Camphre

Le camphre possède des propriétés antiseptiques, ayurvédiques et légèrement anesthésiques sur les poumons. Il est bénéfique pour les infections bronchiques. C’est à la fois un expectorant et un bronchodilatateur et il est conseillé en cas d’asthme et de toux. Ses propriétés antifongiques et antibactériennes en font une essence puissante contre les virus contagieux.

 

À cet effet, elle protège des intoxications alimentaires, de la rougeole et des feux sauvages. Utilisée comme diffusion dans l’atmosphère, en inhalation ou diluée dans le bain, l’huile essentielle de camphre traite la migraine le stress, le rhume, les troubles du sommeil, la bronchite et l’asthénie. Celle-ci assainit l’atmosphère et purifie l’air ambiant. C’est un encens utilisé en fumigation sur un charbon ardent. En aromathérapie, l’huile de camphre est à la fois perçante, brillante, mince, claire, propre et fraîche pour stimuler une respiration profonde et pleine. En même temps, elle stimule le système cardio-respiratoire.

 

En effet, les oxydes terpéniques de l’huile essentielle de camphre ont des propriétés mucolytiques et décongestionnantes. Ainsi, cela stimule les glandes à mucine et fluidifie les sécrétions bronchiques. Pour bénéficier de son effet, massez le thorax ou le dos ou posez quelques gouttes sous les narines. Utilisée dans les bains de vapeur, l’essence de camphre traite les troubles pulmonaires, dégage les poumons et soulage le système respiratoire congestionné.

 

Le camphre lutte aussi contre les démangeaisons et apaise les irritations. C’est une solution efficace contre les troubles cutanés, car le camphre fait retrouver le confort en cas de psoriasis, de vergetures, de rides, d’acné, de coupures et d’eczéma. Tout ce qui concerne les problèmes cutanés est résolu par cette plante qui limite les gonflements de la peau et réduit les rougeurs.

 

De même, il régénère la peau en cas de brûlure superficielle et apaise les piqûres d’insectes. L’huile de camphre est reconnue pour faire disparaître progressivement les cicatrices et les éruptions cutanées. Sa sensation de refroidissement calme la peau et grâce à sa propriété astringente, elle rend le teint clair, ferme, en resserrant les pores. L’essence de camphre est antibactérienne et élimine les germes favorisant l’apparition de l’acné. Celle-ci protège aussi des microbes qui pénètrent dans les coupures et les éraflures. 

 

Appliquée en massage, diluée sur la poitrine ou en massage circulaire sur le ventre, l’huile essentielle de camphre est également bénéfique contre les entorses, les pieds gonflés, le rhumatisme, les tendinites ainsi que les douleurs articulaires et musculaires. Pour favoriser la circulation sanguine et venir à bout des jambes lourdes, procédez à un massage en remontant vers le cœur avec l’huile essentielle de camphre diluée. En cas d’aménorrhée, frictionnez le bas du ventre avec de l’huile essentielle de camphre diluée.

 

À usage externe, l’huile essentielle de camphre est à la fois stimulante, anti-inflammatoire et analgésique. Elle soulage les douleurs et est vivement conseillée pour les personnes souffrant de rhumatismes et les sportifs. En cas d’arthrite, frottez quelques gouttes d’huile de camphre sur les articulations douloureuses pour les apaiser. Cette essence engourdit les nerfs sensitifs, favorise la circulation sanguine et réduit l’inflammation. C’est un tonique circulatoire qui favorise le flux veineux. 

 

Le camphre favorise la relaxation des muscles lisses et striés. Incorporé dans les huiles de massage et les gels avec d’autres actifs, il produit un effet vasoconstricteur et stimule naturellement la circulation sanguine. C’est le remède tout indiqué pour activer la circulation lymphatique et limiter la sensation de jambes lourdes. Le camphre procure un apaisement pour retrouver du confort en cas de douleurs articulaires ou musculaires. Appliqué sous forme de massage comme baume ou huile, il dénoue les tensions musculaires de manière efficace. 

 

Massez les zones douloureuses ou le long de la colonne vertébrale, en diluant quelques gouttes d’huile essentielle en cas de contusion, de fatigue, de stress ou d’entorse. Utilisée comme lotion pour la peau, l’huile de camphre est aussi un antiseptique puissant et un bon désinfectant. Celle-ci favorise la relaxation en l’ajoutant à l’eau de bain tout en profitant de ses vertus. C’est le remède idéal pour les états convalescents et de grande fatigue. Il stimule l’immunité des personnes qui souffrent d’hystérie, de nervosité et d’anxiété.

