» » Qu'est-ce qu'une parodontite ?

Qu'est-ce qu'une parodontite ?

vendredi 10 septembre 2021

 

La parodontite est une maladie qui atteint le parodonte, tissus de soutien de la dent, c’est-à-dire l’os, la gencive et le ligament qui unit la dent à l’os. Cette affection commence souvent par une gingivite (une atteinte de la gencive). La parodontite peut conduire à la destruction des tissus parodontaux si un traitement adéquat n’est pas effectué. Cette maladie bactérienne apparaît le plus souvent lorsque le système immunitaire est affaibli. Elle peut être chronique ou aiguë et est considérée comme une pathologie potentiellement grave, d’où l’importance d’adopter une bonne mesure d’hygiène bucco-dentaire. Cette inflammation se localise sur une seule dent ou peut atteindre toute la bouche. Découvrez ci-dessous les causes, les symptômes et les traitements de la parodontite.

 


 

parodontite

 

Parodontite : qu’est-ce que c’est ?

La parodontite est le second stade des maladies parodontales. Elle survient juste après la gingivite lorsque celle-ci est mal soignée. La parodontite lorsqu’elle débute affecte surtout l’os. La bactérie en cause après avoir affecté la gencive va commencer à attaquer l’os et va par la suite résorber l’os. Cette affection s’apparente comme une gingivite pourtant on remarque un début de lésion osseuse, d’où l’importance d’effectuer une radio panoramique dentaire. Cet examen permet de détecter une perte osseuse avant qu’il ne soit trop tard.

 

En absence de traitement, on arrive à un stade intermédiaire de la parodontie qui est caractérisé par la perte osseuse. Les bactéries vont alors continuer à évoluer dans la zone concernée et vont par la suite progresser vers la racine de la dent. En effet, elles vont poursuivre à résorber l’os et à irriter la gencive. Lorsque cette dernière n’est plus soutenue, elle se rétracte et se déchausse. On voit alors apparaître des déchaussements des dents. Si aucun traitement n’est pas encore apporté jusque-là, on peut arriver à un stade sévère, pendant lequel la dent commence à bouger et à chuter.  

 

La maladie parodontale correspond à une inflammation aiguë. Qu’est-ce que le parodonte ? Il s’agit en fait des quatre tissus entourant les dents, à savoir : la gencive, le cément, l’os alvéolaire et le ligament alvéolo-dentaire ou encore desmondonte.

 

Quelles sont les origines de la parodontite ?

La parodontite résulte de la formation de plaque de bactéries et de tarte au niveau des dents, mais aussi des gencives. Elle peut également provenir d’un déséquilibre de la flore bactérienne de la bouche. Des bactéries spécifiques remplacent les bactéries qui sont présentes naturellement dans la bouche. Ces bactéries pathogènes vont alors s’attaquer au parodonte. En absence de traitement approprié chez le dentiste, la plaque va se minéraliser. Cela signifie que la plaque bactérienne va se former et prend place au niveau de la dent, sous la gencive ainsi que dans les espaces inter dentaires. Survient alors une inflammation de la gencive que l’on appelle communément gingivite. Si la personne atteinte ne consulte pas un dentiste et n’observe pas une bonne hygiène bucco-dentaire, cette inflammation va s’étendre et s’évolue vers la parodontite. La parodontite correspond à un stade avancé de la gingivite.

 

La gingivite et la parodontite résultent d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire et/ou de gencives mal entretenues. Il y a plusieurs espèces de bactéries qui peuvent provoquer la parodontite qui aura une résistance et une agressivité variables. C’est par le biais de prélèvement bactérien qu’on peut explorer de façon qualitative et quantitative des espèces de bactéries présentes au niveau de la gencive.

 

Autres facteurs et personnes à risque

L’affaiblissement du système immunitaire peut engendrer une parodontite. Cela concerne notamment les personnes atteintes de VIH sida ou celles qui souffrent de diabète de type II. Une modification hormonale liée à l’âge a aussi une relation avec la survenue de cette affection inflammatoire qu’est la parodontite. Cette dernière touche notamment les femmes ménopausées et les femmes enceintes. Les sujets âgés risquent davantage d’attraper cette maladie.

