» » » » Rhinotrophyl solution pour pulvérisation nasale - flacon de 12 ml
« Retour à la catégorie
Rhinotrophyl solution pour pulvérisation nasale - flacon de 12 ml
Zoom

Rhinotrophyl solution pour pulvérisation nasale - flacon de 12 ml

Note moyenne : 1 avis

Le médicament Rhinotrophyl est indiqué en traitement local d'appoint des rhumes et des rhinopharyngites.

Produit en stock
Quantité 
+
-

Maximum 5

Ajouter au panier

Livraison dès 3.99 € à domicile, point relais, click & collect

Livraison offerte dès 49 € de commande

 

Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE

Rhinotrophyl solution pour pulvérisation nasale est une solution antiseptique pour le nez. Il permet de traiter en appoint et localement certaines affections au niveau de la muqueuse rhinopharyngée à savoir les rhumes et les rhinopharyngites.

 

Ce médicament renferme une unique substance active : le ténoate d’éthanolamine. Dans 100 ml de Rhinotrophyl sont contenus 3 g de cette substance. Le ténoate d’éthanolamine aseptise tout en désobstruant les canaux nasaux.

 

On attribue deux excipients à effet notoire à cette pharmacopée que sont le parahydroxybenzoate de propyle sodé (E216) et le parahydroxybenzoate de méthyle sodé (E218). À cela s’ajoute d’autres excipients dont : l’hydrogénophosphate de sodium dodécahydraté, l’hydrogénophosphate de sodium dihydraté et l’eau purifiée.

 

Comment administrer Rhinotrophyl solution pour pulvérisation nasale — flacon de 12 ml ?

L’administration de Rhinotrophyl solution s’effectue par pulvérisation nasale. Concrètement, vous procédez à la pulvérisation en plaçant le flacon à la verticale et avec la tête penchée légèrement en arrière.

 

En ce qui concerne la posologie, cela varie suivant l’âge du sujet. Chez le nourrisson, on préconise 1 pulvérisation dans chaque narine à raison de 2 fois par jour. Chez l’enfant âgé de 30 mois révolus, le dosage est de 1 pulvérisation par narine 3 à 4 fois par jour. Pour un adulte, on préférera 1 pulvérisation par narine à réaliser 4 à 6 fois par jour. Le traitement se limitera à quelques jours.

 

Dans l’éventualité où votre état vous semble inchangé, vous devez requérir un avis médical.

 

Mise en garde spéciale pour l’usage de Rhinotrophyl solution pour pulvérisation nasale — flacon de 12 ml

Ce médicament s’utilise en traitement d’appoint. Il ne doit en aucun cas être utilisé en traitement prolongé.

 

Puisqu’il s’agit d’une solution à usage nasale, ce médicament est exposé à un risque de contamination microbienne après ouverture et utilisation. Ce qui fait qu’il vaut mieux éviter de le conserver longtemps et de l’utiliser sur une longue durée.

 

Si vous avez manqué de prendre une dose de Rhinotrophyl, il n’y a nul besoin de compenser en doublant la dose de la prise ultérieure.

 

Une consultation est préconisée si l’affection est associée à un état fiévreux, des céphalées importantes, une douleur à l’oreille ou d’autres symptômes.

 

Contre-indications à respecter pour Rhinotrophyl solution pour pulvérisation nasale — flacon de 12 ml

L’usage de Rhinotrophyl solution pour pulvérisation nasale est contre-indiqué en cas d’hypersensibilité avérée à sa substance active ou bien à l’un de ses excipients.

 

Par précaution ainsi que par manque d’informations cliniques et expérimentales, il est déconseillé d’utiliser ce médicament durant la grossesse. Ce médicament passe par le lait maternel. Ce qui fait qu’il est inadapté à la femme allaitante.

 

Effets indésirables

Puisqu’il contient du parahydroxybenzoate de propyle sodé et du parahydroxybenzoate de méthyle sodé, l’usage de ce médicament peut éventuellement déclencher des réactions allergiques différées. Dans des cas exceptionnels, ces réactions peuvent être à caractère immédiat et accompagnées d’urticaires, d’une gêne respiratoire et/ou de bronchospasmes.

 

Dans l’ensemble, Rhinotrophyl solution pour pulvérisation nasale admet comme effets indésirables une possible irritation au niveau du nez ainsi que des réactions d’hypersensibilité (œdème, urticaire, érythème).

