» » » Quels sont les traitements pour une verrue ?

Quels sont les traitements pour une verrue ?

vendredi 09 avril 2021

 

Verrue plane ou protubérante, cette lésion bénigne de la peau est souvent indolore. Néanmoins, elle peut constituer une importante source de gêne suivant sa nature et sa localisation. D’une part, elle peut empêcher de vaquer à certaines activités quotidiennes. D’autre part, elle peut tacher l’esthétique de la peau. Aussi, une verrue peut être contagieuse suivant son type. Une verrue guérit souvent d’elle-même avec le temps. Cependant, il est possible d’accélérer le processus de guérison par différentes méthodes et traitements.

 


 

traitement verrue

 

Quand traiter une verrue ?

Dans la majorité des cas, une verrue part d’elle-même au bout d’un certain temps. Cela prend généralement quelques jours chez les enfants, surtout s’il s’agit d’une verrue vulgaire ou d’une verrue sur la main. Chez les adultes, cette guérison spontanée prend un peu plus de temps. Cela peut aller jusqu’à 2 ans.

 

De manière générale, une verrue constitue une lésion bénigne. La laisser telle qu’elle et attendre qu’elle guérisse automatiquement est souvent la solution à primer. Pour cause, bon nombre de traitements sont douloureux et endommagent la peau.

 

Une consultation chez le dermatologue devient nécessaire uniquement quand la verrue crée un inconfort. En l’occurrence, une verrue sur le visage, une verrue main ou encore une verrue séborrhéique peuvent constituer une gêne esthétique. Une verrue plantaire incommode parfois lors de la marche. Une verrue sur le doigt entrave l’usage d’objets usuels. Un traitement médical est également indispensable lorsque la verrue est douloureuse. Idem si elle se multiplie et se répand à grande échelle sur la peau. Il en va de même si la lésion est contagieuse. C’est notamment le cas quand on a affaire à un condylome ou une verrue génitale.

 

En principe, les détails et le type du traitement varient suivant l’âge du sujet, la nature et l’emplacement de la verrue.

 

L’acide salicylique : le traitement chimique de référence traitement verrue

L’usage d’acide salicylique est le traitement verrue le plus efficace et le plus plébiscité. Les produits contenant cette substance sont dits kératolytiques. Ils sont disponibles en vente libre en pharmacie.

 

Ces médicaments verrucides sont surtout préconisés en cas de verrue épaisse et cornue. Ils sont peu recommandés en application sur le visage et sur les zones sensibles (muqueuses, zones génitales et peaux lésées). Leur concentration en acide salicylique varie suivant le produit, de 10 % à 66 %. Le choix de la concentration est déterminé suivant la localisation de la verrue et sa résistance au produit.

 

Comme médicaments salicylés contre la verrue, on dénote ceux sous forme de gel ou de pommade (pommade MO Cochon contre les verrues). Il y a aussi ceux sous format liquide, patch (Transvercid), vernis transparent (Duofilm, Kerafilm), vaseline et pansement.

 

Le mécanisme d’action de l’acide salicylique ressemble à une brûlure. Au contact du composé, la peau se flétrit et adopte une couleur blanchâtre. Une application journalière décape progressivement et par fine couche, la couche superficielle de la peau. Par la même occasion, le composé génère une inflammation locale susceptible de stimuler le système immunitaire. Dès lors, ce dernier est mieux disposé à combattre le virus HPV responsable de la verrue.

 

L’efficacité de ce traitement par l’acide salicylique repose sur la rigueur et la constance. Il faut se conformer aux consignes du fabricant et respecter la base d’une utilisation par jour. En général, la durée du traitement s’étend sur 3 à 4 semaines.