 

D’autres personnes présentent également un risque élevé de parodontite. Il s’agit particulièrement des individus atteints des maladies suivantes : leucémie, trisomie 21 et pathologies cardiovasculaires. La parodontite peut par ailleurs être liée à une carence comme le scorbut (carence en vitamine C). Les prédispositions génétiques peuvent aussi être à l’origine de la survenue de cette maladie infectieuse des parodontes.

 

fatigue

 

Des facteurs favorisant l’affaiblissement du système immunitaire comme le tabagisme et l’obésité augmentent le risque de la parodontite. La consommation immodérée d’alcool et de drogue ne fait qu’aggraver la pathologie parodontale. Pour ne pas être atteint facilement de cette affection, il est indispensable de se tenir à l’écart du stress.

Une mauvaise alimentation est également associée à la maladie parodontale. D’après certaines études menées, la parodontite touche particulièrement les gens à revenu faible. La malnutrition peut favoriser la survenue de cette pathologie.

 

La prise de certains médicaments affecte aussi l’environnement bucco-dentaire pouvant causer une maladie comme la parodontite. Les antihypertenseurs, les antihistaminiques ainsi que les médicaments psychotropes permettent de diminuer la production salivaire et ainsi développent le risque d’infection bucco-dentaire. L’usage d’anticoagulants peut également favoriser l’apparition de pathologies affectant les dents et l’intérieur de la bouche.

 

Les hommes sont plus touchés par cette maladie par rapport aux femmes.

 

Pour connaître l’origine de la parodontite, il faut aussi prendre en considération la pose des couronnes dentaires. Lorsqu’elles sont mal positionnées ou mal adaptées, elles sont susceptibles de causer une maladie parodontale. Cela s’explique par le fait que ces dispositifs ne permettent pas vraiment d’obtenir une bonne hygiène dentaire. Des plaques vont donc s’installer facilement sur les dents.

 

Afin de soigner correctement la parodontite, il est important de prendre en compte tous les facteurs mentionnés ci-dessus.

 

Comment se manifeste la parodontite ?

D’une manière générale, la maladie parodontale ne prévient pas. Dans la majorité des cas, elle est silencieuse et les signes d’alerte sont souvent masqués. Alors, mieux vaut être attentif à sa bouche et ainsi noter les moindres signes qui paraissent anormaux. Il peut s’agir de gencives qui saignent de façon répétée lorsqu’on brosse les dents voire même de façon spontanée. Une gencive douloureuse peut aussi traduire une parodontite. On peut à titre d’exemple avoir mal lors d’un détartrage alors que ce soin ne doit généralement pas être douloureux. Si vous ressentez de la douleur lors d’un détartrage, c’est que vous avez une gencive qui est irritée. Cela peut indiquer la présence de maladie parodontale.

 

D’autres signes peuvent aussi nous alerter. Cela peut être une mauvaise haleine permanente ou plus grave une sensation que nos dents sont mobiles. La parodontite se traduit par un gonflement et une rougeur de gencive parfois accompagnée de suppuration. Elle occasionne également des gênes dans la vie quotidienne. La douleur parodontale se ressent surtout lors de la mastication des aliments.

 

dentiste

 

Sans soin approprié, cette maladie bactérienne conduit à la destruction du parodonte et cela de manière progressive. Cette dégradation est suivie d’halitose (mauvaise haleine) et de sensation de mauvais goût dans la bouche. Le déchaussement de dents est considéré comme un signe évocateur de grave maladie parodontale. On peut même remarquer une perte de dent dans les pires des cas.

 

La rétraction des gencives ainsi que la formation des poches entre les gencives et les dents constituent aussi un signe d’une maladie parodontale.

