Huile essentielle d'Eucalyptus

Environ 600 espèces d’eucalyptus existent à travers le monde. Il s’agit d’un arbre avec de feuilles longues et fines de couleurs bleu-vert. Les arbres d’eucalyptus font partie de la famille des myrtacées. Ses feuilles dégagent une odeur caractéristique lorsqu’elles sont froissées.

 

Histoire de l’huile essentielle d’eucalyptus

Selon les espèces, ces arbres peuvent fournir du miel, du bois, de la gomme à mâcher ou de l’huile essentielle. L’huile essentielle d’eucalyptus fut importée en Europe, au Royaume-Uni, à la fin du XVIIIe siècle sous le nom de menthe de Sydney.

 

Originaire d’Australie, l’eucalyptus porte également le nom de gomme bleue de Tasmanie. Cet arbre sert principalement de nourriture pour les koalas. Les aborigènes ont donné le nom de kino à l’eucalyptus radié. Ils avaient recours à ses feuilles afin de traiter les blessures graves. De plus, ils les utilisaient pour soigner la plupart des blessures qu’ils peuvent subir.

 

Les huiles essentielles obtenues à partir des feuilles d’eucalyptus fourni un excellent soutien nutritionnel à la faune. En outre, elles ont également de puissantes propriétés médicinales. La légende raconte que le pouce d’un pionnier anglais était presque coupé par une hache. Son père connaissait la médecine traditionnelle autochtone. Il lui conseilla de l’envelopper avec des feuilles d’eucalyptus après la suture. Le chirurgien était alors surpris de constater que le pouce avait guéri rapidement et ne présentait aucun signe d’infection.

 

De tels faits se sont répandus dans toute l’Australie. C’est alors que des pharmaciens ont commencé à proposer l’idée de la production commerciale de l’huile d’eucalyptus dans les années 1852. C’est seulement peu de temps après que les feuilles d’eucalyptus ont été distillées près de Melbourne.

 

Propriété de l’huile essentielle d’eucalyptus

En aromathérapie, l’huile essentielle d’eucalyptus est obtenue à partir des feuilles et des extrémités des rameaux de l’arbre. Notez que pour avoir un extrait de 20 ml d’huile essentielle, il faut environ 1 kilo de feuille. Les huiles essentielles d’eucalyptus les plus utilisées sont celles de l’eucalyptus radiata, globulus, citronné et polybractea. Connaître les spécificités de chaque huile est important. En effet, chaque variété possède ses propres composants biochimiques. Son usage en aromathérapie dépend de leurs éléments constitutifs et des contre-indications.

 

La majorité des huiles essentielles d’eucalyptus permet de soigner les troubles respiratoires grâce au 1,8 cinéol. Il s’agit d’un oxyde caractéristique de la plupart de ces arbres. Notez que seul l’eucalyptus citronné fait exception en ayant le citronellal comme composant biochimique. L’huile essentielle eucalyptus radiata est aussi appelé eucalyptus radié. Cette espèce est originaire d’Australie avec comme principaux excipients1, 8 cinéole 65 %, a-terpinéol et citrals.

 

L’huile essentielle d’eucalyptus globulus portant également le nom d’eucalyptus globuleux est aussi appelée « gommier bleu ». Cette variété provient d’Australie, d’Espagne, du Portugal et de Chine. Elle est composée de 1,8 cinéole 70 %, de glubulol et de pinocervéol en Espagne ainsi que d’alpha-pinène au Portugal.

 

L’huile essentielle d’eucalyptus citronnée se nomme également eucalyptus citriodora. Elle provient de Madagascar et contient de citronellal. Il s’agit de la seule variété d’eucalyptus ne contenant pas d’eucalyptol. L’huile essentielle eucalyptus polybractea est aussi connue sous le nom d’eucalyptus à Cryptone ou eucalyptus polybractea cryptonifera. Cette variété provient également d’Australie et renferme 1,8 cinéole et de cétones.

 

Indication de l’huile essentielle d’eucalyptus

L’eucalyptus radiata est indiqué pour traiter les maladies affectant la sphère ORL. Elle est également un anticatarrhal, un anti-inflammatoire et un antibactérien. Elle peut aussi être utilisée comme expectorant, antispasmodique et immunostimulant. En aromathérapie, elle peut soigner les rhumes, la sinusite, la rhinite et les otites. Elle sert en outre à traiter les bronchites, les grippes, les toux grasses et les conjonctivites. Elle est aussi parfaite pour assainir l’air et soigner l’asthénie.

 

L’huile essentielle obtenue à parti de l’eucalyptus globulus est surtout dédiée pour le soin des pathologies affectant la sphère broncho-pulmonaire voie basse. C’est une anti-infectieuse, un antiseptique, un anticatarrhal et un anti-inflammatoire. C’est également un excellent expectorant, antispasmodique et un mucolytique. En aromathérapie, c’est le remède idéal contre les bronchites, les pathologies pulmonaires basses et la rhino-pharyngite.

 

L’eucalyptus citronné est un anti-inflammatoire, un antirhumatismal et un antalgique. C’est également une myorelaxante et une répulsive à moustiques. En aromathérapie, elle est utilisée contre les arthrites, les arthroses et les rhumatismes. Ce médicament peut aussi soigner les tendinites et les piqûres de moustiques.

 

L’huile essentielle produite par l’eucalyptus polybractea est destinée aux troubles de la sphère ORL. C’est également le remède à recourir en cas de problèmes urinaires, car c’est une puissante anti-infectieuse et un antiparasitaire. En aromathérapie, c’est le produit idéal contre la rhinopharyngite, la bronchite et les infections gynécologiques ou urinaires. Elle est aussi utilisée contre les parasitoses intestinales, les arthrites, les arthroses et les rhumatismes. Elle peut également être indiquée pour lutter contre le paludisme.

 

Précaution d’emploi de l’huile essentielle d’eucalyptus

Il faut savoir que les huiles essentielles d’eucalyptus radiata et eucalyptus citronné peuvent être diffusées. Par contre, l’huile essentielle globulus ne convient pas à cet usage, car elle peut être irritante. Elle peut toutefois s’utiliser en massage après l’avoir dilué dans de l’huile végétale. Notez que l’huile essentielle d’eucalyptus polybractea est riche en cétones. Il s’agit d’un composé dont l’usage à forte dose risque de provoquer des effets neurotoxiques et abortifs. Cette huile est seulement disponible sur ordonnance et sur conseil d’un professionnel de santé. Il est préférable de l’appliquer en massage après l’avoir diluée dans une huile végétale.

 

Les huiles essentielles d’eucalyptus sont déconseillées chez les femmes enceintes ou allaitantes. Il en est de même pour les personnes souffrant d’épilepsie et les enfants de moins de six ans. L’huile essentielle d’eucalyptus radiata et eucalyptus citronné ne présente aucune contre-indication connue. Notamment en ce qui concerne les doses physiologiques.

 

L’huile essentielle d’eucalyptus globulus est, quant à elle, contre-indiquée aux nourrissons. Elle est également non recommandée pour les jeunes enfants, les personnes souffrant d’asthme et les individus sensibles. Utiliser cette huile sur une longue durée peut provoquer des maux de tête et peut être toxique pour certains patients.

 

Il faut savoir que la dose létale de cette huile est de 0,05 ml à 0,5 ml/kg de masse corporelle. Cela représente une demi-cuillère à café pour un individu pesant 50 kg. Ingérer 4 à 5 ml d’huile essentielle d’eucalyptus globulus, peut constituer un empoisonnement violent sur les enfants. L’huile essentielle d’eucalyptus polybractea peut être neurotoxique et abortive à forte dose.