 

La cryothérapie contre les verrues

La cryothérapie constitue une méthode visant à brûler cette excroissance par le froid. Pour ce faire, le médecin dermatologue verse quelques gouttes d’azote liquide de -196 °C directement sur la lésion. Il laisse le produit faire effet et geler la peau durant 5 secondes. Ce laps de temps permettra à la substance de décoller instantanément l’excroissance. Cela a pour résultat de se débarrasser de la verrue et du virus qui en est responsable. Cependant, ce procédé laisse à la place de la lésion une cloque. Il peut aussi dépigmenter ou foncer la peau. De plus, il est douloureux. Raisons pour lesquelles l’administration d’anesthésie locale devient nécessaire 1 heure avant application. En général, il faut plusieurs sessions espacées de 2 à 3 semaines pour annihiler la verrue. Sur ce principe on peut retrouver sur votre pharmacie en ligne, le produit Zero verrue ou encore Urgo Verrue

 

Autres traitements contre la verrue

traitement contre les verrues

 

Comment enlever une verrue lorsque l’acide salicylique et la cryothérapie se révèlent inefficaces ? Il existe d’autres produits contre les verrues, surtout en cas de verrue plantaire ou de verrue résistante. On dénote :

  • L’électrocoagulation : cette technique consiste à inciser et à extraire la verrue après administration d’une anesthésie locale. Elle utilise un courant électrique pour brûler l’excroissance.
  • Le curetage par chirurgie : ce procédé vise à extirper la verrue manuellement. Il s’applique généralement aux protubérances volumineuses et isolées. Après administration d’une anesthésie locale, on gratte la verrue. Cette méthode est douloureuse et laisse une cicatrice.
  • L’injection de bléomycine : injecter cette substance au niveau de la verrue enraie la multiplication de ses cellules. Cette option est efficace sur tout type de verrues, mais s’avère très douloureuse. On n’y a recourt qu’en dernière option.
  • Les produits contre une verrue génitale : comme cette lésion s’installe sur une zone sensible du corps, elle requiert un traitement approprié. On peut se servir de produits comme l’imiquimod, la cimétidine, l’acide trichloracétique et le 5 — fluoro-uracile.
  • Le laser au gaz carbonique : ce procédé consiste à éliminer la verrue au rayon laser. Celui-ci ne génère aucun saignement et est surtout indiqué en cas de verrue plantaire. Cependant, se remettre de cette intervention prend du temps. De plus, elle laisse souvent une cicatrice.
  • des traitements contre les verrues plus naturels comme : le bicarbonate de soude pour traiter les verrues, l'acide salicylique pour traiter les verrues ou encore les huiles essentielles contre les verrues.

Que faut-il savoir avant de choisir un traitement verrue ?

L’automédication avec des produits pharmaceutiques contre les verrues est à proscrire chez les femmes enceintes, les personnes diabétiques ou présentant un problème de santé relatif à la circulation du sang. Cela prévaut également en cas de verrue chez le nourrisson et chez l’enfant de moins de 2 ans. Un avis médical est requis dans ces cas-là. L’usage de produits kératolytiques est aussi à proscrire chez ces sujets. Idem chez les personnes présentant un trouble vasculaire périphérique.

 

Hormis ces précautions, il faut aussi se garder d’ôter une verrue en la tranchant avec une lame de rasoir ou un couteau. Pour cause, la lésion peut saigner, s’infecter, voire s’étendre. Cela peut aussi faire place à une cicatrice.

 

Ces divers traitements sont, pour la plupart, inaptes à éliminer le virus responsable de la verrue. Une fois la gibbosité guérie, ce dernier entre en phase de dormance au niveau de l’épiderme. Le système immunitaire se charge de le maintenir inactif. En cas de faiblesse immunitaire, il peut se réactiver et générer moult récidives. Dès lors, il est essentiel de connaître les bons gestes pour prévenir une verrue.

 

En savoir plus sur les verrues : 

Qu'est-ce qu'une verrue plane ? 

Qu'est-ce qu'une verrue vulgaire ? 

Qu'est-ce qu'une verrue séborrhéique ? 

Comment enlever une verrue ? 

Quels sont les traitements pour une verrue ? 

Comment traiter une verrue plantaire ? 

Comment faire partir un verrue à la main ? 

Comment traiter une verrue au doigt ? 

Comment soigner une verrue génitale ? 

Comment se débarrasser d'une verrue au visage ? 

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.