NB : La parodontite peut se développer de manière insidieuse. Les symptômes associés à cette pathologie surviennent souvent tardivement. Si vous présentez le moindre signe de maladie parodontale, il convient de consulter immédiatement un dentiste. Les gens souffrant de cette pathologie présentent un risque élevé de cancer.

 

Classification de la parodontite

On distingue 3 formes de parodontite selon l’AAP (American Academy of Periodontology) :

  • Parodonte nécrosant

Elle se manifeste par une nécrose de tissu mou. On constate une destruction brutale du parodonte et une perte osseuse dite inter proximale. Cette maladie parodontale est accompagnée de la mort prématurée des tissus gingivaux, de la perte d’os alvéolaire et du ligament parodontal. Cette affection concerne notamment les adultes, les personnes immunodéprimées et les enfants dénutris. Elle se caractérise par les symptômes suivants : douleur atroce et soudaine, haleine fétide, malaise et fièvre.

  • Parodontite

La parodontite est susceptible d’apparaitre à n’importe quel âge. Elle peut se manifester par une perte importante des tissus de soutien. Elle est souvent indolore et affecte 85 % de la population. La forme grave ne concerne que moins de 5 % des cas. 

  • Parodontite, manifestation directe d’une maladie systémique

Cette forme est particulièrement remarquée chez les personnes qui ont une inflammation disproportionnée d’une plaque, une affection systémique ou encore d’autres facteurs locaux. Toutes affections systémiques liées à une maladie du sang capable de s’apparenter à une forme de parodontite. Il peut s’agir du syndrome des leucocytes paresseux, de la neutropénie acquise, de leucémies, d’agranulocytose ou encore d’hypogammaglobulinémie.

 

Il y a aussi les pathologies systémiques liées aux troubles génétiques comprenant le syndrome de déficit d’adhésion des leucocytes, la maladie de Crohn et le syndrome de Crohn entre autres.

 

L’AAP donne une autre désignation de la parodontite : les abcès de parodonte. Il s’agit d’une accumulation de pus au niveau des poches préexistantes. Une destruction soudaine des tissus osseux entraîne la chute de dent.

 

Diagnostic et examen

Le diagnostic de la maladie parodontale repose sur un prélèvement. On ne peut pas confirmer que vous présentez une parodontite sans que vous ayez fait un examen. Le dentiste utilise un petit instrument servant à mesurer les poches. Le praticien va observer si la gencive est décollée et de combien de millimètres. En présence de poches, un prélèvement de la flore bactérienne sera effectué et des observations à l’aide d’un microscope seront effectuées. La ponction n’est pas douloureuse donc il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Le diagnostic consiste alors à voir si la flore bactérienne est de bonne qualité ou non.

 

Pour confirmer l’atteinte de la maladie, le dentiste peut recommander un examen radiographique. Le résultat est obtenu immédiatement, le patient peut le voir sur un écran vidéo. Le diagnostic peut aussi commencer par un examen clinique. Le dentiste pose alors quelques questions au patient comme : s’il a des saignements ou s’il ressent parfois des mobilités dentaires. Afin de reconnaître les bactéries pathogènes, on peut effectuer un antibiogramme.

 

Tous ces examens permettent de choisir le traitement le plus adapté au patient en fonction de la gravité de la maladie parodontale.

 

Évolution et complication

tousser

 

La guérison de la maladie parodontale dépend d’une part de l’investissement du sujet dans les mesures d’hygiène bucco-dentaire et d’autre part de la virulence des bactéries pathogènes. Les complications sont relativement rares. Il convient tout de même de connaître la gravité de cette maladie pour une prise en charge adéquate. Lorsqu’on traite tardivement cette affection, on peut assister à une perte de dent. Il arrive que le dentiste se trouve dans l’obligation d’arracher les dents aux alentours afin d’empêcher le développement de l’infection. Les stades sévères de la maladie parodontale se manifestent alors par une destruction et une perte de dent.

