» » Quels sont les traitements pour une bronchite ?

Quels sont les traitements pour une bronchite ?

mardi 11 septembre 2018

La bronchite est une inflammation des bronches. Bien qu’elle soit contagieuse, cette maladie est généralement bénigne. Il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter si elle est prise en charge correctement.

 

Appliquer des mesures d’hygiène simples aide à éviter la contagion. De plus, il existe plusieurs remèdes naturels pour soigner cette affection. En revanche, une consultation médicale est indispensable en cas de persistance des symptômes. La bronchite peut être d’origine bactérienne ou provenir d’un champignon.

 

Elle se manifeste habituellement en hiver. Les signes annonciateurs de la maladie sont des frissons, de la toux et de la fatigue, entre autres. La médecine douce tient une place importante dans les traitements d’une bronchite. Vous pouvez prendre rendez-vous chez un homéopathe pour obtenir une prescription adaptée à votre état. Zoom sur la bronchite, ses causes, ses symptômes et les traitements possibles.

 

Qu’est-ce que la bronchite ?

Souvent d’origine virale, la bronchite est une inflammation des bronches. Elle provoque des difficultés respiratoires et de la toux avec expectoration. Cette maladie dure 2 à 3 semaines et ne présente pas de véritables dangers pour le patient. Pour accélérer la guérison, des astuces de grand-mères permettent de soulager la toux et réduire les éventuelles douleurs. Par contre, les personnes qui souffrent d’asthme doivent consulter leur médecin pour obtenir un traitement approprié.

 

Cette pathologie apparaît principalement en automne et en hiver. Lorsqu’il fait froid, elle prend de l’ampleur et entraîne de la fièvre, dont l’intensité varie en fonction de l’état général du malade.

 

Comment reconnaître une bronchite ?

Au début, la bronchite se caractérise par une toux sèche qui devient grasse après quelques jours. Elle peut être accompagnée ou non de mucus (expectorations). Le malade peut présenter de la fièvre d’une intensité légère à modérer. La température du sujet peut grimper jusqu’à 39 °C dans certains cas.

 

Le patient peut ressentir un malaise et une sensation de brûlure au niveau de la poitrine. Les courbatures sont aussi un des signes de la bronchite. La fatigue augmente en intensité et le malade a des difficultés à respirer. Il a l’impression de ne pas pouvoir respirer profondément. Une douleur thoracique peut également survenir en cas de bronchite. Elle se traduit par de fortes brûlures et d’une sensation de compression au niveau de la cage thoracique. Les sécrétions peuvent avoir des couleurs variées : vert, jaune, clair et visqueuse.

 

Au moindre symptôme, il faut soigner la bronchite, soit à l’aide de remèdes traditionnels, soit par des médicaments. Le traitement a pour but de faire baisser la fièvre et de soulager les douleurs.

 

Qui sont les plus touchés par cette maladie ?

La bronchite est une maladie qui atteint principalement les personnes âgées, les enfants en bas âge et les sujets présentant un système immunitaire affaibli.

 

Les fumeurs ne sont pas épargnés par la bronchite. En effet, ils sont prédisposés à souffrir de maladies des voies respiratoires et même présenter des complications.

 

Bronchite : quelles sont les causes ?

Il existe 2 types de bronchites : la bronchite aiguë et la bronchite chronique.

 

Dans la majorité des cas, la bronchite aiguë provient d’un virus qui envahit le tractus respiratoire. Plus rarement, elle peut être d’origine bactérienne. Les virus responsables de cette infection sont ceux qui causent la grippe ou le rhume. Une bronchite peut également être déclenchée par les virus de la coqueluche et de la rougeole. L’infection est alors appelée bronchite infectieuse aiguë. Quand elle est provoquée par une inhalation de poussières, de vapeur ou de fumée, on dit qu’il s’agit d’une bronchite irritative.

 

La bronchite chronique se caractérise, quant à elle, par une toux persistante accompagnée de mucus. En général, elle dure 3 mois au moins. L’exposition à certains polluants et le tabagisme favorisent l’apparition de cette forme grave de bronchite.

