» » » » Nicorettespray 1mg/dose, solution pour pulvérisation buccale menthe fraîche - 1 spray
« Retour à la catégorie
Nicorettespray 1mg/dose, solution pour pulvérisation buccale menthe fraîche - 1 spray
Zoom

Nicorettespray 1mg/dose, solution pour pulvérisation buccale menthe fraîche - 1 spray

Note moyenne : 0 avis

Le médicament Nicorettespray soulage des envies de nicotine et des symptômes du sevrage nicotinique liés à l'arrêt de la consommation de tabac.

Produit en stock
Quantité 
+
-

Maximum 20

Ajouter au panier

Livraison dès 3.99 € à domicile, point relais, click & collect

Livraison offerte dès 49 € de commande

 

Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE

Seriez-vous à la recherche d’un traitement efficace pour lutter contre le tabagisme ? Nicorettespray 1 mg est le remède idéal. Il remplace la nicotine et aide à l’arrêt de la consommation du tabac grâce à la rapidité d’absorption de la nicotine dans la bouche. L’arrêt du tabac engendre différents symptômes, dont l’envie intense de fumer, que Nicorettespray peut soulager. Il réduit et prévient ce désir permanent de fumer. En effet, il contient de la nicotine, permettant à l’organisme de continuer à en recevoir sans fumer. Nicorettespray 1 mg est moins nocif que le tabac, car il ne contient pas de goudron, ou de monoxyde de carbone. Il se compose aussi d’acide chlorhydrique, d’acésulfame potassique, de sucralose, de lévomenthol, de glycérol, de bicarbonate de sodium, de poloxamère, de trométamol, d’éthanol anhydre et de propylèneglycol.

 

Conseils d’utilisation

Nicorettespray s’administre par pulvérisation buccale. Placez l’embout près de la bouche ouverte. Pour l’utiliser, appuyez 3 fois sur la partie supérieure du diffuseur après avoir amorcé le vaporisateur. Une fine brume apparait. Évitez de déglutir quelques secondes après la pulvérisation. Refermez bien après usage. Dès les premières utilisations, l’arôme menthe peut surprendre, mais cet effet disparait peu à peu.

 

Le traitement se fait en 3 phases. Au cours de la première à la 6e semaine, utilisez 1 ou 2 pulvérisations, à espacer de 30 minutes à 1 h si l’envie de fumer persiste. La posologie habituelle est de 2 pulvérisations par prise 15 fois par jour ou 4 pulvérisations par heure et 64 pulvérisations par jour. De la semaine 7 à 9, réduisez de moitié le nombre de pulvérisations. Durant la phase 3, de la semaine 10 à 12, faites 4 pulvérisations par jour et quand vous en êtes à 2, il est possible d’arrêter. Après l’interruption, si une envie brusque de fumer vous prend, utilisez 1 ou 2 pulvérisations. Notez que Nicorettespray s’utilise généralement pendant 3 mois et jamais au-delà de 6 mois.

 

Conseils de précautions

Nicorettespray est déconseillé aux personnes qui ont une intolérance à l’un de ses excipients. Prévenez votre médecin si vous avez suivi ou suivez un traitement sans ordonnance. Sacxhez aussi que ce médicament peut interagir avec le ropinirole, la clozapine, la tacrine ou la théophylline. Il ne doit pas être utilisé par les femmes enceintes ou allaitantes, car il passe dans le lait maternel et dans le sang. Si, au bout de 6 mois de traitement, vous ressentez encore un manque, consultez un tabacologue. Gardez Nicorettespray hors de la vue et de la portée des enfants.

 

Quels sont les effets de Nicorettespray ?

L’arrêt de tabac peut causer différents symptômes de sevrage dont les ulcères de la bouche, une agitation, de l’irritabilité, de l’impatience, des insomnies, une difficulté à se concentrer, une augmentation de l’appétit, des étourdissements ou un rythme cardiaque anormalement réduit. Dans ces cas, interrompez le traitement et consultez un médecin. Sur 1 personne sur 100, des hoquets fréquents, des céphalées, des inflammations buccales, des sensations de brûlure, des fourmillements ou une altération du goût peuvent apparaitre.

