Charbon végétal

Carbogaz Herbesan - boîte de 45 gélules
Produit en stock
7.95 €

Outre ses propriétés détoxifiantes et purifiantes, le charbon végétal est un remède de grand-mère pour soulager divers maux. Il peut aussi être utilisé pour d’autres raisons.   

  • Le charbon végétal pour avoir des dents blanches   

Le charbon peut blanchir les dents de façon naturelle. Il faut dans ce cas l’utiliser en poudre. Pour ce faire, on en verse une petite quantité sur une brosse à dents. On peut également ajouter une goutte d’huile essentielle de menthe ou de citron pour décupler ses effets. Après le brossage, il faut se rincer la bouche jusqu’à ce que la couleur noire et les résidus aient disparu. Une autre méthode possible est de verser du charbon dans un petit bol puis d’y tremper un coton-tige. On l’applique ensuite sur les dents en frottant délicatement. Il est conseillé d’utiliser le charbon deux fois par semaine pendant un mois. Au final, on se retrouve avec des dents blanches parfaitement nettoyées. Outre son action blanchissante, cette matière neutralise aussi les mauvaises odeurs pour une haleine instantanément fraîche. 

  • Assainir l’eau et purifier l’air ambiant

Recourir au charbon actif c’est privilégier une méthode naturelle pour assainir l’eau et les aliments. Pour ce faire, on remplit une coupelle de charbon végétal actif. On la dépose ensuite dans une pièce, dans un réfrigérateur, sur une étagère, dans les toilettes, etc. Grâce à ses propriétés absorbantes, il va capter les mauvaises odeurs et par la même occasion, purifier l’air. 

  • Pour des préparations culinaires

Cela parait peut-être surprenant, mais le charbon végétal peut aussi être utilisé lors de la préparation de pâtisserie, de pâte à pain, de cocktails ou de glaces pour un rendu original et amusant. En raison de sa couleur, il agit comme un colorant alimentaire naturel et teindra les aliments en noir. Il suffit d’en ajouter 1 à 2 cuillères à café dans la préparation. À ce jour, les effets négatifs de l’utilisation de charbon dans les recettes culinaires n’ont pas encore été évoqués. 

  • Le charbon actif est efficace contre les piqûres d’insectes

Les piqûres d’insectes sont particulièrement désagréables. Si certaines sont bénignes, d’autres par contre peuvent engendrer d’intenses douleurs. Le charbon végétal est un remède efficace pour soulager les piqûres d’insectes. On utilise alors le charbon comme cataplasme sur la zone blessée. Renouveler l’opération jusqu’à 2 à 3 fois par jour si nécessaire. 

  • Le charbon actif réduit le taux de cholestérol

Un excès de mauvais cholestérol peut conduire à une maladie vasculaire. Adopter une bonne habitude alimentaire et une hygiène de vie saine sont les clés pour faire baisser le taux de cholestérol. Cependant, ils ne sont pas toujours faciles à maintenir. Grâce à ses propriétés hypocholestérolémiantes, le charbon végétal réduit la concentration du mauvais taux de cholestérol ainsi que du triglycéride dans le sang. Il faudra par contre demander conseil à son médecin traitant pour toute utilisation du produit. 

  • Le charbon végétal, pour détoxifier la peau

La poudre de charbon végétal actif est très sollicitée en cosmétique. En version masque, il est l’allié des peaux grasses et acnéiques. Il débarrasse la peau des bactéries à l’origine de certaines infections cutanées ainsi que des excès de sébum. Grâce à ses vertus absorbantes, il purifie l’épiderme et préserve le film hydrolipidique. En cas de problèmes acnéiques, il réduit les risques d’apparition de boutons. Il agit en captant les toxines et autres polluants qui se sont accumulés en surface. 

 

Pour réaliser un masque fait maison à base de charbon végétal, mélangez 2 cuillères à café de charbon avec 1/3 cuillère à café d’huile végétale, de miel ou de yaourt nature. Il est possible d’y ajouter de l’hydrolat d’hamamélis pour former une pâte homogène et lisse. Étalez ensuite le mélange sur le visage. Après avoir attendu une bonne dizaine de minutes, rincez délicatement avec de l’eau. Pour parfaire le soin, appliquez sur le visage un coton imbibé d’hydrolat d’Hamamélis. 

 

Doté de pouvoir colorant, le charbon s’utilise en maquillage comme khôl, fard à paupières, mascara, etc. Pour obtenir différents dégradés de noir, il suffit de varier la concentration du charbon. Étant un produit puissant, il est nécessaire de protéger la surface sur laquelle le maquillage sera réalisé. Comme le charbon actif est naturellement hydrophobe, le risque de déshydratation de la peau est nul. 

 

Sous quelles formes trouve-t-on le charbon végétal ? 

