» » » » Flector 1% gel - tube de 60g
Flector 1% gel - tube de 60g
Zoom

Flector 1% gel - tube de 60g

Note moyenne : 5 avis

Le médicament Flector est indiqué dans les tendinites des membres supérieurs et inférieurs (inflammation des tendons des muscles) et dans les oedèmes après une opération ou après un traumatisme.

Produit en stock
Quantité 
+
-

Maximum 3

Ajouter au panier

Livraison dès 3.99 € à domicile, point relais, click & collect

Livraison offerte dès 49 € de commande

 

Type de produit

Conditionnement

Forme

Mode d'administration

Femme enceinte

Principe actif

Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE
Notes et avis

Le gel Flector est à la fois un anti-inflammatoire non stéroïdien et un antalgique. Préconisé chez l’adulte, il s’utilise dans le traitement des tendinites des membres supérieurs et inférieurs. Il soigne également les œdèmes dus à une intervention chirurgicale ou à un traumatisme.

 

Dans 60 g de gel, on retrouve 1,293 g d’epolamine de diclofenac. Cette quantité correspond à 1 g de diclofenac sodique.

 

Ce médicament contient aussi les composants suivants : huile de ricin, hydrogénée polyoxéthylénée, stéarate de macrogol, léchitine de soja, acide acrylique polymérisé, hydroxyde de sodium, isopropanol, parfum floral PH, eau purifiée.

 

Posologie du Flector 1 % gel

La posologie est établie selon chaque cas. En général, elle varie de 2 à 4 applications par jour.

 

Il faut assurer la pénétration dans l’épiderme pour que le gel soit plus efficace. Pour ce faire, il suffit d’effectuer un massage doux et prolongé sur la région à soigner.

 

Il est important de vous laver les mains après chaque utilisation.

 

Pour ce qui est de la durée du traitement, elle est limitée à 5 jours.

 

Quelles sont les précautions d’emploi pour le Flector 1 % gel ?

Puisqu’il se présente sous forme de gel, il est réservé à un usage externe. Ainsi, le contact avec les yeux et l’application sur les muqueuses sont à éviter.

 

En cas d’apparition d’une éruption cutanée après l’application, vous devez interrompre immédiatement le traitement.

 

Votre masseur kinésithérapeute doit porter des gants en cas d’utilisation intensive.

 

Pendant l’allaitement, l’usage de ce gel est déconseillé. En effet, ses composants pourraient passer à travers du lait maternel et entraîner des conséquences sur la santé du nourrisson.

 

Contre-indications du Flector 1 % gel

Ce gel ne doit pas être utilisé à partir du 6e mois de la grossesse. Il est également contre-indiqué en cas d’allergie à un médicament apparenté notamment aux autres anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’aspirine. Ce gel est aussi déconseillé si le sujet est allergique à l’un de ses excipients.

 

N’appliquez pas ce gel sur une peau lésée, qu’il s’agisse d’une lésion suintante, d’une lésion infectée, d’un eczéma, d’une brûlure ou d’une plaie.

 

Si vous avez le moindre doute, il est indispensable de demander l’avis d’un médecin.

 

Quels sont les effets indésirables du Flector 1 % gel ?

Ce gel est susceptible de provoquer des effets indésirables, comme tous les médicaments d’ailleurs. Cependant, ils ne touchent pas forcément tous les utilisateurs.

 

L’utilisation de ce gel peut exceptionnellement entraîner des réactions allergiques cutanées. Elle peut également causer des difficultés respiratoires semblables à une crise d’asthme. Si ces effets indésirables surviennent, il faut sans plus attendre arrêter le traitement et en informer votre médecin.

 

Dans d’autres cas, ce gel peut provoquer des effets locaux comme une éruption cutanée, une rougeur ou des démangeaisons. Le composant benzoate de méthyle peut entrainer une irritation de la peau, des yeux et des muqueuses. Du fait de la présence du composant propylèneglycol, il y a un risque d’apparition d’un eczéma de contact. Si l’un de ces cas est observé sur vous, vous devez en avertir votre médecin.

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE
Notes et avis

Une tendinite, également appelée tendinopathie, est une inflammation d’un tendon ou de sa gaine. Elle est provoquée par une trop grande sollicitation des fibres de collagène contenues au sein du tendon et qui lui permettent de relier le muscle à l’os. Les sportifs et les employés qui sont obligés de répéter les mêmes gestes sont les personnes les plus susceptibles d’être atteintes d’une tendinite.

 

Peut-on éviter une tendinite ?

