» » Que faire contre les verrues ?

Que faire contre les verrues ?

lundi 04 mars 2019

 

Ignorez-vous encore ce que sont les verrues ? En fait, ce sont des infections cutanées qui sont causées par un virus de la famille des HPV ou papillomavirus humains. Ce sont des infections bénignes qui disparaissent le plus souvent au bout de 2 ans. Si vous avez des verrues et que vous voulez vous en débarrasser, suivez ce guide.

 

La verrue plantaire est une affection bénigne pouvant être soignée à l’aide de remèdes naturels. Différentes astuces permettent de se débarrasser des lésions qu’elle cause. En revanche, un diagnostic médical est toujours indispensable pour confirmer s’il s’agit réellement d’une verrue. Cette dernière se traduit par de petites excroissances de la peau qui ne sont jamais agréables à regarder. Lorsqu’elles prennent de l’ampleur, un traitement médical est le moyen le plus efficace pour éliminer complètement les verrues. La verrue dite plantaire se localise sur les orteils, la corne et rarement sur la partie la plus fine de la peau de la voûte plantaire. Découvrez ci-après tout ce qui concerne cette affection : symptômes, causes, traitements…

 


 

verrue mains

Verrue plantaire : qu’est-ce que c’est ?

Les verrues plantaires sont des excroissances de l’épiderme sans gravité. Elles ne sont pas liées à une mauvaise hygiène de vie, contrairement aux croyances populaires. Les verrues, en général, sont des infections cutanées dont la cause principale est le papillomavirus humain (HPV). Les enfants âgés de 5 à 15 ans sont les plus touchés par ce genre de problème cutané. Ces lésions bénignes peuvent se loger sur n’importe quelle partie du corps : pieds, mains, partie génitale, visage…

En ce qui concerne la verrue plantaire en particulier, il en existe 2 types : les verrues en mosaïque et la myrmécie.

 

La verrue plantaire mesure quelques millimètres de diamètre, mais peut aussi être plus grosse. Elle peut être isolée ou en groupe. Elle est contagieuse, mais ne nécessite pas forcément un traitement.

 

Description de la verrue plantaire

Le fait d’être en contact avec une personne affectée ne signifie pas systématiquement que vous allez avoir une verrue. La contagion se fait si vous avez un système immunitaire affaibli. Même en cas de contagion, le HPV ne provoque de symptômes visibles qu’après quelques jours, voire des mois.

 

Il faut noter qu’un simple contact avec une peau infectée ne suffit pas pour qu’il y ait une contagion. Le virus HPV a besoin d’une porte d’entrée pour passer dans l’organisme. Il faut que la peau présente des fissures, des coupures ou des égratignures, par exemple. Les pieds moites favorisent également l’apparition des verrues plantaires. Une peau ramollie après un bain est aussi susceptible de présenter une verrue si vous avez été en contact avec le virus. La transpiration excessive favorise l’apparition d’une verrue. En effet, les virus en cause de la verrue évoluent dans un milieu humide et chaud.

 

Quelles sont les différentes sortes de verrues ? 

La verrue est une excroissance qui se manifeste sur la peau. Elle est rugueuse et il en existe divers types. D’ores et déjà, il y a la verrue rugueuse et ronde qui est également connue sous le nom de « verrue vulgaire ». Elle est présente sur le dos de la main et sur les doigts.

 

Ensuite, il y a les verrues filiformes qui tendent à apparaître sur le visage. Elles sont aussi visibles sur la bouche. Puis, il y a les verrues plantaires qui sont entourées d’un anneau de corne et sont douloureuses lorsque vous marchez.

 

D’un autre côté, vous avez les verrues plantaires multiples ou encore vertes mosaïques qui ne sont pas trop douloureuses et qui forment des plaques épaisses sur la peau. Quant aux verrues au niveau des ongles, elles sont visibles chez les personnes qui se rongent souvent les ongles.

 

Il y a aussi les verrues génitales qui sont de petite taille et qui se trouvent sur les organes génitaux. Ici, une consultation s’impose. 