Le charbon végétal actif affiche une couleur sombre et un aspect poreux à l’issue de son processus d’élaboration. Bien qu’il se présente sous différentes formes, il procure toujours les mêmes bienfaits.

  • En poudre

La forme la plus brute du charbon végétal actif est la poudre. Cette formulation de base se révèle être la plus efficace et la plus pure possible qui lui permet d’agir d’une manière extrêmement rapide. Elle offre des avantages indéniables si nous ne citons que la perspective de pouvoir ajuster la posologie si nécessaire. En poudre, il convient tant par voie cutanée que par voie orale. Qui plus est, il s’agit de la formulation la plus économique, en termes de coûts. 

  • En gélule

On retrouve également des charbons actifs en gélule. La poudre de charbon est alors enrobée dedans. Il s’agit de la forme la plus pratique du charbon. La gélule présente l’avantage de se passer de la texture terreuse du charbon pur. D’après certains scientifiques, la poudre mettrait du temps à délivrer ses effets en raison de l’enveloppe. Il faut donc attendre que la gélule arrive au niveau de l’estomac pour qu’elle libère entièrement ses substances actives. 

 

Certaines gélules de charbon contiennent également de l’argile surfine. Tout comme le charbon, cet excipient possède aussi des capacités absorbantes et a un fort pouvoir nettoyant. Toutefois, si l’association de ces deux substances ne se révèle pas efficace, le mieux serait de les prendre en alternance. 

  • En comprimés

Tout comme les gélules, le comprimé est la formulation la plus adaptée aux personnes qui n’apprécient pas la texture terreuse de la poudre. Un avantage non négligeable des comprimés, c’est qu’ils permettent d’obtenir un dosage précis. Pour lui donner un aspect brillant, des excipients accompagnent le charbon. Ils servent également à lier les substances entre elles. Ce sont également ces composants qui facilitent l’ingestion des comprimés, par exemple le stéarate de magnésium. Pour une ingestion agréable, des arômes sont également incorporés dans certains comprimés. 

 

Quels autres produits peuvent être combinés au charbon végétal ? 

Le charbon végétal peut être associé avec d’autres produits pour plus d’efficacité. Par exemple, combiné avec du gingembre, du safran, du ginseng, du fenugrec ou encore de l’ortie, il posséderait des vertus aphrodisiaques. La combinaison du charbon avec d’autres substances telles que la menthe poivrée, la mélisse, le rhodiola, la gelée royale et le schinsandra aide à lutter contre la dépression. Mélangé avec de la levure, du curcuma, de la spiruline, du shiitaké, du citron, de l’oméga 3, du magnésium et de la vitamine D, le charbon actif contribue à une bonne croissance ainsi qu’au maintien de la santé de l’organisme. 

 

Pour qui et comment utiliser le charbon végétal ? 

Le charbon végétal actif convient à tout le monde : enfants, adultes et personnes âgées. Il est même adapté aux animaux. Le charbon en poudre doit être pris avec de l’eau froide. Pour éviter l’étouffement, il faut diluer la poudre dans au minimum 250 ml d’eau. La préparation se fait comme suit : on dilue une quantité nécessaire de poudre dans de l’eau.

 

Boire le liquide carboné après avoir bien remué. Pour un meilleur effet, il est conseillé de boire un deuxième verre d’eau, cette fois-ci sans la poudre. Pour éviter de se retrouver avec la bouche couverte de résidus noirs, il faut utiliser une paille pour boire le liquide. Par ailleurs, il peut être incorporé dans du yaourt. Il est préférable de le prendre le matin à jeun.

 

Lorsque le charbon végétal actif est ingéré le soir, il risque de déséquilibrer la sphère intestinale, provoquant ainsi une constipation. Au cas où cela arriverait, il suffit de boire suffisamment d’eau. Il faut savoir que le charbon donne une couleur noire aux selles, il n’y a donc pas d’inquiétude à avoir. Par ailleurs, la prise du charbon sur le long terme est à éviter. 


Quelles sont les posologies ? 

En cas d’intoxication alimentaire, le charbon doit être administré immédiatement. Pour les enfants, la dose recommandée est de 1 g par kilogramme. Si l’empoisonnement est plus sévère, une dose de 50 g est indispensable. Pour une efficacité optimale, il est nécessaire de poursuivre le traitement le lendemain. On administrera la moitié de la dose initiale toutes les 6 heures. Pour d’autres utilisations, la posologie doit être ajustée selon les cas.

 

En général, la posologie pour un adulte est de 1 à 2 cuillères à soupe 3 fois par jour, à prendre idéalement lors des repas pendant une durée de 15 jours. Il est possible de prolonger la cure après avoir consulté un thérapeute. En cas de diarrhée, une dose de 2 cuillères à soupe est recommandée. On la prendra toutes les 8 heures jusqu’à ce qu’une amélioration se fait sentir.