 

Sa propriété anesthésique procure un effet rafraîchissant pour désensibiliser les zones endolories et calme le cerveau, tout en réduisant le stress physique. Appliquez l’huile de camphre sur les tempes, le dos ou le cou pour faire disparaître le stress cumulé durant la journée. 

 

Le camphre est mélangé avec la gaulthérie comme décontractant. Il traite les inflammations et les douleurs combinées avec l’eucalyptus citronné. Il est également possible de le mélanger avec du romarin, de la lavande, du gingembre, du cyprès, de la camomille, du bois de rose ou de l’arbre à thé. Pour optimiser son effet sur la toux et les douleurs, il est possible de combiner l’huile essentielle de camphre avec celle de cajeput, de menthe ou de clous de girofle. 

 

Grâce à ses propriétés antiseptiques, l’huile essentielle de camphre est un puissant antiviral et antidépresseur, car composée de monoterpénols. Ces derniers constituent de puissantes molécules anti-infectieuses, permettant de lutter contre les champignons, les virus et les bactéries. L’huile essentielle pénètre au niveau des cellules et empêche la formation des acides nucléiques des virus. Les monoterpénols contiennent des antioxydants stimulant les défenses naturelles. Quant aux oxydes terpéniques, ils inhibent les médiateurs de l’inflammation. Le camphre est une plante multiusage dont l’odeur pénétrante, intense et propre en fait un produit efficace contre les insectes. En effet, il est utilisé comme insecticide pour lutter contre les mites et les moustiques. Utilisées dans les boules de naphtaline, celles-ci empêchent aussi les parasites de s’attaquer aux tissus.

 

Riche en monoterpènes, l’huile essentielle de camphre est un stimulant général et un tonique de l’organisme, car les corticosurrénales sont stimulées. En diffusion, versez quelques gouttes d’huile essentielle de camphre dans un diffuseur électrique durant 10 minutes. Pour l’inhalation, mettez 2 gouttes sur un mouchoir pour soulager les migraines et dégager les voies respiratoires. Cette huile tonifie, décrispe et améliore l’humeur en aromathérapie. Elle fait surmonter les faiblesses intérieures et stabilise. Il faut considérer l’huile essentielle de camphre comme un remède complémentaire pour gérer les troubles et les comportements. Par ailleurs, c’est une solution efficace pour traiter les problèmes gastriques comme la gastrite ainsi que certains symptômes de l’épilepsie, en diminuant l’intensité des spasmes et des convulsions. Le camphre favorise l’expulsion des gaz corporels. L’huile de camphre joue un rôle dans le bon fonctionnement de l’organisme dont l’excrétion et la digestion. Elle dispose aussi d’une propriété détoxifiante pour prévenir l’obstruction des systèmes corporels, l’inactivité ou l’hyperactivité.

 

Le camphre stimule la circulation sanguine, tonifie et rafraîchit la peau. Il compose la synergie camphrée et le masque camphré pour les peaux mixtes. Dans les produits pour le corps, il incorpore l’huile minceur silhouette et l’huile vitale qui soulage les jambes. Cette plante favorise la circulation du sang et accélère la cicatrisation. Pour les cheveux, l’huile essentielle de camphre améliore la texture, désinfecte, nettoie le cuir chevelu, stimule leur croissance et réduit leur perte. Elle prévient les infestations de poux et aide également à les éliminer. 

 

Historique 

Le camphre est utilisé dans la production d’explosifs et de celluloïd. Dans les années 50, il servait pour la fabrication de moteur des jouets flottants, car il dispose de propriétés tensioactives. Les jouets en plastique sont posés sur une plaque de celluloïd sertie de 3 cylindres de camphre. Par la suite, le jouet se déplace sur l’eau. Pour le tir sportif, le camphre servait à noircir les organes de visée en le faisant brûler. Il est aussi incorporé dans l’alcool de pharmacie pour éviter son ingestion, car dans le cas contraire, il provoquerait des vomissements. Dans la religion musulmane, cette plante purifie les morts lors des lavements rituels. Au XIIIe siècle, Marco Polo s’en servait comme parfum et comme remède. Jadis, le camphre était utilisé en médecine pour soigner les troubles psychologiques et les troubles de la parole. 