 

La verrue peut apparaître sous plusieurs formes ou partie du corps. On peut noter parmi elles : les verrues plane, les verrues vulgaire, les verrues seborrheique, verrue sur la main, verrue sur le doigt ou encore des verrues sur le visage

 

Mode de transmission et prévention des verrues transmission verrues

Les verrues se transmettent via la transmission du virus sur une partie du corps. Cela peut aussi se faire lorsque vous touchez une personne contaminée. Sinon, vous pouvez encore contracter la verrue en touchant une surface contaminée. Tel est le cas des salles de sport, des piscines et des douches communes.

 

Voulez-vous anticiper les verrues ? Le mieux est d’éviter de marcher sur une zone à risque. Aussi, n’allez pas pieds nus dans les lieux publics tels que les piscines ou même sur les plages. Vous pouvez toujours vous protéger en ayant recours à un spray protecteur contre les mycoses des pieds et les verrues.

 

Si vous voulez éviter de contaminer les autres, couvrez votre verrue à l’aide d’un pansement pendant que vous vous traitez. Lavez-vous systématiquement les mains après avoir touché la verrue. Il faut éviter de gratter votre verrue et faites en sorte qu’elle ne saigne pas.

 

Gardez pour vous vos effets personnels, dont les gants de toilette ou encore les serviettes. De même, évitez l’usage de pierre ponce que vous avez déjà utilisé sur une verrue.

 

Quelles sont les causes de la verrue plantaire ?

La verrue plantaire est causée par un virus appelé papillomavirus humain (HPV). La contagiosité reste faible, mais il est indispensable de prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter l’infection. Les enfants et les adolescents sont les plus touchés par cette infection cutanée. Les personnes les plus sensibles sont celles qui ont un système immunitaire faible ou qui souffrent d’autres maladies.

 

Le stress favorise les récidives. C’est pourquoi il faut rester positif pour éviter la réapparition des verrues.

 

Comment reconnaître une verrue plantaire ?

La verrue se caractérise par une ou plusieurs excroissances de l’épiderme. On peut constater de petits points noirs dessus : ce sont des vaisseaux sanguins. La verrue plantaire est souvent accompagnée de douleur, et parfois de démangeaisons.

 

Les verrues plantaires peuvent se former en groupe sous l’apparence de plaques épaisses. Elles ressemblent beaucoup à des mosaïques et elles sont superficielles.

 

Lorsqu’elle est unique, la verrue plantaire est profonde et délimitée. De petits points noirs se forment au centre. Il ne faut pas confondre les verrues avec d’autres problèmes cutanés des pieds comme les cors. Aussi, un diagnostic s’impose pour confirmer s’il s’agit bien d’une verrue. Pour cela, consultez un médecin ou un dermatologue. Notez qu’il existe des solutions naturelles pour la traiter.

 

Comment traiter les verrues ?

Comme précisé, les verrues disparaissent après 2 ans, mais il est quand même possible d’accélérer le processus de guérison d'une verrue. Pour ce faire, il est conseillé de couvrir la verrue à l’aide d’un pansement. De ce fait, elle étouffera et se décollera toute seule. Il est aussi envisageable de prendre des traitements contre les verrues en pharmacie.

 

Le médecin peut recommander des solutions acides et caustiques pour traiter une verrue. Si la verrue ne part pas suite à l’application de ce genre de produit, le mieux est de consulter directement un dermatologue.

 

À quel moment consulter ?

Les verrues ne sont pas dangereuses en général, mais il est mieux de voir un médecin si elles refusent de partir ou si elles reviennent après le traitement. De même, si la verrue se multiplie, il faut en parler avec un spécialiste.

 

dermatologue verrues plantaire

 

Dans le cas où elle est douloureuse, il est important d’en discuter avec un thérapeute. Il en est de même si elle provoque la déformation de l’ongle. Si la verrue est localisée sous l’ongle, il est nécessaire d’en parler à votre dermatologue. Faites pareil si votre verrue saigne. Si le virus atteint d’autres parties du corps, vous devez prendre des traitements adéquats.

 

Dans le cas où la verrue vous gêne, n’hésitez pas à demander conseil à un clinicien.

