» » » Existe-il un vaccin contre la grippe ?

Existe-il un vaccin contre la grippe ?


 

La grippe est une maladie contagieuse qui affecte le système respiratoire. Elle est causée par le virus influenza. Tous les ans, une épidémie de grippe saisonnière frappe la France. Elle affecte entre 2 000 000 à 8 000 000 de Français par an. En principe, la grippe est une maladie bénigne. Mais elle peut emporter les personnes les plus faibles. On recense environ 10 000 à 15 000 morts par an. Étant donné que le virus se transmet très facilement, la maladie se propage très rapidement. La grippe ne concerne pas uniquement la race humaine, elle est aussi présente chez certains animaux. Aussi, les organismes de santé mettent en œuvre un système de surveillance strict tant au niveau national qu’à l’international. Existe-t-il un vaccin contre la grippe ? La réponse dans l’article qui suit.

 


 

vaccin contre la grippe

Quelles sont les principales causes de la grippe ?

Comme mentionné précédemment, la cause de la grippe est le virus influenza. Il se prolifère à l’intérieur des voies respiratoires, dont le nez, la gorge et les bronches. Il peut aussi affecter les poumons, mais dans de très rares cas.

 

Appartenant à la famille des Orthomyxoviridae, le virus responsable de la grippe se décline en trois différents types bien distincts, dont le type A, le type B ainsi que le type C.

 

Les êtres humains, le virus de type A concerne également les animaux de l’espèce aviaire, c’est-à-dire les oiseaux sauvages aquatiques et les volailles, et certains mammifères dont le porc. Ce même virus est classifié en sous-catégories notées en HxNy, dont x et y représentent des valeurs numériques.

 

Le virus de type B touche en exclusivité l’homme. Il existe en deux types : le B-Yamagate et B-Victoria.

 

Les virus A et B sont à l’origine des épidémies qui ont lieu chaque année en hiver.

 

Quant au virus de type C, il présente des symptômes presque identiques à ceux du rhume. Il est souvent sans danger.

 

Comment se manifeste la maladie ?

Tout d’abord, il est important de souligner qu’une personne ayant contracté le virus ne présente pas immédiatement des signes. Les premiers symptômes n’apparaissent que le jour suivant la contamination, voire 4 jours après, selon l’immunité de chacun.

 

La grippe entraîne un terrible malaise, un pic de la température du corps, une sensation de douleur persistante au niveau des muscles, des céphalées et des signes d’encombrement du système respiratoire tels qu’une toux sèche ou grasse, une irritation de la gorge et un écoulement du nez.

 

Le dernier symptôme grippe disparaît au bout d’une semaine si vous recourez à un traitement naturel ou médical : symptôme grippe

  • Du repos,
  • Une hydratation intensive,
  • Une aération optimale,
  • Un médicament antipyrétique,
  • Et un médicament anti-toux.

Toutefois, la grippe peut s’aggraver chez les patients fragiles :

  • Femmes enceintes,
  • Nourrissons,
  • Personnes en surpoids, c’est-à-dire avec une IMC supérieure à 40 kg/m,
  • Personnes âgées (˃65 ans),
  • Diabétiques,
  • Immunodépressifs,
  • Et souffrant de maladies récidives telles que l’insuffisance respiratoire et l’insuffisance cardiovasculaire.

Néanmoins, sachez faire la distinction entre la grippe et le syndrome grippal. Les symptômes se ressemblent, mais ces deux pathologies sont complètement différentes. En effet, la grippe est causée par le virus influenza, tandis que le syndrome grippal est dû à un virus respiratoire syncytial ou VRS, un virus parainfluenza, un rhinovirus ou un adenovirus.

 

Pour identifier la maladie, le professionnel médical effectue un prélèvement respiratoire destiné à être analysé au sein d’un laboratoire.

 

Comment se propage le virus influenza ?

Le virus responsable de la grippe s’infiltre à l’intérieur de l’organisme en empruntant les voies respiratoires, notamment le rhino-pharynx.