 

Certains métiers favorisent le risque de développer une bronchite. C’est le cas de la manutention de céréale, de l’extraction minière du charbon et de l’industrie de l’amiante. Certaines personnes peuvent développer un état critique avec le temps.

 

Bronchite, une maladie contagieuse

La bronchite est une maladie qui se propage facilement. Le simple fait d’utiliser ou de toucher un objet (mouchoir, serviette, gant…) déjà utilisé par une personne souffrant de cette maladie peut favoriser la contagion.

 

C’est pourquoi il est indispensable de respecter la distanciation physique et des mesures d’hygiène strictes. L’installation d’un humidificateur dans une pièce où vous vous trouvez évite le développement des bactéries. Cet appareil aide à décongestionner facilement les bronches.

 

Si la bronchite aiguë ne présente pas de réels dangers, il reste préférable de prévenir la contamination pour ne pas fragiliser le système immunitaire. Pour cela, pensez à prendre des compléments alimentaires surtout en période hivernale.

Diagnostic et examens

Le diagnostic repose sur une série de questions portant sur les symptômes que présente le malade. Est-ce qu’il a de la difficulté à respirer ? La toux est-elle sèche ou grasse ? Présente-t-il de la fièvre ? Le médecin peut aussi se référer aux antécédents du patient pour éliminer d’autres pathologies.

 

S’il suspecte une pneumonie, le médecin peut effectuer une radiographie du thorax. Cet examen est nécessaire si le malade présente une fièvre élevée et prolongée. Il écoutera également les poumons de son patient. Si le diagnostic se confirme, le thérapeute entendra une congestion pulmonaire.

 

Les analyses sanguines sont inutiles en cas de bronchite aiguë.

 

Traitements de la bronchite

La bronchite est une maladie virale, il n’est donc pas nécessaire de prendre des antibiotiques. Toutefois, votre médecin peut vous prescrire des médicaments pour réduire les symptômes, même s’ils ne peuvent pas accélérer la guérison.

 

Pour faire baisser la fièvre, vous pouvez prendre du paracétamol en adaptant le dosage indiqué à votre poids et à votre âge. Le paracétamol permet d’améliorer l’état général et d’atténuer la douleur.

 

Les médicaments antitussifs sont prescrits en cas de toux sèche. Vous pouvez les compléter par un massage thoracique avec l’huile essentielle appropriée. L’usage de médicaments antitussifs est contre-indiqué chez les enfants.

 

Même si la bronchite aiguë disparaît habituellement même sans l’usage de médicament, il faut consulter un médecin en cas de présence de sang dans les crachats et si un essoufflement ou une fièvre intense surviennent.

 

L’utilisation d’un antibiotique est recommandée si la bronchite est due à une infection bactérienne.

 

Prenez de l’aspirine pour atténuer les maux de gorge et les maux de tête. Seuls les adultes peuvent recourir à ce médicament.

 

Les bronchodilatateurs sont utiles si le malade a la respiration sifflante, même s’il est sous traitement médical.

 

Généralement, la guérison repose sur une bonne hydratation et la consommation d’aliments riches en vitamines, en oligo-éléments et en minéraux.

 

Traitement homéopathique pour soigner la bronchite

L’homéopathie fait partie des médecines douces pouvant aider à soigner la bronchite. Lors de la phase de toux sèche, l’homéopathe peut proposer de l’Aconitumnapellus, du Phosphorus, du Drosera rotundifolia ou encore du Bryonia alba. Ce dernier est préconisé notamment aux malades présentant une soif excessive, des douleurs costales ou encore une sécheresse de la muqueuse.

 

L’Aconitumnapellus est recommandé lorsque le malade prend facilement froid, s’il ne ressent pas la soif et présente une fièvre élevée.

Si le malade souffre de toux sèche, on opte pour la Belladonna et le Remuxcrispus.

 

Pour limiter les douleurs thoraciques, le malade peut prendre du Drosera rotundifolia. En cas de douleurs situées au niveau de la poitrine, préférez le Cuprummetallicum. Lorsque la toux entraîne des difficultés à respirer, optez pour l’Ipeca.

