Homéopathie rhume

Quand faut-il consulter un médecin ?

À un certain stade, le rhume doit faire objet de consultation chez un médecin. En effet, lorsque le sujet est totalement encombré, la prise d’un médicament antihistaminique est souvent nécessaire afin d’atténuer les sécrétions. Un vasoconstricteur peut aussi être indispensable pour déboucher le nez et des inhalations par fumigation pour lutter contre la congestion.

 

Si le rhume persiste plus d’une semaine ou s’aggrave même en cas de prise de traitement homéopathique, il est aussi indispensable de se rapprocher d’un médecin. Ce dernier peut prescrire des traitements adaptés ou encore des antibiotiques en cas de complication. Il faut savoir qu’un rhume mal soigné peut éventuellement entraîner une otite ou une sinusite.

Mis à part les traitements conventionnels, il existe de nombreux remèdes naturels qui permettent de soigner le rhume, entre autres, l’homéopathie et l’aromathérapie. D’ailleurs, il est possible de trouver un soin adapté à chaque âge et à chaque situation. Qu’en est-il du rhume et de l’homéopathie ?

 

Qu’est-ce que le rhume ?

Le rhume aussi appelé rhinopharyngite est une infection virale qui touche les muqueuses du nez. Il s’agit d’une affection bénigne qui se manifeste par des inflammations, des irritations et des écoulements de mucus. C’est pourquoi, il y a le « nez bouché » et le « nez qui coule ». Lors d’un rhume, la muqueuse pharyngée s’enflamme. Ensuite, elle gonfle et devient douloureuse.

 

Infecté, l’individu peut présenter une fièvre légère de 2 à 3 jours. Ce symptôme différencie le rhume et la grippe. En effet, cette dernière est souvent accompagnée de fièvre, de courbatures et de maux de tête. Il faut savoir que même si cette affection est bénigne, elle reste très contagieuse surtout chez les enfants ayant des systèmes immunitaires non matures.

 

Pourquoi utiliser l’homéopathie pour traiter le rhume ?

En plus d’être un traitement naturel, les granules homéopathiques pour le rhume traitent beaucoup de symptômes. Ils sont adaptés aux bébés, aux enfants, et même aux femmes enceintes. Pour ce faire, l’homéopathie vise à faciliter les écoulements. Elle aide également à soulager les signes associés à la pathologie comme les irritations du nez et les éternuements.

 

Bon à savoir : bien que le rhume est une pathologie virale, les traitements qu’ils soient conventionnels ou alternatifs ne permettent pas d’éradiquer les virus. Ils consistent juste à améliorer l’état du patient.

 

Les remèdes homéopathiques pour le rhume

Les remèdes homéopathiques pour le rhume doivent se choisir en fonction de l’état de l’individu. En effet, chaque remède est adapté à l’évolution de la maladie et aux symptômes.

 

Au début, au moment où le nez picote et qu’il commence à couler, le patient peut choisir entre ces traitements :

- Allium cepa : ce remède est adapté en cas d’écoulement clair du nez, d’irritations des narines, d’écoulement des yeux et d’éternuements fréquents. L’administration de ce traitement peut aussi se faire quand l’individu présente des symptômes dans des pièces chaudes et que ceux-ci s’améliorent à l’air frais.

- Complexe allium sepa : cette synergie de traitement homéopathique permet de combattre le rhume, quels que soient les stades.

- Nux vomica : ce traitement homéopathique est indiqué en cas de rhume généré par un refroidissement. Il est aussi adapté dans le cas du nez qui coule de manière fluctuante au lever, mais qui reste sec et bouché la nuit dans une chambre chaude.

- Hydrastis canadensis : celui-ci est préconisé en cas de présence de sécrétions jaunes et épaisses accompagnée d’une inflammation des muqueuses. Ces symptômes se reconnaissent surtout quand les sécrétions coulent dans la gorge.

- Mercurius solubilis : ce remède permet de traiter le rhume accompagné d’écoulement jaune-verdâtre.

En phase d’état, c’est-à-dire lorsque les sécrétions s’épaississent et bouchent le nez, les traitements conseillés sont :

- Kalium bichromicum : ce remède est indiqué lorsque le nez coule et secrète des mucus épais, très consistant et collant de couleur jaune-verdâtre. Ils créent un bouchon, et sont aggravés par le froid.

- Sabadilla officinarum : il est recommandé en cas d’irritation ou d’inflammation spasmodique du rhino-pharynx. Ici, le nez est souvent bouché même s’il y a des écoulements importants. Les symptômes sont aussi accompagnés de sensation de brûlure dans les narines, d’éternuements fréquents et d’écoulement des yeux.

- Sambucus nigra : ce remède homéopathique est adapté en cas d’inflammation des muqueuses respiratoires. Le nez est totalement bouché, donc le patient est obligé de respirer par la bouche. Les symptômes peuvent s’aggraver la nuit et s’améliorer en position assise.

Outre cela, il existe également des complexes en comprimés.

 

Comment prendre les granules homéopathiques ?

La posologie des granules homéopathiques dépend du traitement. Elle est pareille, que ce soit pour les adultes ou les enfants. Cependant, dans tous les cas, il est possible d’espacer la prise en cas d’amélioration de l’état du patient.

- Allium cepa : 3 granules 9CH toutes les deux heures pendant 2 à 3 jours.

- Composé d’allium cepa : 3 granules, 3 fois par jour.

- Nux vomica : 3 granules 5CH toutes les heures.

- Hydrastis canadensis : 3 granules 9CH sur une fréquence de trois fois par jour.

- Mercurius solubilis : 5 granules 9CH sur une fréquence de 3 à 4 fois par jour.

- Kalium bichromicum : 3 granules 9CH de 3 à 5 fois par jour.

- Sabadilla officinarum : 3 granules 15CH, 3 fois par jour.

- Sambucus nigra : 3 granules 9CH 3 fois par jour.

Ces granules sont à administrer en dehors des repas. Ils sont à placer sous la langue. En revanche, pour les nourrissons, il est nécessaire de fondre les granules dans un peu d’eau.

 

Prévenir le rhume avec l’homéopathie

En plus de soigner les divers symptômes qui sont liés au rhume, l’homéopathie peut aussi être utilisée pour anticiper cette infection virale. Dès les premières frissons ou si la personne a pris froid, il faut prendre, par exemple, une dose d’influenzinum 9CH le plus vite possible. Il est également envisageable de prendre la même dose chaque semaine, pendant toute la durée de l’hiver.

 

Découvrez également tous nos remèdes pour le rhume 

Le traitement du rhume avec l'homéopathie
Tous les médicaments contre le rhume 
Traitement homéopatique du rhume 
Apaiser le rhume par inhalation 
Soigner un rhume : tous les traitements 
Rhume bébé, tous les soins adaptés aux bébés
Utilisation de l'homéopathie pour le nez qui coule