 

Lorsque la parodontite arrive à une forme grave, elle constitue un facteur de risque de maladies cardiovasculaires. Cette affection est aussi susceptible de provoquer des infections broncho-pulmonaires. La parodontite peut également entrainer un diabète déséquilibré et est susceptible de causer un accouchement prématuré chez les femmes enceintes. C’est pourquoi il est essentiel de dépister chaque année une affection parodontale. Cette recommandation concerne notamment les femmes enceintes ainsi que les sujets atteints d’affection systémique. Le traitement peut être coûteux si le patient tarde à entreprendre le traitement de cette maladie. La pose des implants sera encore plus difficile en cas de perte osseuse sévère.

 

Conséquences de la parodontite

La maladie parodontale ou la parodontite entraîne des conséquences locales et présente également un risque pour la santé du patient en général.

La parodontite peut faire apparaître des changements inesthétiques au niveau local, c’est-à-dire dans la cavité buccale. Elle occasionne un espace entre les dents ou un allongement inesthétique des dents. Lorsque le malade avale des aliments chauds ou froids, il peut ressentir une sensibilité dentaire. Cette affection entraîne des gênes dans la vie quotidienne, car elle est susceptible de développer une halitose ou une mauvaise haleine quasiment constante. À un stade avancé, la parodontite donne naissance à un abcès dentaire et à une mobilité de dents dans les cas les plus graves.

 

En absence de traitement et d’une bonne hygiène bucco-dentaire, la parodontite entraîne des répercussions sur la santé générale du patient. Les bactéries pathogènes vont se déplacer facilement dans tout l’organisme grâce à la circulation sanguine. Cette affection peut provoquer une naissance prématurée du bébé chez les femmes enceintes. Elle peut parfois être la cause de certaines maladies cardiovasculaires comme l’infarctus, les endocardites et l’AVC. Dans certains cas, cette pathologie infectieuse peut causer des troubles respiratoires comme la pneumonie et les emphysèmes.

 

Comment prévenir la parodontite ?

dentifrice

 

La prévention des affections parodontales repose essentiellement sur une bonne hygiène de vie. Le brossage de dent de façon régulière permet de ne pas aggraver les infections et d’empêcher les bactéries pathogènes de se proliférer. Les bains de bouche sont nécessaires pour une meilleure hygiène de la bouche et des dents. Pour ce faire, vous pouvez opter pour un bain de bouche au bicarbonate de soude juste après le brossage pour éliminer les mauvaises bactéries qui se trouvent dans la bouche. Utilisez des brosses à dents électriques pour perfectionner le nettoyage des entredents. Il faut réaliser un brossage interdentaire de temps en temps pour prévenir les plaques et la formation des tartres. Une seule application suffit pour un nettoyage bucco-dentaire optimal. Notez que les bains de bouche ne se réaliser pas quotidiennement.

 

Par mesure d’hygiène, pensez à changer votre brosse à dents tous les 3 mois. Optez pour une brosse à dents souple afin d’éliminer le film bactérien.

Il convient aussi de prendre rendez-vous chez le dentiste au moins 1 fois par an pour vérifier s’il n’y a pas de dent malade. En présence de saignement lors du brossage des dents, Consultez immédiatement un professionnel de santé pour faire un examen rapide. Les femmes enceintes doivent bénéficier d’un suivi dentaire durant et après la grossesse.

 

Pensez également à renoncer au tabac et à réduire considérablement la consommation d’alcool. Il est aussi important de ne pas trop manger d’aliments sucrés comme les gâteaux, les chocolats et les bonbons.

 

Pour venir à bout des maladies parodontales, vous devez penser à vous alimenter correctement. De ce fait, choisissez une alimentation saine et équilibrée pour avoir des dents fortes et en bonne santé. Préférez les aliments riches en vitamine C et en calcium comme les produits laitiers, le soja, les fruits et les légumes.

 

Quand consulter un médecin ?

N’attendez pas d’avoir la forme grave de parodontite pour prendre rendez-vous chez le dentiste. Au moindre symptôme de saignement de gencive, douleur et enfilement, vous devez immédiatement consulter un professionnel de santé.

