Infection urinaire : les hommes et les enfants peuvent-ils être touchés ?

mercredi 18 juillet 2018
Infection urinaire femme

La cystite n’est plus une maladie à présenter. Tout le monde sait comment elle se manifeste : envie obsédante d’uriner, sensation de lourdeur au niveau du bas ventre et douleur plus ou moins supportable à la miction. Il s’agit, bien évidemment, d’une infection urinaire qui cible l’ensemble de la population. Ceci étant, les femmes restent nettement plus nombreuses à en souffrir que les hommes. Même chez les tout-petits, les filles sont plus concernées que les garçons et pas qu’un peu !

 

Pourquoi les femmes sont-elles les plus touchées ?

Tout d’abord, il faut comprendre qu’une cystite est due à la prolifération de bactéries dans la réserve d’urines de la vessie. C’est donc une infection bactérienne anodine qui peut pourtant causer bien des désagréments et des complications que l’on peut prévenir avec un traitement précoce par antibiotiques.

 

La cystite chez la femme est plus fréquente à cause d’une sorte d’anomalie d’ordre anatomique. En effet, le méat urinaire féminin, qui est le bout extérieur de l’urètre, se trouve juste à proximité de l’anus, qui abrite constamment toute sorte de germes. De plus, l’urètre des femmes ne mesure qu’environ 2 cm alors que pour les hommes, la moyenne est de 16 cm. Il est donc largement plus facile aux bactéries de coloniser la vessie féminine.

 

bacterie responsable d'une cystite

 

Presque toutes les femmes rencontrent au moins deux crises de cystite au cours de leur vie. La bactérie responsable est souvent l’Escherichia coli (dans 80 % des cas). Il s’agit d’une bactérie intestinale qui demeure inoffensive dans les intestins, mais devient très agressive une fois dans la vessie. En clair, la cystite peut être une auto-infection bactérienne.

 

Mais il arrive parfois que les relations sexuelles soient en cause. Les microtraumatismes favorisent la présence des germes pathogènes dans cette région. D’ailleurs, la majorité des femmes qui sont victimes de cystites à répétition rencontrent souvent les symptômes après les rapports sexuels.

 

Par ailleurs, les femmes enceintes sont prédisposées à attraper cette maladie à cause de la compression de l’appareil urinaire exercée par l’utérus et des modifications hormonales. La cystite durant la grossesse requiert une prise en charge très tôt, car l’infection risque de se répandre jusque dans les reins et provoquer une fausse couche.

 

Le déficit hormonal durant la ménopause est également un facteur favorisant le développement de cette pathologie. Choisir le diaphragme en tant que moyen de contraception puisqu’il gêne le canal excréteur de l'urine peut modifier la flore bactérienne.

 

Les cystites chez les enfants

Selon les statistiques, 3 % des enfants sont victimes de cette infection urinaire et bien évidemment, la plupart sont des filles (3 enfants sur 4). Les symptômes de l'infection urinaire chez les enfants sont généralement les mêmes, des besoins permanents d’uriner, une sensation de brûlure et des inflammations à la miction. Parfois, les urines deviennent anormalement malodorantes.

 

cystite chez les enfants

 

Pour avoir la certitude qu’il s’agit bien d'une infection, un simple examen médical par bandelettes suffit. Chez les bébés, une analyse d’urines est nécessaire, tout comme d’autres examens pour vérifier s’il y a malformation ou pas.

 

La cystite chez les enfants demande également une prise en charge précoce pour prévenir les complications et les récidives.

 

Les cystites chez les hommes

Comme il est déjà mentionné auparavant, la longueur de l’urètre de l’homme ainsi que la longue distance entre le méat et l’anus réduisent considérablement les risques de cystite chez l’homme. En outre, la prostate sécrète des acides antibactériens qui servent de blocage si des germes essaient de coloniser la zone urinaire.

 

Toutefois, il y a bel et bien des hommes qui souffrent de cette infection. Plus précisément, 0,2 % de la population masculine est touchée et les jeunes ne sont pas épargnés.

 

À noter que la cystite peut être sexuellement transmissible. Mais les troubles de la prostate peuvent aussi favoriser la prolifération des germes. Dans tous les cas, un diagnostic médical est indispensable pour identifier la vraie source du problème et mettre en place le traitement adéquat.

 

diagnostic infection urinaire

 

Concernant les hommes du troisième âge, les problèmes liés à la prostate sont plus fréquents donc, il est tout à fait normal qu’ils souffrent plus de la cystite que les plus jeunes. Ainsi, les hommes qui sont atteints d’hypertrophie ou de prostatite sont le plus à risque. Ces maladies entraînent la compression de la paroi urinaire et gênent l’évacuation des urines. Les bactéries ont par conséquent le temps de se développer.

 

À la moindre apparition des symptômes, il faut consulter un docteur pour un diagnostic précis. Un toucher de la prostate peut être effectué pour dépister d’autres éventuelles maladies.

 

En savoir plus sur les infections urinaires : 

Comment prévenir les cystites à répétition ?

Comment soigner une infection urinaire ?

Comment soigner une cystite chez la femme ?

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.