Regurgitation : tous les traitements pour le reflux gastro-œsophagiens des bébés

Lait AR 2 SN-2 Bio Plus Biostime - pot de 800 g
Victime de son succès
23.40 €

Les régurgitations ou reflux gastro-œsophagiens constituent des phénomènes très courants chez les bébés. Bien qu’elles soient source d’inquiétude pour les parents, dans la plupart des cas, ces petits rejets involontaires de lait ne prêtent pas à conséquence. Voici tout ce qu’il faut connaître à propos des régurgitations des nourrissons : caractéristiques, causes, symptômes, différence entre reflux gastro-œsophagiens et vomissements, quand consulter un médecin et comment les atténuer.

 

Régurgitations du nourrisson : caractéristiques

Même si elles surprennent et inquiètent les jeunes parents, les régurgitations sont tout à fait normales chez les bébés. En fait, ce ne sont pas des vomissements, mais de petits rejets de lait qui se produisent fréquemment après la tétée. Les régurgitations touchent 67 % des nourrissons de 4 à 5 mois et 5 % de ceux qui ont 10 à 12 mois. Leurs volumes varient d’un bébé à l’autre. Ces expulsions peuvent survenir juste après la tétée ou quelque temps après.

Résultant de l’immaturité de son estomac, les régurgitations sont indolores et inoffensives pour l’enfant. Contrairement aux vomissements, elles se passent sans contraction de l’abdomen et ne requièrent aucun effort de la part du nourrisson. Les régurgitations ne représentent aucune gravité. Dans la plupart des cas, elles disparaissent à partir du moment où bébé commence à manger une nourriture solide et à marcher, c’est à dire vers 12 à 18 mois.

 

Les causes des régurgitations

Les bébés sont fréquemment sujets aux régurgitations, car leur système digestif ne s’est pas complètement formé. Selon les pédiatres, deux causes anatomiques sont à l’origine de ces phénomènes :

- Pendant la tétée, l’estomac du nourrisson est distendu par la quantité de lait et d’air qu’il a absorbé et peine à la digérer en totalité. Comme son duodénum est encore immature, il tarde à assimiler le « trop-plein » ingurgité, d’où la survenue du reflux.

- Le sphincter inférieur de l’enfant n’est pas assez formé pour gérer convenablement les flux. Les reflux gastriques peuvent ainsi descendre au niveau de l’estomac ou remonter dans l’œsophage, puis dans la bouche, ce qui explique les rejets de lait. 

 

Régurgitations des nourrissons : les symptômes

Après quelques minutes ou dans l’heure qui suit la tétée, les régurgitations se manifestent par un rejet par la bouche du nourrisson, sans aucun effort, d’une petite quantité de lait caillé (l’équivalent d’une cuillerée à soupe environ). Ce phénomène se passe souvent à l’occasion d’un rot. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter puisque c’est tout à fait normal. 

Ces régurgitations disparaissent d’elles-mêmes à partir du moment où l’enfant commence à marcher. 

 

Quand consulter un médecin ?

Généralement, les régurgitations ne représentent qu’une infime quantité du repas du nourrisson. Du moment que les visites périodiques chez le pédiatre ou le docteur démontrent une courbe de poids normale du bébé, il n’y a aucune raison de s’alarmer. 

 

Cependant, si les régurgitations deviennent importantes, se reproduisent de manière fréquente ou à distance des tétées ou des repas, il se peut que l’enfant soit affecté par un reflux gastro-œsophagien. La consultation d’un professionnel de la santé est alors vivement conseillée.

 

De même, si les régurgitations s’accompagnent de rhinopharyngites, d’otites, de problèmes respiratoires, de perte de poids ou de présence de légers filets de sang dans les reflux, il s’avère incontournable de consulter un médecin. Il se peut que le nourrisson soit victime d’un reflux gastro-œsophagien pathologique ou d’une œsophagite sévère. L’acidité des régurgitations peut engendrer une inflammation douloureuse de la muqueuse de l’œsophage. 