 

Si le sujet est atteint d’une maladie comme le VIH sida, le diabète ou encore la leucémie, il convient de faire part d’un saignement ou de douleur gingivale à votre médecin traitant. Il en est de même pour les personnes qui suivent des traitements à base de médicaments antiseptiques, anticoagulants, antirejet ou antiépileptiques.

En cas de dérèglement hormonal, vous devez d’abord consulter un médecin dentiste et ensuite poursuivre le soin avec votre médecin traitant.

 

Les traitements utilisés dans la guérison de la parodontite

Le principal traitement de la parodontite implique l’élimination des bactéries et des tartres au niveau des dents et dans les espaces inter dentaires. Cette affection bactérienne se soigne, en premier, par une bonne hygiène dentaire : brossage régulier des dents, adoption de méthode de brossage efficace, usage des bossettes inter dentaire et de bain de bouche. Le détartrage complet de la bouche ainsi que du surfaçage est indispensable afin d’éliminer les foyers bactériens.

 

Le surfaçage est un acte qui doit être effectué sous anesthésie locale. Cette technique a pour but d’enlever les tartres sous gingivaux sur la partie des tissus osseux détruits et de déloger les bactéries en cause de la maladie.

 

Les interventions chirurgicales s’imposent lorsque les traitements mentionnés ci-dessus n’ont pas donné les effets recherchés. La chirurgie requiert un nettoyage en profondeur au niveau de la racine de la dent. Le spécialiste va alors nettoyer les zones difficiles à atteindre par un simple détartrage. Pour cela, il ouvre la gencive et rajoute des os en cas de perte importante. La prise d’antalgique permet de soulager la douleur suite à une intervention. La chirurgie parodontale s’adresse uniquement aux patients souffrant d’un stade avancé ou sévère de la maladie.

 

Le médecin peut vous prescrire un antibiotique, mais cela n’est pas toujours obligatoire dans le traitement de la parodontite.

 

Les astuces naturelles pour soigner la parodontite

huiles essentielles pour soigner la parodontite

 

Certaines huiles essentielles peuvent aussi aider à soigner la parodontite. Le menthol, l’huile essentielle d’eucalyptus pour soigner la parodontite et de thym en rince-bouche aide à lutter contre la formation des plaques dentaires et de diminuer le risque de gingivite. Afin de réduire l’inflammation, vous pouvez également utiliser l’huile de bourrache.

 

L’Aloès Vera peut aussi être efficace pour soigner la parodontite. Son gel présente des actifs intéressants permettant le renouvellement du collagène. C’est également un produit naturel qui possède des vertus cicatrisantes et anti-inflammatoires. Pour les problèmes buccaux, privilégiez aussi l’usage de l’huile essentielle de TeaTree qui est un véritable antibactérien. Voici d’autres traitements pouvant vous aider à venir à bout de cette maladie :

  • Acide folique ou vitamine B9 : en bain de bouche, l’acide folique permet de soigner les symptômes de la parodontite selon des essais cliniques effectués.
  • Coenzyme 10 : la médecine chinoise s’en servait depuis des années pour traiter la gingivite. Les résultats ont été confirmés par plusieurs études.
  • Extrait de thé vert : ce produit est riche en antioxydants et inhibe la concentration des bactéries pathogènes.

Il existe encore d’autres produits naturels comme la vitamine K, l’extrait de pépins de pamplemousse ou encore la propolis et la poudre de prèle pour prendre soin de sa santé dentaire.

 

La parodontite fait partie de la maladie parodontale. Elle est la conséquence d’une gingivite mal traitée. D’origine bactérienne, cette affection peut causer des complications pouvant mener à une perte de dents. C’est pour cette raison qu’il est important d’adopter une bonne hygiène bucco-dentaire et de s’alimenter correctement.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Liste des thèmes
Actualités 4
Santé 463
Beauté 7
Diététique & nutrition 32
Bébé & maman 2
Bien-être 8
Hygiène 4
Conseils Santé 3
Nature & plantes 164