 

Le mode de transmission se fait par aérosol. En effet, une personne contaminée est susceptible d’infecter une autre en libérant les virus dans l’air par la projection de salives lors d’un éternuement, d’une toux ou d’une simple expression orale.

 

propagation virus grippe

 

Les virus influenza se transmettent également par manuportage, c’est-à-dire par les mains. Si le porteur du virus touche un objet et qu’ensuite un individu sain pose la main dessus, celle-ci sera contaminée. Une fois qu’il la porte au niveau de son nez, le virus s’introduira dans l’organisme.

 

Les virus antigrippaux ne peuvent se multiplier qu’à l’intérieur de l’épithélium respiratoire.

 

Pour information, les virus grippaux survivent dans de basses températures. C’est la raison pour laquelle les épidémies grippe frappent plutôt en hiver.

 

Quels sont les traitements permettant de soigner la grippe ?

Une personne infectée par le virus de la grippe doit avant tout appliquer les gestes barrières afin d’éviter de contaminer son entourage.

 

Mais comment soigner la grippe ? Le porteur du virus peut recourir à un traitement antiviral pour éradiquer le virus de type A ou B. Il s’agit d’inhibiteur de la neuraminidase et l’oseltamir, des médicaments à administrer par voie orale. Ce traitement possède la capacité de diminuer les risques d’aggravation et de décès.

 

En cas d’hospitalisation, le médecin peut prescrire d’autres inhibiteurs du même type ou différents, par une injection intraveineuse.

 

Souvent, les antiviraux sont destinés à un traitement curatif.

 

Quels sont les moyens préventifs pour lutter contre la grippe ? masque chirurgicaux

Le moyen le plus efficace pour prévenir l’infection au virus influenza est le vaccin grippe. Il vous immunise contre les épidémies grippe. Et même si malgré la vaccination, vous êtes quand même infecté, les effets sont moindres. Vous ne risquerez aucune aggravation.

 

Sachez qu’une seule injection suffit pour vous protéger au moins pendant 6 mois. Ce délai peut aller jusqu’à 9 mois. Vous pouvez vous faire vacciner contre la grippe en pharmacie

 

Par ailleurs, les caractères génétiques des virus de la grippe changent constamment d’une année à une autre. C’est pourquoi le vaccin doit être réactualisé chaque année. Le but est de veiller à ce que les souches administrées correspondent à celles qui sont en cours.

 

A part la vaccination, vous pouvez prendre certaines précautions pour éviter d’être contaminé. Il s’agit du respect des consignes de protection individuelle dès la déclaration de l’épidémie :

  • Porter un masque,
  • Se servir de mouchoirs à jeter, à usage unique,
  • Désinfecter très fréquemment les mains,
  • Aérer son lieu de vie,
  • Et se couvrir la bouche et le nez pour tousser ou éternuer pour ne pas libérer les virus dans l’air au risque de contaminer les autres.

Existe-t-il un vaccin contre la grippe ?

L’Organisation Mondiale de la Santé dite OMS possède un très grand réseau sanitaire dans le monde entier. Elle s’occupe du suivi des différents virus auxquels l’homme est exposé. Si de nouvelles souches apparaissent, elle se charge de les identifier au plus vite. Elle ordonne par la suite la composition du vaccin à partir des renseignements obtenus par le réseau pour adapter le vaccin aux types de virus existants. Tous les ans, deux réunions se tiennent au sein de l’OMS. La première se déroule au cours du mois de février pour définir le vaccin antigrippe destiné à l’hémisphère nord. Quant à la deuxième, elle a lieu au mois de septembre pour fixer les ingrédients du vaccin de toute la partie de l’hémisphère sud du globe.

 

Le vaccin grippe contient des souches équivalentes aux deux sous-types du virus A et aux deux types de virus B qui déclenchent les épidémies annuelles pendant l’hiver.