Certains conseils permettent de réduire le risque d’avoir une tendinite. Ils diffèrent selon les personnes à risque.

 

Les sportifs ne doivent pas négliger les étirements que ce soit lors de l’échauffement ou à la fin de la séance de sport.

L’équipement utilisé doit également être adapté afin d’éviter les tensions au niveau des tendons. Enfin, la trop grande sollicitation d’une partie du corps ou une mauvaise posture peuvent provoquer une tendinite. C’est le cas de certains tennismans atteints d’un tennis-elbow (tout comme les pianistes).

 

Les ouvriers qui travaillent à la chaine à l’usine exécutent des gestes répétitifs qui peuvent conduire à une tendinite. Il peut alors être nécessaire d’adapter le poste de travail afin de limiter les risques.

 

Les employés de bureau sont également concernés. En effet, l’usage intensif de la souris peut provoquer une tendinopathie au niveau du poignet. Il convient donc de limiter le temps d’usage de cet accessoire.

 

Comment reconnaître une tendinite ?

La douleur est le principal symptôme d’une tendinite. Celle-ci s’atténue ou disparait lorsque le muscle est au repos. Mais elle revient de façon plus ou moins intense lors de la sollicitation du tendon. Elle est également présente au moment de la palpation lors de l’auscultation.

Un œdème, un gonflement et/ou une rougeur localisée peuvent également apparaître mais ils ne sont pas systématiques.

 

Comment traiter une tendinite ?

L’application d’un gel anti-inflammatoire comme Flector 1% permet de réduire la douleur et de diminuer l’inflammation du tendon. Il est possible de l’appliquer 2 à 4 fois par jour.

 

Le repos est également recommandé afin que le muscle et le tendon ne soient plus sollicités.

 

Une tendinite peut devenir chronique. Il est donc important de corriger sa posture au travail ou de renforcer son assiduité lors des échauffements. Il ne faut pas non plus reprendre trop vite et trop intensément les entrainements après une tendinopathie.

Une bonne hydratation est également nécessaire pour réduire les risques de tendinite. Il est recommandé de consommer au moins 1,5 litres d’eau par jour (et plus en cas de pratique intensive d’un sport).

 

Contrairement à une idée reçue, l’immobilisation de l’articulation n’est pas une bonne idée car elle risque de se raidir. Il est important que les équipements utilisés comme les coudières ne bloquent pas les mouvements. Ils permettent ainsi à l’articulation de se reposer tout en restant active.

Laurence Silvestre

Docteur en Pharmacie

Section d'inscription : A - Numéro RPPS : 10001822864

 

 

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE
Notes et avis

LABORATOIRES GENEVRIER

280, Rue de GOA 

Z.I. Les Trois Moulins

06600 Antibes

FRANCE

 

+33 (0)4 92 911 560

 

mail@laboratoires-genevrier.com
 

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE
Notes et avis

Avis des internautes sur Flector 1% gel - tube de 60g (5 avis)

- Posté le dimanche 26 janvier 2020 par Marie louise K
Très bon produit livraison rapide
- Posté le dimanche 03 novembre 2019 par Marie Louise K
Très bon produit
- Posté le samedi 25 août 2018 par jean-marc J
je n'ai pas encore utilisé ce produit
[Ajouter votre commentaire]
Retour en haut
Nos conseils santé
Quelles pommades anti inflammatoire choisir ?
Quelles pommades anti inflammatoire choisir ?
Santé
Le recours à une pommade anti-inflammatoire est une bonne solution pour soulager rapidement et efficacement les douleurs articulaires. Il en existe beaucoup sur le marché. Mais comment les choisir ? Voici nos conseils.
En savoir plus
Quel gel anti inflammatoire choisir ?
Quel gel anti inflammatoire choisir ?
Santé
Un gel anti-inflammatoire s’utilise en application cutanée. Il permet de soulager les douleurs et les gonflements résultant de lésions articulaires bénignes ou chroniques. Il est disponible tant sur ordonnance qu’en vente libre. Cependant, il est essentiel de bien choisir le bon gel anti-inflammatoire en cas d’automédication.
En savoir plus
Quel patch anti inflammatoire choisir ?
Quel patch anti inflammatoire choisir ?
Santé
Souffrez-vous d’une inflammation au niveau de vos muscles ou de vos articulations ? Qu’elle soit passagère ou récurrente, vous pouvez l’apaiser à l’aide d’un patch anti-inflammatoire. Quel patch anti-inflammatoire choisir ? La réponse est dans l’article qui suit.
En savoir plus
Informations mises à jour le 16/01/2021 à 17:48:17