Défense immunitaire

Activa bien-être immunité - boite de 45 gélules
Victime de son succès
18.32 €
Immuno+ Boiron - boîte de 20 gélules
Produit en stock
12.69 €
Ergystimyl Nutergia - boîte de 60 gélules
Produit en stock
18.78 €
Page 1 sur 2>>>

Beaucoup d’entre nous ignorent exactement la signification de « défenses immunitaires ». Il s’agit pourtant d’un simple processus naturel qui a pour rôle de protéger notre organisme contre les maladies. Découvrez comment fonctionnent les défenses immunitaires.

 

La défense immunitaire, c’est quoi exactement ?

Quand on parle de défense immunitaire, on pense souvent aux globules blancs. Ce sont des composants naturels du sang qui luttent contre les virus et les microbes externes. Ils protègent l’organisme contre les infections. Pourtant, les défenses immunitaires ne se limitent pas à l’action des globules blancs. En effet, elles sont basées sur un système complexe : le système immunitaire. Ce dernier est composé de 3 niveaux bien distincts, mais complémentaires :

  • Les barrières épithéliales sont formées par la peau, les muqueuses et les acidités gastriques ;

  • les mécanismes de défense non spécifiques sont innés et naturels. Ils dérivent des cellules de la lignée myélocytaire qui offrent une protection instantanée à notre corps, sans aucune modification cellulaire apparente. Ce sont des défenses immunitaires qu’on possède dès la naissance ;
  • les mécanismes de défense spécifiques ou adaptatifs dérivent des cellules de la lignée lymphocytaire. Il s’agit des défenses immunitaires développées au cours de notre vie grâce au processus d’adaptation.

Le système immunitaire est un système biologique qui va littéralement protéger notre organisme des agents pathogènes externes. Il peut s’agir de virus, de microbes et de bactéries. Dans certains cas, la défense immunitaire est responsable d’un rejet de greffes. On parle alors de réponse immunitaire pour décrire ces réactions.

 

La réponse immunitaire peut être divisée en deux étapes :

  • la réponse non spécifique qui est innée :
    • les barrières physiques comme la peau
    • les inflammations comme la dilatation des vaisseaux sanguins qui augmentent la densité d’anticorps sur la zone localisée
    • les interférons qui limitent la prolifération des virus
    • la fièvre qui va aussi augmenter le nombre d’anticorps
  • la réponse spécifique qui est acquise (les globules blancs). L’organisme va se souvenir des virus et des microbes auxquels il a déjà été confronté. Aussi, il sera mieux à même de se défendre contre la prochaine infection, en atténuant les effets :
    • les lymphocytes B
    • les lymphocytes T

 

La faiblesse des défenses immunitaires ou faiblesse immunitaire

Une personne qui a une faible défense immunitaire est souvent sujette à :

  • une fatigue permanente qui est généralement liée au stress ou à un trouble du sommeil ;

  • une sensibilité aux infections comme les rhumes et la grippe ;
  • des difficultés à cicatriser en cas de blessures

Les personnes qui peuvent être touchées par la faiblesse immunitaire sont celles qui souffrent d’une maladie chronique comme le Sida, le diabète ou un cancer. Bien évidemment, il y a aussi les sujets âgés, car leurs systèmes immunitaires sont moins réactifs, et donc moins efficaces.

 

Ces deux profils sont les plus fréquents. Cependant, une personne jeune qui n’est pas touchée par une maladie chronique peut aussi avoir une défense immunitaire faible. On parle alors de facteurs de risque.

 

Les facteurs de risque d’un affaiblissement du système immunitaire

  • la malnutrition : l’alimentation apporte les ressources nécessaires à toutes les cellules de notre corps. Une alimentation incomplète, qui n’est pas variée ou qui n’est pas équilibrée peut affaiblir le système immunitaire.

  • la sédentarité : une personne qui ne pratique pas de sport ou aucune activité physique, tout simplement, aura une défense immunitaire plus faible.

  • le surentraînement : si la sédentarité est un facteur de risque, le surentraînement l’est aussi. Le corps sera très fatigué et aura besoin de temps pour récupérer, ce qui le rendra plus vulnérable.
  • le manque de sommeil : il peut, par exemple, être lié à un surentraînement. Le corps ne dispose donc pas assez de temps pour récupérer, car c’est pendant le sommeil que l’organisme récupère le mieux.
  • le stress chronique.
  • l’exposition aux toxines ou aux pollutions atmosphériques.
  • les problèmes de poids.

 

Comment renforcer ses défenses immunitaires naturellement ?

Pour renforcer votre système immunitaire, il faut améliorer votre alimentation. Celle-ci doit combler vos besoins journaliers (2000 kcal en moyenne). Il faut qu’elle soit variée, équilibrée et riche en vitamines, en calcium et autres micronutriments utiles à l’organisme. Par ailleurs, vous devez pratiquer une activité physique régulière comme faire de la marche tous les jours ou des exercices physiques au moins deux fois par semaine. Cela aide à renforcer votre immunité. Toutefois, il faut vous modérer pour éviter le surentraînement.

 

Pour avoir un système immunitaire renforcé, pensez aussi à gérer votre. Cela exige beaucoup de patience et d’exercice. Toutefois, vous pouvez demander de l’aide en approchant un spécialiste.

 

Par ailleurs, le fait d’améliorer son hygiène de vie en privilégiant un sommeil régulier de 7 heures ou encore en limitant la consommation d’alcool et de tabac peut aider à renforcer les défenses immunitaires. La prise systématique d’antibiotiques est aussi à éviter, car cela va affaiblir votre système immunitaire.

 

Pendant l’hiver, la défense immunitaire est plus faible à cause du froid. C’est pour cette raison que de nombreuses personnes attrapent facilement un rhume pendant cette saison. Cependant, il est possible de prendre des médicaments préventifs en prévention. En plus, vous pouvez prendre des supplémentations de probiotiques ou de multivitamines pour renforcer vos défenses immunitaires.

 

Les traitements médicaux en cas de faiblesse immunitaire

En cas d’infection, il faut :

  • utiliser des produits antiseptiques comme les lotions ou les gels pour nettoyer les blessures et les coupures. Toutefois, leur utilisation ne doit pas être trop prolongée, car comme les lymphocytes, les microbes peuvent aussi s’adapter à leurs actions.

  • Utiliser des antibiotiques, après avoir obtenu l’approbation d’un médecin.
  • Se faire vacciner pour booster l’immunité acquise. La vaccination est efficace pour prévenir les maladies graves.
  • Prendre des médicaments préventifs comme les antigrippes pendant l’hiver.

Il est important de consulter un médecin si vous pensez avoir une défense immunitaire faible. Votre médecin traitant peut poser le diagnostic et vous donner des conseils pour améliorer votre système immunitaire.