La France détient six différents types de vaccins contre la grippe. On distingue tout d’abord l’Agrippal, un produit du célèbre laboratoire pharmaceutique Novartis et l’Optaflu, issu de cette même enseigne. Ensuite, il existe l’Influvac conçu par le laboratoire Mylan. Puis, le marché propose également le Fluarix du laboratoire GSK, l’Immugrip du laboratoire Pierre Fabre et le Vaxigrip de Sanofi.

 

Chacun de ces vaccins agit après 15 jours à compter de la date de l’injection.

 

virus de la grippeDe quoi est constitué le vaccin contre la grippe ?

Le vaccin anti-grippe est conçu à base de virus non actifs. Il n’est donc pas composé de virus vivant. De ce fait, il ne présente aucun risque de contamination, selon le professeur Jean-Paul Stahl, un expert des maladies infectieuses et tropicales du CHU à Grenoble.

 

Chaque année, les professionnels de santé révisent la composition du vaccin contre la grippe dans le but de l’adapter au type de virus en circulation, qui change constamment. La surveillance est assurée par l’OMS ou l’Organisation Mondiale de la Santé.

 

À titre d’exemple, les composants du vaccin anti-grippe de l’hiver 2019-2020 ne sont pas identiques à ceux du vaccin de l’hiver 2018-2019. Au cours de la saison hivernale 2019-2020, deux vaccins tétravalents, dont l’InfuvacTetra et VaxigripTetra, ont été mis à la disposition de tous ceux qui souhaitent s’immuniser contre les épidémies de la grippe saisonnière.

 

Quel est le moment propice pour se faire vacciner contre la grippe ?

Étant donné que le vaccin contre la grippe ne prend effet qu’après deux ou trois semaines après son injection, il est vivement conseillé de se faire vacciner avant l’arrivée de l’épidémie de la grippe. Chaque année, les souches grippales commencent à circuler vers la moitié du mois d’octobre. Dès que vous apprenez que le vaccin adapté aux virus de l’année en cours est disponible dans les pharmacies, administrez le vaccin. Sachez qu’un vaccin effectué à temps est capable de vous immuniser durant toute la période de l’épidémie. À titre informatif, une seule injection de vaccin contre la grippe protège pendant six mois. Un renouvellement n’est nécessaire que l’année suivante. Un seul vaccin par année suffit.

 

Vous vous demandez certainement si vous pouvez toujours vous faire vacciner une fois que l’épidémie a débuté ? Selon les spécialistes en infectiologie, il n’est jamais trop tard pour la vaccination.

 

Risques et effets indésirables du vaccin contre la grippe ?

Comme toutes les autres injections, le vaccin engendre une inflammation locale accompagnée d’une rougeur. Au bout de 24 à 48 heures après l’administration du vaccin, vous pouvez constater une augmentation de la température. Mais rassurez-vous, cette hausse n’est que temporaire. En effet, il ne dure pas plus d’une journée.

 

Étant donné que les vaccins antigrippaux en France sont dépourvus d’adjuvant et ne contiennent pas d’aluminium, ils ne peuvent pas provoquer d’inflammations plus graves.

 

Jusqu’à ce jour, aucun autre effet indésirable n’a été signalé pour le vaccin contre la grippe saisonnière. En revanche, le vaccin contre la grippe pandémique entraîne, très rarement, la narcolepsie et le syndrome de Guillain-Barré.

 

Comment agit le vaccin antigrippal sur l’organisme ?

À titre de rappel, un vaccin antigrippal est constitué de virus inoffensif. Après l’injection, celui-ci pénètre dans l’organisme. C’est à partir de cette souche inactive que l’organisme va fabriquer des anticorps permettant de renforcer le système de défenses auto-immunes capable de lutter contre l’épidémie de grippe. Le délai de deux à trois semaines requis après le vaccin correspond au temps nécessaire au système immunitaire pour réagir.

 

Quelles sont les contre-indications des vaccins antigrippaux ?

consultation médecin

 

Les vaccins antigrippaux ne conviennent pas aux individus présentant une intolérance aux protéines présentes dans l’œuf (une allergie rare). Les personnes concernées doivent demander l’avis d’un allergologue avant de se faire vacciner, car ce produit est conçu à base de protéines.

