» » » Que faire en cas d'épidémie de grippe ?

Que faire en cas d'épidémie de grippe ?

lundi 04 janvier 2021

 

Vous sentez-vous fatigué ou avez-vous l’impression que tout votre corps s’engourdit ? Peut-être que votre nez coule aussi ? C’est probablement une grippe. En effet, la grippe est l’une de ces maladies qui surgissent notamment en automne et en hiver. Si elle commence par une simple sensation de fatigue, elle peut également causer une fièvre avec 40° de température. Non seulement votre tête vous fait mal, mais vos membres semblent aussi vous lâcher. Peu après ces premiers signes apparait la toux. Mais comment savoir si c’est vraiment de la grippe ? Et si oui, que faire en cas d’épidémie de grippe ? Une question cruciale qui mérite un focus sur cette maladie.

En France, on dénombre un taux de mortalité grippe important, plus de 10 000 morts de la grippe chaque année dont la grande majorité appartient à la population du troisième âge. Est-ce à dire que les virus attaquent plus les personnes âgées ou c’est leur système immunitaire qui n’arrive pas à la combattre ? Les réponses, nous les trouverons au fil de cet article. Mais d’abord, commençons par faire un point sur la grippe.

 

grippe

Qu’est-ce que la grippe ?

La grippe est une maladie qui affecte les voies respiratoires. Elle est due à l’infection par des virus appelés Inlfuenzae. Ces virus appartiennent à la famille des Orthomyxoviridae qui sont des virus à ARN. La grippe est une pathologie contagieuse. Elle se transmet par le contact avec une personne et/ou objet contaminé par le virus. La grippe se transmet aussi par la salive.

 

La grippe touche d’abord l’appareil respiratoire avant de gagner d’autres organes du corps. Les complications de la grippe peuvent aboutir à des formes graves.

Habituellement, la grippe dure entre 3 à 7 jours, alors que chez certaines personnes, elle peut durer plus d’une dizaine de jours. Lorsqu’on attrape la grippe, il est difficile de mener une vie active normale. Les écoulements du nez, la toux, et parfois l’essoufflement sont des symptômes pouvant perturber la vie quotidienne, sans parler de la fièvre.

La grippe est une infection virale issue de trois types de virus Inlfuenzae. Le virus de type A, qui est le plus mortel jamais connu jusqu’ici, le virus du type B et le virus du type C sont moins tenace. La grippe de type A a causé plusieurs pandémies au cours des années. Les pandémies surviennent généralement tous les 50 ans.

 

La grippe peut atteindre autant l’espèce humaine que l’espèce animale. Dernièrement, la grippe aviaire a fait ravage notamment en Asie. Elle se transmet également des volailles à l’homme, mais rarement d’un homme à un autre.

 

Quand survient l’épidémie de grippe ?

L’épidémie de grippe survient pendant les saisons fraiches. L’automne et l’hiver sont les périodes de l’année les plus favorables aux transmissions. C'est ce que l'on appelle la grippe saisonnière. En France, elle sévit entre le mois de novembre au mois d’avril. Elle gagne du terrain surtout en fin décembre ou au début de l’année.

 

L’épidémie de la grippe dure en moyenne 10 à 11 semaines. Si la grippe demeure l’une des maladies les plus ravageuses dans le monde entier, elle touche des millions de Français chaque année.

 

En effet, la saison hivernale est la saison la plus froide de l’année. Les anticorps sont moins vigoureux pendant cette période. Plus faible que d’habitude, le corps n’est pas capable de résister à toutes les attaques. Et puisque le virus de la grippe, le type A plus précisément, est plus coriace, il peut facilement coloniser la voie respiratoire avant de se répandre dans les autres organes du corps. C’est pourquoi bon nombre de personnes tombent malades de la grippe pendant l’hiver.

 

L’automne, une autre saison fraiche, est aussi favorable à la propagation de la grippe.

 

Toutefois, des experts ont affirmé que si la grippe sévit pendant les saisons fraiches ce n’est pas à cause du froid, mais plutôt à cause du confinement. Le confinement entrainerait une insuffisance de l’air qui circule à l’intérieur de la maison.

 

Qui sont les plus touchés ? Pourquoi ?

femme enceinte

 

La grippe affecte surtout les sujets âgés et les enfants. Ces catégories de personnes sont les plus vulnérables à part les femmes enceintes ou allaitantes.

En France, plus de 90% des décès liés à la grippe sont des séniors. Ces chiffres expliquent une plus forte atteinte à cause de la faiblesse du système immunitaire chez cette catégorie de personnes.

 

Les enfants paraissent également plus vulnérables à la grippe. Leur appareil respiratoire est encore moins développé et ils deviennent donc des sujets à risque. Néanmoins, ils guérissent plus facilement en utilisant des compléments alimentaires et en usant des bons remèdes de grand-mère.