 

Diagnostic, examen et consultation

Pour confirmer qu’il s’agit bien d’une verrue, le médecin cherche d’abord d’éventuelles lésions. La présence de lésion peut supposer une infection au papillomavirus ou une autre maladie présentant des symptômes identiques. Le médecin procède alors à une biopsie permettant d’écarter les probabilités d’autres maladies, dont le cancer. Il arrive qu’il se serve d’un scalpel pour gratter la zone atteinte et effectuer un prélèvement en vue d’une analyse. La présence de points noirs ou de saignement sont aussi des signes de verrue.

 

Une verrue plantaire peut être confondue avec d’autres affections comme le talon noir, les oignons ou encore les cors. Comment faire la différence entre les cors du pied et la verrue plantaire ?

 

En cas de cor, les petits vaisseaux sanguins ne sont pas visibles, ce qui n’est pas le cas pour les verrues. Ces dernières sont douloureuses lorsqu’on pince la zone concernée avec le bout des doigts, tandis que le cor est sensible au toucher uniquement lorsqu’on appuie dessus. Par ailleurs, les lignes naturelles de la peau sont interrompues en cas de verrue plantaire.

 

Dans le cas où la verrue vous empêche de faire certaines activités quotidiennes comme la marche, il faut consulter un médecin. Une consultation médicale est tout aussi importante pour éviter toute complication, si elle est douloureuse.

 

La verrue peut-elle induire un cancer ?

En cas de verrue ulcérée, il convient de prendre rendez-vous chez un dermatologue. Cela permet d’éviter tout risque de cancer de la peau. En général, les personnes en bonne santé ne présentent aucun risque de cancer. Seuls un médecin et un dermatologue peuvent diagnostiquer une éventuelle tumeur, d’où l’importance d’une consultation pour écarter d’autres problèmes de peau, dont les cancers.

 

Il ne faut pas trop s’inquiéter en cas de verrue, surtout si elle ne s’accompagne pas de signes suspects comme des saignements, des rougeurs, et si elle n’a pas de forme anormale. On dit souvent que les HPV de la peau ne sont pas directement cancérigènes.

 

Évolution et complication 

Dans la majorité des cas, la verrue disparaît sans traitement spécifique. De nombreuses études ont démontré que 2/3 des verrues se dissipent en moins de 2 ans. Toutefois, il arrive que ce problème cutané revête un caractère chronique chez certaines personnes. Dans ce cas, elle doit être traitée à l’aide de médicaments ou par la médecine douce comme l’homéopathie contre les verrues.

 

homéopathie contre les verrues

 

La verrue plantaire infecte d’autres parties très rarement. Il faut toutefois rester vigilant et éviter de se gratter. Certaines formes de verrue sont douloureuses et des complications peuvent apparaître. Dans les cas suivants, il est conseillé de consulter un médecin sans attendre :

  • L’apparition d’un ou de plusieurs signes d’infection comme la rougeur autour de la verrue,
  • lorsqu’elle est douloureuse. Un traitement adapté doit être envisagé.
  • La transmission à d’autres parties du corps : mains, visages, dos…
  • L’apparition de saignements (quelle que soit leur importance),
  • Une sensation de gêne liée à l’emplacement des verrues,
  • Un mauvais positionnement des pieds, un mal de dos ou de jambe provoqué par une verrue plantaire douloureuse,
  • Une déformation des ongles ou des verrues localisée sur les pieds,
  • Des verrues résistantes et persistantes malgré les traitements,
  • Une apparence suspecte (des cancers cutanés peuvent ressembler à une verrue).

Verrue plantaire, une maladie contagieuse : comment éviter de contaminer son entourage ?

Si vous avez des verrues plantaires, quelques gestes faciles évitent la transmission et l’autocontamination.

Dans cette optique, il ne faut ni gratter ni manipuler vos verrues. N’essayez pas non plus de les brûler ou de les arracher tout seul. N’utilisez pas un pansement adhésif pour les couvrir. Après avoir appliqué un produit adéquat pour traiter la verrue, il convient toujours de bien se laver les mains après avoir touché la zone concernée.