 

Les patients sujets aux maladies auto-immunes qui impactent le système nerveux central sont également priés de rester vigilants.

 

À qui s’adressent les vaccins contre la grippe ?

Les vaccins contre la grippe sont destinés à tout le monde. Mais ils s’adressent surtout aux personnes vulnérables telles que celles qui sont âgées de plus de 65 ans ou encore aux femmes enceintes. Ils conviennent également aux patients qui souffrent de pathologies chroniques comme l’asthme, le diabète, l’insuffisance cardiaque ou respiratoire, etc. Il est à noter que même les enfants peuvent profiter de ce vaccin à partir de leur sixième mois.

 

Les vaccins antigrippaux sont également recommandés en cas de déficience immunitaire. Une faible immunité rend hypersensible à tout type de virus, dont la grippe. Ils s’adressent aussi et surtout aux professionnels de santé, étant donné qu’ils sont en contact permanent avec des gens malades.

 

Une vaccination contre la grippe est conseillée chez la femme enceinte. En plus de la protéger, elle immunise également son futur enfant. Ce genre de vaccin ne provoque aucun effet secondaire sur l’enfant. Ainsi, il peut être injecté à n’importe quelle période de la grossesse.

 

Les individus en surpoids et le personnel des compagnies aériennes ainsi que des bateaux de croisière sont également concernés par les vaccins anti-grippe.

 

Pour toutes ces personnes citées ci-dessus, l’accès au vaccin a été facilité. Leur assurance-maladie envoie à leur domicile un bon de prise en charge valable jusqu’à une certaine date mentionnée sur le document. Les individus majeurs peuvent récupérer directement leur vaccin auprès de la pharmacie sans aucune obligation de consulter un médecin, même si c’est la toute première fois qu’ils se font vacciner. Dans le cas contraire, c’est-à-dire que si la personne est âgée de moins de 18 ans, le vaccin doit faire l’objet d’une consultation médicale. Elle ne peut pas retirer son vaccin auprès de la pharmacie sans ordonnance. Et si l’un de ces sujets à risque ne parvient pas à recevoir son bon de prise en charge, il peut se rapprocher d’un professionnel de santé tel que son médecin traitant, un pharmacien, une sage-femme... pour en demander. Ce bon lui permettra de bénéficier plus tard d’un remboursement.

 

Où se faire vacciner contre la grippe ?

Tous les professionnels sanitaires peuvent faire l’injection du vaccin contre la grippe :

  • Le médecin traitant,
  • Un médecin travaillant dans un établissement de vaccination,
  • Un médecin du travail,
  • Une sage-femme,
  • Un infirmier libéral,
  • Ou un pharmacien.

Toutefois, les pharmaciens et les infirmiers ne sont pas habilités à administrer le vaccin antigrippal aux mineurs, aux patients allergiques aux protéines de l’œuf et/ou ayant déjà bénéficié d’une vaccination antérieure.

 

Combien coûte un vaccin contre la grippe ?

Les personnes à risques peuvent acquérir gratuitement les vaccins contre la grippe. Seulement, elles doivent payer des frais pour l’injection. Ceux-ci leur seront par la suite remboursés à 70% pour les vaccins administrés auprès d’un médecin et de 60% s’ils sont effectués par un infirmier.

 

À l’exception de ces individus vulnérables, les personnes restantes doivent acheter leur vaccin par leurs propres moyens. Généralement, le prix d’un vaccin antigrippal oscille entre 6 € à 10 €. Elles sont également sujettes aux frais de l’injection, qui leur seront restitués dans les mêmes conditions que celles qui sont énoncées plus haut.