 

Mais ce n’est pas seulement l’espèce humaine qui est touchée par la grippe, les animaux peuvent aussi attraper la grippe, les volailles, les chevaux, les porcs peuvent contracter cette maladie, mais c’est surtout chez les volailles qu’elle sévit le plus.

 

transmission d'un virusComment attraper la grippe ?

La grippe est une maladie respiratoire aigüe. Elle frappe surtout lors des saisons fraiches. La grippe s’attrape par le biais des virus Inlfuenzae. Les virus peuvent se transmettre d’un sujet à un autre par simple contact. Serrer le poignet d’une personne infectée pourrait transmettre la pathologie. La salive est aussi un vecteur de cette pathologie. Les baisers, l’éternuement, la toux peuvent également propager les virus.

 

De ce fait, il faut éviter de serrer la main d’un sujet atteint la grippe. Et pour ce qui est des malades, il faut surtout tousser ou éternuer dans les coudes afin de ne pas répandre les virus.

 

Pour info, une personne contaminée peut déjà véhiculer la pathologie sans avoir présenté des symptômes externes. La contagion commence alors avant même le début des premières manifestations.

 

Le virus peut persister pendant quelques minutes ou quelques heures, voire des jours sur certaines surfaces. Il peut par exemple rester vivant sur les mains pendant 30 minutes. Ils demeurent actifs pendant plusieurs heures sur les surfaces inertes comme les jouets, les bords de table, etc. Les selles d’une personne contaminée contiennent également des virus de la grippe qui résistent pour une plus longue période : plusieurs jours.

 

Quels sont les types de virus responsables de la grippe ?

La grippe est due à des virus inlfuenzae appartenant à la famille des Orthomyxoviridae. Ces virus sont des virus à ARN. Les virus de la grippe sont de trois types ; les virus de type A, qui ont fait le plus de ravage, les virus de types B et C sont moins graves. Chaque type possède des sous-types classés suivant leur neuraminidase, leur hémagglutinine et leur glycoprotéine de surface.

  • Le virus de type A virus de la grippe

Le virus de type A est le plus dangereux de tous les trois. Le virus de la grippe peut muter sans arrêt. Celui de type A est le plus effrayant de tous, il a à son actif plusieurs pandémies qui sévissent presque tous les 50 ans. En 1918, la grippe espagnole, causée par le virus de type A, a fait plus de 20 millions de victimes. Ces cas recensés sont seulement ceux enregistrés officiellement. Ce qui peut signifier que la maladie a fait plus de morts que celles évoquées officiellement. Environ 50 ans après cette pandémie, en 1968, la grippe de Hong Kong apparait. Elle a provoqué une pandémie qui a encore causé plusieurs morts. Et comme le virus ne cesse de muter, il a entrainé en 2009 un autre désastre. Une nouvelle pandémie de grippe H1N1 a déclenché une alerte bien que les effets soient modérés par rapport aux cas précédents. Les effets sont ici évalués par rapport aux nombres de morts.

 

Ce n’est pas tout, une autre forme de grippe, qui atteint les volailles a également fait des ravages. C’est la grippe aviaire. Elle affecte autant les oiseaux d’abattage comme les cailles et les poulets, que les oiseaux sauvages à savoir les oies et les canards. La grippe aviaire a provoqué plus de décès en Asie, elle est de la souche A H5N1. Les plus touchées sont les personnes qui ont eu un contact direct avec les volailles malades.

 

La particularité de cette maladie c’est qu’elle peut facilement se transmettre des volailles à l’homme, mais plutôt rarement d’un homme à un autre.

  • Les virus de types B et C

Ces deux autres types de virus de la grippe sont moins graves que le type A. En effet, la grippe de type B n’engendre pas de pandémie, elle peut cependant être responsable d’épidémies localisées. Il en est de même pour le virus de type C qui est encore moins grave que le type B, c’est donc le virus qui cause le moins de dégâts. Les symptômes de la grippe de type C s’apparentent à de simples rhumes. Les virus de types B et C subissent moins de mutation que ceux du type A. C’est pour cela que ce dernier est plus résistant.

 

Le corps bâtit un système de défense selon le type d’agression externe qu’il subit. Une fois qu’il a contracté la pathologie, l’organisme est capable de se souvenir des germes et de les combattre, c’est pour cette raison que les maladies sont moins sévères lorsqu’elles surviennent à partir de la 2e fois. Mais ce n’est pas le cas de la grippe.

 

Le virus de la grippe, notamment, celui de type A subi des mutations permanentes. La défense immunitaire ne peut donc pas combattre le virus après une nouvelle mutation. Il en est de même de l’efficacité du vaccin contre la grippe. Ce vaccin doit être effectué tous les ans sachant que le virus mute sans arrêt. Le vaccin est ainsi fabriqué à partir de la nouvelle souche de virus.