 

De nombreux produits homéopathiques pour soigner la bronchite en cas de toux grasse sont disponibles en vente libre. Lorsque la toux est accompagnée d’une forte production de mucus, on mise sur le Calcareasulfurica. Si la toux grasse est suivie d’une impossibilité à décrocher le mucus, les praticiens recommandent la souche Causticum.

 

Conseils : il faut prendre les souches homéopathiques en dehors des repas. Évitez de les prendre avec des boissons fortes comme le café et le thé. Faites fondre les granules sur la langue jusqu’à ce qu’elles se dissolvent complètement. Pour les nourrissons, il faut délayer les granules dans une petite quantité d’eau avant de les leur donner. Cela réduit les risques de fausse route.

 

Quelques mesures d’hygiène pour limiter la transmission

Pour mémoire, la bronchite est une maladie contagieuse. Il faut donc faire attention à l’état de santé de son entourage pour ne pas transmettre ou attraper cette maladie virale. Le premier conseil est de réduire les contacts avec autrui. Adoptez des gestes préventifs et respectez les mesures d’hygiène autant que possible, pour limiter la transmission.

 

Pour diminuer le risque d’attraper une bronchite, il est vivement recommandé de se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon ou de gel désinfectant. Faites-le systématiquement après avoir éternué ou vous être mouché, surtout si vous avez un bébé chez vous.

 

Il est déconseillé d’utiliser des mouchoirs en tissu réutilisable. Préférez plutôt les mouchoirs jetables et pensez à les jeter à la poubelle après vous en être servis. Lorsque vous toussez ou éternuez, il est conseillé de vous couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir jetable pour limiter la transmission.

 

Respectez la distanciation physique et évitez si possible les lieux de rassemblement. Tenez-vous à l’écart des personnes âgées et/ou fragiles (enfants et nourrissons) si vous souffrez de bronchite.

 

Pensez aussi à aérer votre maison pour faire circuler l’air.

 

Ne partagez pas vos affaires comme les serviettes de bain, les gants de toilette ou encore les tasses, avec une personne en bonne santé si vous avez attrapé le virus.

Ces mêmes gestes et conseils d’hygiènes sont préconisés pour empêcher la propagation du coronavirus.

 

Combien de temps dure une bronchite ?

La durée d’incubation de la bronchite varie de 1 à 3 jours environ. Les symptômes durent une dizaine de jours. Ils commencent par l’apparition d’une infection des voies aériennes supérieures. Cette infection est accompagnée d’une toux sèche et parfois de douleur thoracique. Ensuite, la toux devient grasse. La durée de la phase symptomatique varie en fonction du type de bronchite dont souffre le malade.

 

En cas bronchite aiguë ou de bronchite classique, les symptômes se manifestent habituellement durant 7 à 10 jours. Dans ce second cas, la toux peut persister jusqu’à 2 à 3 semaines d’affilée.

 

La bronchite chronique est épuisante et est souvent liée au tabagisme. Les symptômes peuvent se manifester pendant 3 mois cumulés dans l’année.

En cas de bronchite asthmatique, la maladie est accompagnée d’une respiration sifflante. On l’appelle aussi une bronchite asthmatiforme.

 

Les complications sont plus courantes, en cas de bronchite d’origine bactérienne. Toutefois, cette forme de bronchite est moins fréquente que les autres et représente 10 % des cas recensés.

 

En général, les symptômes disparaissent après une semaine si la maladie est prise en charge assez tôt. Ainsi, les risques de complication sont moindres.

 

Quelles sont les complications d'une bronchite ?

La bronchite aiguë peut évoluer vers d’autres maladies plus graves comme la pneumonie. Il s’agit d’une infection respiratoire des bronches et du tissu pulmonaire. Elle touche surtout les personnes âgées et celles qui ont un système immunitaire affaibli. Lorsque la toux est accompagnée d’une intense fièvre qui dure plus de 48 heures, il est possible que le malade souffre vraiment de pneumonie.