Évitez de partager les serviettes, les chaussures et les chaussettes avec un tiers, en cas de verrue plantaire. Lorsque vous allez dans un endroit public, couvrez bien vos verrues, même si vous portez des sandales. Si vous allez vous baigner, il est préférable d’appliquer un vernis incolore ou un pansement étanche dessus. Séchez bien vos pieds après les séances de sport.

 

Il ne faut pas que votre entourage touche vos verrues, car cette maladie est très contagieuse.

 

Traitement dermatologique

En cas de verrues plantaires résistantes, un rendez-vous chez un dermatologue s’impose. Pour les découper ou les décaper, le dermatologue peut se servir d’un bistouri. Vous ne ressentirez aucune douleur durant cette petite intervention. Il faut compléter le soin avec des traitements locaux. Les soins à base d’azote liquide sont moins efficaces que les solutions kératolytiques hautement dosées. Selon les dermatologues, la pommade MO Cochon et l’azote liquide présentent un résultat identique sur le long terme.

 

L’usage de l’acide salicylique reste bénéfique, mais le traitement dure au moins 2 semaines et peut aller jusqu’à 8 semaines. De plus, cette méthode est douloureuse.

La destruction des verrues peut aussi se faire à l’aide d’un laser à gaz carbonique. La cryothérapie s’avère être une autre méthode couramment utilisée en dermatologie pour se débarrasser des verrues plantaires.

 

Traitement homéopathique

L’homéopathie est une option intéressante dans le traitement de la verrue plantaire. Il existe plusieurs moyens homéopathiques pour s’en débarrasser facilement et en quelques jours. Ce type de soins est surtout utilisé en cas de récidive. Mais cela n’empêche pas de s’en servir en cas de besoin. On utilise des substances actives de nombreuses plantes comme la douce-amère et le thuya pour faire disparaître les verrues chez les enfants.

 

Les remèdes homéopathiques aident généralement à réduire les éventuelles douleurs et facilitent le processus de cicatrisation de verrue. Il convient de consulter un médecin homéopathe avant de commencer n’importe quel traitement.

 

Par exemple, vous pouvez soigner une verrue unique et ronde à l’aide du Calcarea carbonica 9 CH. Un mélange de 7 CH d’Antimonium crudum et de 7 CH de Nitricum acidum peut aussi vous aider à vous débarrasser des verrues plantaires. La posologie recommandée est de 5 granules de chaque, 2 fois par jour pendant 2 mois.

Généralement, le type de traitement homéopathique choisi dépend de la localisation des verrues (pieds, mains, visage…). La verrue plantaire se traduit par une seule lésion noirâtre et est souvent douloureuse.

 

Pour les verrues ayant tendance à saigner, utilisez 10 DH de Nitricum acidum, à raison de 2 granules par jour, 3 fois par jour.

 

En cas de verrue myrmécie, utilisez 9 CH de Calcarea carbonica, à raison de 3 à 5 granules par jour.

 

S’il s’agit d’une verrue volumineuse et en bouquet, il vaut mieux opter pour l’Antimonium crudum 10 CH. La posologie est de 2 granules, 3 fois par jour.

Dans le cas où vous avez attrapé le virus responsable de la verrue dans des lieux humides comme à la piscine, la solution est de prendre 7 CH de Dulcaram, à raison de 10 granules par semaine.

 

Mais attention, n’associez pas ces solutions avec n’importe quelle huile essentielle.

 

En aromathérapie, l’huile essentielle de citronnelle utilisée en synergie avec l’huile essentielle de gaulthérie permet d’enlever les verrues. Pour un effet anti-inflammatoire, misez sur une huile essentielle combinée avec de l’acide salicylique à forte concentration.

 

La gaulthérie sous sa forme d’huile essentielle ne convient pas aux personnes souffrant d’une allergie potentielle à l’aspirine. Il en est de même pour les enfants de moins de 3 ans, les femmes enceintes et allaitantes.

 

Soigner la verrue plantaire chez soi : comment s’y prendre ?

verrue pieds et mains

 

La verrue plantaire disparaît d’elle-même en général. Puisqu’elle n’est pas jolie à regarder, on peut tout de même chercher des solutions rapides pour l’enlever, surtout si elle occasionne un certain inconfort. Il existe des solutions simples et sans ordonnance médicale pour accélérer le processus. Il faut tout simplement déterminer s’il s’agit bien d’une verrue avant de choisir un traitement en particulier.

