» » » Hygiène auriculaire

Hygiène auriculaire (Oreille & nez)

  • Assurer l'hygiène de ses oreilles au quotidien

L’hygiène des oreilles est à ne pas négliger. En effet, elles doivent être nettoyées comme toutes les autres parties du corps. Découvrez dans cet article les bons gestes à adopter pour y parvenir.

  • L’hygiène de l’oreille : un moyen très simple pour éliminer les cérumens

Vous pouvez vous-même traiter vos oreilles et éliminer les cérumens avec une méthode très simple, mais il faut faire attention, car l’oreille est très délicate.

 

Essayer d’imbiber le cérumen avec du sérum physiologique ou un spray que vous pouvez trouver auprès de votre pharmacie en ligne. Ces produits sont généralement à base de bicarbonate et d’eau de mer. Mais faites quand même très attention à ne pas en introduire dans l'oreille, car si le tympan venait à être percé, cela pourrait causer des lésions de l'oreille interne.

  • Quand nettoyer ses oreilles ?

Il faut savoir que le cérumen a pour rôle de protéger l'intérieur de l’oreille des poussières, des microbes et de l'eau, donc il est préférable de ne pas le retirer tous les jours. Le mieux est de ne procéder au nettoyage qu’une fois toutes les semaines. 

  • Nettoyage des oreilles : comment bien s’y prendre ?

Voici quelques conseils basiques vous permettant d’éviter la formation de cérumens, des blessures ou des infections. Afin d’éviter tout problème quand vous nettoyez vos oreilles, il est nécessaire de prendre quelques mesures :

 

Vous ne devez jamais dépasser le conduit auditif. L’idéal est de laver ses oreilles avec de l’eau tiède pendant le bain et de bien se sécher après avec une serviette. 

 

Si vous utilisez du coton-tige, agissez très doucement en évitant de trop l’enfoncer, car l’utilisation répétée de ce matériel peut créer des bouchons de cérumen dans vos oreilles. Pensez donc à limiter son utilisation. Préférez l'auriculaire, c’est le plus adapté, seule une bonne hygiène de la main est nécessaire. Pour le reste de cérumen, vous pouvez prendre un mouchoir et le nettoyer avec.

Évitez de même d’introduire des objets comme des allumettes ou des cotons-tiges. Ce geste est très risqué, car un tel acte pourrait blesser le conduit auditif voire même percer le tympan. 

 

Aussi, il faut savoir que l’utilisation des bougies auriculaires n’est pas conseillée. Des études récentes ont démontré que le fait d’essayer d’aspirer le cérumen par la combustion reste inefficace et que cela risque de brûler l’oreille de l’utilisateur. Si jamais vous ne parvenez pas à éliminer le cérumen vous-même, il reste essentiel de consulter un médecin qui vous aidera à l’expulser.

Hygiène auriculaire


Mécanisme de la formation du cérumen

Des fois, les cérumens peuvent être assez gênants et parfois même, nous nous inquiétons à leur propos. Cependant, savons-nous vraiment comment se forment les cérumens ?

 

Dans ce texte, nous allons essayer de vous expliquer le mécanisme de la formation des cérumens.

 

La formation de cérumens dépend des individus et de plusieurs cas

Les personnes âgées produisent beaucoup plus de cérumens, parfois très secs. Mais aussi les individus qui ont un conduit auditif plutôt serré comme les enfants. Il faut savoir que pour les sujets qui ont beaucoup de poils au niveau du conduit auditif externe, les cérumens ont du mal à être évacués.

 

Pour ceux qui utilisent fréquemment des cotons-tiges, des cures oreilles ou des matériels pareils, pensez à limiter l’usage de ces outils. En effet, à force d’agresser la peau de l’oreille externe, ce dernier secrétera du cérumen intense, parfois très liquide.

 

Il est nécessaire de savoir que le fait de porter des casques intra-auriculaires ou des anti-bruits peut générer une surproduction de cérumen. Il en est de même pour l’eau.

 

En effet, ce dernier pourrait donner du volume au cérumen surtout chez les personnes qui font fréquemment des baignades sans porter des silicones de protections. D’autant plus que les cérumens tassés sont plus difficiles à éliminer.

 

Bouchons de cérumens 

Quand les bouchons de cérumens bouchent le conduit auditif externe, ils bloquent la transmission des vibrations sonores. Ainsi, ils peuvent causer la surdité, accompagnée parfois d'acouphènes et de bourdonnements. Lorsque cela arrive, on ressent souvent des douleurs dans l’oreille ainsi que des démangeaisons. 

 

Du côté de l’oreille interne, on ne peut plus interpréter les messages sonores et des vertiges se font ressentir.