» » » Démangeaisons intimes

Démangeaisons intimes (Hygiène intime)

Les femmes ressentent parfois des brûlures, des picotements ou des démangeaisons qui peuvent être très gênants. Découvrez dans cet article les bons gestes à prendre en compte pour une bonne hygiène intime et pour éviter les irritations.

  • Bien comprendre le fonctionnement du vagin

Afin de bien comprendre les irritations intimes, il faut savoir comment est fait l’appareil génital de la femme. À l’extérieur, il y a la vulve. Cette partie vulvaire permet de protéger l'entrée vaginale. Plus haut, on trouve le col de l'utérus ainsi que la cavité utérine… Quand on s’intéresse à l'hygiène intime, il est nécessaire de distinguer deux zones : la zone interne (vaginale) et la zone externe (vulvaire et péri-anale). L'hygiène intime désigne donc plus spécifiquement la totalité des soins octroyés aux organes génitaux externes.

 

Il est important d’opter pour des traitements qui ne mettent pas en cause l'équilibre naturel de ces parties. Les muqueuses vulvaires et vaginales ont leurs propres moyens de défense. En effet, elles sont colonisées par des micro-organismes qui forment une flore microbienne naturelle aussi appelée flore saprophyte. Cette dernière est composée d’un grand nombre de bactéries comme le bacille de Döderlein ou le lactobacille. Le bacille de Döderlein est considéré comme le gardien de la flore, il garantit le maintien de son équilibre et de son intégrité.

 

La flore vaginale sert de barrière de protection pour les voies génitales en empêchant la prolifération de certains microbes ou levures nocifs. Une perturbation du fragile équilibre microbien du vagin peut ainsi provoquer des infections et des irritations.

  • Hygiène intime : les bons gestes 

Quelques gestes simples et une hygiène appropriée peuvent mettre fin à vos irritations intimes :

 

- Évitez les douches vaginales, car elles peuvent troubler la flore vaginale. D’autant plus qu’elles sont inutiles puisque le vagin est autonettoyant.

- Limitez la toilette intime à l'espace externe, c'est-à-dire la vulve et les parties autour de l'anus uniquement.

- Évitez les rapports sexuels non protégés

- Limitez la toilette intime à deux fois par jours, matin et soir, car l'excès d'hygiène peut provoquer des irritations. 

- Servez-vous des produits d'hygiène adaptés à l'usage intime formulés sans savon et avec un actif apaisant. 

 - Évitez de porter des habits trop serrés et pour les sous-vêtements, préférez ceux qui sont en coton, car les matières synthétiques irritent

 - En cas de sécheresse vaginale, il est conseillé d’utiliser des lubrifiants

 - Servez-vous des probiotiques vaginaux pour régénérer la flore vaginale et limiter les récidives des infections vulvo-vaginales comme les mycoses.

Démangeaisons intimes

Irritation intime : les facteurs fréquemment en causent

Les démangeaisons intimes sont l’une des choses qui perturbent le plus les femmes. Et le pire c’est que cela arrive presque toujours au mauvais moment. Mais quelles sont les causes de ces irritations ? Découvrez la réponse à cette question.

 

Les causes les plus fréquentes

  • le sable ou l’humidité : Vous vous souvenez de ces fois où vous avez eu des sables dans vos maillots de bain ou quand vous avez gardé un maillot mouillé pendant quelques heures ? Le sable et l'humidité peuvent provoquer des irritations désagréables, mais n’ont pas de conséquences. Si vous avez ce problème, il vous suffit de rincer vos maillots à l’eau claire, de vous laver et d’enfiler ensuite des vêtements secs.
  • L’utilisation des produits ou des savons décapants lors de vos toilettes intimes
  • l’usage d’une serviette hygiénique ou d’un papier toilette parfumé
  • le contact de la partie intime avec des résidus d’urines ou d’autres types de saletés
  • un déséquilibre de la flore vaginale.

Mais d’autres problèmes peuvent aussi irriter votre vagin, comme une simple sécheresse par exemple. S’ils sont accompagnés d’un déséquilibre hormonal ou de la ménopause, ces troubles sont capables de causer des irritations ou des démangeaisons. Les allergies peuvent également provoquer des démangeaisons, des rougeurs ou des éruptions cutanées.

Quelques pathologies dermatologiques telles que le psoriasis ou l'eczéma peuvent en outre être en cause. Des cancers de la partie vulvo-vaginale figurent aussi parmi cette liste, même si cela est très rare, notamment chez les jeunes femmes. 

 

Finalement, les troubles du vagin, tels que les douleurs, peuvent avoir des origines psychiques. Une peur des relations sexuelles, une tension, des expériences antérieures traumatisantes peuvent développer des douleurs ou des sensations désagréables au niveau du vagin.

 

Les médecins déconseillent les toilettes intimes trop fréquentes, car cela peut provoquer des irritations. L’idéal est de n’en faire que deux chaque jour, c’est largement suffisant. En cas de démangeaisons, vous pouvez utiliser des produits d’hygiènes intimes apaisants.