sous forme de gélule. Formulée avec de l’acide linoléique, l’huile d’onagre rancit rapidement. De préférence, conservez-la au frais, dans une bouteille en verre fumé, à l’abri de la chaleur et de l’air. Il serait préférable de prendre de l’huile d’onagre en petites quantités. En aucun cas, il ne faut pas chauffer cette huile.

 

Comme tous les médicaments, il est important de respecter les doses prescrites. En effet, un excès peut générer des troubles gastro-intestinaux, des nausées, des réactions d’hypersensibilité, des diarrhées et des migraines. Dans ce cas, il faut interrompre le traitement.

 

L’huile d’onagre ne peut pas être prise durant l’allaitement, la grossesse ou en cas d’épilepsie. Il ne faut pas non plus en prendre avec des antibiotiques, des corticostéroïdes, des antiplaquettaires, des anticoagulants ou des phénothiazines.

 

Recherche associée à l'huile d'onagre

Huile d'onagre bienfaits - Huile d'onagre oestrogènes Huile d'onagre contre indication - Huile d'onagre ménopause - Huile d'onagre grossesse