» » » » Niquitin Minis menthe fraîche 1,5mg sans sucre - 60 comprimés à sucer
« Retour à la catégorie
Niquitin Minis menthe fraîche 1,5mg sans sucre - 60 comprimés à sucer
Zoom

Niquitin Minis menthe fraîche 1,5mg sans sucre - 60 comprimés à sucer

Note moyenne : 1 avis

Ce médicament est indiqué dans le traitement de la dépendance tabagique, afin de soulager les symptômes du sevrage nicotinique chez les sujets désireux d'arrêter leur consommation de tabac.

Produit en stock
Quantité 
+
-

Ajouter au panier

Livraison dès 3.99 € à domicile, point relais, click & collect

Livraison offerte dès 49 € de commande

 

Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE

Niquitin Minis menthe fraîche 1,5 mg sans sucre — 60 comprimés à sucer est un médicament préconisé en cas de dépendance au tabac. Il permet de calmer les symptômes du sevrage à la nicotine. Ce qui fait qu’il convient aux sujets souhaitant arrêter leur consommation tabagique. Son usage est également prévu en cas d’abstinence temporaire au tabac ou dans le cadre d’une stratégie de réduction de la consommation nicotinique.

 

Ce médicament est présenté sous forme de comprimé à sucer. Un comprimé recèle 7,5 mg de résinate de nicotine, dont la quantité de nicotine équivaut à 1,5 mg. Cette dernière constitue l’unique substance active de Niquitin Minis Menthe fraîche.

 

On lui compte toutefois toute une légion d’excipients, dont l’acésulfame potassique, l’alginate de sodium, le bicarbonate de potassium, le calcium polycarbophile, le carbonate de sodium anhydre, la gomme xanthane, le mannitol, le stéarate de magnésium ainsi que trois arômes (menthe poivrée, menthol et « takasago saveur masquante »).

 

Quelle posologie appliquer pour Niquitin Minis menthe fraîche 1,5 mg sans sucre — 60 comprimés à sucer ?

Niquitin Minis menthe fraîche 1,5 mg sans sucre se réserve à l’adulte. Ses comprimés s’administrent par voie buccale. Ils se placent en bouche pour qu’ils s’y dissolvent progressivement. Ils ne sont ni à avaler ni à croquer.

 

La posologie de ce médicament se détermine au cas par cas et suivant le niveau de dépendance à la nicotine. Ce niveau peut être calculé via le test de Fagerström. Le dosage varie aussi suivant la finalité du traitement : arrêt, abstinence ou réduction.

 

En cas d’arrêt, le traitement s’échelonne en 3 étapes :

  • Étape 1 ou phase initiale (du 1er à la 6e semaine) : 1 comprimé toutes les 1 à 2 heures à raison de 9 comprimés par jour au minimum
  • Étape 2 ou suivi du traitement (de la 7e à la 9e semaine) : 1 comprimé toutes les 2 à 4 heures
  • Étape 3 ou sevrage tabagique (de la 10e à la 12e semaine) : 1 comprimé toutes les 4 à 8 heures

Ces 3 étapes sont généralement prolongées avec la prise de 1 à 2 comprimés par jour en cas d’une envie impérieuse.

 

En cas de décrochage temporaire, la posologie de base est de 1 comprimé à chaque envie de fumer.

 

Pour réduire la consommation tabagique, c’est 1 comprimé à chaque besoin oppressant de fumer, en prenant soin d’alterner la cigarette et les comprimés de substitution.

 

Quelles que soient les circonstances, on évitera de dépasser les 15 comprimés par jour.

 

La durée de traitement sous Niquitin est limitée à 6 mois. En cas de sensation de manque omniprésente ou de souci pour arrêter le traitement, demandez l’avis de votre médecin. 

 

Précautions d’emploi pour Niquitin Minis menthe fraîche 1,5 mg sans sucre — 60 comprimés à sucer

L’usage de ce médicament peut préalablement nécessiter des examens et un suivi médical dans certains cas. En outre, adressez-vous à votre médecin avant de prendre Niquitin en cas de : insuffisance rénale ou hépatique sévère, problèmes cardiaques, ulcère du duodénum et de l’estomac en évolution ou encore antécédents de convulsions.

 

Durant le traitement, des symptômes de sous-dosage ou de surdosage peuvent apparaître. Dans ce cas, consulter un médecin pour obtenir un ajustement de la posologie.

 

Chez les sujets diabétiques, la prise de Niquitin demande un contrôle glycémique régulier.

 

Comme il contient de la nicotine, l’administration de ce médicament peut éventuellement créer une dépendance.

 

Vous devez garder ce médicament hors de la portée et de la vue des enfants pour éviter toute intoxication. Celui-ci se conserve à une température au-dessous de 30 °C et à l’abri de l’humidité (dans son package d’origine).

 

Contre-indications au Niquitin Minis menthe fraîche 1,5 mg sans sucre — 60 comprimés à sucer ?