 

Chez les enfants, les cuillères à soupe devront être remplacées par des cuillères moins larges pour éviter un surdosage du charbon. Aussi, leur traitement ne devra pas dépasser les 15 jours. Pour faciliter la prise du charbon chez les enfants, il est conseillé de masquer le goût avec du jus de fruits ou du sirop et d’administrer le produit par petite quantité. Si aucune amélioration n’est constatée, un avis médical est requis. 

 

Précautions d’emploi du charbon végétal actif

Le charbon végétal actif ne présente aucun danger pour la santé à condition de ne pas s’en servir sur de longues périodes et de bien suivre toutes les recommandations communiquées. Avant de l’utiliser par voie orale, il est recommandé de demander l’avis d’un professionnel de la santé. L’usage du charbon chez les jeunes enfants et les femmes enceintes est vivement déconseillé sauf avis médical contraire.

 

La prise du charbon végétal peut être envisagée chez les femmes allaitantes. De même, ce produit est contre-indiqué chez les personnes sujettes à des constipations chroniques et celles souffrant de hernie digestive ou d’ulcère gastro-duodénal. On rapporte quelques effets indésirables, tels qu’une diarrhée, dus à la prise de charbon actif. Des formes plus graves comme une diarrhée apparaissent rarement. En application cutanée, le charbon végétal ne doit pas être utilisé chez les personnes présentant une peau fragile et sensible. On peut toutefois tester sa sensibilité en mettant une petite quantité du charbon sur le pli du coude au moins 48H avant son utilisation sur la peau. Si aucune réaction n’est constatée, le charbon peut être utilisé.

 

Pour un usage interne, il importe de boire beaucoup d’eau durant le traitement pour éviter l’apparition d’une constipation. Tout effet indésirable suspecté d’être dû à la prise de charbon doit être immédiatement rapporté à un médecin ou pharmacien. Il n’y pas de précautions particulières quant à la conservation du charbon. Lors de la manipulation de la poudre, il est préférable d’éviter les endroits où il y pourrait y avoir des courants d’air. 

 

Il faut se garder d’inhaler la poudre de charbon végétal. En cas d’inhalation, sortez dehors et respirez à l’air libre. Si une sensation d’oppression est ressentie, il faut consulter un médecin le plus tôt possible. Si le produit est ingéré accidentellement, il faut boire beaucoup d’eau. 

Le charbon végétal est une substance extraite à partir de matière végétale via un procédé de chauffe que l’on appelle carbonisation ou combustion. Une poudre noire au pouvoir absorbant hors du commun en ressort. Cette capacité particulière, du charbon vient de sa structure et non d’un de ses principes actifs. Considéré comme un remède naturel, il est utilisé depuis des siècles en médecine pour lutter contre divers maux et pathologies.

 

Comment on obtient la poudre de charbon végétal

Le charbon végétal est principalement utilisé pour ses propriétés digestives et stimulantes pour soigner les troubles gastro-intestinaux. Il est obtenu à partir de matières organiques renfermant une importante quantité de carbone telles que les noyaux de fruits, le bois de rêne, le bois de tremble, les résidus pétroliers, l’écorce de bois, les résidus végétaux ou des coques de noix. Celui issu de la combustion des coques de noix de coco est reconnu comme étant le plus performant en raison de sa forte porosité. Le processus de fabrication se déroule comme suit :

  • La première étape est de procéder à la combustion. Les matières organiques provenant des végétaux sont soumises à de très hautes températures avoisinant les 900 °C. On parle alors de calcination. 
  • La deuxième phase consiste à réaliser l’activation en recalcinant les matières premières à basse température en vue d’améliorer leur porosité. Si le traitement précédent ne nécessite pas la présence d’oxygène, ce deuxième au contraire requiert sa présence ainsi que le gaz et la vapeur d’eau. Ce procédé d’activation consiste à injecter de la vapeur d’eau pour le rendre actif. C’est cette étape qui confère au charbon végétal toutes ses propriétés. On obtient alors du charbon sous forme de poudre. 

L’incroyable pouvoir absorbant du charbon végétal

Le charbon végétal à l’inverse des huiles essentielles n’est pas composé de principes actifs. Constitué principalement de carbone pur, c’est ce dernier qui lui confère ses propriétés. Par ailleurs, ce sont les différentes étapes de son élaboration qui lui procurent son pouvoir absorbant. L’adsorption est un processus par lequel les substances se fixent sur la surface poreuse d’un solide. C’est sur cette surface poreuse que les toxines, les poisons et autres impuretés vont être piégés. Selon certains chercheurs, 1 gramme de charbon actif a une surface d’adsorption allant jusqu’à 2500 m², ce qui équivaut à un terrain de rugby. C’est toutes ces propriétés d’adsorption qui lui confère des actions bénéfiques à l’organisme. 

