» » Alimentation pour bébé

Alimentation pour bébé

Alimentation pour bébé

Mon bébé ne veut rien avaler : est-ce normal ?

Le refus de la cuillère chez le bébé est très courant. Plusieurs facteurs peuvent l’expliquer. Soit il est malade, soit il est fatigué, ou tout simplement la nourriture n’est pas à son goût. Peut-être aussi qu’il n’a pas faim et il veut jouer ou il a sommeil. L’appétit varie selon le bébé. Si le vôtre n’a pas trop d’appétit, vous ne pouvez rien y faire.

 

D’autres facteurs peuvent affecter l’appétit d’un bébé, à savoir le rhume ou une poussée dentaire (voir également : Camilia unidose contre la poussée dentaire) qui cela peut freiner son appétit pendant une ou deux semaines. Quand la dysphagie apparaît, les parents s‘inquiètent, il est possible que leur enfant souffre de carence alimentaire. Selon les statistiques, la carence la plus fréquente chez le bébé est la déficience en fer. Pour l’éviter, il est recommandé d’allaiter exclusivement les 6 premiers mois.

 

L’alimentation conseillée pour bébé jusqu’à 6 mois

Le lait maternel reste le meilleur choix pour l'alimentation du nourrisson. Il contient tout ce qu’il faut pour sa croissance : protéines, graisses, sels minéraux, vitamines (excepté K et D). L’allaitement fournit des anticorps qui renforcent ses défenses immunitaires (voir également : des probiotiques pour booster les défenses immunitaires) La diversification ne doit jamais avoir lieu avant 4 mois ou 6 mois. Si vous choisissez l’allaitement artificiel, de la naissance à 4 ou 6 mois, utilisez de l'eau faiblement minéralisée avec le lait premier âge. La quantité évolue chaque mois. Demandez le conseil du pédiatre sur la dose adaptée à votre enfant.

 

À la fin du 4e mois, procédez à la diversification. Si vous allaitez, elle peut faire office de sevrage, en passant du lait maternel au lait 2ème âge. À 5 mois, composez les repas de Bébé avec du lait et un légume par jour, par exemple des haricots verts, pommes de terre ou carottes, à l’heure du déjeuner. Toutefois, évitez le blé et le seigle du fait de leur forte teneur en gluten. Il en est de même pour les légumes au goût fort ou riche en fibres : choux, raves, navets, céleri, poivrons...