 

Il est possible de réduire son aspect de façon mécanique, en la limant avec une pierre ponce. Vous pouvez vous faire aider par un proche ou le faire vous-même. L’amincissement de la verrue accélère sa disparition.

 

En pharmacie, des solutions à base d’acide salicylique sont en vente libre. Elles sont utilisées pour brûler les verrues plantaires. Elles doivent être appliquées régulièrement jusqu’à la disparition de la verrue. Toutefois, cet actif est susceptible de causer une brûlure de l’épiderme. Restez donc prudent lors de son usage.

 

Pourquoi ne pas couvrir la verrue plantaire avec un ruban adhésif en toile ? C’est une solution pratique pour vous débarrasser de ces petites excroissances. Néanmoins, son efficacité n’a pas encore été prouvée scientifiquement. Il faut appliquer cette méthode pendant quelques semaines pour obtenir un résultat.

 

Pour geler et refroidir la verrue plantaire, votre médecin peut aussi la traiter à l’aide d’azote liquide refroidi préalablement à -196 °C. Il s’agit d’un traitement par cryothérapie. Assez douloureux, ce traitement requiert plusieurs séances pour tuer le virus en cause et détruire la verrue.

 

Vous pouvez aussi vous servir de certaines plantes ayant une action antivirale et dissolvante, comme le thuya. Elle empêche la prolifération des virus. Elle doit être utilisée uniquement par voie locale. Dans ce cas, optez pour le thuya sous forme de teinture mère. Déposez une goutte à l’aide d’un coton imbibé avant de l’appliquer. Il faut bien cibler la zone concernée.

 

Comment éviter la verrue plantaire ?

traitement naturel verrue

 

On dit souvent que la verrue plantaire contamine en masse à la piscine, mais c’est faux. Ce problème cutané se transmet aussi dans la salle de bain (familiale) selon les dires du docteur Dominique Penso-Assathiany. Pour éviter la transmission familiale de verrue plantaire ou tout autre type de verrue, il est conseillé de ne pas utiliser les mêmes serviettes. Il est aussi important de désinfecter les sanitaires (douche, baignoire, bidet…) à l’aide d’un produit contenant de l’eau de javel.

 

Dans des lieux collectifs (piscine, salle de sport, salle de danse…), séchez-vous bien les pieds après un contact avec des sols humides. Il faut savoir que le fait de porter des chaussures en plastique ne garantit aucunement que vous ne soyez pas exposé au virus. En général, une bonne hygiène de vie vous aide à prévenir l’apparition des verrues. Il convient toujours de garder les pieds propres et secs. Hydratez-les bien en appliquant régulièrement des produits adaptés.

 

Si vous avez des lésions au niveau des pieds, pensez à porter un pansement étanche pour empêcher la pénétration d’un virus dans l’organisme. Lorsque vous avez une verrue plantaire, il est recommandé de vous laver systématiquement les mains, juste après l’avoir touchée. Cela permet d’éviter une autocontamination. Pendant le traitement, couvrez la verrue avec un pansement.

 

Si vous souffrez d’une verrue plantaire chronique, il est possible d’envisager une immunothérapie. Il s’agit d’un traitement préventif qui a pour but d’apprendre au corps à lutter contre toutes les agressions externes. Dans tous les cas, il faut redoubler de prudence si la plante de vos pieds affiche des lésions visibles.

 

Évitez de marcher pieds nus dans les lieux publics qui sont souvent humides pour éviter la contagion. Cela comprend les bords de piscine, les plages, les gymnases et les douches communes. La prudence est un moyen sûr pour se tenir à l’écart des verrues plantaires.

  • Astuces naturelles contre la verrue

Étant une infection virale bénigne, la verrue plantaire peut être traitée à l’aide de nombreux ingrédients naturels. Pour ceux qui ne souhaitent pas recourir à la médecine conventionnelle, voici une liste d’astuces qui peuvent aider à s’en débarrasser facilement et en quelques jours.