 

Du fait de son pouvoir absorbant puissant, il ne doit pas être pris en alternance avec un traitement médicamenteux au risque d’altérer leurs effets. Les remèdes concernés sont principalement la pilule contraceptive, certains antibiotiques (cycline, fluoronoquinolone, etc.), les antituberculeux, les neurolitiques, les ions, les antihistaminiques, les antihypertenseurs, etc.  

 

Le charbon végétal en phytothérapie

Depuis toujours, on servait du charbon végétal pour ses propriétés thérapeutiques. Il aurait été utilisé depuis l’antiquité notamment sous le règne du pharaon Amenhotep 1er en Égypte d’après des écrits anciens retrouvés par des historiens. Les Égyptiens s’en seraient servis pour purifier les matières, dont le sucre blanc. Des écrits de Pline et d’Hippocrate ont d’ailleurs évoqué son incroyable efficacité contre les cas d’empoisonnement.

 

En France, selon une anecdote de 1831, un pharmacien nommé Pierre-Fleurus Touéry aurait avalé de la strychnine, un puissant poison, qu’il a enrobé de charbon végétal devant les membres de l’Académie française pour prouver son efficacité. La dose ingérée par le pharmacien aurait dû le tuer sur le coup, mais le poison n’a pas eu le moindre effet sur lui. 

 

Les procédés de filtration du charbon ont depuis été améliorés et ses usages se sont étendus dans plusieurs domaines. Aujourd’hui, il figure parmi les produits naturels les plus utilisés dans les milieux hospitaliers pour traiter les cas d’empoisonnements graves, les intoxications alimentaires (overdose, aliments, ingestion des toxiques, surdosage de médicaments, etc.). Le charbon végétal est très sollicité en pédiatrie, en cardiologie, en néphrologie ou en gastro-entérologie. 

 

Pourquoi on le qualifie de végétal ?

Le charbon végétal actif se destine à être consommé. Il est aussi dédié au bien-être et à la beauté. On le qualifie de végétal parce qu’il est obtenu à partir de matières organiques d’origine végétale. Il n’est donc pas étonnant que les bois de certains arbres tels que tilleul, le tremble, le saule, le frêne, le peuplier, les coques de noix de coco et la tourbe sont très recherchés en vue d’en élaborer le charbon végétal. Il est à noter que toutes les matières organiques ne conviennent pas toutes à la fabrication de cette matière. Le pouvoir d’absorption du charbon dépendra grandement du substrat végétal utilisé. Il se peut que certaines matières organiques proposent une meilleure porosité après qu’elles aient été carbonisées. 

 

Quels sont les critères de qualité du charbon végétal ?

À ce jour, il est difficile d’authentifier la qualité de cette substance, aucune demande de certification n’ayant encore été déposée. Un charbon dont l’origine végétale mentionnée sur le contenant est bon à prendre. Notons qu’un charbon est plus ou moins absorbant en fonction de la matière végétale dont il est issu. À titre d’exemple, on obtient un charbon actif hautement absorbant des coques de noix de coco, mais avec une quantité de petits pores.

 

Si vous êtes un adepte de charbon végétal actif, vous avez sûrement remarqué la mention « charbon végétal super activé » sur un produit. Le charbon super activé est doté d’un fort potentiel d’absorption, et ce par rapport à un produit standard, la différence réside dans le processus de fabrication. Un charbon végétal est qualifié de super activé lorsque la surface d’absorption par gramme est supérieure à 2000 m².

 

On voit souvent cette mention apparaître sur certaines variantes. Cependant, si un produit ne présente pas cette information, cela ne signifie pas pour autant qu’il sera moins efficace. Des fabricants en commercialisent sans que la qualification super activée ne soit mentionnée. Bien que ce renseignement peut aider au moment de faire son choix, la meilleure manière de savoir si le charbon est fiable est de connaitre sa capacité d’absorption.

 

Dans quel cas utiliser le charbon végétal ?

Habituellement, on utilise le charbon végétal pour soigner les cas de :

Le charbon végétal permet de purifier efficacement l’organisme et le nettoyer des toxines, des métaux lourds, des stupéfiants, des pesticides, etc. C’est un remède sûr contre l’empoisonnement. Mais comment fonctionne le charbon végétal sur l’organisme ? Lorsqu’on le consomme, l’organisme ne l’absorbe pas. Grâce à ces capacités d’absorption, il va attirer toutes les substances indésirables (métaux lourds, toxine, médicaments, etc.) présentes dans le corps et les retient. Il sera ensuite évacué par les selles. Non officiellement, il pourrait améliorer l’état des patients atteints d’insuffisance rénale. Grâce à ses vertus hypocholestérolémiantes, il a été démontré qu’il a des effets bénéfiques sur les personnes souffrant de troubles cardiovasculaires.