 

Quand consulter un médecin ?

La bronchite est une maladie qui se soigne facilement avec des remèdes naturels. Par contre, la consultation médicale est essentielle en cas de complication. Lorsque la toux est violente et trop fréquente, la solution naturelle ne peut pas éradiquer le virus ou la bactérie responsable de l’infection.

 

Il faut aller immédiatement chez le médecin si vous avez du mal à respirer ou encore si la fièvre est à 39 °C ou plus. En présence de traces de sang dans le crachat, il faut vraiment s’inquiéter et consulter un thérapeute.

 

Si votre bébé souffre de bronchite ou présente n’importe quel signe de cette pathologie, n’attendez pas pour l’emmener chez un pédiatre ou un médecin.

 

Comment soigner naturellement la bronchite ?

Les remèdes de grand-mères sont efficaces pour combattre les inflammations des bronches. Voici quelques soins permettant de venir à bout des affections hivernales, y compris la bronchite.

 

Les maladies hivernales comprennent l’angine, la toux, la grippe, mais aussi la bronchite. Cette dernière est une pathologie fréquente dans l’Hexagone selon l’Assurance Santé. D’après elle, plusieurs millions de personnes souffrent d’une inflammation des bronches chaque année. La bronchite est généralement due à un virus et, dans les cas les plus rares, à une bactérie.

 

Une toux persistante et un épaississement des muqueuses bronchiques provoquent de la fièvre, des maux de tête et des vomissements. Le médecin prescrit immédiatement un antalgique et des médicaments antitussifs aux personnes atteintes de bronchite. Cependant, il faut savoir qu’il existe d’autres traitements efficaces permettant d’apaiser les signes cliniques de cette pathologie.

  • Les infusions pour soigner la bronchite

Lorsqu’on parle de remède naturel, on pense tout de suite aux infusions, aux cataplasmes et aux massages. D’ailleurs, on peut préparer une variété d’infusions pour accélérer la guérison de la bronchite. En naturopathie, l’usage d’un thé à la réglisse et à l’eucalyptus aide à évacuer les glaires. L’eucalyptus s’avère être une excellente plante antivirale et expectorante.

 

Elle favorise ainsi l’évacuation du mucus, tout en éliminant le virus en cause. Quant à la réglisse, elle aide à adoucir la gorge. En raison de sa propriété antispasmodique, le thym s’invite dans les remèdes pour soigner les inflammations des bronches. Cette herbe a la capacité de les libérer et de soulager la toux. On peut aussi boire une infusion de saule blanc pour se débarrasser des maux de tête. Il faut en boire 3 fois dans la journée dès que vous ressentez un ou plusieurs signes de bronchite. Le saule blanc est connu pour sa capacité à soigner les céphalées, mais aussi pour ses propriétés analgésiques et fébrifuges.

  • Quelles sont les huiles essentielles pour lutter contre la bronchite ?

Pour venir à bout de la bronchite, les naturopathes recommandent aussi l’utilisation des huiles essentielles. Par exemple, l’huile essentielle de cannelle en synergie avec les huiles essentielles d’eucalyptus radiées et de citron agit sur les douleurs thoraciques. Cette association a des propriétés antivirales et immunostimulantes. Il faut l’utiliser 2 fois par jour (matin et soir) en massage au niveau du thorax.

 

Pour un massage thoracique, on peut également opter pour l’huile essentielle de Khella. Il est possible de le mélanger avec de l’huile essentielle d’eucalyptus radié. L’essence de Khella se présente comme un bronchodilatateur. Elle permet de stimuler la ventilation pulmonaire (la respiration). Il convient d’utiliser cette préparation 2 fois par jour.

 

En inhalation, on mise sur l’huile essentielle de TeaTree mélangée avec l’huile essentielle de pin et de Ravintsara. Ce dernier est un puissant antiviral. L’huile essentielle de pin possède des propriétés antiseptiques. Quant à l’huile essentielle de TeaTree, elle est immunostimulante et antivirale.