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE

Le rhume est une affection des voies respiratoires, plus précisément de la muqueuse nasale. Elle se manifeste souvent en automne et en hiver, périodes pendant lesquelles les virus attaquent énormément le corps qui est affaibli par le froid. Les facteurs qui causent le rhume sont nombreux, mais dans la majorité des cas, le rhume est causé par un virus. Il existe des centaines de virus capables d’engendrer un rhume, mais il faut savoir que le virus de la grippe n’en fait pas partie, puisqu’il provoque une grippe et non un rhume. Certains facteurs peuvent favoriser un rhume comme l’humidité, mais aussi le stress. Le rhume touche les adultes, mais également les enfants, il faut donc être prudent et essayer de ne pas aller dans les lieux publics lorsque l’on a un rhume, car celui-ci est hautement contagieux. Le contact avec une personne infectée par le biais des postillons de sa salive ou par une poignée de main risque de transmettre le virus du rhume.

 

Qu’est-ce qui cause le rhume ?

Pendant l’automne et l’hiver, l’air devient sec et humide, la température baisse considérablement et l’organisme est attaqué par le froid. Lorsque le système immunitaire est affaibli, les virus attaquent facilement et pénètrent le corps. C’est comme cela que les virus procèdent pour pénétrer l’organisme. Le contact avec une personne déjà infectée transmet également le virus du rhume. Le rhume peut être causé par des virus de type rhinite comme les rhinovirus qui attaquent les voies respiratoires.

 

Quels sont les symptômes du rhume ?

Le rhume se manifeste par plusieurs symptômes, notamment par des écoulements nasaux mélangés à une sensation de nez bouché. La personne concernée éternue fréquemment et ses yeux deviennent larmoyants. Il est aussi possible d'avoir mal à la gorge avec un rhume. Les symptômes du rhume sont commun à ceux d’un état grippal, mais moins intense, ils durent moins de sept jours et s’aggrave rarement. Cependant se il peut dans certains cas engendrer des complications comme une sinusite ou une bronchite, mais ces complications restent rares.

 

Comment traiter un rhume ?

Le rhume se traite par des remèdes naturels, mais également des médicaments. Les remèdes naturels sont efficaces, mais agissent à titre préventif et aident à diminuer les symptômes du rhume. Certaines plantes comme le thym (antibactérien puissant) protègent du rhume, et aide également à diminuer ses symptômes, à prendre en tisane ou en huiles essentielles. L’échinacée quant à elle, stimule les défenses immunitaires et protège de l’infection des voies respiratoires, elle diminue aussi les symptômes du rhume. La prise de vitamine C est également recommandée puisque la vitamine C protège l’organisme des virus et des bactéries en renforçant l’action des cellules protectrices. La vitamine C se trouve dans les légumes et les fruits : notamment les agrumes. Lorsque le rhume handicape la personne concernée, l’utilisation de médicament est recommandée : le rhinotrophyl aide à diminuer les symptômes du rhume. Pulvérisez dans les narines la dose adéquate selon l’âge de la personne à traiter.

Laurence Silvestre

Docteur en Pharmacie

Section d'inscription : A - Numéro RPPS : 10001822864

 

 

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE

Laboratoires Jolly-Jatel
28 Avenue Carnot 
78100 Saint Germain en Laye
France

 

+33 (0)1 34 51 00 83

 

[email protected]

Retour en haut
Nos conseils santé
Comment se soigne la rougeole ?
Comment se soigne la rougeole ?
Santé
La rougeole est une maladie d’origine virale. Elle est très contagieuse. Dans ses débuts, elle s’apparente à un simple rhume ou une grippe. Elle est donc caractérisée par une rhinite, une conjonctivite, une toux… Une fièvre, encore modérée, est aussi un des signes distinctifs de la rougeole.
En savoir plus
Comment soigner une rhinopharyngite ?
Comment soigner une rhinopharyngite ?
Santé
La baisse de température provoque le développement de diverses pathologies, dont la rhinopharyngite. Accompagnée d’une diminution de l’appétit et de quelques symptômes désagréables, la Rhinopharyngite peut toucher aussi bien les adultes que les enfants. Découvrez tout sur cette maladie hivernale.
En savoir plus
Comment soigner une sinusite ?
Comment soigner une sinusite ?
Santé
La sinusite figure parmi les affections respiratoires les plus fréquentes. Ses symptômes disparaissent habituellement au bout de quelques jours. Sans prise en charge sérieuse, ils peuvent toutefois provoquer des complications sévères ou s’évoluer vers une forme chronique. C’est pourquoi il est plus que nécessaire de connaître en détail toutes les informations concernant cette maladie. Les personnes souffrantes doivent être en mesure de reconnaitre ces causes, ces symptômes ainsi que les différentes variantes. Ces informations permettent d’adopter les démarches appropriées à son traitement.
En savoir plus
Informations mises à jour le 02/12/2022 à 18:11:34