 

Quels sont les symptômes de la grippe ?

Comme c’est une maladie respiratoire, les symptômes de la grippe se manifestent en premier lieu au niveau de l’appareil respiratoire. En commençant par des écoulements nasaux et des éternuements. Il ne faut pas confondre les symptômes de la grippe et ceux de la rhinite allergique. Cette dernière est une simple réaction d’hypersensibilité. Elle est causée par une réponse immunitaire suite à l’inhalation de pollens, d’acariens ou d’autres substances dans l’air, susceptibles de provoquer des réactions allergiques chez l’homme.

 

consultation médecin

 

Les éternuements ne suffisent pas pour autant à conclure que la personne a contracté la grippe. Des toux sèches au début, mais accompagnées de sécrétions muqueuses marquent également la manifestation de la grippe.

 

Et pour être certain que vous avez attrapé la grippe, vous devez sentir une fatigue au niveau de tout votre corps. Ajouté à cette grande lassitude plus ou moins généralisée, vous allez ressentir des douleurs musculaires et avoir une forte fièvre.

 

Le début d’une grippe est marqué par une fièvre avec une température qui peut monter jusqu’à 40°C.

 

Avant l’apparition de symptômes, la grippe passe d’abord par une période d’incubation qui dure de 1 à 3 jours. Pendant ce laps de temps, la personne infectée peut ne pas manifester le moindre signe de maladie. Vue de l’extérieur, elle se porte donc à merveille.

  • Les symptômes de l’état grippal

L’état grippal n’est pas une grippe. Il est aussi appelé syndrome grippal. Ses symptômes sont plus ou moins similaires à ceux d’un simple rhume. Le syndrome grippal est dû à plusieurs virus à savoir le virus para-influenza, les adénovirus, les rhinovirus, les entérovirus, les coronavirus, etc.

 

Zoom sur le coronavirus masque chirurgical

Le coronavirus est un virus à corne, d’où son nom. Ce virus est aussi en mutation permanente. La pandémie actuelle du covid-19 est due à un nouveau coronavirus après plusieurs mutations. C’est en effet ce qui rend la maladie plus compliquée et difficile à traiter.

 

Le covid-19 a commencé son histoire en Chine vers la fin de l’année 2019. Il continue à faire ravage aux quatre coins du monde. Actuellement, le nombre de morts est estimé à plusieurs millions. Mais le virus se propage encore. Bon nombre de pays se mettent à la recherche d’un antidote ou d’un vaccin contre le coronavirus. Cependant il continue faire des ravages.

 

Les meilleurs moyens de lutter contre cette pandémie restent les gestes barrières. Il faut pour cela : se laver les mains fréquemment avec de l’eau et du savon ou utiliser du gel désinfectant et respecter la distanciation sociale même lors des retrouvailles en famille. Ce sont des gestes auxquels il faut se familiariser pour pouvoir lutter efficacement contre la pandémie du covid-19.

 

Pour les personnes atteintes, il faut éternuer et tousser dans les coudes pour éviter de propager les virus.

 

Dans quel cas faut-il consulter ?

La grippe est considérée comme une maladie banale qui peut aussi se traiter par une alimentation équilibrée. Mais il existe des sujets plus vulnérables, qui peuvent présenter des formes graves de la grippe.

 

Elles peuvent avoir des complications au niveau de l’appareil respiratoire et/ou que d’autres organes du corps.

Aussi, il faut consulter un médecin lorsque les symptômes suivants se présentent :

  • un essoufflement au repos : cela signifie qu’il y a une certaine quantité de virus ayant causé des dégâts au niveau des poumons. L’air n’arrive donc plus en abondance dans ces organes. Parfois, lorsque le patient s’essouffle c’est qu’une partie de ses poumons ne fonctionnent plus normalement.
  • Des douleurs à la poitrine : Elles surviennent surtout lorsque la grippe agresse les personnes vulnérables.
  • Une fièvre : c’est une réponse immunitaire normale. Elle traduit une abondance de globules blancs afin de lutter contre des intrus. Toutefois si la fièvre est trop élevée, c’est-à-dire allant de 38 °C à 40 °C, le malade risque de faire des crises de spasmes et de convulsions.

Les complications possibles de la grippe

La grippe est une simple infection virale due à des virus Orthomyxoviridae. Toutefois, elle peut évoluer et devenir sévère, voire mortelle.

 

toux coronavirus

  • Atteintes des autres organes du corps

Les complications possibles de la grippe sont en général l’atteinte des autres organes comme le cœur et le cerveau. Lorsque le virus de la grippe regagne le cœur, il attaque le muscle cardiaque et provoque ce qu’on appelle myocardite, c’est une inflammation du myocarde qui est la membrane enveloppant le cœur. Et quand l’infection atteint le cerveau, on dit qu’il y a encéphalite.

