» » » Comment enlever une verrue ?

Comment enlever une verrue ?

vendredi 09 avril 2021

 

La verrue est une lésion qui se forme sur la peau ou sur les muqueuses. Elle est due à un virus appelé papillomavirus HPV. Il existe nombreux types de verrues telles que la verrue plane, etc. Le traitement est déterminé en fonction de son genre. Comment soigner une verrue ?

 


 

enlever une verrue

 

Appliquer du ruban adhésif en toile

Une étude clinique effectuée en 2002 a prouvé l’efficacité du ruban adhésif en toile par rapport à l’azote liquide ou la cryothérapie. L’expérience a été menée sur 61 enfants souffrant de verrue vulgaire. Vous pouvez vous procurer des traitement contre les verrues pour les soigner à la maison avec le produits zero verrue contre les verrues par exemple. Les produits contre les verrues sont disponibles sur votre pharmacie en ligne.

 

La démarche est simple : il vous suffit d’envelopper la verrue d’un ruban adhésif en toile. Toutes les fins de semaine, il est conseillé de laisser la verrue à découvert le temps d’une nuit.

 

85 % des patients atteints de verrue classique ou verrue séborrhéique guérissent au bout des huit semaines de traitement contre 60 % pour le traitement cryothérapeutique.

 

Recourir à l’hypnothérapie

Comment enlever une verrue avec l’hypnothérapie ? Un grand nombre d’études et d’expériences cliniques justifient l’efficacité du traitement d'un verrue par l’hypnothérapie. S’il s’agit d’une verrue vulgaire, le thérapeute suggère tout simplement à son patient que la verrue doit guérir, et elle finit par disparaître. Un article de l’année 1992 démontre que cette méthode fonctionne dans 27 % à 55 % des cas. La majorité des enfants pré pubère ont réagi de manière positive à ce traitement. Ce qui n’est pas trop le cas chez les adultes. En effet, l’hypnothérapie a guéri 33 patients sur 41 dont 2 ont arrêté la cure avant la fin et les 6 restants ont résisté contre le traitement.

Il s’avère que l’hypnose constituerait un meilleur stimulateur du système immunitaire. Mais son efficacité doit encore faire l’objet d’autres études beaucoup plus approfondies.

 

Utiliser de l’eau chaude

L’eau chaude agit positivement sur la verrue. Immergez la partie affectée dans de l’eau chaude dont la température oscille entre 45 °C et 48 ° C. Ce niveau de chaleur a fait l’objet des études réalisées dans les années 90.

 

En 2010, 54 patients souffrant de la verrue plantaire ont participé à un test. Chacun d’entre eux a suivi un traitement à l’eau chaude, d’environ 44 °C pendant une demi-heure par jour durant 3 jours successifs, plus deux jours en sus après un arrêt de deux semaines. Cette hyperthermie a guéri 53 % de ces sujets.

Se servir d’extraits d’ail

 

L’ail possède des vertus antivirales qui peuvent agir sur certains types de verrues. Il s’agit d’un traitement traditionnel, longtemps utilisé contre les verrues. Il consiste à découper l’ail frais en plusieurs tranches très fines. Placez ensuite ces morceaux sur la verrue. En 2005, un test a été réalisé sur 23 sujets. Mais cette fois, on a utilisé de l’ail liquide à une fréquence régulière de deux fois par jour. Au bout d’une à deux semaines, la totalité de verrue sur la main et de verrue sur le doigt ont disparu. De plus, aucun cas de récidive n’a été constaté pendant les quatre mois qui ont suivi le traitement.

 

Opter pour l’aromathérapie

aromatherapie verrue

 

L’aromathérapie de Dominique Baudoux suggère la formule qui suit :

  • Prendre une goutte d’huile essentielle préparée à base de cannelle de Chine, une goutte d’huile essentielle de sarriette des montagnes, une goutte d’essence de zeste de mandarine et deux gouttes de zeste de citron. Puis, mélangez le tout.
  • Disposez la préparation dans un flacon. Appliquez une goutte du produit, deux fois par jour, de préférence, le matin et le soir. Poursuivre le traitement pendant huit semaines ou jusqu’à ce que la verrue guérisse.