 

Quid de l’efficacité du vaccin contre la grippe ?

virus de la grippe

 

Tout le monde sait qu’un vaccin n’est pas efficace à 100%. En effet, il sert à éviter une grippe sur deux. Son efficacité change d’un individu à un autre. Elle repose également sur la saison en fonction de la similarité des virus présents dans le vaccin et de ceux de l’épidémie de grippe en cours.

 

Quoiqu’il en soit, le vaccin assure la protection contre d’éventuelles complications de la grippe. En effet, une personne vaccinée et une autre non vaccinée ne réagissent pas de la même façon à l’infection. Les effets sont réduits chez les patients ayant été vaccinés.

 

Si malgré la vaccination, vous contractez quand même la grippe, vous devez consulter un médecin pour recevoir les soins appropriés. Vous serez également obligé de respecter toutes les mesures permettant de limiter la propagation de la maladie. Le risque de contamination est accru durant la première semaine qui suit le début de la maladie.

 

Le vaccin antigrippal protège contre les différentes sortes de grippe, voire la grippe H1N1. Par contre, il ne peut pas vous immuniser contre les formes rares de grippe telles que la H7N9 de la partie sud-est de l’Asie.

 

Quelques informations utiles sur l’épidémie de grippe

Comme vous le savez déjà, les épidémies saisonnières de la grippe proviennent des virus de type A et B. Dans les pays tempérés, elles surviennent en hiver, tandis que dans les pays tropicaux et subtropicaux, elles frappent toute l’année.

 

Les pandémies dans le monde sont provoquées uniquement par le virus influenza de type A.

 

Pour le cas de la grippe saisonnière, elle touche l’hémisphère nord entre les mois de novembre et d’avril. Elle affecte l’hémisphère sud entre les mois d’avril et octobre. Même si ces épidémies surviennent chaque année, elles demeurent imprévisibles. Il est impossible de savoir précisément à quel moment elles vont débuter, ni les types de virus en circulation ni la durée de l’épidémie. Il reste également impossible de déterminer à l’avance l’ampleur de l’épidémie.

 

En ce qui concerne les pandémies, elles ne peuvent être limitées dans l’espace. On parle de pandémie lorsque le virus se propage dans tous les pays du monde. Les pandémies résultent de la naissance d’une nouvelle souche de virus du type A. Elles provoquent souvent de grandes pertes humaines et influent sur la situation économique et sociale de tous les pays concernés. Néanmoins, elles ne surviennent que très rarement. Au cours du vingtième siècle, trois pandémies ont été recensées : la grippe espagnole, la grippe asiatique et la grippe de Hong Kong. Durant le vingt et unième siècle, un virus aviaire s’est répandu, plus précisément en 2009.

 

La grippe est dite aviaire ou zoonotique lorsqu’elle concerne à la fois l’homme et les animaux, avec une possibilité de transmission entre ces deux êtres vivants. Cette infection peu être inoffensive ou plus grave. La plupart du temps, les maladies zoonotiques ne se transmettent pas d’une personne à une autre, mais uniquement à travers le contact d’un animal infecté. Une grippe est dite aviaire quand elle commence chez les animaux avant d’être transmise à l’homme. Elle se développe dans le réservoir des bêtes.

 

Pour les volailles, le virus se prolifère à l’intérieur de leur tractus digestif et à l’intérieur de leur tractus respiratoire. Cependant, d’énormes quantités de virus s’évacuent par les excréments et contaminent l’entourage. Ces virus ne se transmettent à l’homme qu’après une exposition fréquente aux volailles infectées ou aux endroits contaminés.

Afin de limiter les risques de contamination aux virus aviaires à l’importation, la Santé Publique de France établit une liste de pays qui manifestent une épidémie de la grippe zoonotique. Cette liste est tenue constamment à jour, par mesure de sécurité. En cas de suspicion, le conseil suprême de la santé publique ordonne à ce que les animaux importés subissent un examen.

 

En savoir plus sur la grippe : 

Quels sont les symptômes de la grippe ? 

Que faire en cas d'épidémie de grippe ? 

Comment soigner la grippe ? 

Existe-il un vaccin contre la grippe ? 

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.