 

Cependant, le virus de la grippe attaque aussi parfois les muscles et les atteintes peuvent s’avérer graves. C’est la rhabdmyolyse.

 

Outre les affections pouvant survenir sur les autres organes, la grippe peut aussi s’évoluer en une pneumonie. Cette forme de pneumonie est une grippe maligne primaire. Lorsqu’elle atteint une personne, une hospitalisation s’avère être indispensable.

  • Surinfection bactérienne

À part ces différentes évolutions de la grippe, il y a également ce qu’on appelle la surinfection qui est le résultat d’une grippe accompagnée d’autres infections bactériennes. Il en est ainsi de l’otite moyenne, une infection bactérienne au niveau de l’oreille moyenne. Cette pathologie qui peut être plus ou moins aigüe est difficile à traiter.

 

Une sinusite est aussi une autre complication classée comme une surinfection microbienne de la grippe. C’est une inflammation du sinus. Le sinus est composé de cavités qui se trouvent dans la face, c’est le sinus maxillaire et au niveau du front. C’est le sinus frontal. L’inflammation du sinus faisant suite à une grippe peut être frontale ou maxillaire ou les deux en même temps. La sinusite peut être très douloureuse et son traitement pourrait être long.

 

Pour finir, la grippe peut s’évoluer en pneumonie bactérienne post influenzae. Elle survient après que la personne ait attrapé la grippe. La pneumonie bactérienne post influenzae surgit en général 4 jours à 14 jours après le début de l’infection. Cette forme de pneumonie est très fréquente chez les sujets âgés.

 

Les traitements contre la grippe

Le véritable remède contre la grippe n’existe pas jusqu’ici. C’est le vaccin qui est le plus sollicité pour lutter contre cette pathologie, qualifiée de maladie banale, mais qui peut parfois être mortelle. Même le vaccin présente un défaut. Tous les ans, le virus de la grippe subit une mutation. Ce qui le rend résistant à tout traitement médicamenteux. Le vaccin contre la grippe doit donc être rappelé tous les ans en tenant compte de ces mutations. De la sorte, il faut savoir comment soigner la grippe, car à tout moment, l’infection peut survenir.

  • Les traitements médicamenteux, traitements symptomatiques vaccin contre la grippe

Le traitement de la grippe avec des médicaments reste symptomatique. Les produits médicaux à prendre visent alors à pallier les effets extérieurs de l’infection. La fièvre est ainsi soignée par les prises de paracétamol. Veiller toutefois à respecter les doses prescrites. Les femmes enceintes ou allaitantes ne peuvent pas prendre n’importe remède quel sans prescription du médecin.

 

Des médicaments pour soigner la toux et les autres manifestations de la maladie sont disponibles auprès des pharmacies.

  • Les traitements naturels de la grippe

Il existe de nombreuses solutions dédiées à soigner la grippe de manière naturelle. C’est le cas du sérum de Yersin qui traite à la fois le rhume et la grippe. L’huile essentielle de Ravintsara, cette substance curative venant principalement de Madagascar est aussi indiquée contre la grippe.

 

Une bonne alimentation, particulièrement riche en vitamine C est également recommandée. Cette substance permet au corps de lutter contre les différentes maladies hivernales. Elle renforce la défense immunitaire et donc facilite l’action des leucocytes.

 

L’eau compose une grande partie du corps. Le fait de s’hydrater convenablement permet aussi de lutter de façon naturelle contre la grippe et autres maladies. Un corps mal hydraté ou déshydraté n’arrivera pas à assurer sa propre protection.

 

Comment se prémunir de cette maladie ?

Éviter de contracter la grippe, c’est faisable et ce n’est pas si difficile. Il suffit de se faire vacciner tous les ans. Mais puisque le vaccin n’est pas toujours accessible à tous, il faut savoir adopter les bons gestes. Se moucher avec un mouchoir jetable. Utiliser donc le mouchoir une seule fois et le jeter directement. Isoler une personne atteinte de la grippe est une bonne solution pour éviter de contaminer toute la famille.

 

Enfin, il faut laisser ouvertes les fenêtres au moins une dizaine de minutes par jour afin de faire circuler de l’air frais dans la maison.

 

En savoir plus sur la grippe : 

Quels sont les symptômes de la grippe ? 

Que faire en cas d'épidémie de grippe ? 

Comment soigner la grippe ? 

Existe-il un vaccin contre la grippe ? 

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Liste des thèmes
Actualités 4
Santé 451
Beauté 7
Diététique & nutrition 32
Bébé & maman 2
Bien-être 8
Hygiène 4
Conseils Santé 3
Nature & plantes 164