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE

Fumer ou ne pas fumer une cigarette, voilà une question que bien des personnes se posent souvent. En effet, fumer une cigarette parce qu’on a envie d’essayer est une action que chacun a au moins essayer dans sa vie. Mais lorsque l’organisme s’accommode à la nicotine présente dans la cigarette, elle devient une drogue. Qui dit drogue dit accoutumance, difficile donc de s’en priver. Il faut dire que beaucoup trop de personnes fument de la cigarette. A titre d’information, près d’un milliard de personnes dans le monde fume de la cigarette, on parle là d’un peu moins de 2/7 du nombre de la population mondiale. Effectivement, beaucoup essaie de se débarrasser de la cigarette mais n’y arrive pas. Pourtant, il existe bel et bien des moyens permettant de bannir totalement de sa vie ce besoin de fumer.

 

Pourquoi est-on accro à la cigarette ?

A quoi devons-nous cette dépendance ? Eh bien à la nicotine présente dans le tabac. Lorsqu’on fume, la nicotine présente dans le tabac est libérée et se fraye un chemin en direction du cerveau. Arrivée au cerveau, la nicotine au contact de certaines cellules, libère une hormone appelée : dopamine. En fait, la dopamine est une hormone qui stimule la sensation de plaisir. C’est quasiment dire que la dopamine procure un sentiment de bonheur. En tant que telle et pour répondre à la question, c’est grâce à la dopamine que l’on devient accro à la cigarette.

 

Les effets négatifs de la nicotine

Bien qu’il n’y ait aucun mal à se faire plaisir, c’est la nicotine en elle-même qui est désastreuse pour le corps. Comment ? Considérée comme une « drogue forte » pour l’organisme, la nicotine crée une accoutumance en faisant toujours ressentir à l’organisme le besoin de bien-être. C’est cette demande constante de l’organisme que l’on appelle l’accoutumance. Ensuite, il existe aussi la dépendance physique. Lorsque le corps capte la sensation de plaisir provoquée par la nicotine, il s’en accommode et a besoin de reprendre la cigarette afin de faire perdurer ce bonheur. La dépendance physique se compare à une personne qui éprouve de la fierté, quand celle-ci s’amuse ou lorsqu’elle vit dans le bonheur (amour, travail, famille…)

 

Comment arrêter le tabac ? Le nicorettespray 1mg/dose, spray buccale menthe fraîche

A un moment ou à un autre, un fumeur est amené à décider d’arrêter de fumer. Plusieurs en sont les causes de cet arrêt. Mais avant un arrêt définitif, il doit passer par le sevrage tabagique. Ainsi, nombreuses sont les méthodes permettant d’arrêter le tabac, on peut citer le coaching, la relaxation ou les cures spécialisées pour l’arrêt du tabac. Cependant, avant de plonger dans le sevrage tabagique, il est vivement recommandé de consulter l’avis d’un médecin. Néanmoins, on peut procéder comme suit, diminuer peu à peu la consommation de cigarette chaque jour. L’utilisation du nicorettespray 1mg/dose, spray buccale menthe fraîche est conseillée puisqu’elle a fait ses preuves et se montre efficace pour combattre le sevrage causé par l’envie permanent de tabac.

Laurence Silvestre

Docteur en Pharmacie

Section d'inscription : A - Numéro RPPS : 10001822864

 

 

Retour en haut
Description
Le conseil du pharmacien
MARQUE

Johnson & Johnson Santé Beauté France

1 rue Camille Desmoulins
92787 Issy-les-Moulineaux Cedex 09
France

 

+33 (0)1 55 00 48 00

+33 (0)1 55 00 38 00

+33 (0)1 55 00 35 40

 

labo@jnj.com

Retour en haut
Nos conseils santé
Comment utiliser l’huile essentielle de menthe poivrée ?
Comment utiliser l’huile essentielle de menthe poivrée ?
Nature & plantes
Reconnue pour ses vertus anti-inflammatoires et antalgiques, l’huile essentielle de menthe poivrée peut servir pour le traitement de diverses maladies.
En savoir plus
Recherches annexes avec Comprimés, pastilles et sprays
Informations mises à jour le 29/07/2021 à 14:11:48