Faire appel à l’homéopathie

Même si la science ne dispose d’aucune preuve concluante de l’efficacité de l’homéopathie contre les verrues, le Docteur Paul Lépine suggère quand même l’essai de cette méthode. D’ailleurs, l’homéopathie n’est pas toxique. Un essai ne présente donc aucun risque grave.

Néanmoins, avant de connaître le produit adapté, il est vivement conseillé de vous rapprocher d’un homéopathe. En effet, le traitement dépend des différents symptômes que le patient manifeste.

 

S’orienter vers la médecine traditionnelle chinoise

Un médecin belge appelé Pierre Sterckx, expert en médecine traditionnelle chinoise déclare que les facteurs psychologiques influent sur la formation des verrues. Il stipule également qu’en plus des facteurs externes, les verrues peuvent provenir de causes internes. Il souligne que l’aspect viral est provoqué par l’effet de la chaleur au niveau de la peau. Quant à l’aspect physiologique, il a un rapport avec le feu du foie, qui selon la médecine traditionnelle chinoise s’enflammerait par la colère et assècherait le sang de manière à créer des nouaisons sèches sur la surface de l’épiderme.

 

medecine chinoise verrue

 

Si les verrues ne sont pas trop nombreuses, un soin externe peut suffire. Mais si la maladie devient récidive et couvre une grande partie du corps, il est nécessaire de recourir à un traitement interne.

 

Changer ses habitudes alimentaires

Tous les patients atteints d’une forme grave de la verrue doivent suivre un régime alimentaire spécifique. Il consiste essentiellement à adopter une alimentation biologique. Les produits naturels contribuent au renforcement du système immunitaire.

 

 Se consacrer à la visualisation

La visualisation est une pratique proche à l’hypnose. Également appelée imagerie mentale, cette technique peut paraître utile. Pour le traitement d’une verrue génitale, d’une verrue sur le visage, ou d’autres formes de verrue, il s’agirait du meilleur traitement selon le Docteur Andrew Well.

 

La visualisation sert à imaginer la diminution de la verrue. Le patient doit alors s’efforcer de croire que la verrue va guérir. Il doit consacrer un peu de temps chaque jour pour la visualisation de cette guérison.

 

Selon le docteur Weil, la visualisation fonctionnerait beaucoup plus chez les enfants, étant donné qu’ils croient facilement à ce qu’on leur dit. Le matin lors de leur réveil, et le soir avant de se coucher, demandez à vos enfants de penser à une lumière vive recouvrant leurs verrues pendant quelques petites minutes. En cas de besoin, il est possible de recourir à un thérapeute, spécialiste de la visualisation. Cette méthode est à essayer avant d’envisager les autres types de traitements médicaux contre les verrues.

 

Suivre un traitement phytothérapeutique

Autrefois, les verrues ont été soignées par des plantes ayant de vertus corrosives. On peut citer :

  • La chélidoine connue sous son nom scientifique « Chelidonium majus » ;
  • L’écorce du bouleau ou Betula sp ;
  • Le saule ou Salix sp ;
  • Les rhizomes de la sanguinaire ou Sanguinaria canadensis ;

Et l’huile essentielle de cèdre contre les verrues, également appelée « Thuya occidentalis ».

 

En savoir plus sur les verrues : 

Qu'est-ce qu'une verrue plane ? 

Qu'est-ce qu'une verrue vulgaire ? 

Qu'est-ce qu'une verrue séborrhéique ? 

Comment enlever une verrue ? 

Quels sont les traitements pour une verrue ? 

Comment traiter une verrue plantaire ? 

Comment faire partir un verrue à la main ? 

Comment traiter une verrue au doigt ? 

Comment soigner une verrue génitale ? 

Comment se débarrasser d'une verrue au visage ? 

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.