 

Faire la différence entre régurgitation, vomissement et reflux gastro-œsophagien

Ces trois termes ne sont pas synonymes. Découvrez leurs spécificités :

  • Régurgitation

On parle de régurgitation lorsqu’une partie du contenu gastrique du nourrisson remonte dans son œsophage, puis dans sa bouche. Il s’agit de simples rejets de lait que le petit n’a pas digéré. Ce phénomène est assez normal si l’on prend en considération la quantité de lait qu’un bébé doit boire et le volume de son estomac.

 

Dans la plupart des cas, l’enfant tolère bien les régurgitations. Elles n’ont aucun impact sur son appétit, sa croissance et sa prise de poids. Elles disparaissent d’elles-mêmes lorsque l’enfant apprend à s’asseoir ou à marcher.

 

  • Reflux gastro-œsophagien

Cette pathologie bénigne du nourrisson se manifeste par des remontées du contenu gastrique de l’enfant dans son œsophage. Dans la plupart des cas, ce reflux parvient au pharynx, puis atteint la bouche et se traduit au final par une régurgitation.

 

  • Vomissement

Le vomissement est un rejet d’aliments dont la phase de digestion a déjà commencé. Contrairement à une régurgitation qui est indolore, le rejet dans le cadre d’un vomissement s’accompagne de douloureuses contractions abdominales ou musculaires susceptibles d’affaiblir l’enfant. 

 

Comment atténuer les régurgitations ?

Il suffit d’adopter de gestes simples d’hygiène et diététiques pour calmer les régurgitations de bébé.

 

  • Des conseils d’ordre hygiéno-comportementale

Choisissez un environnement calme ainsi qu’une atmosphère non tabagique pour donner la tétée ou le biberon au nourrisson.

Pour éviter les reflux, maintenir bébé en position allongée à 30-40° durant sa digestion. En cas d’usage d’un « baby relax », veiller à ce que celui-ci ne soit pas trop redressé pour que l’abdomen de l’enfant ne se « tasse » pas et rendre ainsi sa digestion plus difficile.

 

Afin de favoriser le confort du nourrisson, penser à ne pas trop serrer ses vêtements et sa couche.

 

  • Utiliser un lait anti-reflux

Grâce à sa formule épaissie, le lait anti-reflux est spécialement conçu pour limiter les reflux et les régurgitations. Il est composé de tous les ingrédients classiques des laits infantiles auxquels les fabricants ajoutent de l’amidon pour obtenir une préparation plus dense.

 

L’ingestion d’une quantité excessive de lait épaissi est parfois susceptible de provoquer une constipation. Pour pallier aux troubles du transit, certaines marques incluent des lipides dans la formule du lait anti-reflux.

En tout cas, il est recommandé de demander des conseils auprès d’un pédiatre, du médecin traitant ou d’un pharmacien.

 

  • Bien préparer le biberon et opter pour la bonne tétine 

Pour faire face aux régurgitations, il importe de bien se conformer aux indications sur la notice de la boîte de lait et aux quantités conseillées. Afin d’éviter la formation de grumeaux, veiller à bien secouer le biberon contenant la préparation avant de le donner au nourrisson. 

 

Privilégiez l’usage d’une tétine adaptée, anti-régurgitation, à vitesses variables. 

 

Découvrez toutes les autres gammes pour soigner les brûlures d'estomac 

Brûlures d'estomac médicament : tous les traitements
Apaiser les douleurs d'estomac qui sont causées par le stress
Pansement gastrique : tous les remèdes pour apaiser l'estomac
Soigner les aigreurs d'estomac
Tous les médicaments pour les brûlures d'estomac
Prendre des médicaments contre le reflux gastrique
Lutter contre la régurgitation
Tous les remèdes pour les brûlures d'estomac
Les soins pour l'inflammation de l'estomac