LIVE SHOPPING : Chute de cheveux ? On ne vous laisse pas tomber ! >> Je m'inscris !

Enlever un bouchon d'oreille

Le cérumen dans l’oreille peut être désagréable et affecter l’audition. Il existe différentes manières de l’enlever soi-même en faisant attention. En effet, il ne faut pas introduire un objet dans l’oreille bouchée pour ne pas provoquer des lésions. Découvrez les différentes astuces efficaces et pratiques pour retirer le bouchon d’oreille.

 

Comment enlever le bouchon d’oreille ?

Avant de faire enlever un bouchon d’oreille auprès d’un médecin, il faut le ramollir avec une solution pour instillation auriculaire, de l’eau oxygénée ou de l’eau tiède avec du bicarbonate de sodium, durant 7 jours. Ce produit est proposé en vente libre dans la pharmacie. Il suffit de bien lire la notice d’utilisation et demander conseil auprès du pharmacien en cas de doute. Il est également possible de se servir de l’eau de mer avec du bicarbonate ou du sérum physiologique.

 

Pour extraire le bouchon d’oreille, le médecin se sert généralement d’une caméra ou un otoscope avec une lumière. Il enlève rapidement le cérumen avec une pince ou un aspirateur, de manière indolore.

 

Découvrez les étapes à suivre, lors d’un usage de la solution pour instillation auriculaire une fois par jour durant une semaine, jusqu’à ce que le cérumen soit éliminé :

-                faites-la tiédir dans la main ;

-                penchez la tête sur le côté et mettez la solution dans le conduit d’oreille ;

-                après 10 minutes, redressez et essuyez le produit qui coule.

 

Il existe différentes manières d’enlever le bouchon d’oreille :

  • Huile

L’huile minérale, d’amande douce ou l’huile d’olive est efficace pour retirer le cérumen. Il suffit de la réchauffer dans les mains avant de mettre 4 gouttes dans le conduit auditif, 1 à 2 fois par jour. L’huile ramollit le cérumen pour faciliter son extraction. Elle peut aussi être utilisée à titre de prévention. À l'issue de l’instillation, il faut rincer avec de l’eau tiède du jet de la douche (à la pression la plus basse).

  • Massage et chiffon chaud

Pour compléter l’application de l’huile dans le canal auditif, on peut procéder au massage de l’extérieur de l’oreille avec des mouvements de rotation. Puis, tirez l’oreille vers l’arrière, du lobe jusqu’à la partie supérieure du pavillon.

Placez l’oreille bouchée sur un chiffon chaud et humide puis rincez l’oreille avec de l’eau tiède.

  • Solution saline

Mis à part la solution saline proposée en pharmacie, il est aussi possible d’en créer soi-même en mélangeant du sel marin dans une demi-tasse d’eau tiède. Imbibez une compresse avec ce produit et faites couler dans le conduit, en penchant la tête sur le côté. Cette solution peut également être utilisée à titre préventif.

  • Bain d’oreille ou gouttes

Le bain d’oreille à l’aide d’une poire d’oreille, d’une seringue avec un petit tuyau souple et de l’eau oxygénée ou des sprays d’eau de mer permet de se débarrasser du bouchon d’oreille. Les gouttes auriculaires comme le xylène ou la cérulyse sont aussi efficaces pour se débarrasser d’un bouchon d’oreille.

 

Précautions à suivre

Ces méthodes de grand-mère sont, la plupart du temps, utilisées à titre préventif. En cas d’urgence, il faut consulter un médecin. Il en est de même si vous aviez tenté d’enlever le bouchon et que vous n’y êtes pas parvenu.

 

Si les signes auditifs persistent, seul un praticien est en mesure de définir s’il s’agit réellement de bouchon de cérumen ou d’un autre problème. Il faut aussi consulter un personnel de santé si le sujet souffre de fièvre ou présente un écoulement de liquide purulent, clair. Il faut également contacter un praticien en cas de survenue de saignement, de surdité brutale, de douleur intense ou de démangeaisons persistantes. Chez un enfant, il est important de le faire ausculter s’il ressent une gêne, car il peut avoir introduit un objet dans son oreille.

 

Si le tympan est perforé, il ne faut pas mettre un liquide. Il en est de même après des otites à répétition, des séquelles de traumatisme ou la pose d’un drain. En effet, cela peut générer une infection grave. Si le sujet porte des appareils auditifs, il faut d’abord les retirer avant d’appliquer l’huile ou la glycérine, car elle pourrait les endommager. Après l’instillation du traitement, il faut attendre quelques heures avant de les remettre.

 

Méthodes de prévention du cérumen

Pour éviter la formation de cérumen, il suffit de laver le pavillon auriculaire avec un mouchoir doux, un linge, un coton-tige et d’un curetel afin d’évacuer le bouchon à l’entrée du conduit auditif. En aucun cas, il ne faut enfoncer le coton-tige dans l’oreille. Il ne faut pas non plus mettre un jet d’eau dans le canal auditif et éviter de se servir d’écouteurs. Après la piscine, la douche ou le spa, il faut bien assécher les oreilles. Dans les endroits humides et poussiéreux, il serait préférable de porter des protections auditives.

 

Formation et causes d’un cérumen

Le cérumen est une substance naturelle qui protège les oreilles. Il s’évacue de manière naturelle, mais parfois il peut s’accumuler et former un bouchon. Cela peut générer une sensation d’inconfort et des problèmes d’audition. La quantité de cérumen dépend de tout un chacun. Leur trop grand volume peut également être dû à l’usage des écouteurs et des appareils auditifs. En effet, quand le cérumen est poussé au fond du conduit auditif, il peut se solidifier en s’accumulant.

 

Une utilisation répétée du coton-tige peut détruire le film lubrifiant du canal auditif, faisant tasser le cérumen au fond de l’oreille. En conséquence, il ne se répartit plus très bien et se produit en grande quantité. Le bouchon d’oreille provient aussi de la forte pilosité auriculaire, de la forme inhabituelle ou du faible diamètre du conduit auditif. Bien faire sécher les oreilles est important, car l’eau bloque et fait gonfler le cérumen, l’empêchant de s’évacuer naturellement.

 

L’âge constitue également un facteur qui fait apparaître le cérumen. En effet, en prenant de l’âge, les glandes graisseuses diminuent, faisant durcir le cérumen. Ainsi, il ne se diffuse pas bien et s’accumule facilement.

 

Signes d’un bouchon d’oreille

Nombreux sont les signes qui permettent de reconnaître un bouchon de cérumen. La personne ressent :

-                des sifflements ou des bourdonnements ;

-                une baisse d’audition ;

-                une sensation de pression dans les oreilles ou une impression d’oreilles bouchées ;

-                des vertiges.

 

Il faut rester vigilant sur les démangeaisons, les irritations et les douleurs dans le canal auditif. Il peut s’agir d’un bouchon en formation ou d’une affection auriculaire, nécessitant l’avis d’un spécialiste.

 

Recherche associée pour un bouchon d'oreille

Bouchon d'oreille - Enlever un bouchon d'oreille - Bouchon d'oreille cerumen