 

Pendant longtemps, l’huile essentielle de camphre est utilisée par les Indiens et les Chinois à des fins médicinales et religieuses, car ses vapeurs ont des pouvoirs curatifs sur l’esprit et le corps. En Chine, cet arbre avait servi pour la construction de temples et de navires. De même, il était utilisé comme remède contre la grippe asiatique et contre l’épidémie de choléra-morbus. Au XIVe siècle, il était utilisé comme désinfectant dans les fumigations à l’époque de la peste. 

 

Précautions d’emploi

À partir de 50 mg/kg, le camphre provoque une toxicité neurologique. La dose recommandée, pour un usage topique (usage externe) est 10 g pour 100 g de solvant, soit 10 % du baume, de l’alcool, de l’huile ou de la préparation. De même, pour une utilisation en friction ou en massage, il est toujours recommandé de diluer l’huile essentielle de camphre. Cette dernière doit être utilisée à faible dose et uniquement à usage externe. Pour sa dilution, il faut compter 1 goutte d’huile de camphre contre 4 gouttes d’huile végétale. L’essentiel est de toujours faire un test d’application dans le pli du coude ou sur le poignet, 48 h, avant de s’en servir.

 

En cas de contact avec les muqueuses, les yeux ou en cas d’allergie, utilisez de l’huile végétale pour diluer et non du liquide aqueux ou de l’eau. Puis, contactez directement un médecin, un allergologue ou un pharmacien pour une évaluation des mesures correctives appropriées et une évaluation de santé. L’huile essentielle de camphre ne doit jamais être utilisée près des oreilles, du nez, des yeux ou autres zones sensibles. En effet, cela peut avoir comme effets secondaires comme des nausées, des vomissements, des dommages au foie, une insomnie, une perte de contrôle musculaire ou une narcose. 

 

C’est un produit réservé aux adultes et aux enfants à partir de 7 ans, car il y a un risque de spasme laryngé. Par contre, elle est interdite pour les femmes enceintes et allaitantes, car l’huile de camphre peut avoir un effet sur les sécrétions hormonales. Elle est également prohibée pour les personnes hypertendues et les épileptiques, car neurotoxique. Comme le camphre contient du linalol et du limonène, il est déconseillé pour les personnes sensibles. De même, les personnes âgées, faibles, asthmatiques, qui ont un cancer hormono-dépendant, une maladie chronique, des troubles hormonaux, des lésions hépatiques doivent demander l’avis d’un médecin avant d’utiliser les huiles essentielles. 

 

Comme pour tous les médicaments, évitez le contact avec les yeux, gardez hors de portée des enfants et lavez-vous les mains après avoir utilisé l’huile essentielle. L’huile essentielle est sensible à l’évaporation de ses constituants et aux rayonnements ultraviolets. Pour cela, il faut la conserver dans un flacon en aluminium ou en verre coloré, à fermeture étanche, à une température comprise entre 5 et 40 ° C.

 

L’huile essentielle de camphre peut être utilisée pour différentes maladies. Aussi, l’idéal serait de demander l’avis d’un professionnel de l’aromathérapie pour recueillir des informations sécurisées et personnalisées, adaptées à l’âge, au profil et à la situation médicale. De même, ce dernier cas est vivement préconisé pour que le médecin puisse vérifier s’il n’y a pas de contre-indication ou d’interaction médicamenteuse. Tel est le cas notamment pour les personnes sous traitement ou qui risquent une athérosclérose, une crise cardiaque ou un AVC. 

 

La teneur du camphre est aussi différente dans plusieurs huiles essentielles. En effet, certaines sont décamphrées pour limiter le risque de toxicité. La meilleure décision serait de demander l’avis d’un professionnel de santé avant d’en utiliser. Le camphre ne doit pas être utilisé sur les muqueuses ou une plaie ouverte, mais uniquement sur une peau saine afin d’éviter la toxicité, car l’huile pénétrerait facilement. Son essence ne peut être utilisée par voie interne, sauf avec avis médical. Elle ne peut pas non plus être administrée ni par voie intramusculaire ni par intraveineuse.