 

Il faut faire attention à l’usage des huiles essentielles. En massage, il faut les diluer dans une huile végétale pour ne pas irriter la peau, mais aussi pour faciliter sa pénétration. Les femmes enceintes et les enfants de moins de 6 ans ne doivent pas en utiliser sans avis médical. Il faut également demander l’avis d’un professionnel de santé avant de se servir des huiles essentielles si vous souffrez d’asthme.

 

Une autre alternative douce convient parfaitement aux tout-petits : l’hydrolat qui est une eau chargée de composés aromatiques. Il est extrait de certaines plantes. Cette solution a l’avantage d’être plus facile à utiliser.

  • Le chaud, le froid et l’argile : un trio efficace pour accélérer la guérison en cas de bronchite

Prendre un bain chaud est aussi une solution naturelle pour lutter contre la bronchite. En effet, la chaleur aide à évacuer les toxines qui se sont accumulées dans notre organisme. Le soir avant de vous coucher, faites-vous un bain avec quelques gouttes d’huile essentielle ou encore quelques feuilles de plante permettant de soigner la bronchite.

 

Si vous avez de la fièvre, misez sur l’application de froid. Placez un linge propre au frigo pour le rafraîchir. Quand il est bien froid, placez-le sur vos cuisses pour fluidifier la circulation sanguine de façon optimale. Cette astuce aide à faire baisser la fièvre et à mieux oxygéner l’organisme. Un lavage régulier du nez est également indispensable pour préserver les bronches.

 

L’argile est aussi un remède naturel pour évacuer les toxines du corps. Il faut l’appliquer en cataplasme au niveau des tempes et du nez 2 à 3 fois par jour. Laissez-la agir 20 minutes au maximum, en veillant à ce qu’elle ne s’assèche pas. Au-delà de cette durée, l’argile n’a plus aucun effet, pire, elle peut renvoyer les toxines.

  • Miel, gingembre, cannelle et clou de girofle

Pour stimuler le système immunitaire, on peut recourir au miel. Il protège les bronches et réduit l’inflammation au niveau de la gorge. Grâce à leurs propriétés anti-inflammatoires et à leurs vertus immunitaires, la cannelle, le clou de girofle et gingembre permettent de lutter contre les pathologies hivernales, dont la bronchite. Saupoudrez vos plats avec un mélange des trois pour profiter de leurs bienfaits respectifs.

  • Le citron et la vitamine C

Pour booster le système immunitaire, on recommande de faire une cure de vitamine C. Elle vous protège contre plusieurs maladies et peut soulager la fatigue. Vous pouvez la compléter avec du zinc pour optimiser son efficacité. Riche en vitamine C, le citron décongestionne et combat les bactéries qui affectent les voies respiratoires.

  • Autres plantes pour combattre la bronchite

Pour traiter les inflammations des voies respiratoires, on peut aussi miser sur le plantain lancéolé. Ses feuilles contiennent un mucilage aux propriétés antitussives et adoucissantes. On peut également recourir à l’épinette noire qui possède des vertus anti-infectieuses.

 

Comment prévenir la bronchite ?

En hiver, la bronchite fait partie des maladies qui touchent le plus de monde. Durant cette saison, il faut s’habiller chaudement et éviter de s’exposer inutilement au froid pour réduire les risques d’attraper cette pathologie. Par ailleurs, il faut respecter certaines mesures d’hygiène et trouver les moyens de stimuler sa capacité immunitaire. Les compléments alimentaires peuvent vous protéger de nombreuses maladies et atténuer la fatigue.

 

La vaccination contre la grippe et la pneumonie aide aussi à diminuer le risque de contracter une bronchite.

 

Malheureusement, il n’existe pas encore de vaccin contre la bronchite. Les personnes fragiles doivent faire très attention pour ne pas attraper cette maladie et pour éviter les complications.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Liste des thèmes
Actualités 4
Santé 471
Beauté 7
Diététique & nutrition 32
Bébé & maman 2
Bien-être 8
Hygiène 4
Conseils Santé 3
Nature & plantes 164