Un traitement sous Niquitin Minis Menthe fraîche est contre-indiqué aux fumeurs allergiques à sa substance active ou à l’un de ses autres constituants. Cela vaut aussi pour les sujets non-fumeurs et les fumeurs occasionnels.

 

Un traitement de substitution à la nicotine avec Niquitin est à proscrire chez la femme enceinte et allaitante. Cependant, la prise de ce médicament est envisageable en cas de forte dépendance chez la femme enceinte, mais sur avis du médecin.

 

Effets indésirables

La prise de ce substitut nicotinique provoque très fréquemment des malaises et nausées. Souvent, peuvent survenir : maux de tête, étourdissement, problèmes digestifs, vomissements, indigestion avec brûlures d’estomac, diarrhées, gaz, constipation, hoquet, maux de gorge, sécheresse et irritation buccales, insomnies, maux de gorge, palpitations. Dans de rares cas, on a affaire à un trouble du rythme cardiaque. Se rencontrent dans de très rares cas des réactions allergiques sévères de type urticaire, sensation de faiblesse respiration sifflante et une oppression thoracique. Il est à noter que ces effets indésirables surviennent et se manifestent essentiellement durant la 3e ou la 4e semaine de traitement.

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE

Arrêter le tabac n’est que positif, que ce soit pour la santé, les finances, l’entourage, le bien-être personnel. Beaucoup de fumeurs en sont conscients, pourtant, beaucoup d’entre eux aussi persistent encore à continuer de fumer. Malgré les sensibilisations, l’existence des systèmes d’accompagnement au sevrage tabagique, les produits de substitution, les médicaments contre les symptômes de sevrage, si un fumeur n’est pas convaincu de sa propre initiative pour arrêter de fumer, rien n’y fera.

 

S’obstiner à continuer de fumer

Des fumeurs, pertinemment conscients des risques du tabac, s’entêtent à continuer dans ce sens, et ce, malgré toutes les actions prises pour l’en dissuader. Mais est-ce vraiment un choix ou n’arrivent-ils plus à s’en défaire ? Beaucoup d’éléments peuvent répondre à cette question.

 

Il y a le fait que les fumeurs paniquent à l’idée d’arrêter de fumer, pour la simple raison qu’on a peur de retomber à nouveau, on a peur d’en être éternellement esclave et dépendant, et on a peur que la liberté sans la cigarette ne dure que quelques temps car on ne se croit pas assez fort pour s’en détacher.

 

Pour certains fumeurs, c’est vraiment la volonté qui est absente. En fait, il ne s’agit pas réellement de volonté mais de résignation. Car en effet, la nicotine rend accro, et au moment où on s’en aperçoit, il est déjà trop tard pour s’en défaire. Du coup, pour pallier à ce handicap, on préfère garder le moral et se dire qu’on aime ça au lieu d’accepter qu’on en soit dépendant.

 

Et d’autres prétendent comme excuse que leur grand-père n’en est pas mort, ou encore que si c’était aussi dangereux que cela, le gouvernement l’aurait interdit, que tout l’entourage fume et que tout va bien. Certes, il y a une part de vérité, mais derrière ces excuses réside toujours le fait qu’on n’arrive pas assumer sa dépendance et on essaie de trouver des facteurs externes sous lesquelles nous pouvons nous affirmer en tant que fumeur.

 

Décider de commencer son sevrage nicotinique

 

 La première chose à faire et la plus facile, c’est de remplacer la cigarette. Effectivement, l’habitude reste quand on est un fumeur avéré. Jusqu’à ce que l’on perde cette habitude de vouloir sortir une cigarette toutes les deux heures, on peut maintenir le rythme, mais en substituant la cigarette par un médicament pour le sevrage tabagique par exemple.

 

Le Niquitin existe en comprimés de 1,5 mg, parfumé à la menthe fraîche. C’est un substitut idéal pour pallier au besoin de fumer, car non seulement il aide à affronter les symptômes dus à l’arrêt du tabac, mais aussi, il permet de réduire la mauvaise suite à l’inhalation excessive de nicotine. Autrement dit, commencer à prendre des pastilles de Niquitin à la place d’une tige de cigarette est le début d’un sevrage tabagique. C’est d’ailleurs le meilleur moyen de se défaire petit à petit de la cigarette, sans pour autant avoir à souffrir des symptômes de sevrage et de la déprogrammation de l’habitude de fumer.

 

Laurence Silvestre

Docteur en Pharmacie

Section d'inscription : A - Numéro RPPS : 10001822864

 

 

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE

Omega Pharma France
filiale de Perrigo Company Plc.
20 rue André Gide
92320 Châtillon

France

 

+33 (0)1 55 48 18 00

Retour en haut
Nos conseils santé
Comment utiliser l’huile essentielle de menthe poivrée ?
Comment utiliser l’huile essentielle de menthe poivrée ?
Nature & plantes
Reconnue pour ses vertus anti-inflammatoires et antalgiques, l’huile essentielle de menthe poivrée peut servir pour le traitement de diverses maladies.
En savoir plus
Recherches annexes avec Comprimés, pastilles et sprays
Informations mises à jour le 05/08/2021 à 05:11:31