  • Enlever les verrues avec du citron

Le citron figure parmi les ingrédients naturels les plus plébiscités en cas de problème cutané. Cet agrume possède des vertus antiseptiques et est indiqué dans le traitement des verrues. Récupérez les écorces de citron. Hachez-les et faites-les macérer dans du vinaigre durant 2 ou 3 jours. Après ce délai, vous pouvez les déposer sur la zone concernée. Retenez le tout à l’aide d’un pansement. Le lendemain de l’application, la verrue se ramollit. Si la verrue dépasse 7 mm de diamètre, il faudra prolonger le traitement plusieurs jours. Il faut attendre quelques jours pour permettre aux cellules cutanées de se renouveler.

  • Ramollir les verrues avec du vinaigre de cidre

Si vous souhaitez vous débarrasser rapidement d’une verrue plantaire, pensez au vinaigre de cidre. 2 à 3 applications permettent d’enlever la verrue, mais tout dépend de sa taille. Pour l’éliminer à l’aide de vinaigre de cidre, vous devez en faire bouillir 150 ml pendant 8 minutes au maximum. Laissez le liquide refroidir. Appliquez-le sur la zone où se trouvent les excroissances en vous servant d’un coton préalablement imbibé. Réalisez ce geste pendant 5 à 8 minutes. Au cours du traitement, vous devrez normalement constater une réduction, puis une dissolution de la verrue traitée.

  • Le sel, une autre solution naturelle pour se débarrasser des verrues

Pour ramollir la verrue, le sel se présente comme une alternative intéressante. La verrue va, en effet, se dessécher facilement et disparaît après quelques jours de traitement. Appliquez une poignée de gros sel au niveau de la zone affectée, après l’avoir soigneusement nettoyé au préalable. Utilisez un savon au pH neutre et de l’eau tiède lors du nettoyage. Renouvelez l’opération chaque soir avant de vous coucher jusqu’à ce que la verrue disparaisse complètement. Ce traitement peut durer 3 jours.

Pour plus d’efficacité, vous pouvez tremper vos pieds dans une bassine ou une cuvette remplie d’eau chaude et de 2 poignées de gros sel. Laissez le sel se dissoudre totalement avant de plonger vos pieds dans l’eau.

  • Utiliser l’ail contre la verrue

Il faut opter pour de l’ail frais pour traiter la verrue. Pour obtenir un résultat rapide, il est recommandé d’écraser une grosse gousse d’ail frais et d’en faire une pâte. Appliquez cette dernière sur la verrue. Utilisez un pansement pour maintenir la pâte lors de l’application. Il est préférable d’effectuer cette opération le soir avant de vous coucher. Le lendemain, enlevez le pansement. Lavez-vous les pieds minutieusement en insistant bien sur la zone affectée et autour avec de l’eau tiède. La verrue disparaîtra après 4 jours au maximum.

 

Quelles sont les plantes utilisées pour combattre les verrues ?

En phytothérapie, il est d’usage de se servir des plantes pour traiter les pathologies. Le saule blanc et le bouleau font partie des végétaux riches en acide salicylique et qui permettent de soigner les verrues.

 

Antivirale et antiseptique, la chélidoine est aussi recommandée. Optez pour la teinture mère pour obtenir un meilleur résultat.

 

Quelques précisions

Il est mieux de bien s'informer auprès d'un pharmacien avant d’utiliser une crème contre les verrues. En effet, ces produits peuvent contenir des composés dangereux pour la santé. Certes, certains médicaments sont vendus librement sans ordonnance, mais ils peuvent provoquer des lésions graves sur la peau. Tel est le cas si le produit contient de l’acide monochloroacétique.

 

Attention toutefois à ne pas confondre cette substance avec de l’acide trichloracétique qui est la référence dans soigner les verrues. Si la verrue s’entoure de lésions inhabituelles, il est important d’avertir le médecin. Sinon, il est aussi conseillé de se rendre dans un centre antipoison en vue de recevoir un traitement efficace.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Liste des thèmes
Actualités 4
Santé 515
Beauté 8
Diététique & nutrition 32
Bébé & maman 2
Bien-être 8
Hygiène 4
Conseils Santé 3
Nature & plantes 164